Marie de Rabutin-Chantal, marquise de SÉVIGNÉ, auteur cité dans le Littré

SÉVIGNÉ (1626-1696)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SÉVIGNÉ a été choisie.

9697 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres (1646-1696) 1725 9677 citations

Quelques citations de Marie de Rabutin-Chantal, marquise de SÉVIGNÉ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 9697 citations dans le Littré.

  1. On a continué aujourd'hui ses interrogations sur les octrois ; M. le chancelier avait bonne intention de pousser M. Fouquet aux extrémités.
    27 nov. 1664 (interrogation)
  2. Je lui ai dit [au jeune Grignan] que M. de Lamoignon, accoutumé au caquet du petit Broglio, ne s'accommoderait pas d'un silencieux.
    8 déc. 1688 (silencieux, euse)
  3. Cette disgrâce est encore bien vive dans nos têtes.
  4. Je suis toute décontenancée d'être à Paris dans cette saison.
  5. Si vous m'aimez, ma très chère, si vous m'aimez, tâchez de vous rengraisser.
  6. Je vous rendrai compte de ma journée.
  7. Enfin, ma bonne, vous dites vrai, il y a des choses bien désobligeantes dans la vie.
    Lett. 6 mai 1672 (désobligeant, ante)
  8. Et vous, ma très chère, que vous dirai-je ? rien du tout que ce que vous avez la justice de me dire : c'est que vous remplissez ce cœur que vous trouvez si savant dans l'amitié.
  9. Qu'elle me parle de vous, et quoi encore ? de vous, et toujours de vous.
    50 (vous)
  10. Cela ne peut point entrer dans ma tête ; cet article est interloqué ; ah ! que ce mot de chicane est joliment placé !
    11 janv. 1690 (interloquer)
  11. Puisqu'il [Toulongeon, un cousin de Mme de Sévigné] ne m'a point fait de réponse, je ne veux plus de commerce avec lui que pour le manger jusques aux os quand j'irai en Bourgogne.
    5 oct. 1685 (manger [1])
  12. L'amitié qu'il [du Coudray] a pour vous réverbère sur moi.
    19 avr. 1694 (réverbérer)
  13. Je parlerai à Duchesne de votre petit médecin, à qui nous donnerons dans notre quartier quelques malades à tuer pour voir un peu comme il s'y prend.
    1er nov. 1679 (malade)
  14. Je n'en ai point vu qui fût véritablement morte au monde.
  15. On parla fort de vous… on vous faisait justice.
    8 janv. 1674 (justice)
  16. Elle arrive à Rouen, elle fait son marché de s'embarquer dans un vaisseau qui va aux Indes.
    5 août 1684 (marché [1])
  17. Les habits sont magnifiques et galants.
  18. Je crois qu'il n'y a qu'à lui laisser entre les mains [à M. Guillart] les papiers de cette affaire …j'espère qu'elle ne sera jamais réveillée, puisqu'elle ne l'a point été.
    4 août 1691 (réveiller)
  19. Parlons de la traverse d'Autun ici, qui est un chemin diabolique.
  20. Nous tâcherons de vous laisser respirer à Grignan jusqu'au mois d'octobre ; c'est pour ne pas interrompre ce sommeil que je n'ai point voulu que vous vinssiez à Vichy.
    18 juin 1676 (sommeil)