Marie de Rabutin-Chantal, marquise de SÉVIGNÉ, auteur cité dans le Littré

SÉVIGNÉ (1626-1696)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SÉVIGNÉ a été choisie.

9700 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres (1646-1696) 1725 9680 citations

Quelques citations de Marie de Rabutin-Chantal, marquise de SÉVIGNÉ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 9700 citations dans le Littré.

  1. Je suis un peu fâchée que vous n'aimiez point les madrigaux ; ne sont-ils pas les maris des épigrammes ? ce sont de si jolis ménages quand ils sont bons.
    18 août 1680 (mari)
  2. Voilà qui est fait, et c'est l'ouvrage de Mme de Maintenon, qui s'est souvenue fort agréablement de l'ancienne amitié de M. de Beuvron, du temps qu'elle était Mme Scarron.
    13 juin 1684 (ouvrage)
  3. Vous êtes étonnée que j'aie un petit chien ; voici l'aventure : j'appelais par contenance une chienne d'une madame qui demeure au bout de ce parc.
  4. Je vous donne avec plaisir le dessus de tous les paniers, c'est-à-dire la fleur de mon esprit, de ma tête, de mes yeux, de ma plume, de mon écritoire, et puis le reste va comme il peut.
    234 (dessus)
  5. Sire, ce sont mes dettes ; je suis abîmé.
  6. Il m'assura qu'il en rendrait compte en bon lieu.
  7. Je trouvai que la place où était ce portrait [le portrait satirique de Mme de Sévigné par Bussy] était si juste que l'amour paternelle vous avait empêché de vouloir défigurer cet ouvrage [l'Histoire amoureuse des Gaules], en l'ôtant d'un lieu où il tenait si bien son coin.
    à Bussy, 26 juill. 1668 (juste [1])
  8. Il y a deux tables de jeu dans ma chambre à l'heure que je vous parle.
    605 (table)
  9. Je serais tentée de vous envoyer une grande lettre de Mme de Moussy.
  10. Ces eaux-ci [Vichy] sont salutaires ; M. de Grignan en serait lavé et lessivé, et guéri de tous ses maux.
    19 sept. 1677 (lavé, ée)
  11. M. le Duc fait le siége de Limbourg.
    190 (siége)
  12. Les esprits courent à vous aimer.
    451 (courir)
  13. À force de s'exposer il aura son fait.
  14. Peut-on voir un spectacle plus digne de faire de grandes diversions ?
  15. Je lui demandai à qui elle en avait de se vouloir ruiner.
  16. Je vous remercie, ma bonne, de la peine que vous prenez de vous défendre si bien d'avoir jamais été oppressée de mon amitié.
    26 juin 1675 (oppresser)
  17. Si j'étais dévote, comme par exemple M. de la Garde, je crois, contre l'ordinaire, que je conviendrais avec mes amis des grâces singulières et précieuses que je recevrais de Dieu…
    24 mai 1690 (ordinaire)
  18. Vos tonnerres sont bons à Grignan, ils ont un éclat et une majesté au-dessus de tous les autres… c'est un Jupiter tonnant, comme du temps de Sémélé.
  19. J'aime les temps bas ; mais, quand ils sont si bas qu'ils tombent sur notre nez, et qu'il pleut, et qu'on ne voit goutte, j'ai envie de pleurer.
    13 déc. 1684 (temps)
  20. Je suis toute réjouie… que vous conserviez sous votre négligence une beauté si merveilleuse.
    23 mars 1672 (négligence)