Sébastien Le Prestre, marquis de VAUBAN, auteur cité dans le Littré

VAUBAN (1633-1707)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VAUBAN a été choisie.

Le titre complet de son œuvre majeure est « Projet d'une dixme royale qui, supprimant la taille, les aydes, les doüanes d'une province à l'autre, les décimes du Clergé, les affaires extraordinaires et tous autres impôts onéreux et non volontaires et diminuant le prix du sel de moitié et plus, produiroit au Roy un revenu certain et suffisant, sans frais, et sans être à charge à l'un de ses sujets plus qu'à l'autre, qui s'augmenteroit considérablement par la meilleure culture des terres »

151 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Projet d'une dîme royale 1707 145 citations

Quelques citations de Sébastien Le Prestre, marquis de VAUBAN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 151 citations dans le Littré.

  1. Le roi ne doit pas être à cet égard de pire condition que ses sujets.
    Dîme, p. 78 (condition)
  2. Un revenu qui étant une fois dîmé, on ne peut plus y retoucher.
    Dîme, p. 235 (retoucher)
  3. Si le pays est bossu ou plain, couvert de bois ou découvert.
    Dîme, p. 223 (plain, aine [1])
  4. Le contrôle des exploits, les postes ou le port des lettres modéré d'un tiers est fixé de telle manière qu'il ne soit pas arbitraire aux commis de les surtaxer, comme ils font notoirement presque partout, ce qui mériterait bien un peu de galères.
    Dîme, p. 113 (surtaxer)
  5. Les estimations ci-dessus, bien que faites avec toute la précision possible…
    Dîme, p. 164 (précision)
  6. Cela est clair et si clair qu'il faut être ou stupide ou tout à fait mal intentionné pour n'en pas convenir.
    Dîme, p. 153 (stupide)
  7. Faire défenses très expresses d'enlever les débléüres de dessus la terre.
    Dîme, p. 138 (débléüre)
  8. Bien que l'utilité de ce système se puisse prouver aussi démonstrativement qu'une proposition de géométrie…
    Dîme, p. 132 (démonstrativement)
  9. Il faut faire une déduction équivalente à tout cela comme d'un temps perdu ; en quoi il faut user d'une grande droiture.
    Dîme, p. 92 (droiture)
  10. Il est sans difficulté que cet établissement fera quelque peine la première année ; mais, la deuxième, tout se rectifiera et reviendra à cette proportion tant désirée.
    Dîme, p. 140 (rectifier)
  11. L'accroissement ou le décroissement de ces peuples, le plus ou le moins d'ecclésiastiques, de moines ou religieux qui ne foisonnent que trop dans ce royaume.
    Dîme, 185 (foisonner)
  12. Je suis français très affectionné à ma patrie, et très reconnaissant des grâces et des bontés avec lesquelles il a plu au roi de me distinguer depuis si longtemps.
    Dîme, p. 2 (affectionné, ée)
  13. Comme aussi de quelque qualité ou condition que soit le donataire, pensionnaire, gagiste, etc. il ne sera pas difficile d'en savoir le montant [de ce qu'il reçoit] chaque année.
    Dîme, p. 70 (gagiste)
  14. Comme il y a des rôles et états de tous ceux qui tirent des pensions, gages, appointements et dons du roi.
    Dîme, p. 70 (rôle)
  15. Bien que cette partie [les manouvriers] soit composée de ce qu'on appelle mal à propos la lie du peuple, elle est néanmoins très considérable par le nombre et par les services qu'elle rend à l'État.
    Dîme, p. 90 (lie [1])
  16. Sur la distribution en gros dans les greniers, où il y a toujours de la tromperie sur le plus ou le moins du poids des mesures, par le coulage du sel au moyen d'une trémie grillée, inventée exprès pour frauder de quelques livres par minot.
    Dîme, p. 105 (trémie)
  17. Le coulage du sel au travers de ces trémies grillées en dérobe ordinairement dix livres par minot.
    Dîme, p. 140 (coulage)
  18. Cette taille [taxe] désole cette élection et réduit les trois quarts de ses habitants au pain d'orge et d'avoine et à n'avoir pas un écu d'habits sur le corps.
    Dîme, p. 162 (désoler)
  19. Les roturiers sont ou bourgeois vivant de leurs biens et de leurs charges quand ils en ont, ou marchands, ou artisans, ou laboureurs, ou manouvriers et gens de journée.
    ib. p. 67 (roturier, ière)
  20. L'usage des billets de la première sorte ne peut être toléré qu'entre marchands et pour fait de marchandises seulement.
    Dîme, p. 88 (tolérer)