Jean-François REGNARD, auteur cité dans le Littré

REGNARD (1655-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme REGNARD a été choisie.

1093 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Démocrite 92 citations
Le bal 1695 68 citations
Le distrait 1697 143 citations
Le joueur 1696 250 citations
Le légataire universel 1708 114 citations
Le retour imprévu 1700 43 citations
Les folies amoureuses 1704 99 citations
Les Ménechmes 123 citations
Sérénade 70 citations

Quelques citations de Jean-François REGNARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1093 citations dans le Littré.

  1. Il a fait trente fois coupe-gorge aujourd'hui.
    le Joueur, I, 7 (coupe-gorge)
  2. Je voudrais que vous fussiez étranglé par votre gorge avec votre diantre de collier.
    Sérén. sc. 1 (diantre)
  3. Cet embonpoint des plus brillants Est pétri de mets succulents Et broyé de vin de Champagne.
    Souhaits, 3 (broyé, ée,)
  4. Ce coquin-là vaut vingt mille livres de rente comme un sou, à un enfant de famille.
    Retour imprév. 6 (sou)
  5. À vingt ans mon mari m'a laissé mère et veuve… ; Et faite comme on est, ayant quelques appas, On aurait pu trouver à convoler de reste.
    Légat. III, 8 (convoler)
  6. Je veux aux yeux de tous vous en faire avanie, à toute heure, en tous lieux.
    le Joueur, V, 4 (avanie)
  7. Et quand vous me forcez à rester en ces lieux, Je sais que ce n'est point du tout pour mes beaux yeux.
    Démocrite, V, 4 (œil)
  8. De grâce, dites-moi, parlant sincèrement, Sous l'habit de Vénus aurais-je l'air charmant ?
  9. Mais de quel coche ici me venez-vous parler ? - Du coche le plus rude où mortel puisse aller ; Et je ne pense pas que de Paris à Rome Un autre, tel qu'il soit, cahote mieux son homme.
    Mén. VIII, 5 (cahoter)
  10. Vous m'honorez vraiment par delà mes mérites.
    Ménechmes, III, 5 (mérite)
  11. Et tel change de meuble et d'habit chaque lune, qui, Jasmin autrefois, d'un drap du sceau couvert…
    Joueur, I, 1 (usseau)
  12. Un lutin que l'enfer a vomi sur la terre, Pour faire aux gens dormant une éternelle guerre, Commence son vacarme et nous lutine tous.
    Fol. am. I, 2 (vacarme)
  13. Après un si long temps de pleine jouissance, Vos attraits sont à vous sans contestation.
    Joueur, II, 2 (plein, eine [1])
  14. Vous êtes pilier né de tous les lansquenets Qui sont pour la jeunesse autant de trébuchets ; Un bois plein de voleurs est un plus sûr passage ; Dans ces lieux jour et nuit ce n'est que brigandage.
    Joueur, I, 7 (brigandage)
  15. Çà, ma reine, épousons malgré notre discord.
    Ménechmes, V, 6 (discord [1])
  16. Les Lapons n'ont point d'autre remède contre ces maudits animaux [moucherons] que d'emplir de fumée le lieu où ils demeurent… nous fîmes la même chose et nous nous enfumâmes.
    Voyage en Laponie, t. IV, p. 206 (enfumer)
  17. Depuis que je travaille pour vous, les ressorts de mon esprit emprunteur sont diablement usés.
    la Sérénade, 11 (ressort [1])
  18. C'est un homme étonnant et rare en son espèce, Qui rêve fort à rien et s'égare sans cesse.
    Distrait, II, 1 (rare)
  19. Je ronflerais mon soûl la grasse matinée, Et je m'enivrerais le long de la journée.
    le Joueur, I, 1 (matinée)
  20. Entre nous, l'État n'a pas grand besoin de vous, puisqu'il vous a remercié de vos services à la tête de votre compagnie.
    Attendez-moi sous l'orme, 9 (tête)