François de Montcorbier, dit VILLON, auteur cité dans le Littré

VILLON (1431-après 1463)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VILLON a été choisie.

355 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de François de Montcorbier, dit VILLON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 355 citations dans le Littré.

  1. Maistre François par son blason Trouva la façon et maniere D'avoir marée à grant foyson Pour gaudir et faire grant chere.
    1re repue, Comment ils eurent du poisson. (gaudir (se))
  2. Quand ils voient ces pucelettes Endemenées et à recoy.
    Ball. en vieux françois. (endémené, ée)
  3. Et à qui que feisse finesse [courtoisie, service], Il ne m'aymoit que pour le myen.
    Regrets de la belle Heaulmyère. (finesse)
  4. Car se venir peux en la fin, Passé seras maistre ordinaire.
    Franches repues. (maître)
  5. Le pelletier en fut content, Car il ne vouloyt que repaistre, Et alla tout incontinent Faire grant chere avec le prestre.
    Repues. (chère)
  6. Dames à rebrassez colletz, De quelconque condicion, Portant attours et bourrelets Mort saisit sans exception.
  7. Item rien à Jacques Cardon ; Car je n'ay rien pour luy honneste, Non pas qu'il gette à l'abandon Pour la belle bergeronnette.
    G. Testam. (bergeronnette)
  8. La pluye nous a buez et lavez Et le soleil dessechez et noirciz.
    Épitaphe en ballade. (buer)
  9. S'il sceust jouer en un tripot.
    Grand testam. (tripot)
  10. Plus enflée qu'ung venimeux scarbot.
    Ball. (escarbot)
  11. Je congnoys que pauvres et riches, Sages et folz, prebstres et laiz, Noble et vilain, larges et chiches, Petits et grans, et beaulx et laids… Mort saisit sans exception.
    Grand testament, XXXIX. (lai, laie [1])
  12. Il vint à la rostisserie En marchandant de la viande.
    Rep. fr. Comm. ils eurent du rôt. (rôtisserie)
  13. Abusé m'a et faict entendre… Du matin qu'estoit le serain.
    Gd Test. Double ball. (serein [2])
  14. Venez y, varletz, chamberieres, Qui sçavez si bien les manieres En disant mainte bonne bave D'avoir le meilleur de la cave.
    Repues franches. (bave)
  15. Or ont les folz amans le bond, Et les dames prins la vollée, C'est le droit loyer qu'amours ont ; Toute foy y est violée.
    Ball. de la belle Heaulmière (bond)
  16. Quoy qu'on tient belles langagieres Genevoises, Veniciennes, Il n'est bon bec que de Paris.
    Ball. des femmes de Paris. (bec)
  17. Nous avons beau coucher en raye, L'oreille au vent, la gueule baye.
    Malle paye et Baillevent. (bayer)
  18. Pauvreté, chagrine, dolente, Tousjours despiteuse et rebelle, Dit quelque parolle cuysante ; S'elle n'ose, si le pense elle.
    Grand test. (cuisant, ante)
  19. Hay, hay. - Tout est mal compassé. - Comment ? - On ne joue plus du pousse.
    Malep. et Baillev. (pouce)
  20. Je cognoys approcher ma soif, Je crache blanc comme cotton Jacobins aussi gros que un oef.
    Grand testament. (coton)