Jean-François REGNARD, auteur cité dans le Littré

REGNARD (1655-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme REGNARD a été choisie.

1093 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Démocrite 92 citations
Le bal 1695 68 citations
Le distrait 1697 143 citations
Le joueur 1696 250 citations
Le légataire universel 1708 114 citations
Le retour imprévu 1700 43 citations
Les folies amoureuses 1704 99 citations
Les Ménechmes 123 citations
Sérénade 70 citations

Quelques citations de Jean-François REGNARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1093 citations dans le Littré.

  1. Pour trois ou quatre esprits mal timbrés, de travers, N'allez pas, emporté d'une critique vaine, Faire ici le procès à la nature humaine.
    Épît. I (esprit)
  2. Qui faisant le gros dos, la main dans la ceinture, Viennent pour tout mérite étaler leur figure.
    le Joueur, I, 2 (dos)
  3. Il a de l'autre monde entrepris le voyage, Et n'est point revenu. - Le ciel lui fasse paix !
    les Ménechm. II, 2 (paix)
  4. Faut-il que la jeunesse Apprenne maintenant à vivre à la vieillesse ?
    le Distr. IV, 2 (vivre [1])
  5. Ah ! je t'arracherai ta langue de vipère.
    Fol. amour. II, 4 (vipère)
  6. Nous ne vous donnons pas de ces effets véreux [effets de commerce] ; Cela sent comme baume.
    Joueur, III, 4 (sentir)
  7. Je veux que nous dansions ensemble une courante.
    Distrait, III, 4 (courante [1])
  8. Je suis le cavalier de France le plus spécifique pour la consolation des dames.
    Attendez-moi sous l'orme, 10 (spécifique)
  9. Paix, tais-toi, parle bas, tu sauras mon dessein.
    Fol. amour. I, 1 (paix)
  10. Il faut qu'en sa faveur Je t'embrasse et rembrasse, et, ma foi, de bon cœur.
    le Légat. II, 8 (rembrasser)
  11. Votre raisonnement met le mien en déroute ; Je sais que ce micmac ne vaut rien dans le fond.
    le Joueur, II, 9 (micmac)
  12. Autour d'un tapis vert Dans un maudit brelan, ton maître joue et perd, Ou bien, réduit à sec, d'une âme familière, Peut-être il parle au ciel d'une étrange manière.
    le Joueur, I, 2 (manière)
  13. N'ayant plus de maîtresse, et n'ayant pas un sou, Nous philosopherons maintenant tout le soûl.
    le Joueur, IV, 13 (soûl, oûle)
  14. Je ne sais maintenant qui retient mon courage Que de vingt coups de poing au milieu du visage…
    Fol. amoureuses, I, 2 (courage)
  15. Qui est cet homme-là ? Un musicien de l'opéra.
    Sérén. 7 (musicien, ienne)
  16. Nous ne vous donnons pas de ces effets véreux ; Cela sent comme baume.
    Joueur, III, 4 (véreux, euse)
  17. Tu peux me faire perdre, ô fortune ennemie ! Mais me faire payer, parbleu, je t'en défie.
    le Joueur, I, 5 (perdre)
  18. On a certains attraits, un certain enjouement, Que personne ne peut me disputer, je pense.
    le Joueur, II, 2 (on)
  19. L'or est d'un grand secours pour acheter un cœur ; Ce métal, en amour, est un grand séducteur.
    le Joueur, II, 2 (séducteur, trice)
  20. Celui qui m'embarrasse le plus, c'est ce persécutant Monsieur André ; et si, je ne lui dois que trois mille cinq cents francs.
    Retour imprévu, sc. 4 (persécutant, ante)