Eugène François Joseph TAILLIAR, auteur cité dans le Littré

TAILLIAR (1803-1878)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme TAILLIAR a été choisie.

158 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Recueil d'actes des XIIe et XIIIe siècles, en langue romane et wallonne 1849 155 citations

Quelques citations de Eugène François Joseph TAILLIAR

Voici un tirage aléatoire parmi ses 158 citations dans le Littré.

  1. Et ne porra nus [nul] planter ne fouwir se n'est pour l'amendement des pastures et des voies.
    Recueil, p. 231 (fouir)
  2. S'aucuns est acuseis qu'il ait aucun ochis…
    Recueil, p. 491 (accuser)
  3. La tache de cuirs, dix cuirs por la tache, dusques à six taches.
    Recueil, p. 18 (tâche [2])
  4. Qui pour le [la] foibleté de leur corps ne poent saugneusement entendre à le [la] deffense de leur choses.
    Recueil, p. 500 (soigneusement)
  5. Et si veult Sainte, qui deseure est nomée, que, se ele avoit besoigne ne disgete, loialment que ele peuist le [la] maison qui devant est dite, vendre et despendre et boire et mangier et faire toute se [sa] volonté.
    Recueil, p. 178 (disette)
  6. S'aucuns crestiens se soit ofers à nostre Signor à servant à l'ospital St Julien, ne doit mie estre recheu en frere ni en sereur, ains soit converse entre les freres et les sereurs et esprouvés par six mois.
    Recueil, p. 68 (convers, erse)
  7. Li somiers d'orpieument [doit] XXV deniers.
    Recueil, p. 26 (orpiment)
  8. Il doit conduit [péage], fors de sel s'il est suens [sien] ; et se li seus est autrui…
    Recueil, p. 16 (sel)
  9. Metre boines femes begines en celui hospital, et oster celes ki covenables n'i seroient.
    Recueil, p. 155 (convenable)
  10. Et avoec ce nous adjostons que les dimes de vos bestes nuls ne vos osece demander.
    Recueil, p. 501 (ajouter)
  11. En de sa li heughes [les haies] des fossés tout entour là ù li castiaus [château] fu jadis…
    Recueil, p. 114 (haie [1])
  12. Ne keuvres [cuivre], ne arains, ne estains, ne fiers.
    Recueil, p. 25 (airain)
  13. S'il s'enfuioit, li edefises de se [sa] maison seroit abattus.
    Recueil, p. 511 (édifice)
  14. Tout le creson qu'on vendra.
    Recueil, p. 268 (cresson)
  15. Et que tout le creson qu'on vendera et qu'on tenra à vendage, que cascune maniere [espèce] on mece [mette] par li [à part], et sans kourer.
    Recueil, p. 268 (gourer)
  16. Se home u feme venoit avant, qui se fesist creaule que ce fust sien [l'objet mis en gage], il le raveroit quitement.
    Recueil, p. 227 (croyable)
  17. Jou Hues de Castemon, quens de St Pol, fach savoir, ke jou tous les homes de Goy ai quité de toute corowée, sauf men droit et me justice.
    Recueil, p. 83 (corvée)
  18. Et kiconques fait markiet [marché] de tiere ahaner [labourer], li ahaniers doit porter le [la] semence à cans, et si ercera de loial erse de vint dens et à deus kevaus.
    Recueil, V. 407 (herser)
  19. Metre boines femes begines en celui hospital.
    Recueil, p. 155 (béguine)
  20. Carete qui maine lin, six deniers [de péage] ; et s'il est chierenchiés…
    p. 18 (sérancer)