Sébastien Le Prestre, marquis de VAUBAN, auteur cité dans le Littré

VAUBAN (1633-1707)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VAUBAN a été choisie.

Le titre complet de son œuvre majeure est « Projet d'une dixme royale qui, supprimant la taille, les aydes, les doüanes d'une province à l'autre, les décimes du Clergé, les affaires extraordinaires et tous autres impôts onéreux et non volontaires et diminuant le prix du sel de moitié et plus, produiroit au Roy un revenu certain et suffisant, sans frais, et sans être à charge à l'un de ses sujets plus qu'à l'autre, qui s'augmenteroit considérablement par la meilleure culture des terres »

151 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Projet d'une dîme royale 1707 145 citations

Quelques citations de Sébastien Le Prestre, marquis de VAUBAN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 151 citations dans le Littré.

  1. Continuant à faire ma supputation sur la lieue carrée que je me suis proposée pour base de ce système…
    Dîme, p. 108 (supputation)
  2. La vie errante que je mène depuis quarante ans et plus, m'ayant donné occasion de voir et de visiter, plusieurs fois et de plusieurs façons, la plus grande partie des provinces de ce royaume…
  3. La mendicité est une maladie qui tue dans fort peu de temps son homme et de laquelle on ne relève point.
    Dîme, p. 126 (mendicité)
  4. Il est même assez ordinaire de pousser les exécutions jusqu'à dépendre les portes des maisons après avoir vendu ce qui était dedans.
    Dîme, p. 29 (dépendre [1])
  5. Faire défenses, sous de grosses peines, de frauder la dîme, soit par vol, dégât de bestiaux, glanages, ou telle autre manière de friponnerie que ce puisse être.
    Dime, p. 139 (glanage)
  6. Il est vrai que, pendant la fauchaison, la moisson et les vendanges, ils gagnent pour l'ordinaire d'assez bonnes journées.
    Dîme, p. 96 (fauchaison)
  7. Il y a des personnes fort habiles qui craignent que, si on imposait la dîme sur les rentes de l'hôtel de ville, cela pourrait les décréditer et leur faire du tort.
    Dîme, p. 79 (décréditer)
  8. Regain ou revivre.
    Dîme, p. 193 (regain)
  9. Regain ou revivre.
    Dîme, p. 193 (revivre [2])
  10. Plusieurs charges que la nécessité a fait créer dans ces derniers temps à la grande foule des peuples.
    Dîme, p. 212 (foule)
  11. Tant que la levée des revenus s'exigera par des voies arbitraires, il est impossible que les peuples ne soient exposés à un pillage universel répandu par le royaume.
    Dîme, p. 165 (exiger)
  12. Cela est clair et si clair qu'il faut être ou stupide ou tout à fait mal intentionné pour n'en pas convenir.
    Dîme, p. 153 (stupide)
  13. Ces quinze livres quatre sous ne le mèneront pas fort loin, à moins que son industrie ou quelque commerce particulier ne remplisse les vides du temps qu'il ne travaillera pas.
    Dîme, p. 99 (vide)
  14. Des prés qui sont regardés communément comme le bien qui rend le plus et qui s'aménage avec le moins de frais.
    Dîme, p. 193 (aménager)
  15. Les terres vagues et vaines ou en communes ne peuvent produire que des pâturages, quelques garennes, bois ou broussailles.
    Dîme, p. 192 (vague [2])
  16. Si un malheureux, pour la subsistance de sa famille, d'un muid de cidre ou de poiré, en fait trois, en y ajoutant deux tiers d'eau comme il se pratique très souvent…
    Dîme, p. 62 (muid)
  17. Le contrôle des exploits, les postes ou le port des lettres modéré d'un tiers est fixé de telle manière qu'il ne soit pas arbitraire aux commis de les surtaxer, comme ils font notoirement presque partout, ce qui mériterait bien un peu de galères.
    Dîme, p. 113 (surtaxer)
  18. Que les bois, les prés… villages, abbayes, ponts, chemins, y fussent distingués par noms et figures, placés dans leur vraie distance naturelle, orientés et levés géométriquement.
    Dîme, p. 227 (orienté, ée)
  19. Mettre les terres en état de rendre tout ce qu'on en peut attendre, quand elles ont eu toutes les façons nécessaires.
    Dîme, p. 58 (façon)
  20. Tant que la levée des revenus s'exigera par des voies arbitraires, il est impossible que les peuples ne soient exposés à un pillage universel répandu par le royaume.
    Dîme, p. 165 (arbitraire)