Jean-Jacques ROUSSEAU, auteur cité dans le Littré

ROUSSEAU (1712-1778)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ROUSSEAU a été choisie.

4527 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Considérations sur le gouvernement de Pologne et sur sa réformation projetée 78 citations
Correspondance 439 citations
Dictionnaire de la musique 1767 34 citations
Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes 1754 28 citations
Du contrat social, ou Principes du droit politique 1762 93 citations
Émile, ou De l'éducation 1762 1196 citations
Essai sur l'origine des langues où il est traité de la mélodie et de l'imitation musicale 1781 59 citations
Julie, ou la Nouvelle Héloïse 1761 686 citations
Les confessions 1781 1236 citations
Les rêveries d'un promeneur solitaire 1782 127 citations
Lettres écrites sur la montagne 1764 51 citations
Rousseau juge de Jean-Jacques. Dialogues 1780 et 1782 109 citations

Quelques citations de Jean-Jacques ROUSSEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 4527 citations dans le Littré.

  1. Il lui envoya un cabinet de laque et plusieurs bijoux.
    Hél. VI, 14 (laque)
  2. L'air ébranlé est sujet à des répercussions qui le réfléchissent, qui, produisant des échos, répètent la sensation.
    Ém. II (réfléchir)
  3. Veux-tu que je coure baiser un visage noir et crotu ?
    Nouv. Hél. IV, 8 (crotu, ue)
  4. Elle était une des trois ou quatre jolies femmes de Paris dont le vieux abbé de Saint-Pierre avait été l'enfant gâté.
    Confess. IX (enfant)
  5. J'ai si bien pris mon parti sur ces dits et redits de commères, qu'ils sont pour moi comme n'existant pas.
    Corresp. du Peyrou, t. III, p. 163, dans POUGENS (redit, ite)
  6. Je dois des multitudes de lettres, surtout à MM. Meuron…
    Lett. à du Peyrou, 18 sept. 1765 (multitude)
  7. Raisonner avec les enfants était la grande maxime de Locke ; c'est la plus en vogue aujourd'hui, son succès ne me paraît pas pourtant fort propre à la mettre en crédit ; et pour moi je ne vois rien de plus sot que ces enfants avec qui l'on a tant raisonné.
    Ém. II (raisonner)
  8. J'ai confiance que cela n'arrivera pas.
    Lett. à d'Ivernois, 26 avril 1768 (confiance)
  9. Cet air est scandé si juste, qu'il ne faut que réciter les vers…
    Conf. III (scandé, ée)
  10. Je veux élever Émile à la campagne, loin de la canaille des valets.
    Ém. II (campagne)
  11. Faut-il s'étonner si la taciturnité qu'ils [les maris] voient régner chez eux les en chasse ?
    Ém. v. (taciturnité)
  12. Il aimait extrêmement la musique, et avait pris en passion celle de Rameau.
    Conf. V (passion)
  13. Voltaire m'écrase, il me persécute, peut-être me fera-t-il périr à la fin ; grande merveille, avec cent mille livres de rente, tant d'amis puissants à la cour, et tant de si basses cajoleries contre un pauvre homme dans mon état !
    Lettr. Le Nieps, 8 févr. 1765 (cajolerie)
  14. Généralement les hommes sont moins constants que les femmes, et se rebutent plutôt qu'elles de l'amour heureux.
    Ém. V (rebuter)
  15. J'ai toujours cru qu'on ne pouvait prendre un intérêt si vif à Héloïse sans avoir ce sixième sens, ce sens moral dont si peu de cœurs sont doués, et sans lequel nul ne saurait entendre le mien.
    Conf. X (sens [1])
  16. Mme la comtesse d'Houdetot approchait de la trentaine, et n'était point belle ; son visage était marqué de la petite vérole.
    Confess. IX (trentaine)
  17. Un mari qui oserait y consentir [à ce que sa femme nourrît] serait un homme perdu.
    Ém. I (perdu, ue)
  18. Je crains cette pusillanimité meurtrière qui, à force de délicatesse et de soins, affaiblit, effémine un enfant.
    Hél. v, 3 (pusillanimité)
  19. Il est aisé de m'opprimer, mais difficile de m'avilir.
    Lett. à M. Davenport, Corresp. t. VI, p. 385, dans POUGENS. (opprimer)
  20. La trouvant toujours froide, raisonnante et inattaquable par les sens.