Charles-Augustin SAINTE-BEUVE, auteur cité dans le Littré

SAINTE-BEUVE (1804-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINTE-BEUVE a été choisie.

149 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Port-Royal 1840-1859 53 citations

Quelques citations de Charles-Augustin SAINTE-BEUVE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 149 citations dans le Littré.

  1. Il faut voir comment, dans une lettre ferme, il [Boissonade] remit au pas Chateaubriand ou l'éditeur de Chateaubriand qui en avaient agi trop lestement avec lui.
    Constitutionnel du 28 sept. 1863 (agir)
  2. Une quantité négligible,
    Port-Royal, t. III, p. 414, 3<sup>e</sup> éd. (négligeable)
  3. Nicole n'était plus et n'avait jamais été de la race des Port-Royalistes purs.
    Port-Royal, 3<sup>e</sup> éd. t. IV, p. 502 (port-royaliste)
  4. Cet éclaircissement, qui ne va guère, j'en suis certain, au delà du Pascal des Pensées, qui ne lui surimpose rien…
    Port-Royal, t. III, p. 93, 3<sup>e</sup> éd. (surimposer)
  5. Ce christianisme général… qui, malgré saint Augustin et les conciles répresseurs des semi-pélagiens, avait transpiré dans toute la chrétienté.
    Port-Royal, I, 9 (répresseur)
  6. On le voit [Duclos], on l'entend gardant jusque dans les salons cette voix de gourdin qu'il tenait de sa première hantise dans les cafés,
    Causeries du lundi (article sur Grimm, qui, le premier, avait parlé de cette voix de gourdin de Duclos) (gourdin)
  7. Je n'y tiens plus… c'est étouffant à la longue, c'est suffocant.
    Nouv. Lundis, I, p. 407 (suffocant, ante)
  8. L'Illustration de la langue française par Joachim du Bellay est comme le manifeste de cette insurrection soudaine.
    Poésie au XVIe siècle, éd. CHARPENTIER, p. 45 (manifeste [2])
  9. On l'a accusé [Benjamin Constant] d'avoir rédigé la proclamation du duc de Brunswick ; ce sont là de ces inventions de parti comme celle de l'assassinat d'André Chénier contre Marie-Joseph ; c'est ce qu'on appelle jeter à son adversaire un chat-en-jambes.
    Portraits littéraires, 1864, t. III, p. 267 (chat-en-jambes)
  10. On savait qu'elle [Mme de Sévigné] se passait bien des choses en causant ; il se voit maintenant qu'elle se les passait en écrivant aussi ; les preuves de ces libertés et de ces salaisons de langage sont des plus significatives.
    le Constitut. 16 déc. 1861 (salaison)
  11. C'est un physiologiste et un organicien en toute étude.
    Nouveaux Lundis, v (art. sur M. Littré). (organicien)
  12. Réellement il [Béranger le chansonnier] a le goût très prononcé de l'amitié buvante et chantante et de la sodalité.
    Nouv. lundis, t. I (Correspondance de Béranger). (sodalité)
  13. Deux fils de M. de Feuquières apportèrent la consternante nouvelle de la mort de leur père.
    Port-Royal, t. II, p. 9, 3<sup>e</sup> éd. (consternant, ante)
  14. Ce théisme [de l'abbé de Saint-Pierre] doucement rationalisé, à ravir un Bernardin de Saint-Pierre,
    Causeries du lundi, t. XV (l'abbé de Saint-Pierre) (rationaliser)
  15. Je n'ai jamais fait dans ma vie qu'une méchanceté, disait un jour Rulhière à Chamfort. - Quand finira-t-elle, lui répliqua Chamfort ?
    Art. sur Chamfort. (méchanceté)
  16. La perruque [de Louis XIV] était la seule pièce, dit-on, qui tînt bon contre le déshabillé ; personne ne l'avait jamais vu sans.
    Portraits contemporains, t. I, p. 372, nouv. édit. Paris, 1870 (sans)
  17. Ici je sens que j'ai affaire à une pure luxuriance de pinceau qui se joue et qui exagère, qui caresse toutes choses et qui les prolonge dans tous les sens.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (luxuriance)
  18. Tout ce qui avait un air de conversation leur semblait grossier, vulgaire [aux habitués de l'hôtel de Rambouillet] ; c'était une résolution et une gageure d'être distingué, comme on aurait dit soixante ans plus tard, d'être supérieur, comme on dirait aujourd'hui : on disait alors précieux.
    Mme de Longueville, dans la Bruyère et la Rochefoucauld ; Mme de la Fayette et Mme de Longueville, 1 vol. Paris, 1842, p. 172 (précieux, euse)
  19. Ce livre semble fait pour présager la solitude refleurissante et glorieuse de Port-Royal et l'époque de 1669.
    Port-Royal, t. IV, p. 320, 3<sup>e</sup> éd. (refleurissant, ante)
  20. Qui n'a du crucifix baisé le jaune ivoire ? Qui n'a de l'homme-Dieu lu la sublime histoire Dans un jaune missel ?
    Poésies, les Rayons jaunes. (ivoire)