Louis Jacques THÉNARD, auteur cité dans le Littré

THENARD (1777-1857)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme THENARD a été choisie.

134 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Traité de chimie élémentaire, théorique et pratique 1813 118 citations

Quelques citations de Louis Jacques THÉNARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 134 citations dans le Littré.

  1. On se sert des tamis pour obtenir en poudre d'une grosseur uniforme les substances que l'on a d'abord broyées ou pilées dans un mortier.
    Traité de chim. t. IV, p. 409, dans POUGENS (tamis)
  2. Tous les sels dont les acides ou les oxydes ne sont point au summum d'oxygénation, sont susceptibles, théoriquement parlant, d'absorber de l'oxygène.
    Traité de chim. t. II, p. 303, dans POUGENS (summum)
  3. Le sulfate de baryte est employé en Angleterre comme mort aux rats.
    Traité de chimie, t. II, p. 425, dans POUGENS (mort [3])
  4. Le mortier est un mélange intime de chaux, d'eau et d'un corps dur réduit en petits fragments.
    Traité de chimie, t. II, p. 219, dans POUGENS (mortier)
  5. L'eau en vapeur existe dans l'air atmosphérique, même bien au-dessous de zéro.
    Traité de chim. t. I, p. 513, dans POUGENS (vapeur)
  6. Si on expose les pains [de cuivre], devenus poreux et bien moins fusibles qu'ils n'étaient, à l'action d'une plus haute température pour les faire ressuer, on en sépare une nouvelle quantité de plomb.
    Traité de chim. t. II, p. 704, dans POUGENS (ressuer)
  7. Il paraît qu'à densité égale l'oxygène est celui qui a le moins de pouvoir réfringent, et qu'un corps combustible en a toujours plus que le corps brûlé dont il est le radical.
    Traité de chim. t. I, p. 218, dans POUGENS (radical, ale)
  8. Le manganèse, le chrome, le cobalt, l'urane s'obtiennent tous de la même manière.
    Traité de ch. t. II, p. 670 (obtenir)
  9. Exposé dans un creuset à la chaleur d'un fourneau à réverbère, ou bien à la flamme du chalumeau, il [le fluate de chaux] se fond en un verre transparent ; c'est pour cela qu'on l'appelait autrefois spath fluor.
    Traité de chimie, t. II, p. 544, dans POUGENS (spath)
  10. Il [le verdet] entre dans la composition du vert d'eau, liqueur verte qu'on emploie pour le lavis des plans.
    Traité de chim. t. III, p. 79, dans POUGENS (vert, erte)
  11. La plupart des sels ne sont connus que depuis cinquante ans ; avant cette époque on en connaissait peut-être vingt-cinq à trente.
    Traité de chimie, t. II, p. 345, dans POUGENS (sel)
  12. Pour rectifier l'éther, on le met d'abord en digestion pendant une à deux heures, avec la 15e ou 16e partie de son poids de pierre à cautère, dans un flacon que l'on agite de temps en temps.
    Traité de chim. t. III, p. 276, dans POUGENS (rectifier)
  13. La plus estimée est celle d'Espagne ; elle est connue sous les noms de soude d'Alicante, de Carthagène, de Malaga ; on l'extrait de plusieurs plantes, mais particulièrement de la barille, que l'on cultive avec soin sur les côtes d'Espagne.
    Traité de chim. t. II, p. 375 (soude)
  14. On dit de ces alliages qu'ils sont à un titre d'autant plus élevé qu'ils contiennent plus d'argent ; ainsi un lingot qui, sur 1000 parties, contient 950 d'argent, est au titre de 950.
    Traité de chimie, t. I, p. 480, dans POUGENS (titre [1])
  15. Il ne faut pas le confondre [le vert-de-gris] avec la substance verte qui se forme sur les vases de cuivre qu'on n'a pas soin de nettoyer ; cette substance, que l'on appelle aussi vert-de-gris est un véritable sous-deuto-carbonate.
    Traité de chim. t. III, p. 78, dans POUGENS (vert-de-gris)
  16. On pourrait éviter de renouveler le tan, en l'arrosant avec de l'eau chargée de tannin, lorsqu'il serait épuisé de ce principe.
    Traité de chim. t. III, p. 682 (tan)
  17. Un seul hydriodate se trouve dans la nature : c'est l'hydriodate de potasse ; il fait partie des varechs dont l'on retire la soude de Cherbourg.
    Traité de chim. t. II, p. 596, dans POUGENS (varech)
  18. Tout l'oxygène nécessaire pour suroxyder la baryte.
    Instit. Mém. acad. scienc. t. III, p. 444 (suroxyder)
  19. Toutes les fois que l'on comprime un corps d'une manière quelconque, soit en le frottant contre un autre, soit en le percutant.
    Traité de chimie, t. I, p. 87, dans POUGENS (percuter)
  20. Toutes les fois qu'une sonde séjourne trop longtemps dans la vessie, elle se recouvre d'une croûte terreuse.
    Traité de chim. t. III, p. 669, dans POUGENS (sonde)