Claude Favre de VAUGELAS, auteur cité dans le Littré

VAUGELAS (1585-1650)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VAUGELAS a été choisie.

532 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
L'histoire d'Alexandre le Grand, par Quinte-Curce 1657 358 citations
Remarques sur la langue française, utiles à ceux qui veulent bien parler et bien écrire 1647 102 citations

Quelques citations de Claude Favre de VAUGELAS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 532 citations dans le Littré.

  1. Mon estime ne dépend point de vous.
    Observ. (estime)
  2. Ils le chargèrent de dire à Alexandre que…
    Q. C. liv. III, dans RICHELET (charger)
  3. On a rendu la langue française si pure, qu'il n'est pas permis aux poëtes, non plus qu'à ceux qui écrivent en prose, de mettre des prépositions composées pour les simples.
    Rem. not. Th. Corn. t. I, p. 201, dans POUGENS (préposition)
  4. Il est vrai qu'on a fort longtemps prononcé en France l'o simple comme s'il y eût eu un u, comme chouse pour chose, foussé pour fossé, arrouser pour arroser, et ainsi plusieurs autres ; mais, depuis dix ou douze ans, ceux qui parlent bien disent arroser, fossé, chose.
    Rem. t. II, p. 536, dans POUGENS (o [1])
  5. La façon dont il a vécu avec moi montre assez quel il est.
    Q. C. 366 (quel, quelle)
  6. Ils furent enveloppés d'une troupe qui s'était coulée entre deux eaux.
    Q. C. 488 (couler)
  7. L'herbe était haute et drue.
    Q. C. liv. III, dans RICHELET (dru, drue)
  8. Il ne demeura rien de ce grand repas, tout fut bu et mangé.
    Nouvelles rem. (demeurer)
  9. Pudeur, dont on ne s'est servi que depuis M. Desportes, qui en a usé le premier, à ce que j'ai entendu dire.
    Rem. t. II, p. 979, dans POUGENS (pudeur)
  10. On m'apporte à Lyon une lettre pour donner à une personne qui n'y est pas ; je dis au messager qu'il la remporte au lieu d'où il vient.
    Nouv. Rem. p. 112, dans POUGENS (remporter)
  11. Nous sommes enflammés suivant les divers objets qui nous meuvent.
    Q. C. II, 1 (mouvoir)
  12. On l'établit gouverneur des peuples contigus à cette province.
    Q. C. liv. X, ch. 10 (contigu, uë)
  13. Fallacieux ne vaut rien ni en prose ni en vers.
    Nouv. Remarques, édit. 1690, in-12, p. 90 (fallacieux, euse)
  14. Il ne tombe jamais de torrent qui trouble la netteté de son eau.
    Q. C. III, 4 (netteté)
  15. Alexandre voulut qu'il n'y eût qu'Apelle qui le peignît.
    Q.C. II, 6 (peindre)
  16. De ces deux contraires sentiments, le jugement et l'oreille peuvent faire comme un tiers parti, qui, à mon avis, est le meilleur.
    Rem. t. I, p. 207, dans POUGENS (tiers, erce)
  17. Notre langue fait consister la plupart de ses élégances dans les suppressions ; il ne faut pas tout mettre et tout exprimer ; il faut laisser agir l'esprit.
    Nouv. rem. observ. de M.... p. 103, dans POUGENS (élégance)
  18. Les nouvelles villes étaient un frein à qui voudrait remuer.
    Q. C. l. X, dans RICHELET (frein [1])
  19. Il fut touché de l'énormité de leurs forfaits.
    Q. C. x, 1, dans RICHELET (forfait [2])
  20. Ayant fait plusieurs efforts pour défaire les nœuds, il les coupa.
    Q. C. liv. III, ch. 1 (défaire)