Geoffroi de VILLEHARDOUIN, auteur cité dans le Littré

VILLEHARDOUIN (1148-1213?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VILLEHARDOUIN a été choisie.

1000 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoires sur la conquête de Constantinople 1207-1213 995 citations

Quelques citations de Geoffroi de VILLEHARDOUIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1000 citations dans le Littré.

  1. En tout cel an ne passerent dui mois qu'il n'assemblassent à Compiegne pour tenir parlement.
    VIII (en [1])
  2. La contrée fu bele et riche, et orent des blés les moies [meules] qui estoient demorées parmi les chans.
    LXIII (contrée)
  3. Là fu sa nés [son navire] empirie, et par estevoir [de nécessité] li convint sejourner au païs.
    CXXXIII (empirer)
  4. Il ne savoient quant Dieu feroit son commandement d'aus [d'eux].
  5. Et firent les eschieles des hautes nes [nefs] drecier seur les grans mas.
    CI (mât)
  6. Et je m'en irai devant, pour detenir nostre gent qui grant mestier en ont.
    CXLVI. (détenir)
  7. Emprès se croisa Henris d'Anjo ses freres et Tierris ses niés, Guillaumes avoués de Bethune…
  8. Et de ce leur baillerent il bonnes chartes pendans, por confermer tout plainement tex [telles] convenances comme il feroient.
  9. Li abes de Los, qui moult estoit preudons, et autre abbé qui à lui se tenoient, preechoient toute jor, que pour Dieu se tenissent ensemble.
  10. Le conte Gautier de Briene qui s'en aloit en Puille conquerre la terre sa femme.
  11. Et cil Guillaume la dona à Joffroi de Ville-Hardoin, et cil en devint ses hom, et la garni de sa gent.
    CXXXV (devenir)
  12. Et li Grieu n'orent mie encore la felonie fors du cuer, car mout estoient desloial à celi tans.
    CXXXV (félonie)
  13. Ensi furent esleus li douze, et fu jors pris pour l'eslection.
  14. Ains. avoient paor que quant ce vendroit au besoing, qu'il ne se tornassent vers Johannis.
    CLXI (besoin)
  15. Tous li gaains seroit aportés ensemble, et departis communement si comme il devroit.
  16. Dont auriés vos tout plainierement l'esté pour ostoier [guerroyer].
    LXXXVIII (plénièrement)
  17. Et li quens de Flandres, qui la premiere bataille conduisoit, chevaucha, et les autres batailles chascune emprès.
  18. De ce change se souffrissent moult bien li pelerin, se Diex vousist.
    XXIX. (change)
  19. Quant li chevalier qui estoient es huissiers [barques] virent ce, si descendirent à terre, et drecierent les eschieles au plein du mur.
  20. Et se partirent du port Corfol la vegile de Pentecouste.
    LIX. (vigile)