Jean-François REGNARD, auteur cité dans le Littré

REGNARD (1655-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme REGNARD a été choisie.

1093 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Démocrite 92 citations
Le bal 1695 68 citations
Le distrait 1697 143 citations
Le joueur 1696 250 citations
Le légataire universel 1708 114 citations
Le retour imprévu 1700 43 citations
Les folies amoureuses 1704 99 citations
Les Ménechmes 123 citations
Sérénade 70 citations

Quelques citations de Jean-François REGNARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1093 citations dans le Littré.

  1. Nous sommes cinq amis que la joie accompagne, Qui travaillons ce soir en bon vin de Champagne.
    le Distr. I, 6 (travailler)
  2. Fussiez-vous descendu du lugubre Héraclite De père en fils, parbleu, vous rirez de ce trait.
    Distrait, I, 6 (descendre)
  3. Nous partons aussitôt, faisant partout florès, Sûrs de trouver déjà le bonhomme ad patres.
    le Distrait, II, 1 (florès)
  4. C'est un charmant objet qu'un nouvel héritier, Et le noir est pour moi la couleur favorite.
    Distr. II, 7 (noir, oire)
  5. Mon père était huissier, Mais huissier à cheval ; c'est comme chevalier.
    Joueur, V, 4 (huissier [1])
  6. Vous souvient-il, monsieur, quand ma maudite mule Me jeta par malice en ce trou si profond ?
    Fol. amour. I, 7 (trou [1])
  7. … Je vois bien qu'un rival domestique Consigne entre tes mains pour avoir Angélique.
    le Joueur, I, 2 (consigner)
  8. Au secours, au secours, votre fille on l'emporte, Des carêmes-prenants lui font passer la porte.
    le Bal, sc. 18 (carême-prenant)
  9. Quel maraud est-ce ci ? - Maraud ! voilà quelqu'un qui me connaît.
    Sérénade, 23 (maraud, aude)
  10. Il faut entendre aussi ronfler les violons, Et je veux avec vous danser les cotillons.
    le Légat. II, 4 (ronfler)
  11. Quand l'amour veut parler, la raison doit se taire.
    le Joueur, I, 2 (parler [1])
  12. Ô ciel ! quelle ignorance ! Ne savoir pas encor faire la révérence Depuis trois ans et plus qu'elle apprend à danser !
    le Distr. I, 4 (révérence)
  13. … J'ai fini, je n'ai plus qu'à cacheter ma lettre et mettre le dessus.
    Distrait, IV, 9 (dessus)
  14. Tant mieux, c'est où je brille, et j'aime à ferrailler.
    Fol. amour. I, 7 (ferrailler)
  15. Une fille est une marchandise qu'on ne saurait garantir, et l'on n'en a pas plutôt fait l'emplette qu'on voudroit en être défait à moitié de perte.
    la Sérén. sc. 1 (moitié)
  16. Par ma foi, c'est vous-même, et vous voilà parlant ; Jamais peintre ne fit portrait si ressemblant.
    les Ménechmes, IV, 3 (parlant, ante)
  17. Entamer la réputation, le crédit de quelqu'un… D'un trait envenimé Toujours l'honneur du sexe est par vous entamé.
    Distrait, I, 6 (entamer)
  18. Et j'étais miquelet dans les guerres d'Espagne.
    Fol. am. I, 5 (miquelet)
  19. Certaines quidanes lui auraient dit… Dont tous lesdits quidams ou du moins peu s'en faut Ont obtenu déjà sentence par défaut.
    Joueur, III, 4 (quidam)
  20. Je valais dans mon temps mon prix tout comme un autre.
    le Légat. II, 4 (valoir)