Louis de Rouvroy, duc de SAINT-SIMON, auteur cité dans le Littré

SAINT-SIMON (1675-1755)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINT-SIMON a été choisie.

3713 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoires complets et authentiques du duc de Saint-Simon 1830 3627 citations

Quelques citations de Louis de Rouvroy, duc de SAINT-SIMON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3713 citations dans le Littré.

  1. Je sus à Versailles que ce qui retenait la déclaration de la dame d'honneur était l'indétermination sur la dame d'atours.
  2. La vieille Juisy donna presque tout ce qu'elle avoit à la duchesse de Noailles, et fit une amitié de 40 000 livres au cardinal d'Estrées.
    117, 25 (amitié)
  3. Le roi prenait souvent, entre ses repas, des verres d'eau avec un peu de fleur d'orange qui tenaient chopine.
    403, 252 (chopine)
  4. Ce n'est pas que les jésuites n'eussent de la jalousie de cette basse prêtraille [les sulpiciens] qui usurpait trop de crédit à leur gré.
    415, 220 (prêtraille)
  5. La France aimait mieux se laisser une espérance d'obtenir une paix si pressamment nécessaire en abandonnant l'Espagne.
    282, 77 (pressamment)
  6. L'abbé d'Hervault était un homme de condition bien allié.
    14, 156 (allié, ée)
  7. M. de Chevreuse était toujours en garde contre eux [les jésuites], comme plus foncier que M. de Beauvilliers, moins livré aux entreprises de Rome.
    305, 227 (foncier, ière)
  8. Issu de ces grands magistrats, Harlay en eut toute la gravité qu'il outra en cynique.
    17, 197 (cynique)
  9. Tel fut notre début en Italie, dont toute la faute fut imputée à Catinat, en quoi Vaudemont, en pinçant seulement la matière, et Tessé à pleine écritoire ne s'épargnèrent pas.
    96, 21 (écritoire)
  10. Le hasard fit rencontrer à Caillières dans les rues un marchand hollandais venu à Paris pour des affaires de prises et de négoce.
    42, 242 (prise)
  11. Après s'être tant tâtés et regardés en Europe, la guerre enfin se déclara de fait par les impériaux en Italie.
    95, 1 (tâter)
  12. Le premier écuyer, vieilli dans les intrigues… qui les rameutait tous [la cabale attachée à Mme de Maintenon].
    238, 161 (rameuter)
  13. Quoiqu'avec beaucoup d'étranger dans ses expressions et dans son accent, il [Law] s'exprimait en fort bons termes.
  14. Le duc d'Épernon investit la grand'chambre, en emplissant la grande salle de milice, tout cela sur-le-champ, et, comme on dit, en un tournemain.
    373, 213 (tournemain)
  15. C'était un cafard qui en bannit la science et y mit tout en misérables minuties.
  16. Rebours s'était sûrement monté sur le marquis de Mascarille ; il l'outrait encore.
    134, 240 (monter)
  17. La duchesse d'Hanovre prétendit que M. le prince lui avait coupé l'herbe sous le pied.
    4, 65 (herbe)
  18. M. de Duras ne craignait personne et avait le bec aussi bon que Rose.
    85, 112 (bec)
  19. À qui ne le connaissait pas [Chevreuse] familièrement, il avait un extérieur droit, fiché, composé, propre, qui tirait sur le pédant.
    336, 159 (fiché, ée)
  20. Avec cette grande hauteur, elle [la maréchale de Villeroy] avait une grande politesse, noble, discernée, qui est devenue si rare et qui touche si fort.