Jean-François REGNARD, auteur cité dans le Littré

REGNARD (1655-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme REGNARD a été choisie.

1094 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Démocrite 92 citations
Le bal 1695 69 citations
Le distrait 1697 143 citations
Le joueur 1696 250 citations
Le légataire universel 1708 114 citations
Le retour imprévu 1700 43 citations
Les folies amoureuses 1704 99 citations
Les Ménechmes 123 citations
Sérénade 70 citations

Quelques citations de Jean-François REGNARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1094 citations dans le Littré.

  1. À ces simplicités qui sortent de sa bouche, à cet air si naïf, croirait-on qu'elle y touche ?
    le Distr. I, 4 (simplicité)
  2. Ivrogne, débauché, scélérat, ombrageux, Pour sa mort je faisais tous les jours mille vœux.
    Démocrite, IV, 7 (ombrageux, euse)
  3. Mais de quel coche ici me venez-vous parler ? - Du coche le plus rude où mortel puisse aller ; Et je ne pense pas que de Paris à Rome Un autre, tel qu'il soit, cahote mieux son homme.
    Mén. VIII, 5 (cahoter)
  4. Vous en avez menti ; maugrebleu des parents !
    le Joueur, V, 4 (maugrebleu)
  5. Les biens nous viennent en dormant, je vous assure.
    Retour impr. sc. 1 (dormir)
  6. Suivant de Démocrite en cette solitude, Ce n'est qu'avec les ours que j'ai quelque habitude.
    Démocrite, I, 1 (habitude)
  7. Ah ! maudit renégat, le plus méchant du monde, Que le ciel te punisse et l'enfer te confonde !
    Ménechm. II, 6 (renégat, ate)
  8. Si nous avions bien fait, nous t'aurions étranglé ; Il faut assurément qu'on l'ait ensorcelé.
    Ménechm. II, 6 (ensorceler)
  9. On plaide, et je me trouve enfin interloquée.
    Légat. III, 8 (interloqué, ée)
  10. N'est-ce pas vous, monsieur, qui vous nommez un tel ? - Oui, je me nomme un tel ; mais j'ai, ne vous déplaise, Encore un autre nom.
    le Bal, 13 (tel, elle)
  11. À toutes les demi-heures il part de ces commodités qui vont…
    Voy. de Flandre. (commodité)
  12. Lui laissant tout mon bien, meubles, propres, acquêts.
    Légat. IV, 6 (laisser)
  13. Vous me convenez fort, et je vous conviens mieux ; Sur vous on sait assez que je jette les yeux.
    le Joueur, II, 4 (œil)
  14. … Oui, monsieur, maintenant Que nous ne jouons plus, notre unique ascendant C'est la philosophie, et voilà notre livre.
    le Joueur, III, 11 (ascendant [2])
  15. Cette pauvre innocente a-t-elle mérité Qu'on payât son amour de tant de cruauté !
    Ménechm. V, 3 (innocent, ente)
  16. Nous venons, mon enfant, de courre un bénéfice.
    Distrait, II, 1 (courre [1])
  17. On ne peut faire un pas que l'on ne trouve un piége ; Partout quelque filou m'investit et m'assiége.
    Ménechmes, II, 2 (filou)
  18. Un suisse à barbe torse, et nombre de valets, Intendants, cuisiniers, rempliront mon palais.
    Ménechm. IV, 2 (tors, orse)
  19. Il vous plaira toujours d'être mémoratif D'un papier que tantôt d'un air rébarbatif Et même avec scandale…
    le Joueur, III, 11 (mémoratif, ive)
  20. Voilà ce qui s'appelle un ris d'après nature.
    le Distr. I, 4 (nature)