Charles-Augustin SAINTE-BEUVE, auteur cité dans le Littré

SAINTE-BEUVE (1804-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINTE-BEUVE a été choisie.

149 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Port-Royal 1840-1859 53 citations

Quelques citations de Charles-Augustin SAINTE-BEUVE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 149 citations dans le Littré.

  1. Le caractère incomplet de ce jeune homme, qui ne régna que onze mois et qui avait quelques parties royales, est fort bien rendu ou du moins très vraisemblablement par l'historien.
    Causeries, 7 févr. 1853 (partie [1])
  2. Au sens d'érudit en langue grecque, le P. Labbe inventait le mot helléniste, et le prenait en mauvaise part, en y impliquant une idée d'abus.
    Port-Royal, t. III, p. 526, 3<sup>e</sup> éd. (helléniste)
  3. La nature prudente de M. de Saci n'était pas sans quelque méfiance de la nature pugnace d'Arnauld, et il l'aurait voulu tempérer.
    Port-royal, t. II, p. 326, 3<sup>e</sup> éd. (pugnace)
  4. Ce christianisme général… qui, malgré saint Augustin et les conciles répresseurs des semi-pélagiens, avait transpiré dans toute la chrétienté.
    Port-Royal, I, 9 (répresseur)
  5. Il [Cousin] traite ces femmes [les grandes dames du XVIIe siècle] comme il ferait des élèves dans un concours de philosophie ; toi d'abord, toi ensuite ; Jaqueline par-ci, Palatine par-là ; il les classe, il les clique, il les claque.
    Préface à l'édition Janet des Maximes de la Rochefoucault, p. X (cliquer)
  6. Le temps s'est réveillé ; ma tâche recommence ; Adieu, besoins du cœur, solitude, silence, Adieu loisir, adieu loisir !
    Poésies, au loisir. (loisir)
  7. Il [l'abbé de Pradt] avait gardé de la révolution quelque chose de déclassé, de reclassé et de mal renfroqué.
    Nouv. lundis (Souvenirs d'un diplomate par Bignon) (renfroquer)
  8. Je sentis, dès le premier jour, toute son importance [de la révolution de février], mais aussi son immaturité.
    Chateaubriand et son groupe littéraire sous l'Empire, Préface (immaturité)
  9. Poëte, romancier, préfacier, commentateur, biographe, le littérateur est volontiers à la fois amateur et nécessiteux, libre et commandé.
    Portraits litt. t. I (art. Ch. Nodier). (préfacier)
  10. Le fond occupant toute la toile était un pan de mur rosâtre, sur lequel se silhouettaient les instruments et ustensiles de la ferme, des coqs et des canards…
    ib. p. 247 (silhouetter)
  11. J'ai le malheur de croire que la pruderie est une chose funeste en littérature, et que, jusqu'à l'obscénité exclusivement, l'art consacre et purifie tout ce qu'il touche.
    Poésie française au 16<sup>e</sup> siècle, préface (obscénité)
  12. Elle [Salammbo] n'est qu'à demi prêtresse, ou plutôt elle n'est que dévote, et comme qui dirait, ayant le petit voile.
    Nouv. lundis, t. IV (Salammbo, par M. Flaubert, I). (voile [1])
  13. Quand je considère l'histoire du monde, la vanité de notre expérience, la variété et le recommencement perpétuel de nos sottises.
    Sur Renan, Constitutionnel, 2 juin 1862 (recommencement)
  14. Qui n'a du crucifix baisé le jaune ivoire ? Qui n'a de l'homme-Dieu lu la sublime histoire Dans un jaune missel ?
    Poésies, les Rayons jaunes. (ivoire)
  15. C'est un physiologiste et un organicien en toute étude.
    Nouveaux Lundis, v (art. sur M. Littré). (organicien)
  16. L'épigramme, pour les anciens, était une petite pièce qui ne passait guère huit ou dix vers, d'ordinaire en vers hexamètres et pentamètres ; c'était une inscription soit tumulaire, soit triomphale, soit votive ou descriptive ; une peinture pastorale trop courte pour faire une idylle, une déclaration ou une plainte amoureuse trop peu développée pour faire une élégie ; la raillerie y a aussi sa part, mais une part restreinte, tandis que, dans les épigrammes modernes, elle est presque tout, et que c'est toujours le trait et la pointe finale à quoi l'on vise.
    Constitutionnel, 4 janv. 1864 (épigramme)
  17. À toi, Ronsard, à toi qu'un sort injurieux Depuis deux siècles livre au mépris de l'histoire, J'élève de mes mains l'autel expiatoire Qui te purifiera d'un arrêt odieux.
    Poésies, Ronsard. (expiatoire)
  18. Il vivait sans se contraindre, selon ses veines et ses boutades de nature.
    Moniteur, 27 oct. 1856 (veine)
  19. Il passait de longs temps à considérer l'horizon, à se tenir sous les arbres.
    Causeries, 9 février 1856 (temps)
  20. Cette image est brillante, mais jure au milieu de son entourage terne, comme de l'argent plaqué sur de l'étain.
    Critiques, I, p. 200, J. B. Rousseau, édit. de 1841 (terne [1])