François-Marie Arouet, dit VOLTAIRE, auteur cité dans le Littré

VOLTAIRE (1694-1778)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VOLTAIRE a été choisie.

18025 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Adélaïde du Guesclin 1734 83 citations
Alzire, ou Les américains 1736 318 citations
Annales de l'Empire depuis Charlemagne 1753 156 citations
Brutus 1730 211 citations
Candide, ou L'optimiste 1759 230 citations
Catilina, ou Rome sauvée 1752 139 citations
Commentaires sur Corneille 211 citations
Correspondance 4129 citations
Dialogue de Pégase et du vieillard 1774 368 citations
Dictionnaire philosophique 1764 1430 citations
Eléments de la philosophie de Newton mise à la portée de tout le monde 1738 197 citations
Essai sur les mœurs et l'esprit des nations et sur les principaux faits de l'histoire depuis Charlemagne jusqu'à Louis XIII 1755 1383 citations
Fragments historiques sur l’Inde et sur le général de Lally 42 citations
Histoire de Charles XII 1731 339 citations
Histoire de Jenni, ou Le sage et l'athée 1775 98 citations
Histoire de l'empire de Russie sous Pierre le Grand 1759 244 citations
Histoire du parlement de Paris 1769 150 citations
Jeannot et Colin 1764 48 citations
La Henriade 1723 319 citations
La méroppe française 1743 256 citations
La mort de César 1735 162 citations
La princesse de Babylone 1768 162 citations
Le fanatisme, ou Mahomet le Prophète 1741 326 citations
Le pauvre diable 1760 68 citations
Le siècle de Louis XIV 1739 749 citations
Les lettres d'Amabed, traduites par l'abbé Tamponet 1769 28 citations
Les Scythes 1767 161 citations
Le temple du goût 1733 58 citations
L'homme aux quarante écus 1767 121 citations
L'ingénu 1767 55 citations
L'orphelin de la Chine 1755 261 citations
Mélanges de littérature (recueil de textes) 257 citations
Octave et le jeune Pompée, ou Le triumvirat 1763 143 citations
Œdipe 1718 183 citations
Olympie, tragédie 1762 81 citations
Oreste, pièce en 5 actes 1750 112 citations
Philosophie générale, recueil 1818 361 citations
Poèmes et épîtres 1777 270 citations
Précis du siècle de Louis XV 1769 176 citations
Sémiramis 1748 196 citations
Tancrède 1760 339 citations
Zadig, ou La destinée 1747 164 citations
Zaïre 1732 452 citations

Quelques citations de François-Marie Arouet, dit VOLTAIRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 18025 citations dans le Littré.

  1. Je suis encore plus indigné de tout ce que je vois que de tout ce que je lis.
    Lett. d'Argental, 4 mai 1761 (indigner)
  2. Une peau albugineuse sortit de ses yeux [de Tobie].
    Phil. IV, 438 (albugineux, euse)
  3. Je vous souhaite un soir serein sur la fin de ce jour orageux qu'on appelle la vie.
    Lett. à Mme de Lutzelbourg, 2 sept. 1753 (serein, eine [1])
  4. Ce Magellan était un Portugais auquel on avait refusé une augmentation de paye de six écus ; ce refus le détermina à servir l'Espagne et à chercher un passage par l'Amérique pour aller partager les possessions des Portugais en Asie.
    Mœurs, 149 (passage)
  5. Il n'est point un ivrogne à balbutiement et à hoquets.
    Lettr. d'Argental, 4 juin 1770 (balbutiement)
  6. On suscita je ne sais quels ouvriers lapidaires de la ville de Gex pour s'y opposer.
    Lett. Trudaine, 13 déc. 1775 (lapidaire [1])
  7. Voyez-vous pas de tous côtés De très décrépites beautés… S'affoler de dévotion ?
    Ép. 31 (affoler [1])
  8. Les pyramides, construites d'équerre et correspondant juste aux quatre points cardinaux, font voir assez que la géométrie était connue en Égypte de temps immémorial.
    Dict. phil. Antiquité. (géométrie)
  9. Il faudra convenir que ces primitifs sont les plus respectables des hommes.
    Mœurs, 153 (primitif, ive)
  10. On dit quelquefois, en conversation particulière, des fantaisies musquées ; mais jamais on n'a entendu par ce mot des bizarreries d'hommes d'un rang supérieur qu'on n'ose condamner, comme le dit le Dictionnaire de Trévoux.
    Dict. phil. Fantaisie. (fantaisie)
  11. Les arts les coutumes, les opinions, les usages n'ont-ils pas fait le tour du monde ?
    Mœurs, Rem. 21 (tour [2])
  12. Esopus et Roscius [acteurs à Rome] n'étaient pas des sénateurs romains, il est vrai ; mais le flamen ne les déclarait point infâmes, et on ne se doutait pas que l'art de Térence fût un art semblable à celui de Locuste [célèbre empoisonneuse].
    Dict. phil. Police des théâtres. (infâme)
  13. Les premiers astronomes s'aperçurent, par la projection de l'ombre de la terre dans les éclipses de lune, que la terre est ronde.
    Newt. III, 9 (projection)
  14. Maître de toute Ingrie, Pierre en conféra le gouvernement à Menzikoff, et lui donna le titre de prince et le rang de général major ; l'orgueil et le préjugé pouvaient ailleurs trouver mauvais qu'un garçon pâtissier devînt général, gouverneur et prince.
    Russie, I, 14 (pâtissier, ière [1])
  15. La liberté est quelque chose de céleste ; mais le repos vaut encore mieux.
    Lett. d'Argental, 1er fév. 1764 (repos)
  16. Les Grecs n'avaient alors que des poëtes pour historiens et pour théologiens ; ce ne fut même que quatre cents ans après Hésiode et Homère qu'on se réduisit à écrire l'histoire en prose.
    Ess. sur la poés. épique, II (poëte)
  17. Dans la nuit du tombeau les ans l'ont fait descendre.
    Œdipe, V, 2 (an)
  18. Les élèves de Rome sont entretenus aux frais du roi ; ils y dessinent les antiques.
    Louis XIV, 32 (antique)
  19. N'allez pas vous attendre à de belles tirades, à de ces grands vers ronflants, à des sentences, à des attrape-parterre ; style médiocre, marche simple, voilà ce que vous y trouverez ; mais s'il y a de l'intérêt, tout est sauvé.
    Lettr. d'Argental, 28 mai, 1759 (attrape-parterre)
  20. Je n'ai fait, dans les horribles désastres des Calas et des Sirven, que ce que font tous les hommes : j'ai suivi mon penchant ; celui d'un philosophe n'est pas de plaindre les malheureux, c'est de les servir.
    Polit. et législ. Lett. à d'Alembert sur les Calas et les Sirven (penchant [2])