Abbé de René Aubert de VERTOT, auteur cité dans le Littré

VERTOT (1655-1735)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VERTOT a été choisie.

203 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire des révolutions arrivées dans le gouvernement de la République romaine 186 citations

Quelques citations de Abbé de René Aubert de VERTOT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 203 citations dans le Littré.

  1. Pendant qu'il faisait amas d'armes et de troupes pour s'emparer, la force à la main, du gouvernement.
    Révol. rom. XII, 174 (amas)
  2. On y trouva [dans le testament de César] qu'il avait adopté Octavius, fils de la fille de sa sœur, pour son fils et son principal héritier ; et qu'il lui avait substitué, en cas de mort sans enfants, Decimus Brutus, un des principaux conjurés.
    Révol. rom. XIV, 282 (substituer)
  3. Asdrubal aima mieux dissimuler de petites injures que de s'attirer une guerre ouverte et déclarée.
    Révol. rom. IX, p. 372 (dissimuler)
  4. Lentulus s'était laissé entêter de je ne sais quelles prédictions qui promettaient, disait-on, l'empire à trois Cornelius.
    Rév. rom. XII, p. 166 (entêter)
  5. Les ennemis du sénat et des conjurés triomphaient de la réunion d'Antoine et d'Octave.
    Rév. rom. XIV, p. 312 (triompher)
  6. Votre facilité a fait naître de nouvelles prétentions ; le peuple a voulu avoir ses magistrats particuliers ; vous savez avec quelle force je m'opposai à ces nouveautés.
    Rév. rom. II, 160 (nouveauté)
  7. Les ouvriers en avaient encore construit un grand nombre d'autres [échafauds pour un spectacle], qu'ils avaient loués aux familles les plus riches et les plus accommodées.
    Rév. IX, p. 250 (accommodé, ée)
  8. S'il défend avec courage la souveraine puissance dont il est revêtu, on crie au tyran.
    Révol. rom. liv. III, p. 252 (crier)
  9. On pendit sur-le-champ, par ordre d'Antoine, un grand nombre d'esclaves qui s'étaient jetés dans le même parti.
    ib. XIV, 188 (jeter)
  10. César, outré des bruits qu'on répandait contre son honneur et sa réputation, se jette dans la ville, court par les rues…
    Révol. rom. XIV, 319 (jeter)
  11. Ils ont appris à notre service et par nos exemples à faire la guerre.
    Révol. rom. I, p. 103 (exemple)
  12. César, quoique considérable dans la république par sa naissance, par son éloquence et par son crédit et celui de ses amis, fut traité bien différemment.
    Révol. rom. liv. XII, p. 212 (considérable)
  13. À l'égard des plébéiens qui, par leur débauche ou leur paresse, étaient tombés dans l'indigence, ils les réduisaient dans une classe inférieure.
    Révol. rom. VI (réduire)
  14. Sicinius… fit approcher Brutus son conseil et son oracle.
    Révol. rom. liv. II, p. 150 (conseil)
  15. Drusus donna à de pauvres habitants la même quantité de ces terres quittes et franches de toute contribution.
    Révol. rom. IX, p. 340 (quitte)
  16. Leur attachement inviolable aux intérêts du peuple.
    Révol. rom. liv. IX, p. 330 (attachement)
  17. Que, pour sauver quelques scélérats, on mettait, pour ainsi dire, le poignard au sein des plus gens de bien.
    Révol. rom. XII, 211 (poignard)
  18. Ils assurèrent Quintus que le peuple l'avouerait de tout ce qu'il dirait de sa part au sénat.
    Révol. rom. liv. III, p. 273 (assurer)
  19. Cassius s'était bien attendu de trouver une opposition générale à sa proposition, de la part des grands de Rome.
    Révol. rom. liv. III, p. 228 (attendre)
  20. Les lois ordonnaient qu'avant le jugement définitif le demandeur ne pût troubler le défendeur dans sa possession.
    Rév. rom. V, p. 54 (demandeur, euse)