Claude Favre de VAUGELAS, auteur cité dans le Littré

VAUGELAS (1585-1650)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VAUGELAS a été choisie.

532 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
L'histoire d'Alexandre le Grand, par Quinte-Curce 1657 358 citations
Remarques sur la langue française, utiles à ceux qui veulent bien parler et bien écrire 1647 102 citations

Quelques citations de Claude Favre de VAUGELAS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 532 citations dans le Littré.

  1. Outrés du chaud et de la douleur de leurs plaies.
    Q. C. 326 (outré, ée)
  2. L'opiniâtreté des habitants enflamma sa colère.
    Q. C. l. VII, dans RICHELET (enflammer)
  3. Il ne cessait de se plaindre de sa destinée qui lui dérobait la victoire.
    Q. C. liv. III, dans RICHELET (dérober)
  4. Il faudrait interrompre le fil des affaires de l'Asie.
    Q. C. V, 1 (fil)
  5. Ces deux mers, venant à serrer la terre des deux côtés, font une langue qui attache à la terre ferme cette province.
    Q. C. livre III, dans RICHELET (langue)
  6. Il bégayait encore et tâchait à renouer les misérables pièces de sa harangue.
    Q. C. VII, 2 (renouer)
  7. Ils confessent leur crime et n'osent déceler le sien.
    Q. C. liv. VI, ch. 9 (déceler)
  8. C'était de là qu'étaient venus tous ces déluges d'armées qui avaient inondé la Grèce.
    Q. C. liv. V, dans RICHELET (déluge)
  9. Ils avaient reçu leurs blessures par-devant.
    Q. C. liv. III, ch. 11, dans RICHELET (devant)
  10. Cette préposition ne doit rien avoir entre elle et l'infinitif qui les sépare, si ce n'est quelque particule d'une ou de deux syllabes ; par exemple on dira fort bien : pour y aller, pour en avoir, pour lui dire, etc. ; et encore : pour de là passer en Italie ; mais d'y mettre plusieurs syllabes, comme ont fait quelques-uns de nos meilleurs écrivains, il n'y a rien de si rude ni de si éloigné de la politesse du langage.
    Rem. t. I, p. 100, dans POUGENS (pour [1])
  11. En sorte que les vaincus n'eussent point de regret à mes victoires.
    Q. C. 468 (regret)
  12. Les principaux de la cour, voyant l'occasion favorable et le vent tourné à la miséricorde, se levèrent et intercédèrent avec larmes.
    Q. C. VII, 2 (vent)
  13. Notre langue fait consister la plupart de ses élégances dans les suppressions ; il ne faut pas tout mettre et tout exprimer ; il faut laisser agir l'esprit.
    Nouv. rem. observ. de M.... p. 103, dans POUGENS (élégance)
  14. Vous me confinez parmi les bêtes sauvages qu'on ne peut apprivoiser.
    Q. C. liv. III, ch. 1 (confiner)
  15. Traîtreusement : cet adverbe ne vaut rien ; car il n'est point en usage à la cour parmi ceux qui parlent bien, ni dans les bons auteurs, et il ne faut que cela pour lui faire son procès et le condamner.
    Nouv. rem. Obs. de M***, p. 474, dans POUGENS (traîtreusement)
  16. Il croyait qu'il pouvait découvrir sur son visage [du médecin] quelque marque de ce qu'il avait dans l'âme.
    Q. C. liv. III, dans RICHELET (découvrir)
  17. Il le fit avancer, afin de reconnaître les détours des montagnes.
    Q. C. liv. III, dans RICHELET (détour)
  18. Tout ce qu'on jetait dans la caverne la plus proche de la source allait ressortir par l'autre embouchure de la rivière.
    Q. C. VI, 4 (ressortir [1])
  19. Corrival… est devenu vieux ; on ne dit plus que rival, qui aussi est bien plus doux et plus court.
    Rem. t. II, p. 577, dans POUGENS (rival, ale)
  20. Comme ils ne savaient pas le pays.
    Q. C. 348 (savoir [1])