Marie de Rabutin-Chantal, marquise de SÉVIGNÉ, auteur cité dans le Littré

SÉVIGNÉ (1626-1696)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SÉVIGNÉ a été choisie.

9699 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres (1646-1696) 1725 9679 citations

Quelques citations de Marie de Rabutin-Chantal, marquise de SÉVIGNÉ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 9699 citations dans le Littré.

  1. Si c'était encore le même chevalier sur le même cheval, il ne mourrait que de ma main.
    13 sept. 1671 (mourir)
  2. Je me serais laissé surmonter et suffoquer par mes affaires, si je n'avais pris… cette résolution.
    15 nov. 1684 (suffoquer)
  3. Je croyais que vous n'eussiez point fait réponse au cardinal.
    128 (croire)
  4. Adieu, je sens que l'envie de causer me prend, je ne veux pas m'y abandonner : il faut que le style des relations soit court.
    à Pompone, 17 nov. 1664 (relation)
  5. Il me semble qu'il donnera un bon tour, un bon ordre à toute chose.
    562 (ordre)
  6. Quelle translation de Mme de Noailles à Perpignan ! le moyen de se la représenter hors de Versailles !
    31 août 1689 (représenter)
  7. Je soupçonne qu'avec tous ces beaux dehors la pauvre femme n'est pas heureuse.
    470 (dehors)
  8. On est quelquefois empêtré dans son orgueil ; c'est une belle charité que d'en tirer une créature qui ne sent peut-être pas son tort.
    441 (tort)
  9. Vous nous feriez plaisir de nous donner cette petite émerillonnée, cette petite infante qui est à la portière auprès de sa mère.
    Lett. à M. de Grignan, t. V, p. 208, éd. Regnier. (émerillonné, ée)
  10. Je lui dis : Vraiment, madame, vous avez tiré de bien près ce bon père, vous aviez peur de le manquer.
    284 (tirer)
  11. Nous avons un fort aimable temps, plus d'hiver, une espérance de printemps qui vaut mieux que le printemps.
    26 févr. 1690 (printemps)
  12. Ne jugez point si frivolement ; croyez que, quelque manége qu'il y ait dans le conclave, c'est toujours le Saint-Esprit qui fait le pape ; Dieu fait tout, il est le maître de tout.
    26 juill. 1691 (pape)
  13. Je sais à qui je montre ces petits morceaux de vos grandes lettres.
  14. La princesse est outrée de penser que le roi en est content, et qu'il le fera venir à la cour.
  15. M. de Saint-Malo, linotte mitrée, âgé de soixante ans, a commencé, vous croyez que c'est les prières de quarante heures, c'est le bal à toutes les dames, et un grand souper : ç'a été un scandale public.
  16. On fit collation, on soupa, etc.
  17. La furie de votre sang qui vous a fait si souvent du ravage.
    8 oct. 1684 (ravage)
  18. Je suis toujours en peine de notre cardinal [de Retz] ; il me cache ses maux par l'intérêt qu'il sait que j'y prends.
    18 juin 167 (par [1])
  19. Voici mes engagements : je suis liée avec M. le chevalier de Grignan qui n'est point parti avec ma fille pour m'attendre… elle crut que cette liaison assurait mon voyage à Grignan.
    à Mme de Guitaut, 25 avril 1694 (liaison)
  20. Des vers qu'il a faits à la louange de M. le Prince.