Jean-Baptiste ROUSSEAU, auteur cité dans le Littré

ROUSSEAU J.-B. (1671-1741)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ROUSSEAU J.-B. a été choisie.

445 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Odes et poésies diverses 1712-1723 268 citations

Quelques citations de Jean-Baptiste ROUSSEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 445 citations dans le Littré.

  1. Muses, jadis mes premières nourrices, De qui le sein me fit, presque en naissant, Téter un lait plus doux que nourrissant.
    Épît. I, 1 (nourrissant, ante)
  2. Les grandeurs ont leur cours ; vous succédez à d'autres ; Mais d'autres quelque jour seront vos successeurs.
    Odes, III, 9 (successeur)
  3. La vertu du vieux Caton, Chez les Romains tant prônée, Étoit souvent, nous dit-on, De Falerne enluminée.
    Odes, II, 2 (prôné, ée)
  4. Accablé de mépris, consumé de douleurs.
    Odes, I, 12 (consumé, ée)
  5. Et messagère indifférente Des vérités et de l'erreur, Sa voix en merveilles féconde Va chez tous les peuples du monde, Semer le bruit et la terreur.
    Odes, III, 2 (messager, ère)
  6. Crois-moi, suis plutôt l'exemple De tes amis casaniers, Et reviens goûter au Temple L'ombre de tes marronniers.
    Odes, II, 8 (casanier, ière)
  7. Un magister s'empressant d'étouffer Quelque rumeur parmi la populace, D'un coup dans l'œil se fit apostropher.
    Épigr. (apostropher)
  8. L'autre jour la cour du Parnasse Fit assembler tous ses bureaux.
    Sonnet à la Fare. (bureau [2])
  9. Comme un torrent fougueux qui, du haut des montagnes Précipitant ses eaux, traîne dans les campagnes Arbres, rochers, troupeaux par son cours emportés.
    Odes, III, 5 (traîner)
  10. Qui cherche à plaire à tous ne doit plaire à personne.
    Flatt. IV, 2 (plaire)
  11. La céleste troupe Dans ce jus vanté Boit à à pleine coupe L'immortalité.
    Cantate 9 (coupe [2])
  12. La volupté, des repentirs suivie.
    Épîtres, II, 5 (repentir [2])
  13. Tous sectateurs de prêtres mensongers.
    Allég. liv. I (mensonger, ère)
  14. Il y a déjà quelque temps que l'on m'a dit que M. Destouches avait une pension de 4000 livres sur l'Opéra, et une direction sur les auteurs et sur les musiciens.
    Lett. (opéra)
  15. Et je suis plus heureux dans ma captivité Que je ne le fus de ma vie Dans le triste bonheur dont j'étais enchanté.
    Cantate, Triomphe de l'amour. (de)
  16. Quand Cupidon, qui me vit pâle et triste, Me dit : ami, pourquoi te soucier ? Lors m'envoya, pour me solacier, Tout son cortége et celui de sa mère.
    Épigr. I, 7 (solacier)
  17. Pour les âmes généreuses, Du vrai bonheur amoureuses, La mort même a ses douceurs.
    Odes, IV, 9 (amoureux, euse)
  18. Monsieur l'abbé, vif comme un papillon, Jappe des vers qu'il prit à la pipée.
    Rondeau. (japper)
  19. Un gros garçon qui crève de santé, Mais qui de sens a bien moins qu'une buse.
    Épigr. III, 13 (crever)
  20. Filles du ciel, chastes et doctes fées.
    dans le Dict. de BESCHERELLE. (fée)