Abbé de René Aubert de VERTOT, auteur cité dans le Littré

VERTOT (1655-1735)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme VERTOT a été choisie.

203 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire des révolutions arrivées dans le gouvernement de la République romaine 186 citations

Quelques citations de Abbé de René Aubert de VERTOT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 203 citations dans le Littré.

  1. Qu'il n'était pas juste qu'ils entrassent en partage des terres que les Romains avaient conquises avant leur alliance.
    Révol. rom. III, 234 (partage)
  2. Plusieurs disaient, pour sonder les esprits, que l'État monarchique était préférable à une république qui était dégénérée en pure anarchie.
    Révol. rom. liv. XIII, p. 251 (dégénérer)
  3. Il conclut en disant qu'il était d'avis…
    Révol. rom. liv. XIII, p. 256 (conclure)
  4. Ils assurèrent Quintus que le peuple l'avouerait de tout ce qu'il dirait de sa part au sénat.
    Révol. rom. liv. III, p. 273 (assurer)
  5. Il ajouta qu'il était d'avis qu'on lui donnât, comme on avait fait à Pompée, le commandement général sur toutes les flottes de la république.
    Révol. rom. liv. XIV, p. 287 (commandement)
  6. Et s'étant fait accompagner d'une grosse escorte.
    Révol. rom. VII, p. 208 (gros, osse)
  7. Il était bien résolu de ne point quitter l'Asie, qu'il n'eût réduit son ennemi, par la force des armes ou par un traité, dans les anciennes bornes de ses États.
    ib. X (réduire)
  8. En arrivant à Lisbonne, il avait nommé aussitôt, pour toutes les places frontières, des gouverneurs, gens fidèles et pleins de valeur et d'expérience, qui partirent incessamment.
    Révol. de Port. 107 (incessamment)
  9. Pour intimider tous ceux qui à l'avenir seraient tentés de remuer cette affaire.
    Rév. rom. III, p. 235 (remuer)
  10. Hirtius trouva un endroit [des lignes d'Antoine] faible et moins défendu, qu'il emporta l'épée à la main ; il se jeta ensuite dans le camp.
    Révol. rom. XIV, 326 (jeter)
  11. Les nobles et les patriciens s'approprièrent sous différents prétextes la meilleure partie de ces terres conquises qui étaient dans leur voisinage et à leur bienséance.
    Rév. rom. liv. I, p. 66 (bienséance)
  12. Cette émotion ne se serait pas à la fin terminée sans qu'il y eût beaucoup de sang répandu.
    Révol. rom. III, 270 (émotion)
  13. Mais ces paysans, mêlés d'anciens soldats, la plupart gens de main… chargèrent les bourgeois à coups de pierres et de bâtons.
    Révol. rom. x, p. 10 (gens [1])
  14. Le jeune César acquitta, des deniers qui provinrent de ces ventes, une partie des legs portés par le testament.
    Révol. rom. XIV, 306 (porté, ée)
  15. Nous ne nous serions pas laissé consumer par une famine fomentée par nos ennemis.
    Rév. rom. II, p. 117 (fomenté, ée)
  16. Sylla son questeur lui amena un puissant corps de cavalerie, qu'il avait levé chez les Latins.
    Rév. rom. IX, 403 (puissant, ante)
  17. Le dictateur se démit de sa dignité, après avoir triomphé pour la victoire qu'il avait remportée sur les Volsques.
    Rév. rom. VII, p. 122 (triompher)
  18. Ce général du sénat, qui voulait tirer la guerre en longueur pour avoir le temps d'amasser de plus grandes forces, passa d'Italie en Épire.
    Révol. rom. XIII, 267 (amasser)
  19. César écrivit plusieurs fois au sénat avec beaucoup de modération et comme pour rechercher la paix.
    Révol. rom. XIII, p. 259 (rechercher)
  20. Les lois ordonnaient qu'avant le jugement définitif le demandeur ne pût troubler le défendeur dans sa possession.
    Rév. rom. V, p. 54 (demandeur, euse)