Louis de Rouvroy, duc de SAINT-SIMON, auteur cité dans le Littré

SAINT-SIMON (1675-1755)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINT-SIMON a été choisie.

3713 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoires complets et authentiques du duc de Saint-Simon 1830 3627 citations

Quelques citations de Louis de Rouvroy, duc de SAINT-SIMON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3713 citations dans le Littré.

  1. Il n'y avait celui qui ne prévît une prochaine rupture avec la famille de Lorge, de l'humeur si connue de M. de Lauzun.
    28, 72 (celui)
  2. On faisait son lit [de la maréchale de Noailles] et il n'y avait plus que la courte-pointe à y mettre.
  3. Je répondis au P. Letellier que je n'avais jamais cru nos ducs aller à la cheville du pied d'un comte d'Orient [empire de Constantinople].
    369, 128 (cheville)
  4. Sa femme [à d'Heudicourt] avec tout son esprit craignait les esprits jusqu'à avoir des femmes à gages pour la veiller toutes les nuits.
    218, 183 (esprit)
  5. Mme d'Elbœuf l'emporta, malgré les pousseries et les colères dont Mme de Lislebonne ne se contraignit pas.
    62, 40 (pousserie)
  6. Le compliment [de la duchesse de Lauzun] fut d'abord fraîchement reçu ; incontinent la marée monta, et voilà la duchesse du Maine aux reproches.
    258, 214 (fraîchement)
  7. M. de Richelieu attaque la personne de M. de Luxembourg par sa prison pour les poisons et les diableries, par la sellette sur laquelle il avait été interrogé.
    19, 223 (diablerie)
  8. M. de Chevreuse fit force belles promesses, monnaie dont aucun ne se paya.
    20, 238 (monnaie)
  9. Santeuil reçut les sacrements, et édifia autant qu'il fut regretté d'une compagnie peu portée à l'édification, mais qui détesta une si cruelle expérience [le tabac dans le verre].
    50, 85 (détester)
  10. Après que les soupeurs se furent retirés de chez Pontchartrain, j'entrai chez lui.
    305, 240 (soupeur, euse)
  11. M. de la Rochefoucauld lui donna [au premier président] tant de coups d'estramaçon, qu'il vint à bout de ce qu'il desirait.
    69, 133 (estramaçon)
  12. Calingford était grand maître de sa maison [à M. de Lorraine] et à la tête de son conseil.
    104, 113 (maître)
  13. Rien ne convenait mieux à M. le duc que d'avoir la maison de la Touanne pour en faire une décharge à son château de St-Maur, quand il y était avec Mme la duchesse et bien du monde.
    99, 54 (décharge)
  14. Chamillart se trouva d'autant plus flatté [de la demande de la Feuillade] que sa fille était cruellement vilaine.
    99, 56 (cruellement)
  15. M. de Paris tourna longtemps sans pouvoir être entendu par un homme si rempli de soi-même.
    24, 25 (tourner)
  16. Personne ne pouvait comprendre une dépense si prodigieuse pour une simple guinguette, puisque une maison sans terres, sans revenus, sans seigneurie ne peut avoir d'autre nom.
    311, 103 (guinguette [1])
  17. Rien n'est pareil aux cajoleries dont elle [la duchesse de Bourgogne ] sut bientôt ensorceler Mme de Maintenon.
    41, 255 (ensorceler)
  18. Ces places [conseillers d'État, d'Église] étaient destinées aux évêques les plus distingués, et il était bien baroque de faire succéder l'abbé Bignon à M. de Tonnerre.
    87, 127 (baroque)
  19. M. de Beauvillier avait ramené Desmarets sur l'eau à force de sueurs, de temps et de rames.
    305, 229 (rame [2])
  20. Le chancelier demeura mal avec Mme de Maintenon, qui peu à peu avec les jésuites l'éreintèrent auprès du roi.
    114, 246 (éreinter)