Maximilien de Béthune, duc de SULLY, auteur cité dans le Littré

SULLY (1559-1641)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SULLY a été choisie.

ministre d'Henri IV

140 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoire, ou Œconomies royales d'État, domestiques, politiques et militaires de Henri le Grand 1638-1841 101 citations

Quelques citations de Maximilien de Béthune, duc de SULLY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 140 citations dans le Littré.

  1. C'est en faveur du comte Saint-Aignan que je vous fais ce mot, pour vous dire que vous ferez chose qui me sera fort agreable de le faire sortir au plus tost du don que je lui ay fait expedier.
    Mém. t. XII, p. 143 (sortir [2])
  2. Pour donner quelque sorte de cognoissance des choses tant importantes et detromper le monde des impertinences qu'en veulent faire croire des escrivains de ce temps.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (détromper)
  3. [Henri IV disait en 1597 que] Mlle de Guise aimoit bien autant les poulets en papier qu'en fricassée.
    Mém. 2<sup>e</sup> partie, p. 114, dans GÉNIN, Récréat. t. II, p. 135 (poulet)
  4. Impositions des rivieres, droits d'embouchures.
    Mém. t. III, p. 148, dans LACURNE (embouchure)
  5. La reine mere d'autre costé, qui haïssoit et se voyoit haïe du duc d'Alençon, et avoit par ses espions et mouchards decouvert ce qui se projettoit pour la desauthoriser et empescher le retour du roy de Pologne.
    Mém. t. I, p. 80, dans LACURNE (désautoriser)
  6. Plus intelligent des affaires de France qu'il ne pensoit.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (intelligent, ente)
  7. Pour le parti des gabelles de France, je croy ce que vous me mandez et que les marchands adjudicataires ont fait un grand brouhaha.
    Mémoires, t. III, p. 371, dans LACURNE SAINTE-PALAYE (brouhaha)
  8. Voi, madame, hé ! vrai Dieu, qu'estce que ceci ? quoi ! vous voulez donc me fascher de gayeté de cœur pour esprouver ma patience.
    Mém. t. III, p. 412 (voi)
  9. Je blasme vostre inconsideration [de Henri IV] à vous jeter aux perils sans besoin ; cela seroit supportable à un jeune homme qui n'auroit jamais rendu preuve de son courage.
    Mém. t. IV, p. 159 (rendre)
  10. Ceux que l'on avoit estimés perdus et entierement destruits reduisirent en plusieurs lieux leurs destructeurs sur la defensive.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (destructeur, trice)
  11. Le halecret sur le dos, le casque en la teste, le pistolet au poing.
    Mém. t. II, p. 20, dans LACURNE (halecret)
  12. Les subsides outrés, les negligements du commerce, du trafic, le grand nombre de charges…
    Mémoires, cité dans PONTET DE FOUVENT, les Malversations des compagnies de chemins de fer, p. 16 (négligemment)
  13. Indifference entre les personnes de diverse qualité et condition, morguées et cimagrées [moquées], affoiblissement d'estat.
    Mém. t. VII, p. 178 (simagrée)
  14. Si l'emploi de vos sujets en cette sorte de vie qui semble estre plustost meditative, oysive et sedentaire que non pas active, ne le desaccoutumera point de cette operative, penible et laborieuse en laquelle ils ont besoin d'être exercez.
    Mém. t. II, ch. 25, p. 181, éd. in-f°. (opératif, ive)
  15. Or aviez vous mandé par toutes les batteries que chacun chargeast, amorçast et pointast ses pieces droit au donjon du chasteau, tous prets à faire haut les bras.
    Mém. t. IV, p. 162, dans LACURNE (haut, aute)
  16. Blasmant, lorsqu'il en parloit à ses plus affidez, infiniment ceux qui l'avoient voulu coiffer de cette marotte [impliquer dans une certaine entreprise], estant là ses propres termes.
    Mém. t. III, p. 24, dans LACURNE (marotte)
  17. Sa generosité [de Henri IV] et sa debonnaireté sont si celebres, qu'il est à croire qu'il n'aura rien fait de mediocre.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (générosité)
  18. Cuivre, rosette, potin, culot.
    Mém. t. IV, p. 78 (rosette [2])
  19. Il criminalise les absous par declarations verifiées au parlement.
    Mém. t. XII, p. 354, dans LACURNE (criminaliser)
  20. Voyant que toute apparence de peste estoit hors du chasteau de Rosny, où l'on avoit osté les meubles des lieux où il y avoit eu de la peste, et bien éventé et flambé les logements, vous y ramenastes madame vostre femme.
    Mém. t. I, p. 256, dans LACURNE (flamber)