François de Montcorbier, dit VILLON, auteur cité dans le Littré

VILLON (1431-après 1463)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VILLON a été choisie.

355 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de François de Montcorbier, dit VILLON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 355 citations dans le Littré.

  1. Deux pauvres clercs parlans latin, Paisibles enfans sans escry, Humbles, bien chantans au lectry.
    Petit testament. (lutrin)
  2. Quant à moi Je me determine D'entrer chez voisin et voisine Et d'aller voir si le pot bout.
    Baillev. et Malep. (déterminer)
  3. Mais les seigneurs dont nous parlons Eurent tous pour ce coup l'aubade ; Chascun d'eulx fut, que ne faillons, De la grant peur troys jours malade.
    1re rep. franche. (aubade)
  4. Je volle par coups. - Je tracasse Puis au poil, puis à la plume.
    Baillev. et Malep. (poil)
  5. Puis, sans faire plus long quaquet, Les voulut tout incontinent Remettre dedans le baquet.
    1re Repue. Comment ils eurent des trippes (caquet)
  6. Plus becquetéz d'oyseaulx que dez à couldre.
    Épitaphe en ball. (dé [2])
  7. De le canceller ou transcripre [son testament] De sa main, ne sceut il escripre, Interpreter et donner sens, à son plaisir, meilleur ou pire, De poinct en poinct je m'y consens.
    Grand Testament. (canceller)
  8. Item rien à Jacques Cardon ; Car je n'ay rien pour luy honneste, Non pas qu'il gette à l'abandon Pour la belle bergeronnette.
    G. Testam. (bergeronnette)
  9. Or d'une corde d'une toise, Sçaura mon col que mon cul poise.
    Quatr. (peser)
  10. En montant, l'hoste fut happé Par son vallet sans dire mot, Disant : je vous ai attrapé ; Il faut que vous payez l'escot ; Ou vous laisserez le surcot. De quoy il ne fut pas joyeux, Cuidant qu'il fust mathelineur.
    Repue des galants. (matelineur)
  11. Venez, gorriers et gorrieres [élégants et élégantes], Qui faictes si bien les manieres, Que c'est une chose terrible.
    Repues franches. (terrible)
  12. Quant compaignons sont desbauchez, Ils ne cerchent que compaignie.
    la Repue de Montfaucon. (débaucher)
  13. Entretenus. - Comme poux creux.
    Malep. et Baillev. (pou)
  14. Et luy dit : mon cas va très bien ; Mon procès est ce jourd'hui jugé.
    2<sup>e</sup> repue franche. (bien [2])
  15. Le frain aux dents, franc au collier.
    Petit testam. (collier)
  16. Si de l'argent voulez avoir, Il ne faut que le demander, L'hostesse ne fut pas ingrate [avare], En disant : je n'en ai pas haste, N'espargnez rien qui soit ceans.
    2<sup>e</sup> repue franche (ingrat, ate)
  17. Abusé m'a et faict entendre Tousjours d'ung que ce fust ung aultre, De farine que ce fust cendre, D'ung mortier, un chapeau de feautre.
    Grand testam. Double ballade. (mortier)
  18. En reagal, en arsenic rocher Soient frittes ces langues venimeuses…
    Ballade. (arsenic)
  19. Qu'esse cy ? estes vous bejaulne ? Vuidez moy mon broc vistement, Je demande du vin de Beaulne, Qui soit bon et non aultrement.
    Repues franches. (béjaune)
  20. C'est de mon cueur l'amere soustenance, Qui trop mieux fust en friche ou en soufrance, Que porter fruits qui le deussent blecier.
    Ballade. (friche)