Jean-Jacques ROUSSEAU, auteur cité dans le Littré

ROUSSEAU (1712-1778)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ROUSSEAU a été choisie.

4525 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Considérations sur le gouvernement de Pologne et sur sa réformation projetée 78 citations
Correspondance 437 citations
Dictionnaire de la musique 1767 34 citations
Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes 1754 28 citations
Du contrat social, ou Principes du droit politique 1762 93 citations
Émile, ou De l'éducation 1762 1196 citations
Essai sur l'origine des langues où il est traité de la mélodie et de l'imitation musicale 1781 59 citations
Julie, ou la Nouvelle Héloïse 1761 686 citations
Les confessions 1781 1236 citations
Les rêveries d'un promeneur solitaire 1782 127 citations
Lettres écrites sur la montagne 1764 51 citations
Rousseau juge de Jean-Jacques. Dialogues 1780 et 1782 109 citations

Quelques citations de Jean-Jacques ROUSSEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 4525 citations dans le Littré.

  1. Cette idée me fit faire le plus plat personnage.
    Conf. VI (plat, ate [1])
  2. Il tressaillit d'aise quand il revoit son camarade.
    Ém. IV (tressaillir)
  3. Comme si ce n'était pas trop honorer de pareilles espèces que de faire attention à leurs procédés.
    Confess. XI (espèce)
  4. Si je suis un hypocrite, je suis un sot ; car il faut l'être beaucoup pour ne pas voir que le chemin que j'ai pris ne mène qu'à des malheurs dans cette vie.
    Lett. à l'archev. de Paris. (mener)
  5. Avant que l'habitude du corps soit acquise, on lui donne celle qu'on veut sans danger ; mais, quand une fois il est dans sa consistance, toute altération lui devient périlleuse.
    Ém. I (consistance)
  6. On s'égare un seul moment de la vie, on se détourne d'un seul pas de la droite route ; aussitôt une pente inévitable nous entraîne et nous perd : on tombe enfin dans un gouffre.
    Hél. III, 18 (pente)
  7. Pardonnez, monsieur, tout ce radotage à une pauvre tête qui diverge, bat la campagne et se perd à la suite de la moindre idée,
    Lettre à l'abbé M. 9 fév. 1770 (diverger)
  8. L'établissement de la paix perpétuelle dépend uniquement du consentement des souverains, et n'offre point à lever d'autre difficulté que leur résistance.
    ib. (paix)
  9. Il lui faut [à l'État] une force universelle et compulsive pour mouvoir et disposer chaque partie de la manière la plus convenable au tout.
    Contrat, II, 4 (compulsif, ive)
  10. Ses regards charmants qui me semblaient pleins d'amour, parce qu'ils m'en inspiraient.
    Confessions, II (plein, eine [1])
  11. Le tempérament est un vrai défaut ; c'est une altération que l'art a causée à l'harmonie, faute d'avoir pu mieux faire.
    Dissert. sur la mus. mod. (tempérament)
  12. Il s'était trouvé dans un grand embarras jusqu'à mon arrivée, ne sachant ni dicter ni écrire lisiblement.
    Conf. VII (lisiblement)
  13. En passant devant Vincennes, je sentis à la vue du donjon un déchirement de cœur dont le baron remarqua l'effet sur mon visage.
    ib. VIII (déchirement)
  14. Ceux qui daignaient acheter les suffrages de la canaille qui composait les tribus.
    Contr. IV, 2 (canaille)
  15. Ma pièce de blonde est en loques.
    Hél. V, 14 (loque [1])
  16. Ces cinq articles ainsi abrégés et couchés en règles générales, sont, je ne l'ignore pas, sujets à mille difficultés.
    Paix perpét. (couché, ée)
  17. Ne vous étonnez pas si je prends Paris toujours plus en haine ; je n'irai jamais.
    Lett. à Mme d'Épinay, jeudi, 1757 (y [2])
  18. Me voilà, comme une marmotte, terré pour sept mois.
    Lett. à Mme de Luze, 27 oct. 1764 (terré, ée)
  19. J'y trouvai son ménage à peu près monté comme auparavant.
    Confess. V (monté, ée)
  20. Je transportais dans les asiles de la nature des hommes dignes de les habiter… je me faisais un siècle d'or à ma fantaisie.
    3<sup>e</sup> Lett. à M. de Malesherbes (or [2])