Sébastien Le Prestre, marquis de VAUBAN, auteur cité dans le Littré

VAUBAN (1633-1707)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VAUBAN a été choisie.

Le titre complet de son œuvre majeure est « Projet d'une dixme royale qui, supprimant la taille, les aydes, les doüanes d'une province à l'autre, les décimes du Clergé, les affaires extraordinaires et tous autres impôts onéreux et non volontaires et diminuant le prix du sel de moitié et plus, produiroit au Roy un revenu certain et suffisant, sans frais, et sans être à charge à l'un de ses sujets plus qu'à l'autre, qui s'augmenteroit considérablement par la meilleure culture des terres »

151 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Projet d'une dîme royale 1707 145 citations

Quelques citations de Sébastien Le Prestre, marquis de VAUBAN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 151 citations dans le Littré.

  1. La diversité du terroir dont toutes les provinces du royaume sont composées.
    Dîme, p. 164 (diversité)
  2. La vie errante que je mène depuis quarante ans et plus, m'ayant donné occasion de voir et de visiter, plusieurs fois et de plusieurs façons, la plus grande partie des provinces de ce royaume…
  3. Sur le débit à la petite mesure où le sel est survendu et souvent augmenté avec du sable…
    Dîme, p. 105 (survendu, ue)
  4. On ne doit attendre d'approbation que des véritables gens de bien et d'honneur, désintéressés et un peu éclairés, parce que la cupidité de tous les autres se trouvera lésée dans cet établissement.
    Dîme, p. 203 (cupidité)
  5. Des rentes seigneuriales, les unes sont fixées en argent, en grain, en volailles, etc. et c'est à proprement parler ce qu'on appelle rentes seigneuriales ; les autres se lèvent en espèces lors de la récolte, à une certaine quotité, plus ou moins, selon la quantité des gerbes que la terre donne, et c'est ce qu'on appelle champart ou agrier.
  6. Il n'est question que de voir quel revenu ce fonds rendait, et à quelle quotité il faudrait fixer cette dîme.
    Dîme, p. 46 (quotité)
  7. Comme aussi de quelque qualité ou condition que soit le donataire, pensionnaire, gagiste, etc. il ne sera pas difficile d'en savoir le montant [de ce qu'il reçoit] chaque année.
    Dîme, p. 70 (gagiste)
  8. Cette confusion de places amies et ennemies, pêle-mêlées parmi les unes avec les autres ne me plaît pas.
    Lett. à Louvois, 19 janv. 1673, dans Journ. des Débats, 27 avril 1862 (pêle-mêler)
  9. Les gens de robe sont ou ecclésiastiques ou officiers de justice, de finances et de police.
    Dîme, p. 67 (robe)
  10. Tous les pays qui composent ce royaume sont universellement ruinés.
    Dîme, p. 165 (universellement)
  11. Que la manière de percevoir ainsi la dîme eût prévenu les contraintes de même que les non-valeurs.
    Dîme, p. 162 (contrainte)
  12. Se servir pour ces dénombrements simples d'un formulaire en table, à la fin de laquelle on pourrait joindre des remarques courtes et succinctes sur les sujets qui auront rapport à ce dénombrement.
    Dîme, p. 184 (formulaire)
  13. La raison est que tout ce qu'on en tire [des sujets] au-delà [de ce qui est nécessaire à l'État] les jette dans un mésaise qui les appauvrit d'autant.
    Dîme, p. 228 (mésaise)
  14. On ne doit pas mêler cet impôt avec d'autres impositions, quelles qu'elles puissent être, avec lesquelles il est incompatible de sa nature.
    Dîme, p. 234 (incompatible)
  15. Cette taille [taxe] désole cette élection et réduit les trois quarts de ses habitants au pain d'orge et d'avoine et à n'avoir pas un écu d'habits sur le corps.
    Dîme, p. 162 (désoler)
  16. Regain ou revivre.
    Dîme, p. 193 (regain)
  17. Faire une imposition sur les marchands et négociants, ou plutôt sur les marchandises, telle que le commerce la pourrait supporter sans être altéré ou détérioré.
    Dîme, p. 87 (détériorer)
  18. C'est celui [dîme ecclésiastique] de tous les revenus qui fait le moins de non-valeur, ou, pour mieux dire, qui n'en fait point du tout.
    Dîme, p. 12 (non-valeur)
  19. Les estimations ci-dessus, bien que faites avec toute la précision possible…
    Dîme, p. 164 (précision)
  20. Tout privilége qui tend à l'exemption de cette contribution étant injuste et abusif.
    Dîme, 104 (abusif, ive)