Jean-François REGNARD, auteur cité dans le Littré

REGNARD (1655-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme REGNARD a été choisie.

1093 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Démocrite 92 citations
Le bal 1695 68 citations
Le distrait 1697 143 citations
Le joueur 1696 250 citations
Le légataire universel 1708 114 citations
Le retour imprévu 1700 43 citations
Les folies amoureuses 1704 99 citations
Les Ménechmes 123 citations
Sérénade 70 citations

Quelques citations de Jean-François REGNARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1093 citations dans le Littré.

  1. Lorsqu'un vieux fou s'échappe D'être amoureux sur ses vieux ans, Il faut qu'il mette la nappe Et qu'on boive à ses dépens.
    Sérén. SC. 17 (échapper)
  2. S'il lui fallait… dans un péril extrême, Le moindre lénitif ou le moindre apozème.
    Légat. II, 11 (lénitif, ive)
  3. Non, je ne vis jamais d'animal si tenace [un créancier].
    le Joueur, III, 7 (tenace)
  4. Il a tant d'héritiers, le bon seigneur Géronte, Il en a tant et tant, que par fois j'en ai honte.
    le Légat. I, 1 (tant)
  5. …Si jamais chez nous vous revenez, Je vous fais de la porte un masque sur le nez.
    Ménechmes, II, 5 (porte [1])
  6. Il est, parbleu ! grand jour ; déjà de leur ramage Les coqs ont réveillé tout notre voisinage.
    le Joueur, I, 1 (voisinage)
  7. S'il me voit, ce vieillard m'éconduira peut-être Fort incivilement.
    le Bal, 1 (incivilement)
  8. Parlons à cœur ouvert et confessons la dette ; Je suis un peu coquet, tu n'es pas mal coquette.
    le Distrait, IV, 3 (coquet, ette)
  9. Ah ! quel cœur de rocher et quelle âme assez noire Ne se fendrait en quatre en entendant ces mots ?
    Légat. v, 7 (fendre)
  10. Ouf ! hai ! je n'en puis plus, vous serrez le sifflet.
    le Distr. V, 6 (sifflet)
  11. C'est un petit jeune homme à quatre pieds de terre, Homme de qualité qui revient de la guerre, Qu'on voit toujours sautant, dansant, gesticulant, Qui vous parle en sifflant, et qui siffle en parlant.
    Distr. I, 4 (siffler)
  12. Éraste : C'est un mot du barreau. - Lisette : C'est ce qu'il vous plaira, Mais juge, de ses jours, ne m'interloquera… Et je ne veux jamais souffrir qu'on m'interloque.
    Légat. III, 8 (interloquer)
  13. Cette ferme en un an produirait plus de rente Que le papier timbré ne peut rendre en quarante.
    le Distr. IV, 9 (timbré, ée)
  14. Et si vous l'ignorez, sachez que je faufile Avec ducs, archiducs, princes, seigneurs, marquis.
    le Joueur III, 9 (faufiler)
  15. Le bon est qu'en courant il a perdu sa botte, Et que, marchant toujours, enfin il s'est trouvé Une botte de moins quand il est arrivé.
    le Distr. I, 6 (perdre)
  16. Monsieur, je veux toucher mes quatre cents pistoles, Ou, cadédis, je veux le saigner à l'instant.
    le Bal, 14 (saigner)
  17. Je ne l'ai jamais vu, mais on m'en a parlé Comme d'un petit fat et d'un écervelé.
    Distr. I, 4 (écervelé, ée)
  18. Que me sert-il d'avoir une avide cohorte D'héritiers qui toujours veille et dort à ma porte, Des gens qui, furetant les clefs du coffre-fort, Me détendront mon lit peut-être avant ma mort ?
    le Lég. I, 3 (fureter)
  19. … Vous cajoliez la tante, Et moi, je pourchassais Finette la suivante.
    Ménechm. I, 2 (pourchasser)
  20. Sais-tu que les railleurs et les mauvais plaisants D'ordinaire avec moi passent fort mal leur temps ?
    les Ménechm. I, 2 (railleur, euse)