Geoffroi de VILLEHARDOUIN, auteur cité dans le Littré

VILLEHARDOUIN (1148-1213?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VILLEHARDOUIN a été choisie.

1000 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoires sur la conquête de Constantinople 1207-1213 995 citations

Quelques citations de Geoffroi de VILLEHARDOUIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1000 citations dans le Littré.

  1. Seigneur, sachiés que mil et cent et quatre-vins et dis-huit ans après l'Incarnation Jhesu-Crist… ot un saint home en France…
  2. Il avoient, entre grans et petis vaissiaus, dix set, et lor aversaire en avoient bien soixante.
  3. Et il perdi moult de sanc, si commencea à pasmer.
    CLXXVII (pâmer)
  4. Couronnés fu si noblement et si richement come l'en couronnoit, à celui tans, les empereors grieus.
    LXXXVIII (noblement)
  5. Il manderent le conte Baudoin leur seigneur, qu'il estoient à Marseille et qu'il leur remandast sa volenté.
  6. N'en perdirent vaillant un denier de chose qu'il eussent.
  7. Moult grans merveille estoit leur biauté à regarder.
  8. Et cil qui guenchirent vers la tor, cil de l'ost les tindrent si tost qu'il ne porent les portes refremer.
    LXXII (refermer)
  9. Halas ! quels damages leur avint el quaresmes, devant ce qu'il [avant que] deussent movoir.
    XXIX. (devant)
  10. Je prenroie maintenant la crois, et iroie avec vos vivre ou mourir, lequel que Diex m'aura destiné.
    XXXIX (destiner)
  11. Li marchis l'asseura et dist que il s'en metroit [s'en remettroit à] seur le duc de Venise et sur le conte Looys de Blois.
    CXX (mettre)
  12. Lors furent li cheval trais des huissiers [vaisseaux].
    LXIII (cheval)
  13. Cis estoit chamberlens au conte Baudoin.
  14. Et fu ja de l'iver grant partie passée et entour la chandelor estoit et prochoit li caresmes.
  15. Cil qui onques mès ne l'avoient veüe ne cuidoient mie que si riche cité peüst avoir en tout le monde.
  16. Lors peüssiés veoir tante bele vesselemente d'or et d'argent porter à l'ostel le duc de Venise pour paiement faire.
  17. Lors veissiés maint chevalier avoec maint bel serjant issir des nés [navires], et maint biau destrier traire des huissiers [sorte de vaisseaux].
  18. Que plus seurement gerroie cil qui a à mengier que cil qui n'en a point.
  19. Se vous voliez otroier que mes fils demorast en la terre en mon lieu pour garder la et gouverner, je prenroie maintenant la crois.
    XXXIX (lieu [1])
  20. Mauvesement tindrent convenant à leur seigneur et à tous les autres.