Jean-Jacques ROUSSEAU, auteur cité dans le Littré

ROUSSEAU (1712-1778)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ROUSSEAU a été choisie.

4525 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Considérations sur le gouvernement de Pologne et sur sa réformation projetée 78 citations
Correspondance 437 citations
Dictionnaire de la musique 1767 34 citations
Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes 1754 28 citations
Du contrat social, ou Principes du droit politique 1762 93 citations
Émile, ou De l'éducation 1762 1196 citations
Essai sur l'origine des langues où il est traité de la mélodie et de l'imitation musicale 1781 59 citations
Julie, ou la Nouvelle Héloïse 1761 686 citations
Les confessions 1781 1236 citations
Les rêveries d'un promeneur solitaire 1782 127 citations
Lettres écrites sur la montagne 1764 51 citations
Rousseau juge de Jean-Jacques. Dialogues 1780 et 1782 109 citations

Quelques citations de Jean-Jacques ROUSSEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 4525 citations dans le Littré.

  1. Cette affaire avait plus l'air d'une bouderie que d'une rupture.
    dans LAFAYE, ib. (bouderie)
  2. Je sus qu'ils m'imputaient des noirceurs atroces, sans jamais pouvoir apprendre en quoi ils les faisaient consister.
    Confess. X (noirceur)
  3. Je pris du goût pour la littérature et quelque discernement des bons livres.
    Confess. III (prendre)
  4. Honteux d'un trop long silence, je m'évertuais pour relever l'entretien.
    Confess. IX (évertuer (s'))
  5. Votre enfant dyscole gâte tout ce qu'il touche.
    Ém. II (dyscole)
  6. J'appris par ce succès de mon tardif coup d'essai à ne plus me mêler de vouloir flagorner et flatter malgré Minerve.
    Confess. X (flagorner)
  7. J'ai l'âme aimante, et je me suis toujours attaché aux gens, moins à proportion du bien qu'ils m'ont fait que de celui qu'ils m'ont voulu.
    Conf. III (vouloir [1])
  8. Les illusions mêmes de l'amour se purifient dans un cœur chaste et ne corrompent qu'un cœur déjà corrompu.
    Hél. II, 27 (corrompu, ue)
  9. Toute la table s'empressa de faire chorus.
    Conf. III (chorus)
  10. Qui ne sait pas supporter un peu de souffrance doit s'attendre à beaucoup souffrir.
    Ém. IV (supporter)
  11. Lorsqu'il est question de sauter d'une clef à l'autre.
    Dissert. sur la mus. mod. (sauter)
  12. Ma bourse renforcée par Mme de Warens.
    Confess. II (renforcé, ée)
  13. Hélas ! combien de fois la pauvre Chaillot m'a-t-elle prédit que le premier soupir de ton cœur ferait le destin de ta vie !
    Hél. I, 7 (soupir)
  14. Audacieux, fier, intrépide, je portais partout une assurance d'autant plus ferme qu'elle était simple et résidait dans mon âme plus que dans mon maintien.
    Confess. IX (maintien)
  15. Sa manière de se présenter n'est ni modeste, ni vaine.
    Ém. IV (présenter)
  16. Vous regardez à de fausses convenances qui ne vous vont point.
    Hél. II, 27 (regarder)
  17. Son cœur transparent comme le cristal ne peut rien cacher de ce qui s'y passe.
  18. La filouterie que j'y voulais employer m'attira un petit affront.
    Héloïse, V, 7 (filouterie)
  19. Avant de boire du vin, il importe de savoir s'il est lithargyré.
  20. En disant ainsi, le bon vieillard était tout saisi, ses yeux paternels se remplissaient de larmes.
    Lév. d'Éphr. I (saisi, ie)