Jean-François REGNARD, auteur cité dans le Littré

REGNARD (1655-1709)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme REGNARD a été choisie.

1093 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Démocrite 92 citations
Le bal 1695 68 citations
Le distrait 1697 143 citations
Le joueur 1696 250 citations
Le légataire universel 1708 114 citations
Le retour imprévu 1700 43 citations
Les folies amoureuses 1704 99 citations
Les Ménechmes 123 citations
Sérénade 70 citations

Quelques citations de Jean-François REGNARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1093 citations dans le Littré.

  1. Il avait, disait-il, un procès qui lui importait de dix mille francs.
    Voyage de Pologne. (importer [2])
  2. Vous avez fort bien fait de lui river son clou ; C'est bien à faire à lui de vous appeler fou ! Et vous deviez encor lui mieux laver la tête.
    le Distr. IV, 7 (river)
  3. Je m'en vais la rejoindre et tâcher de calmer Son esprit violent, prompt à se gendarmer.
    le Distrait, III, 5 (gendarmer (se))
  4. J'ai bien bu cette nuit ; et, sans fanfaronnades, à votre intention j'ai vidé cent rasades.
    le Distr. III, 2 (rasade)
  5. Ils s'aiment, ils sont dans le goût de s'épouser ; y a-t-il rien là que de fort naturel ?
    la Sérénade, sc. 7 (goût)
  6. Nous fûmes extrêmement incommodés des moucherons, qui sont la peste de ce pays.
    Voyage de Laponie. (peste)
  7. Je sirote mon vin, quel qu'il soit, vieux, nouveau ; Je fais rubis sur l'ongle, et n'y mets jamais d'eau.
    Fol. amour. III, 4 (rubis)
  8. Monsieur, ne craignez rien ; Isabelle toujours doit se porter au bien.
    Ménech. III, 8 (porter [1])
  9. J'ai fait vœu d'être veuve, et je le veux tenir.
    le Bal, 4 (tenir)
  10. On vient civilement pour s'éclaircir d'un doute, Et monsieur prend la chèvre, il met tout en déroute…
    le Joueur, III, 13 (prendre)
  11. Sa folie est nouvelle et rare assurément.
    Ménechm. III, 11 (folie [1])
  12. J'ai reçu, l'autre semaine, dix-huit cents livres de ce curieux pour les deux grands tableaux dont votre père avait refusé deux mille écus quelque temps avant que de partir.
    Retour impr. sc. 4 (curieux, euse)
  13. Mais je suis pris ailleurs ; près d'un objet vainqueur Je fais à petit bruit mon chemin en douceur.
    Distrait, II, 7 (douceur)
  14. Que me sert-il d'avoir une avide cohorte D'héritiers qui toujours veille et dort à ma porte, Des gens qui, furetant les clefs du coffre-fort, Me détendront mon lit peut-être avant ma mort ?
    le Lég. I, 3 (fureter)
  15. L'honnête homme morbleu ! vive monsieur Géronte ! Ma foi, sans moi la belle en avait pour son compte.
    le Bal, sc. 18 (compte)
  16. Monsieur, je veux toucher mes quatre cents pistoles, Ou, cadédis, je veux le saigner à l'instant.
    le Bal, 14 (saigner)
  17. La présence de monsieur ne gâtera rien, et peut-être pourra-t-il nous être utile.
    la Sérénade, 5 (gâter)
  18. Ne vois-tu pas, Hector, que c'est un deuil de cour ?
    le Joueur, II, 14 (deuil)
  19. Le plancher est fait de branches de bouleau ou de pin, qu'ils jettent en confusion pour leur servir de lit.
    Voy. en Laponie. (confusion)
  20. Vous savez que l'habit ne fait pas la science.
    Folies am. I, 5 (habit)