Charles-Augustin SAINTE-BEUVE, auteur cité dans le Littré

SAINTE-BEUVE (1804-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINTE-BEUVE a été choisie.

149 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Port-Royal 1840-1859 53 citations

Quelques citations de Charles-Augustin SAINTE-BEUVE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 149 citations dans le Littré.

  1. " Arnaud avait risqué le mot d'exacteté dans un livre De la fréquente communion (1643), se réglant en cela sur les terminaisons en usage dans les mots de netteté, sainteté, honnêteté ; mais, se voyant à peu près seul, il se rétracta depuis et revint à exactitude.
    Vaugelas, Constitutionnel, 28 déc. 1863 (exactitude)
  2. Je n'ai jamais fait dans ma vie qu'une méchanceté, disait un jour Rulhière à Chamfort. - Quand finira-t-elle, lui répliqua Chamfort ?
    Art. sur Chamfort. (méchanceté)
  3. Ici [sur la grâce], Nicole est tout dans les intervalles, dans les nuances, aux confins des opinions ménageables.
    Port-Royal, t. IV, p. 506, 3<sup>e</sup> éd. (ménageable)
  4. Ici je sens que j'ai affaire à une pure luxuriance de pinceau qui se joue et qui exagère, qui caresse toutes choses et qui les prolonge dans tous les sens.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (luxuriance)
  5. Il y avait dans le jansénisme un principe concentré, énergique, mais qui devint vite stérile et qui tendait au resserrement ; il n'avait rien d'expansif.
    Port-Royal, 3<sup>e</sup> édit. t. I, p. 294 (resserrement)
  6. L'abbé Legendre, qui a écrit jusqu'à quatre éloges de M. de Harlay… qui l'a loué une première fois en français… qui l'a reloué une troisième fois en latin…
    Nouveaux lundis, t. V, p. 159 (relouer [2])
  7. Je sentis, dès le premier jour, toute son importance [de la révolution de février], mais aussi son immaturité.
    Chateaubriand et son groupe littéraire sous l'Empire, Préface (immaturité)
  8. Il faut voir comment, dans une lettre ferme, il [Boissonade] remit au pas Chateaubriand ou l'éditeur de Chateaubriand qui en avaient agi trop lestement avec lui.
    Constitutionnel du 28 sept. 1863 (agir)
  9. Hardy, dans une de ses préfaces, se fâche contre les courtisans qui disaient pastorelle ou pastourelle ; car pastorelle, dit-il, est le féminin du bon vieux mot français pastoureau ; et il adopte la dénomination de pastorale, que réprouve, au contraire, avec beaucoup d'aigreur P. de Landunenson, Art poétique.
    Tableau de la poésie française au XVIe siècle, Paris, 1869, in-12, p. 238 (pastoral, ale)
  10. Il faisait le procès à cet esprit de goguette et de malice, à ce bon sens grivois qui profane tout, qui réduit tout à sa moindre valeur, et qui ne se sauve de tous les fanatismes, de tous les doctrinarismes comme de toutes les préciosités, qu'aux dépens du respect et de l'idéal.
    Sur Renan, Constitutionnel, 9 juin 1862 (doctrinarisme)
  11. La vitesse des chevaux ou l'air du matin m'arrivant par une glace ouverte redécidaient le train de mes pensées…
    Volupté, ch. XI (redécider)
  12. Quand on lui parle Bayle, il répond Saint-Évremond ; il sasse et ressasse ce dernier auteur, et n'en sort pas.
    Nouv. Lundis, IX, 19 (sasser [1])
  13. Ce qui est ubéreux, surtout la gaieté, répugne singulièrement aux natures délicates et rêveuses.
    Portraits litt. t. II (art. Molière) (ubéreux, euse)
  14. Ces airs, ces tours de tête, ô femmes, votre charme, Doux charme par où j'ai péri.
    Poésies diverses (à la suite de J. Delorme) (par [1])
  15. On assiste chez Jansenius au commencement de cette longue et irrassasiable étude qui lui fit, comme il l'assurait, lire dix fois tout Saint-Augustin.
    Port-Royal, t. I, p. 293, 3<sup>e</sup> éd. (irrassasiable)
  16. Le plus irritant ennemi de tout grand poëte dramatique au début, le bégueulisme bel-esprit.
    Portraits littér. t. II (art. Molière) (bégueulisme)
  17. Il [Chateaubriand] a comme engendré cet ennui incurable, mélancolique, sans cause, si souvent doux et enchanteur dans son expression, sauvage et desséchant au fond, et mortel au cœur, mortel à la bonne et saine pratique des vertus, le mal de René, qui a été celui de tout notre âge, maladie morale qui, après avoir régné cinquante ans plus ou moins, et avec des variantes sans nombre, est aujourd'hui à peu près disparue…
    Chateaubriand et son groupe, t. I, p. 99 (mélancolique)
  18. Ils Iles capucins et les jésuites] appelaient ces messieurs sabotiers, prétendant qu'ils faisaient des sabots et des souliers.
    Port-Royal, 3<sup>e</sup> éd. t. I, p. 500 (sabotier)
  19. Ce besoin de transfigurer… est le même que celui qui tend, dans l'ordre poétique, je ne dis pas à surfaire, mais à surnaturaliser les génies.
    Nouv. Lundis, t. VIII (Don Quichotte, II). (surnaturaliser)
  20. Filet d'eau du désert que boit le sable aride.
    Épît. à Lamartine (filet)