François-Marie Arouet, dit VOLTAIRE, auteur cité dans le Littré

VOLTAIRE (1694-1778)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VOLTAIRE a été choisie.

18023 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Adélaïde du Guesclin 1734 83 citations
Alzire, ou Les américains 1736 318 citations
Annales de l'Empire depuis Charlemagne 1753 156 citations
Brutus 1730 211 citations
Candide, ou L'optimiste 1759 230 citations
Catilina, ou Rome sauvée 1752 139 citations
Commentaires sur Corneille 211 citations
Correspondance 4129 citations
Dialogue de Pégase et du vieillard 1774 368 citations
Dictionnaire philosophique 1764 1430 citations
Eléments de la philosophie de Newton mise à la portée de tout le monde 1738 197 citations
Essai sur les mœurs et l'esprit des nations et sur les principaux faits de l'histoire depuis Charlemagne jusqu'à Louis XIII 1755 1382 citations
Fragments historiques sur l’Inde et sur le général de Lally 42 citations
Histoire de Charles XII 1731 339 citations
Histoire de Jenni, ou Le sage et l'athée 1775 98 citations
Histoire de l'empire de Russie sous Pierre le Grand 1759 244 citations
Histoire du parlement de Paris 1769 150 citations
Jeannot et Colin 1764 48 citations
La Henriade 1723 319 citations
La méroppe française 1743 256 citations
La mort de César 1735 162 citations
La princesse de Babylone 1768 162 citations
Le fanatisme, ou Mahomet le Prophète 1741 326 citations
Le pauvre diable 1760 68 citations
Le siècle de Louis XIV 1739 749 citations
Les lettres d'Amabed, traduites par l'abbé Tamponet 1769 28 citations
Les Scythes 1767 161 citations
Le temple du goût 1733 58 citations
L'homme aux quarante écus 1767 121 citations
L'ingénu 1767 55 citations
L'orphelin de la Chine 1755 261 citations
Mélanges de littérature (recueil de textes) 257 citations
Octave et le jeune Pompée, ou Le triumvirat 1763 143 citations
Œdipe 1718 183 citations
Olympie, tragédie 1762 81 citations
Oreste, pièce en 5 actes 1750 112 citations
Philosophie générale, recueil 1818 361 citations
Poèmes et épîtres 1777 269 citations
Précis du siècle de Louis XV 1769 176 citations
Sémiramis 1748 196 citations
Tancrède 1760 339 citations
Zadig, ou La destinée 1747 164 citations
Zaïre 1732 452 citations

Quelques citations de François-Marie Arouet, dit VOLTAIRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 18023 citations dans le Littré.

  1. Chacun s'ingénie dans ce monde : l'un est à la tête d'une manufacture d'étoffes, l'autre de porcelaine.
    l'H. aux 40 écus, Entretien avec un géomètre. (ingénier (s'))
  2. Quand, à la fin du repas, il [Pierre 1er] vit son portrait qu'on venait de peindre, placé tout d'un coup dans la salle, il sentit que les Français savaient mieux qu'aucun peuple du monde recevoir un hôte si digne.
    Hist. de Russie, II, 8 (digne)
  3. Je suis un pauvre vieillard, moitié poëte, moitié philosophe, et qui n'est pas à moitié persécuté, quoiqu'il ne dût être qu'un objet de pitié, étant surchargé de quatre-vingt-quatre ans et de quatre-vingt-quatre maladies.
    Lett. à Mme Dubocage, 2 nov. 1777 (moitié)
  4. Avant de vous venger, Polyphonte, dit-il, prétend l'interroger.
    ib. III, 5 (avant)
  5. Comment une substance quelconque périrait-elle ? tout mode se détruit, l'être reste.
    Dict. phil. âme. (mode [1])
  6. Tout ce que je demande, c'est qu'on me laisse finir ma pauvre carrière sur les bords de mon lac.
    Lett. d'Alemb. 11 avr. 1773 (pauvre)
  7. Le plus déterminé des flatteurs conviendra sans peine que la guerre traîne toujours à sa suite la peste et la famine, pour peu qu'il ait vu les hôpitaux des armées d'Allemagne, et qu'il ait passé dans quelques villages où il se sera fait quelque grand exploit de guerre.
    Dict. phil. Guerre. (guerre)
  8. Je me borne à mon devoir ; c'est celui de repousser la calomnie.
    Lett. Dorat, 1er mars 1768 (repousser)
  9. Mon fils, que la clémence ajoute à votre gloire.
    Alz. IV, 1 (ajouter)
  10. Ce que n'ont pu mes soins et nos communs forfaits, Un oracle d'Égypte, un songe l'exécute.
    Sémir. II, 8 (exécuter)
  11. Peu de cœurs comme vous tiennent contre l'absence.
    Tancr. I, 6 (tenir)
  12. Je ne vous célerai point que l'exemple de Calas effraye les Sirven… il faut pourtant ou qu'ils perdent leur bien pour jamais, ou qu'ils purgent la contumace.
    Lett. à M***, 19 avr. 1765 (purger)
  13. J'ai en France soixante mille livres de rente.
    Lett. au roi de Pr. 27 mars 1759 (rente)
  14. Ce qu'on peut affirmer sans crainte, c'est que Dieu est infini, et que l'esprit de l'homme est bien borné.
    Dict. phil. infini. (infini, ie)
  15. On est assez porté à croire qu'un trou à Paris vaut mieux qu'un palais ailleurs ; pour moi je n'aime ni les trous, ni les palais ; mais je suis très content d'une maison riante et commode.
    Lett. Formont, 13 juin 1756 (trou [1])
  16. La seule chose qui me fasse un peu de peine [dans un mémoire d'avocat sur des mainmortables], c'est ce malheureux aveu de vingt-quatre communiers en 1684 ; j'ai toujours peur que cette pièce ne serve de prétexte contre vos excellentes raisons.
    Lett. Christin, 12 août 1775 (communier [2])
  17. Nos lois, nos justes lois seront exécutées.
    Scythes, IV, 8 (exécuté, ée)
  18. Ferdinand III… fut obligé de conclure enfin la paix de Westphalie ; les Suédois et les Français furent, par ce fameux traité, les législateurs de l'Allemagne dans la politique et dans la religion.
    Mœurs, 178 (traité [1])
  19. Karpos le jardinier : J'aime Dieu de tout mon cœur, et je vends mes légumes fort raisonnablement.
  20. Nous leur devons [aux Arabes] de nouveaux remèdes, qu'on nomme les minoratifs, plus doux et plus salutaires que ceux qui étaient auparavant en usage dans l'école d'Hippocrate et de Galien.
    Mœurs, 6 (minoratif)