Jean SÉNEBIER, auteur cité dans le Littré

SENNEBIER (1742-1809)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SENNEBIER a été choisie.

97 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Jean SÉNEBIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 97 citations dans le Littré.

  1. Spallanzani démontre que la digestion est produite par un suc de l'estomac qui dissout les aliments, et que la trituration ne saurait en être la cause.
    Ess. art d'obs, t. I, p. 47, dans POUGENS (trituration)
  2. Il ne faut pas oublier que la multitude des noms nuit à l'avancement des sciences, qu'il faut diminuer les synonymes, et rétablir ainsi la précision de la nomenclature que le nombre des mots rend toujours plus difficile.
    Ess. art d'obs. t. II, p. 58, dans POUGENS (synonyme)
  3. Hérissant, pour découvrir la nature des os, les mit dans l'acide nitreux fort étendu d'eau ; après la dissolution des parties calcaires, il trouva le réseau animal dont les mailles, remplies par cette matière, avaient formé l'os.
    Ess. sur l'observ. t. I, p. 265, dans POUGENS (os)
  4. La première règle de la synthèse consiste à définir avec soin les termes qu'on emploie.
    ib. p. 298 (synthèse)
  5. La planète Herschell et ses satellites, la planète Piazzi, le platine… sont autant de découvertes qui en font soupçonner encore.
    Ess. art observ. t. II, p. 183, dans POUGENS (platine [2])
  6. Duhamel a prouvé que le périoste seul opère la réunion des os.
    Ess. art d'observ. t. I, p. 346, dans POUGENS (périoste)
  7. On se tromperait sûrement, si l'on attribuait tous les vents à la même cause, quoiqu'ils soient tous un courant d'air qui se précipite vers quelque endroit.
    Ess. art d'observ. t. II, p. 102, dans POUGENS (vent)
  8. Elle [l'expérience] devient la pierre de touche des théories, le creuset où se scorifiera tout ce qui est impur.
    Ess. art. d'observ. t. I, p. 377, dans POUGENS (scorifier)
  9. La synthèse est la méthode de chercher le vrai par des raisonnements fondés sur des principes solides et des propositions démontrées.
    Ess. art d'observ. t. II, p. 295, dans POUGENS (synthèse)
  10. Pythagore trouva les principes de la musique dans l'inégalité des sons produits par plusieurs forgerons frappant ensemble sur une enclume.
    Ess. sur l'art d'observ. t. I, p. 296, dans POUGENS. (musique)
  11. Leibnitz prévit le polype… son principe de la chaîne des êtres qu'il voulait former lui fit imaginer un lien entre le règne végétal et animal.
    ib. t. II, p. 240 (polype)
  12. On crut longtemps après lui [Rhedi], que la pourriture était la mère des insectes.
    Ess. art d'observ. t. I, p. 91, dans POUGENS (pourriture)
  13. L'or fulminant causa la mort de son inventeur.
    Ess. sur l'art d'observ. t. I, p. 420, dans POUGENS. (or [2])
  14. Quand Lavoisier eut vu qu'il n'y avait point d'oxydation sans gaz oxygène, qu'une partie de l'air commun disparaissait dans ces oxydations.
    Ess. art d'obs. t. III, p. 95, dans POUGENS (oxydation)
  15. Duhamel planta un arbre les branches en terre et les racines en l'air, il vit alors les racines métamorphosées en branches et les branches en racines.
    Ess. art d'obs. t. I, p. 327, dans POUGENS (racine)
  16. Malpighi, après avoir découvert les stigmates des insectes, décida qu'ils étaient les organes de leur respiration, parce que ces insectes périssaient lorsqu'il couvrait d'huile ou de suif ces ouvertures ; mais il ne fit pas attention que ces animaux vivaient longtemps sous l'eau et dans le vide.
    Art d'observer, t. I, p. 92, dans POUGENS (stigmate)
  17. Duhamel remarqua que l'odeur des salles d'hôpitaux croissait, lorsqu'il s'approchait du plafond ; il imagina un ventilateur qui fait communiquer cette partie avec l'air extérieur.
    Ess. art d'observ. t. III, p. 224, dans POUGENS (ventilateur)
  18. Les nomenclatures sont indispensables malgré leurs imperfections ; comment se reconnaître au milieu de cette foule d'êtres différents ?
    Ess. sur l'art d'observer, t. II, p. 49, dans POUGENS. (nomenclature)
  19. Si l'on néglige l'observation qui s'écarte le plus du vrai, le milieu pris entre les autres sera plus près de la vérité que le milieu pris entre toutes.
    Ess. sur l'art d'obs. t. I, p. 414, dans POUGENS (milieu)
  20. Quand on considère l'évaporation des eaux de la mer comme la source des rivières.
    Ess. art d'obs. t. II, p. 76, dans POUGENS (rivière)