Louis de Rouvroy, duc de SAINT-SIMON, auteur cité dans le Littré

SAINT-SIMON (1675-1755)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINT-SIMON a été choisie.

3713 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoires complets et authentiques du duc de Saint-Simon 1830 3627 citations

Quelques citations de Louis de Rouvroy, duc de SAINT-SIMON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3713 citations dans le Littré.

  1. Les brocards les plus cruels et les plus acérés coulaient sur lui [Noailles] comme sur toile cirée, pour peu qu'il crût avoir intérêt à les secouer.
    393, 81 (ciré, ée)
  2. Ce diamant fut appelé le Régent ; il est d'une eau admirable et pèse plus de 500 grains.
    466, 128 (eau)
  3. Refuge laissa un fils qui, avec la même modestie, n'est pas si généalogiste [connaissant les généalogies].
    332, 101 (généalogiste)
  4. La prise de Barcelone fut un nouvel aiguillon qui rendit effectif et sérieux à Riswick ce qui jusqu'alors n'avait été qu'un indécent pelotage.
    49, 78 (pelotage)
  5. Des fureteurs ont voulu se persuader que ce [les révélations du maréchal-ferrant] ne fut qu'un tissu de friponnerie.
  6. Le dernier [avis du parlement d'aller aux Tuileries à pied] prévalut, dans l'espoir d'émouvoir le peuple et d'arriver aux Tuileries avec une foule hurlante.
  7. La nullité d'une cour entièrement débellée et asservie.
    263, 11 (débeller)
  8. Le maréchal d'Estrées avait l'air stupéfait et de ne voir qu'un étang.
    ib. t. II, p. 201 (voir)
  9. On parla de toute autre chose, Charost se raccoutra et s'en alla.
    56, 195 (raccoutrer)
  10. [D'Huxelles] c'était un assez gros homme, tout d'une venue.
    116, 7 (venue)
  11. Mme de Ventadour [se met] à verbiager, pour laisser à Madame le temps de respirer et de se remettre.
    94, 236 (verbiager)
  12. [Tallard] Beaucoup d'esprit et de grâce dans l'esprit, mais sans cesse battu du diable par son ambition, ses vues.
    116, 14 (diable)
  13. Bloin, Fagon, tout baissé et tout courtisan qu'il était, se demandèrent si on laisserait mourir le roi sans voir son archevêque.
    405, 45 (baissé, ée)
  14. Le trouble, l'agitation, la surprise, la foule, le spectacle confus de cette nuit si rassemblée [la nuit de la mort du grand Dauphin].
    Scènes et portraits choisis dans les Mém. authentiques du duc de St-Simon, par Eug. Lanneau, Paris, 1876, t. I, p. 246 (rassemblé, ée)
  15. Le roi fit donner six cents livres de gratification à chaque capitaine de cavalerie, et trois cents livres à chaque capitaine d'infanterie : tout cela ensemble coûta beaucoup ; mais pour chacun ce fut une goutte d'eau.
    60, 15 (goutte [1])
  16. Le duc d'Épernon investit la grand'chambre, en emplissant la grande salle de milice, tout cela sur-le-champ, et, comme on dit, en un tournemain.
    373, 213 (tournemain)
  17. On fut choqué [dans les Maximes des saints] de l'élévation et de la recherche des pensées qui faisaient perdre haleine, comme dans l'air trop subtil de la moyenne région.
    45, 14 (région)
  18. Le courrier dit à l'autre qu'il contenterait sa curiosité, s'il lui voulait donner parole d'aller de conserve.
    2, 37 (conserve)
  19. Cette lettre [de Gervaise] était un tissu d'ordures, avec de basses mignardises de moine raffolé et débordé, à faire trembler les plus abandonnés.
  20. Par là les héritières des branches aînées mettaient les cadets mâles hors d'état de recueillir une glèbe.
    297, 74 (glèbe)