Maximilien de Béthune, duc de SULLY, auteur cité dans le Littré

SULLY (1559-1641)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SULLY a été choisie.

ministre d'Henri IV

140 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoire, ou Œconomies royales d'État, domestiques, politiques et militaires de Henri le Grand 1638-1841 101 citations

Quelques citations de Maximilien de Béthune, duc de SULLY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 140 citations dans le Littré.

  1. La fanfaronnerie de certains avocats du palais à Paris, les quels [pour certaines dispositions du parlement sur le reglement de leurs salaires] s'en allerent au greffe de la cour y remettre leurs chaperons et protester de cesser leur caquet.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (fanfaronnerie)
  2. Indifference entre les personnes de diverse qualité et condition, morguées et cimagrées [moquées], affoiblissement d'estat.
    Mém. t. VII, p. 178 (simagrée)
  3. Un porte poulet [un entremetteur].
    dans GÉNIN, ib. p. 136 (poulet)
  4. Un duc nouvellement imprimé [de nouvelle fabrique].
    Mém. t. X, p. 403, dans LACURNE (imprimer)
  5. Ayant fait resolution d'estre François de faction [en action], comme il l'estoit de naissance.
    Mém. t. IV, p. 83, dans LACURNE (faction)
  6. Vous nous obligerez à toute extremité [extrêmement].
    Mém. t. II, p. 316, dans LACURNE (extrémité)
  7. [Un ours chassé] qui, ayant six ou sept bris et tronçons de piques et hallebardes, embrassa sept ou huit arquebusiers avec les quels il se precipita du haut d'une roche.
    Mém. t. 1, p. 125, dans LACURNE SAINTE-PALAYE (bris)
  8. Que les alchimistes ne vantent plus leurs secrets, qu'ils ne disent plus qu'avec leurs especes chimiques, leurs essences simples ou composées, leurs magisteres et leur elixir, ils feront des merveilles.
    Mém. t. IV, p. 314, dans LACURNE (magistère)
  9. Traitté de monsieur de Lorraine qui convertit sa treve en une paix, confederation et bonne voisinance avec le roy et la France.
    Mém. t. II, p. 445 (voisinance)
  10. Ne faisant que s'entre-regarder, faire fanfarer leurs trompettes, et bruire leurs tambours.
    t. II, p. 241, dans LACURNE (fanfarer)
  11. Le petit monsieur de Villeroy, fier comme un aspic…
    Oecon. t. II, ch. 4, p. 17, dans LACURNE (aspic [1])
  12. Plus intelligent des affaires de France qu'il ne pensoit.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (intelligent, ente)
  13. La reine mere, qui haïssoit et se voyoit haïe du duc d'Anjou, et avoit par ses espions et mouchards decouvert ce qui se projettoit pour la desauthoriser et empescher le retour du roy de Pologne.
    Mém. t. I, p. 80, dans LACURNE (mouchard)
  14. Paix malotrue [paix mal faite].
    Mém. t. XII, p. 323, dans LACURNE (malotru, ue)
  15. Si les afflictions du monde, si mesme les funerailles de ses propres enfans sont venues pour troubler son contentement, elles l'ont esmu à la proportion d'un bon naturel qui ne peut estre indolent en chose si sensible.
    Mém. t. IV, p. 288 (indolent, ente)
  16. Qui previent les temps, fort souvent il s'en plaint.
    Mém. t. IX, p. 476 (temps)
  17. La construction de douze galeres ou pataches des plus grandes, des mieux equipées et des mieux fournies de gens de guerre qu'il estoit possible, que le roy d'Espagne fit construire et fournir en Sicile.
    Mém. t. v, p. 245, dans LACURNE (patache)
  18. Impositions des rivieres, droits d'embouchures.
    Mém. t. III, p. 148, dans LACURNE (embouchure)
  19. Il s'agissoit de faire liquidations et prisée des droits que le comte de Soissons disoit avoir en Piemont.
    dans le Dict de DOCHEZ. (liquidation)
  20. Le roi avoit choisi un lieu propre pour y attendre la jonction de toutes ses forces.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (jonction)