Jean SÉNEBIER, auteur cité dans le Littré

SENNEBIER (1742-1809)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SENNEBIER a été choisie.

97 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Jean SÉNEBIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 97 citations dans le Littré.

  1. Les mots sont des termes moyens entre les idées et les objets ; l'idée doit produire le mot, et le mot doit rappeler l'idée ; mais le sens des mots n'est pas toujours tellement déterminé qu'il amène cet effet.
    Ess. sur l'art d'observ. t. II, p. 45, dans POUGENS (mot)
  2. Ce génie vaste [Aristote] avait eu des idées sur le sexualisme des plantes.
    Ess. art d'obs. t. III, p. 143, dans POUGENS (sexualisme)
  3. Il serait bien utile d'établir des sociétés uniquement destinées à répéter les expériences contestées sur les objets dont les arts et les sciences s'occupent.
    Ess. art. d'observ. t. III, p. 63, dans POUGENS (répéter)
  4. Quand Galilée eut trouvé les satellites de Jupiter, il y eut sans doute plusieurs astronomes qui en cherchèrent aux autres planètes ; Huyghens croyait bien en trouver, lorsqu'il tourna ses lunettes sur Saturne.
    Ess. art d'observ. t. I, p. 60, dans POUGENS (satellite)
  5. On a démontré que le sang mis en contact avec le gaz oxygène prend une couleur rouge très vive, tandis que dans une atmosphère de gaz azote ou hydrogène il devient très noir.
    Ess. art d'obs. t. II, p. 139, dans POUGENS (sang)
  6. Le toucher paraît plus particulièrement le sens de l'homme, parce qu'il est plus parfait chez lui que dans les autres animaux.
    Ess. art d'obs. t. I, p. 186, jans POUGENS. (toucher [2])
  7. La plupart des agriculteurs se plaignent de la rouille des blés ; Fontana a décrit le premier l'état des plantes attaquées de cette maladie ; il a montré les clavaires microscopiques qui étaient la cause du mal.
    Ess. art d'obs. t. I, p. 282, dans POUGENS (rouille)
  8. Réaumur apprend le procédé des teignes pour allonger et élargir leurs fourreaux, en plaçant celles qui avaient des tuyaux faits aux dépens d'une étoffe blanche, sur une étoffe rouge.
    Ess. art. d'obser. t. I, p. 263, dans POUGENS (teigne)
  9. Il [le chanvre] est suffisamment roui, quand l'écorce s'enlève aisément dans toute sa longueur sur la chènevotte.
    Ess. art d'obs. t. III, p. 232, dans POUGENS (roui, ie)
  10. Un homme qui pense ne se contente pas de recueillir des faits ; il cherche à les lier entre eux.
    Art. d'observ. dans POUGENS (penser [1])
  11. Quelque temps après Descartes, on vit partout des tourbillons ; toutes les explications des phénomènes étaient fondées sur leurs opérations.
    Ess. art d'obs. t. II, p. 210, dans POUGENS (tourbillon [1])
  12. Elle [l'expérience] devient la pierre de touche des théories, le creuset où se scorifiera tout ce qui est impur.
    Ess. art. d'observ. t. I, p. 377, dans POUGENS (scorifier)
  13. L'observation est ce regard réfléchi que l'âme porte par le moyen des sens sur les objets qui l'occupent, pour acquérir une connaissance exacte de leurs qualités, de leurs effets, de leurs rapports et de leurs causes.
    Essai sur l'art d'observer, t. I, p. 24 (observation)
  14. On perd le fruit de l'observation en généralisant trop les conséquences qu'on en a tirées.
    ib. t. II, p. 191 (observation)
  15. Un système doit être un ouvrage synthétique, reposant sur la combinaison des propositions dépendantes, pour leur solidité, des principes qui leur servent de base.
    Ess. art d'obs. t. III, p. 282, dans POUGENS (synthétique)
  16. La connaissance des valvules dans les veines prépara la découverte de la circulation du sang.
    Art d'observ. t. I, p. 126 (valvule)
  17. Hippocrate, le père des observateurs philosophes, avait bien senti que la vie était courte, et que l'art était aussi long à apprendre qu'à pratiquer.
    ib. t. I, p. 297 (observateur, trice)
  18. Le mouvement rotatoire des bouches du rotifère est seulement le mouvement très prompt de quelques pointes qui les bordent, et qui s'agitent de bas en haut.
    Ess. art d'obs. t. I, p. 173, dans POUGENS (rotifère)
  19. Les injures du temps ont détruit les cratères, et ont réduit en terreau, avec l'industrie des hommes, les laves scoriacées et poreuses qu'on y avait trouvées.
    Ess. art. d'obs. t. I, p. 342, dans POUGENS (scoriacé, ée)
  20. L'esprit systématique est bien plus dangereux que les systèmes.
    Ess. art d'obs. t. II, p. 314, dans POUGENS (systématique)