Marie de Rabutin-Chantal, marquise de SÉVIGNÉ, auteur cité dans le Littré

SÉVIGNÉ (1626-1696)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SÉVIGNÉ a été choisie.

9700 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres (1646-1696) 1725 9680 citations

Quelques citations de Marie de Rabutin-Chantal, marquise de SÉVIGNÉ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 9700 citations dans le Littré.

  1. Je lui rendais [à Mme de la Fayette] beaucoup de soins, par le mouvement de mon cœur, sans que la bienséance ou l'amitié qui nous engage y eût aucune part.
    3 juin 1693 (soin)
  2. Vous êtes d'une manière dans mon cœur que je craindrais que M. Nicole ne trouvât beaucoup à y circoncire.
  3. Vous ne verrez rien à votre destinée que lorsque votre famille sera toute ensemble.
    25 août 1680 (voir)
  4. Les Français ont des ressources dans leur envie de plaire au roi, qui ne trouveraient point de créance dans tout ce qu'on nous en pourrait dire, si nous ne le voyions de nos propres yeux.
    27 janv. 1692 (œil)
  5. Il [Corbinelli] vous adore de vouloir apprendre ; vous êtes toujours son prodige.
    à Mme de Grignan, 24 nov. 1679 (prodige)
  6. Vous savez que M. de Grignan n'est pas sur ses intérêts comme sur ceux du roi son maître : il a une religion et un zèle pour ceux-ci, qui ne se peut comparer qu'à la négligence qu'il a pour les siens.
  7. Je suis à une belle distance pour mettre mon nez dans tout cela [les affaires de Provence].
    18 déc. 1675 (nez)
  8. Vous me reprochez finement que je ne fais pas grand cas des malheureux… ce n'est pas la mode de m'accuser de faiblesse pour mes amis… je ne crois donc pas mériter ce reproche, et il faut que vous rayiez cet article sur le mémoire de mes défauts.
    à Bussy, 26 juill. 1668 (mémoire [2])
  9. Les remèdes chauds mettent le sang en furie.
    487 (furie)
  10. C'est [un précepteur] une humeur et des mœurs à souhait.
    26 juin 1680 (souhait)
  11. Il se promet de faire une description exacte de votre personne.
  12. Elle a toujours une très méchante santé.
  13. On ne parle que de la guerre : le roi a deux cent mille hommes sur pied ; toute l'Europe est en émotion ; on voit bien, comme vous dites, que la pauvre machine ronde est abandonnée.
    23 mars 1672 (machine)
  14. Je trouve Pauline bien suffisante de savoir les échecs ; si elle savait combien ce jeu est au-dessus de ma portée, je craindrais son mépris.
  15. Tous les Provençaux me sont de quelque chose.
    128 (chose)
  16. Quand il ne vient rien à ma connaissance.
  17. Enfin vous êtes l'âme de tout cela.
    491 (âme)
  18. Je pars, et si je vous écris encore lundi, c'est tout le bout du monde.
  19. Le roi prit la parole… et dit… et fit un signe de tête à l'ambassadeur, qui lui fit comprendre qu'il ne voulait point de réplique.
    109 (signe)
  20. être obligée de faire faux bond à Livry.
    321 (bond)