François L'Hermite, sieur du Soliers, dit TRISTAN L'HERMITE, auteur cité dans le Littré

TRISTAN (1601-1655)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme TRISTAN a été choisie.

336 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La Marianne 1636 108 citations
La Mort de Chrispe ou Les Malheurs domestiques du Grand Constantin 1644 135 citations
Panthée 1637 87 citations

Quelques citations de François L'Hermite, sieur du Soliers, dit TRISTAN L'HERMITE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 336 citations dans le Littré.

  1. Les roses et les lis de votre beau visage.
    M. de Chrispe, II, 3 (lis [1])
  2. Rien ne peut égaler l'ennui qui la désole.
    M. de Chrispe, I, 3 (désoler)
  3. Les charges, les emplois, et le bien et le mal Passent par cette main, coulent par ce canal.
    Mort de Chrispe, IV, 11 (canal)
  4. Le témoin qui l'accuse est homme irréprochable.
    Mariane, III, 2 (irréprochable)
  5. Ainsi que l'on pardonne aux fous.
    Panthée, III, 1 (fou ou fol, folle [1])
  6. Il est juste, seigneur, que vous goûtiez la joie De rétablir des jours filés d'or et de soie.
    M. de Chrispe, II, 6 (filé, ée [1])
  7. Ton piége est découvert, ta mine est éventée.
    Mariane, III, 2 (éventé, ée)
  8. Je t'ai vraiment traitée avecque barbarie.
    Marianne, v, 3 (vraiment)
  9. L'abondance des pleurs roulant sur mon visage A fait évanouir cette funeste image.
    M. de Chrispe, III, 1 (rouler)
  10. Assez distinctement on me l'a fait entendre.
    Mort de Chrispe, IV, 2 (distinctement)
  11. Quoi ! si je lance un trait, ô rigoureuse loi, Pour me percer le cœur il réfléchit sur moi.
    M. de Chrispe, V, 5 (réfléchir)
  12. Embûche traîtresse.
    Mariane, IV, I (traître, esse)
  13. J'abhorre tout de lui, jusqu'à son amitié.
    Mariane, II, 2 (jusque et jusques)
  14. Quelque raison qu'on ait, on est dans le mépris, Lorsque l'on abandonne un parti qu'on a pris.
    Panthée, I, 5 (mépris)
  15. Si nous devions un jour devenir frères d'armes.
    Panthée, I, 4 (frère)
  16. Pour vous éterniser sous ces arcs glorieux Qu'une savante main taille aux victorieux.
    M. de Chrispe, I, 3 (tailler)
  17. Son discours m'a laissé dans des transes mortelles.
    M. de Chrispe, III, 6 (transe)
  18. Ta mort pour me déplaire enchérit sur ta vie.
    Mort de Chr. V. 5 (enchérir)
  19. Et lui du même temps, par une erreur extrême, Pour nous contrarier est contraire à lui-même.
    M. de Chrispe, III, 3 (contrarier)
  20. On connaît à ce style et doux et décevant, Comme en l'art de trahir ton esprit est savant.
    Mariane, III, 3 (style)