Louis Jacques THÉNARD, auteur cité dans le Littré

THENARD (1777-1857)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme THENARD a été choisie.

134 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Traité de chimie élémentaire, théorique et pratique 1813 118 citations

Quelques citations de Louis Jacques THÉNARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 134 citations dans le Littré.

  1. Les principales substances dont on se sert pour obtenir les rouges sont la garance, la cochenille, le bois de Brésil et le carthame.
    Traité de chim. t. III, p. 320, dans POUGENS (rouge [1])
  2. Dans le commerce, le tartre qui provient des vins blancs porte le nom de tartre blanc ; et celui qui provient des vins rouges porte celui de tartre rouge.
    Traité de chimie, t. III, p. 138, dans POUGENS (tartre)
  3. Le tanin a plusieurs usages très importants : c'est en le combinant avec les peaux gonflées qu'on prépare le cuir.
    Traité de chim. t. III, p. 352, dans POUGENS (tanin)
  4. Il paraît qu'à densité égale l'oxygène est celui qui a le moins de pouvoir réfringent, et qu'un corps combustible en a toujours plus que le corps brûlé dont il est le radical.
    Traité de chim. t. I, p. 218, dans POUGENS (radical, ale)
  5. Il ne faudrait chauffer… des matières susceptibles de laisser dégager du phosphore, dans des vases de platine ; ils seraient à l'instant perforés.
    Traité de chimie, t. I, p. 321, dans POUGENS (perforé, ée)
  6. Quoique le gaz oxygène soit si répandu dans la nature, et quoiqu'il y joue un si grand rôle, il n'est connu que depuis quarante-trois ans : c'est à Priestley que la découverte en est due ; il la fit en 1774.
    Traité de chim. t. I, p. 130, dans POUGENS (oxygène)
  7. Un seul hydriodate se trouve dans la nature : c'est l'hydriodate de potasse ; il fait partie des varechs dont l'on retire la soude de Cherbourg.
    Traité de chim. t. II, p. 596, dans POUGENS (varech)
  8. L'eau en vapeur existe dans l'air atmosphérique, même bien au-dessous de zéro.
    Traité de chim. t. I, p. 513, dans POUGENS (vapeur)
  9. Les savons que forme l'union des graisses et des huiles avec la potasse restent mous, ou plus ou moins pâteux.
    Traité de chim. t. III, p. 216, dans POUGENS (pâteux, euse)
  10. Il existe dans le commerce deux sortes de vinaigres : le blanc, qui est fait avec le vin blanc ou le vin rouge aigri sur du marc de raisin blanc, et le rouge qui provient de l'acidification du vin rouge.
    Traité de chim. t. III, p. 435, dans POUGENS (vinaigre)
  11. Herschell a trouvé qu'au delà du rayon rouge, hors du spectre, jusqu'à une certaine distance, il existait des rayons plus chauds que le rayon rouge ; que ces rayons étaient obscurs…
    Traité de chim. t. I, p. 94, dans POUGENS (spectre)
  12. Les pierres sont des combinaisons naturelles des divers oxydes, renfermant quelquefois, mais comme principes accessoires, des acides, des combustibles et des sels.
    Traité de chimie, t. IV, p. 115. dans POUGENS (pierre)
  13. Les racines, par les suçoirs qui sont à l'extrémité de leurs petites fibres chevelues, pompent dans le sein de la terre les sucs nourriciers qu'elles y trouvent.
    Traité de chim. t. III, p. 41, dans POUGENS (suçoir)
  14. Dans une atmosphère trop raréfiée, il ne se produit plus assez de chaleur pour entretenir la combustion.
    Traité de chimie, t. I, p. 141 (raréfié, ée)
  15. La quantité d'eau aspirée et transpirée par un tournesol pendant vingt-quatre heures.
    Traité de chim. t. III, p. 21, dans POUGENS (transpiré, ée)
  16. Le succin se trouve particulièrement dans les dunes sablonneuses qui bordent le rivage de la mer Baltique ; il entre dans la composition des vernis gras, et sert à faire des bijoux recherchés par les Orientaux.
    Traité de chim. t. III, p. 453, dans POUGENS (succin)
  17. Les corps rayonnent ou lancent du calorique, à toute espèce de température.
    Traité de chim. t. I, p. 28, dans POUGENS (rayonner)
  18. Il [le zinc] passe beaucoup mieux au laminoir qu'à la filière ; aussi existe-t-il des lames de zinc assez minces, et n'existe-t-il point de fil d'un diamètre très fin.
    Traité de chim. t. I, p. 268, dans POUGENS (zinc)
  19. Un grain de poudre fulminante [de platine], chauffé graduellement, détone avec dégagement de lumière, et produit un bruit plus fort qu'un coup de pistolet.
    Traité de chim. t. II, p. 158, dans POUGENS (poudre)
  20. Tous les matériaux ne sont pas également propres à la nitrification ; ceux qui se nitrifient le mieux sont les pierres calcaires et surtout celles qui sont tendres et poreuses.
    Traité de chim. t. II, p. 472, dans POUGENS (nitrifier (se))