Geoffroi de VILLEHARDOUIN, auteur cité dans le Littré

VILLEHARDOUIN (1148-1213?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VILLEHARDOUIN a été choisie.

1000 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoires sur la conquête de Constantinople 1207-1213 995 citations

Quelques citations de Geoffroi de VILLEHARDOUIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1000 citations dans le Littré.

  1. Et nous commanderent [les barons] que nous vous en cheissions as piés [que nous nous jettassions à vos pieds], et que nous n'en leviessiemes devant vous que vous le nous ariés otroié.
  2. Ensi fist li marchis leur priere [s'y conforma], et reçut la seignorie de l'ost.
    XXVII (prière)
  3. Il sait bien que vos avés mis el voiage Dieu, et que vos estes povres.
  4. Ha ! comme il s'estoient loiaument demené [comportés] jusque à celui jour !
  5. Une autre saillie firent-il par une autre porte qui estoit amont, où li Grieu reperdirent assés.
    LXXVI (reperdre)
  6. Et ne sai queles gens mistrent par mal le feu en la vile.
  7. Il s'en alla en une nef de marcheans et guerpi l'ost, dont il reçut grant blasme.
    LIV (blâme)
  8. Et li quens [comte] de Saint-Gile en ot si grant envie, que il porchaça as autres barons et à tous ceus qu'il pot, qu'il se departissent de l'ost.
  9. Quant li chevalier qui estoient es huissiers [barques] virent ce, si descendirent à terre, et drecierent les eschieles au plein du mur.
  10. Li abes de Los, qui moult estoit preudons, et autre abbé qui à lui se tenoient, preechoient toute jor, que pour Dieu se tenissent ensemble.
  11. Item mon corps j'ordonne et laisse à nostre grandmere la terre, Les vers n'y trouveront grand graisse ; Trop luy a faict faim dure guerre.
    Double ball. Testam. (guerre)
  12. Et li quens [comte] Looys de Blois, et li marchis de Montferrat, et li quens Hues de Saint-Pol, et tuit cil qui à leur partie se tenoient.
    XXXVII (partie [1])
  13. Tuit cil qui se croiseroient et feroient le servise Dieu un an en l'ost seroient quites de tous les pechiés.
  14. Si vos pri [je vous prie] mout doucement que vos m'i laissiés aler.
  15. Et cil des grans nés [nefs] entrerent es barques, et saillirent hors qui ains ains, qui miels miels.
    LXXIX. (qui)
  16. Si li requist qu'il li donast, en eschange de cele terre, le royaume de Salenique.
    CXII (échange)
  17. En tout cel an ne passerent dui mois qu'il n'assamblassent à Compiegne por tenir parlement.
  18. Seigneur, sachiés que mil et cent et quatre-vins et dis huit ans après l'incarnation Jhesu-Crist ot un saint home…
  19. Et bien sachiés que tos li mons le tint à grant miracle.
  20. Einsi coururent par mer tant qu'ils vindrent à Cademalée, en un tres pas [cap] qui sied seur mer.
    LX. (courir)