Claude Favre de VAUGELAS, auteur cité dans le Littré

VAUGELAS (1585-1650)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VAUGELAS a été choisie.

532 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
L'histoire d'Alexandre le Grand, par Quinte-Curce 1657 358 citations
Remarques sur la langue française, utiles à ceux qui veulent bien parler et bien écrire 1647 102 citations

Quelques citations de Claude Favre de VAUGELAS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 532 citations dans le Littré.

  1. Ils s'étaient saisis de la croupe du mont.
    Q. C. liv. III, chap. 4 (croupe)
  2. Les plus qualifiés d'entre les Perses.
    Q. C. 192 (qualifié, ée)
  3. Il fit joncher les chemins de fleurs et de festons.
    Q. C. IX, 2 (feston)
  4. Les barbares coururent sur lui à l'étourdie.
    Q. C. IX, 5 (étourdi, ie [2])
  5. M. de Malherbe use de température pour tempérament ; M. le cardinal de Lorraine, dit-il, fut d'une température où il n'y avait rien à désirer ; je l'ai vu aussi dans Amyot, mais c'est qu'il se disait autrefois, et il ne se dit plus.
    Rem. t. I, p. 117 (température)
  6. Tympaniser, pour publier et divulguer, est un mot de raillerie qui ne doit jamais être employé en une matière sérieuse.
    Nouv. Rem. p. 479, dans POUGENS (tympaniser)
  7. Ce prince désireux d'en apprendre davantage.
    Q. C. dans BOUHOURS, Nouv. rem. (désireux, euse)
  8. M. Chapelain dit que taxer ne doit point être banni du beau langage ; M. de la Mothe le Vayer est du même sentiment ; il ajoute que c'est une pure imagination de dire que taxer pour noter et même pour accuser ne doit plus être employé dans le beau style.
    Rem. not. Th. Corn. t. I, p. 371, dans POUGENS (taxer)
  9. M. de Malherbe disait et écrivait esclavitude, et ne pouvait souffrir esclavage ; néanmoins esclavage est beaucoup plus usité que l'autre,
    Rem. t. II, p. 681, dans POUGENS (esclavage)
  10. Je me souviens de cette belle différence qu'il y a entre les personnes et les mots, qui est que, quand une personne est accusée et que l'on doute de son innocence, on doit aller à l'absolution ; mais, quand on doute de la bonté d'un mot, il faut au contraire le condamner et se porter à la rigueur.
    ib. t. II, p. 917 (mot)
  11. On avait abattu avec les béliers les principales défenses.
    Q. C. liv. IV, ch. 4 (défense)
  12. Les soldats grecs que le roi avait disposés par colonies autour de Bactres, entrèrent en combustion les uns contre les autres.
    Q. C. 526 (combustion)
  13. Il commanda d'environner la maison, de peur qu'il n'échappât par quelque issue dérobée.
    Q. C. VI, 8 (issue)
  14. Les nouvelles villes étaient un frein à qui voudrait remuer.
    Q. C. l. X, dans RICHELET (frein [1])
  15. C'était un grand butin, s'il fût resté aux vaincus une étincelle de courage.
    Q. C. IX, 10, dans RICHELET (étincelle)
  16. Ils ne pouvaient asseoir la plante des pieds à cause des pierres rondes et limoneuses qui les faisaient glisser.
    Q. C. IV, 9 (limoneux, euse)
  17. Ils poursuivaient chaudement leur ennemi.
    Q. C. liv. VI, ch. 1. dans RICHELET (chaudement)
  18. Quand il fallut grimper, les uns se soulevaient, les autres se guindaient avec des cordes et des nœuds courants.
    Q. C. VII, 11 (grimper)
  19. À cinq ou six cents pas de là venait Sisigambis.
    Q. C. liv. III, dans RICHELET (là)
  20. L'enceinte des tranchées pouvait tenir dix mille hommes.
    Q. C. VI, 2, dans RICHELET (enceinte [1])