Claude Favre de VAUGELAS, auteur cité dans le Littré

VAUGELAS (1585-1650)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VAUGELAS a été choisie.

532 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
L'histoire d'Alexandre le Grand, par Quinte-Curce 1657 358 citations
Remarques sur la langue française, utiles à ceux qui veulent bien parler et bien écrire 1647 102 citations

Quelques citations de Claude Favre de VAUGELAS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 532 citations dans le Littré.

  1. Les soldats grecs que le roi avait disposés par colonies autour de Bactres, entrèrent en combustion les uns contre les autres.
    Q. C. 526 (combustion)
  2. Alexandre, voyant ses gens en déroute, les gourmande et les ramène au combat.
    Q. C. IV, 15 (gourmander)
  3. Alexandre dit qu'on le faisait fils de Jupiter, mais qu'il sentait bien qu'il était fait comme les autres.
    Q. C. VII, 10 (sentir)
  4. Il le fit avancer, afin de reconnaître les détours des montagnes.
    Q. C. liv. III, dans RICHELET (détour)
  5. Je me souviens de cette belle différence qu'il y a entre les personnes et les mots, qui est que, quand une personne est accusée et que l'on doute de son innocence, on doit aller à l'absolution ; mais, quand on doute de la bonté d'un mot, il faut au contraire le condamner et se porter à la rigueur.
    ib. t. II, p. 917 (mot)
  6. Ils n'osèrent contredire à cette ordonnance, quoiqu'ils vissent qu'elle allait à la subversion de leurs lois.
    Q. C. x, 2 (subversion)
  7. Ilette pour petite île est fort bon ; M. Coëffeteau en use, quoique les diminutifs ne soient pas fort en usage en notro langue.
    Nouv. rem. p. 209, dans POUGENS (îlette)
  8. Tous les gens de mer disent naviguer ; mais à la cour on dit naviger, et tous les bons auteurs l'écrivent ainsi.
    Rem. t. I, p. 105, dans POUGENS (naviguer)
  9. La nécessité nous oblige à bien faire.
    dans BOUHOURS, Nouv. rem. (obliger)
  10. Il mène une vie débordée.
    Q. C. I, 10 (débordé, ée)
  11. Après avoir tout balancé, on résolut… Le roi se mit à balancer tantôt son avis et tantôt celui de Parménion.
    Q. C. 255 (balancer)
  12. La cavalerie eut ordre de saccager ce repaire de traîtres, et de les faire passer au fil de l'épée.
    Q. C. VII, 5 (repaire [1])
  13. Il désirait de combattre avec sa cavalerie.
    Q. C. III, 21 (désirer)
  14. On voyait deux éperviers d'or qui semblaient fondre l'un sur l'autre.
    Q. C. liv. III, dans RICHELET (fondre)
  15. On dit : à cette heure, maintenant, aujourd'hui, en ce temps, présentement, et non pas à présent, qui n'est point une façon de parler de la cour.
    Rem. t. I, p. 376, dans POUGENS (présent, ente [1])
  16. Il le fit attacher en croix au pied du rocher.
    Q. C. liv. VII (croix)
  17. Les chemins sont tout rompus des torrents.
    Q. C. VI, 4 (rompre)
  18. M. Chapelain a raison de dire que ses père et mère est une phrase palatiale et un style de pratique.
    Rem. Not. Th. Corn. t. II, p. 950, dans POUGENS (palatial, ale)
  19. Pour délasser le soldat que cette expédition avait fatigué, il revint doucement à Babylone.
    Q. C. 594 (doucement)
  20. La montagne commandait au chemin par où l'ennemi devait passer.
    Q. C. III, 4, dans RICHELET (commander)