Maximilien de Béthune, duc de SULLY, auteur cité dans le Littré

SULLY (1559-1641)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SULLY a été choisie.

ministre d'Henri IV

140 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoire, ou Œconomies royales d'État, domestiques, politiques et militaires de Henri le Grand 1638-1841 101 citations

Quelques citations de Maximilien de Béthune, duc de SULLY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 140 citations dans le Littré.

  1. En un festin public qui me fut fait, il y avoit dix-sept tables, dont la moindre avoit seize serviettes [couverts].
    Mém. t. VII, p. 158 (serviette)
  2. [Ils accouraient au roi] sans se soucier de ces mots bruyants de relaps dont les ligueurs faisoient tant de parade.
    dans le Dict. de DOCHEZ (relaps, apse)
  3. Ceremonies de simple bienseance, accompagnées de paroles concises, de froideur et grandes retenues.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (concis, ise)
  4. Le declin [pente] de la colline.
    Mém. t. I, p. 396, dans LACURNE (déclin)
  5. François II mourut d'un tintouin d'oreilles.
    Mém. t. VII, p. 398 (tintouin)
  6. Traitté de monsieur de Lorraine qui convertit sa treve en une paix, confederation et bonne voisinance avec le roy et la France.
    Mém. t. II, p. 445 (voisinance)
  7. [Le roi d'Angleterre parlant d'Henri IV à M. de Rosny lui dit] avoir resolu de le prendre pour modele et prototipe, car il usa de ce mot.
    Mém. t. VI, p. 252 (prototype)
  8. Vous nous obligerez à toute extremité [extrêmement].
    Mém. t. II, p. 316, dans LACURNE (extrémité)
  9. Je ne m'estonne plus s'il y a des malentendus entre nous et les Anglois, puisque votre humeur est de preferer le particulier au public.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (malentendu)
  10. Vous fustes chargez par quatre autres escadrons qui vous ramenerent plus viste que le pas jusqu'à un petit heurt.
    Mém. t. I, p. 323, dans LACURNE (heurt)
  11. Ceux qui sont sortis d'une gent vile et plebée.
    Mém. t. III, p. 436 (plébéien, ienne)
  12. Ne faisant que s'entre-regarder, faire fanfarer leurs trompettes, et bruire leurs tambours.
    t. II, p. 241, dans LACURNE (fanfarer)
  13. De plus tiedes conseils et de plus doux remedes se trouveroient entierement disproportionnés à la qualité des maux et des dangers qui vous sont imminens.
    dans le Dict. de DOCHEZ (imminent, ente)
  14. Voicy le vrai enfant prodigue qui s'est imaginé de belles folies ; mais, comme pleines d'enfance et de nivelleries, je lui pardonne.
    Mém. t. v, p. 244, dans LACURNE (nivèlerie)
  15. Le roi qui vous tesmoigna de vouloir reconcilier le roi de Navarre à lui et de s'en servir confidemment.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (confidemment)
  16. Voi, madame, hé ! vrai Dieu, qu'estce que ceci ? quoi ! vous voulez donc me fascher de gayeté de cœur pour esprouver ma patience.
    Mém. t. III, p. 412 (voi)
  17. Il ne se trouveroit plus de gentilshommes qui ne fussent mestifs et plus propres à faire les marjolets, berlandiers et batteurs de pavé que s'employer à la vraye vertu et aux armées.
    Mém. t. V, p. 93, dans LACURNE (marjolet)
  18. Vous et moi couperons bras et jambes à madame grivelée, comme vous m'avez dit tant de fois que cela se pouvoit faire.
    Mém. t. III, p. 81, dans LACURNE (grivelée)
  19. Avec des marchands estrangers pour fournir quantité de cuivres, rosette, potin, culot, hallebardes, estain, mitraille et autres metaux.
    Mém. t. IV, p. 78, dans LACURNE (culot [1])
  20. Le fil de nos discours nous obligeoit à parler non seulement des empereurs, rois, primats et potentats souverains, mais aussi des delicieux mignons, favoris et complaisans à tout faire, et des administrateurs à tout entreprendre.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (complaisant, ante)