Germain-François Poullain de SAINT-FOIX, auteur cité dans le Littré

SAINT-FOIX (1698-1776)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINT-FOIX a été choisie.

225 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Essais historiques sur Paris 1754-1757 217 citations

Quelques citations de Germain-François Poullain de SAINT-FOIX

Voici un tirage aléatoire parmi ses 225 citations dans le Littré.

  1. Ah ! si ma dame me voyait, disait Fleuranges en montant le premier à l'assaut.
    Ess. Paris, Œuvres, t. IV, p. 173, dans POUGENS (dame [1])
  2. S'il [Ravaillac] avoua des choses étranges, ce ne fut que lorsqu'il eut demandé, à la première tirade des chevaux, qu'on le relâchât.
    Ess. Paris, Œuv. t. III, p. 121 (tirade)
  3. Philippe le Bel défendit le duel en matière civile ; et l'on put plaider sans être obligé de se battre.
    ib. t. III, p. 16 (duel [1])
  4. L'université, pour lier cette correspondance, établit des postes et des messageries, dont elle ne tirait qu'un léger profit.
    Ess. Paris, Œuv. t. III, p. 343, dans POUGENS (messagerie)
  5. Haineux comme un faux dévot, dès qu'on vous résiste.
    Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 358, dans POUGENS (haineux, euse)
  6. Philippe de Valois ne vit pas l'expiration de la trêve ; il mourut à Nogent-le-Roi, le 22 août 1 350, âgé de 57 ans.
    Ess Paris, Œuvres, t. V, p. 116, dans POUGENS (expiration)
  7. Un moine inventa la poudre à canon ; un évêque, les bombes ; un capucin, le père Joseph, si fameux sous le ministère du cardinal de Richelieu, imagina les espions soudoyés par la police et les lettres de cachet.
    Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 230, dans POUGENS (lettre)
  8. Louis le Jeune répudia Léonor d'Aquitaine ; six semaines après, elle épousa Henri duc de Normandie… à qui elle porta en dot le Poitou et toute la Guyenne jusqu'aux Pyrénées.
    Ess. Paris, Œuv. t. V, p. 229, dans POUGENS (répudier)
  9. Elles [les lois de la guerre] ne permettent pas de se défendre contre une armée dans une place ou un château qui n'est pas tenable.
    Ess. Paris, Œuv. t. v, p. 386, dans POUGENS (tenable)
  10. Le plaisir nous fait oublier que nous existons, l'ennui nous le fait sentir.
    Ess. Paris, Œuvres, t. IV, p. 246, dans POUGENS (ennui)
  11. Les combats de gladiateurs feront toujours regarder les Romains comme une nation sanguinaire et féroce.
    Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 225 (gladiateur)
  12. Lisez l'histoire de la croisade contre les Albigeois ; lisez celle de la conquête du Mexique ; vous verrez que les croisés n'avaient pas commis moins d'horreurs dans le Languedoc que les Espagnols en commirent dans l'Amérique.
    Ess. Paris, œuvres, t. IV, p. 319, dans POUGENS (croisade)
  13. Un cordelier, son orateur [de Jean duc de Bourgogne], nommé Jean Petit, soutint, en présence du dauphin qui présidait, que le duc d'Orléans, par diverses actions, s'était montré un impie et un tyran.
    Ess. Paris, Œuvres, t. V, p. 157, dans POUGENS (cordelier)
  14. D'habiles naturalistes ont soutenu que ces espèces de cuirasses (les corps de baleines serrés) pour renfermer et contenir la taille des enfants sont très pernicieuses, parce qu'elles gênent la nature, la forcent et souvent l'étouffent ; ce fut Catherine de Médicis qui en introduisit l'usage en France.
    Ess. Paris, t. IV, p. 265, dans POUGENS (corps)
  15. Elles [les femmes publiques] étaient obligées de s'y rendre à dix heures du matin et d'en sortir dès qu'on sonnait le couvre-feu.
    Ess. Paris, Œuvres, t. III, p. 73, dans POUGENS (couvre-feu)
  16. Le point d'honneur est parmi nous un moyen adroit, par lequel on fait produire à la vanité les effets de la vertu.
    Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 236, dans POUGENS (point [1])
  17. Avoir escrimé dans quelques combats particuliers n'est point du tout une preuve sûre qu'on a véritablement de la valeur.
    Ess. Paris, Œuvres, t. III, p. 220, dans POUGENS (escrimer)
  18. D'abord on joua à la paume de la main nue ou avec un gant double, dans la suite quelques-uns mirent à leur main des cordes et tendons pour renvoyer la balle avec plus de force, et de là on imagina la raquette.
    Ess. sur Paris, rue Grenier-St-Lazare. (raquette [1])
  19. J'ai connu un homme qui commença à voyager à quatre-vingts ans, parce qu'il ne voulait pas savoir, disait-il, où il serait enterré.
    Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 284, dans POUGENS (quatre-vingts)
  20. Henri IV, à l'audience qu'il donna à Dom Pèdre de Tolède, le 3 juillet 1608, dit aux maréchaux de France et aux ducs de se couvrir, voyant que cet ambassadeur entrait et s'avançait sans se découvrir.
    Ess. Paris, Œuvres, t. IV, p. 362, dans POUGENS (couvrir)