Geoffroi de VILLEHARDOUIN, auteur cité dans le Littré

VILLEHARDOUIN (1148-1213?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VILLEHARDOUIN a été choisie.

1000 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoires sur la conquête de Constantinople 1207-1213 995 citations

Quelques citations de Geoffroi de VILLEHARDOUIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1000 citations dans le Littré.

  1. La joie du pere et du fil fu mout grant, car grant piece avoit qu'il ne s'estoient mie entreveus.
    LXXXVII (entrevoir)
  2. Et li quens de Flandres se fist envoier la barge de la nef pour savoir quel gent c'estoient.
  3. Si se delogea maintenant li os [l'armée], et vint herbregier en la ville dedens.
  4. Li chardonaus [le cardinal] qui de par l'apostole de Rome estoit, en sermona et en fist pardon à tous ceus qui en la bataille morroient.
  5. Onc puis [elle] ne fu levée, ains [mais] a tousjours geü.
    LXXIX (ains)
  6. Ensi furent esleus li douze, et fu jors pris pour l'eslection.
  7. Et bien tesmoigne Joffrois li mareschaus de Champaigne, qui ceste oevre dita.
    XCVI (dicter)
  8. Assés en fu parlés en maintes manieres.
    CXII (manière)
  9. Je ne vous puis mie raconter toutes les paroles que li dus dist…
    XVIII (raconter)
  10. Sire, li dus de Venise et li quens Looys de Blois, mes [mon] sires, et li autre baron qui sont dedens Constantinoble, vos mandent salut come à leur seigneur.
    CXXIII (mander)
  11. Lors pristrent conseil entr'eus et distrent qu'il avoient moult grant peor de ceus de Constantinoble, qu'il ne se desconfortassent trop.
  12. Bien tesmoigne li livres que la navie [la flotte] duroit bien largement demie liue françoise.
  13. Il avoit peor [peur] que descorde ne venist entr'aus [eux] et les Grieus.
    LXXXVII (discorde)
  14. Je ne voi orendroit nul home en nostre comun qui, avant moi, vous seüst conduire ne guerroier.
    XXXIX. (commun, une)
  15. Et après quant il vit ce, si l'estrangla et fist dire partout qu'il estoit mort de sa mort.
    XCVIII (mourir)
  16. Ensi furent de ci à la pentecouste ensivant.
  17. Et li chevalier issirent des huissiers [vaisseaux] et saillirent en la mer jusques aus ceintures, les hiaumes laciés, les lances es poins, les glaives es mains.
    LXX (lance)
  18. Se l'on eslit l'un de ces deux haus homes, li autres en aura si grant envie que il enmenra [emmènera] toute sa gent.
    CIX. (envie)
  19. Ensi fu esleus li quens Baudoins de Flandres à empereour, et fu pris li jor de son couronement trois semaines après Pasques.
  20. Et bien savés comment il a desloiaument ovré vers son seigneur et vers son frere.