Jean-François REGNARD, auteur cité dans le Littré

REGNARD (1655-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme REGNARD a été choisie.

1093 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Démocrite 92 citations
Le bal 1695 68 citations
Le distrait 1697 143 citations
Le joueur 1696 250 citations
Le légataire universel 1708 114 citations
Le retour imprévu 1700 43 citations
Les folies amoureuses 1704 99 citations
Les Ménechmes 123 citations
Sérénade 70 citations

Quelques citations de Jean-François REGNARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1093 citations dans le Littré.

  1. Ma colique m'a pris assez mal à propos.
    Légat. II, 4 (prendre)
  2. Adieu donc, mes princesses, Choisissez mieux vos gens pour placer vos tendresses.
    Ménech. II, 6 (princesse)
  3. Puisque vous souhaitez une phrase plus claire, Je vous dirai, monsieur, que j'ai vu le jaloux, Qui m'a reçu d'un air qui tient de l'aigre-doux.
    Folies am. sc. 7 (aigre-doux, douce)
  4. Que le diable t'emporte avec tes si et tes mais.
    Ret. impr. 15 (si [1])
  5. …Tu sais que d'ordinaire, Quand l'amour veut parler, la raison doit se taire.
    le Joueur, I, 2 (ordinaire)
  6. À propos, j'oubliais de vous dire… Ah ! madame, à propos, vous avez quelque accès Auprès du rapporteur que j'ai dans mon procès ; Écrivez-lui, de grâce, un mot pour mon affaire.
    le Distr. II, 6 (propos)
  7. Une fille nubile, exposée au malheur, Qui veut faire une fin en tout bien, tout honneur.
    le Légat. V, 7 (nubile)
  8. Les lettres de répit qu'il prend contre la mort Ne lui serviront guère, ou je me trompe fort.
    Légat. I, 2 (lettre)
  9. Cette Nérine-ci n'est pas trop pour mon maître. A-t-elle grand tort ? non ; c'est un panier percé.
    le Joueur, I, 3 (panier)
  10. C'est un homme sans foi qui prend de toute main, Et ne fait pas un bail qu'il n'ait un pot-de-vin.
    Démocr. II, 4 (pot)
  11. Ce que les Lapons font le plus facilement, c'est de vendre le vent à ceux qui en ont besoin ; ils ont pour cela un mouchoir qu'ils nouent en trois endroits différents qu'ils donnent à celui qui en a besoin ; s'il dénoue le premier, il excite un vent doux et supportable ; s'il a besoin d'un plus fort, il dénoue le second.
    Voy. de Laponie, t. IV, p. 278 (dénouer)
  12. Ce que c'est que de nous ! moi, cela me confond.
    le Légat. V, 7 (nous)
  13. Habile en tous métiers, intrigante parfaite, Qui prête, vend, revend, brocante, troque, achète, Met à perfection un hymen ébauché…
    le Joueur, V, 2 (intrigant, ante)
  14. Tous ces jeux de hasard n'attirent rien de bon.
    Joueur, I, 7 (jeu)
  15. C'est vous, à ce qu'on dit, qui menez cette intrigue.
    Démocrite, IV, 5 (mener)
  16. … Oui, monsieur, maintenant Que nous ne jouons plus, notre unique ascendant C'est la philosophie, et voilà notre livre.
    le Joueur, III, 11 (ascendant [2])
  17. De l'habit dont jadis elle courait le bal, Elle s'est mise en homme en cet accès fatal.
    Fol. amour. III, 9 (courir)
  18. Mais je l'aperçois ; qu'il a l'air harassé !
    Joueur, I, 3 (harassé, ée)
  19. J'admire les ressorts de l'esprit féminin, Quand il est agité de l'amoureux lutin.
    Fol. amour. II, 10 (féminin, ine)
  20. Et de quel droit, monsieur, me faites-vous la loi ? Je vous trouve plaisant de disposer de moi !
    Ménechm. V, 6 (plaisant, ante)