Maximilien de Béthune, duc de SULLY, auteur cité dans le Littré

SULLY (1559-1641)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SULLY a été choisie.

ministre d'Henri IV

140 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Mémoire, ou Œconomies royales d'État, domestiques, politiques et militaires de Henri le Grand 1638-1841 101 citations

Quelques citations de Maximilien de Béthune, duc de SULLY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 140 citations dans le Littré.

  1. C'est avec charge expresse de ceux qui les stipendient, que ces escrivailleurs invectivent ainsi contre ce brave prince.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (invectiver)
  2. Voicy le vrai enfant prodigue qui s'est imaginé de belles folies ; mais, comme pleines d'enfance et de nivelleries, je lui pardonne.
    Mém. t. v, p. 244, dans LACURNE (nivèlerie)
  3. Indifference entre les personnes de diverse qualité et condition, morguées et cimagrées [moquées], affoiblissement d'estat.
    Mém. t. VII, p. 178 (simagrée)
  4. Pour le regard de l'artillerie, ils nous fourniront vingt bons canons, onze demy canons, trente-quatre quarts de canon…
    Mém. t. IV, p. 202 (quart [2])
  5. L'aguerrissement universel auquel s'entretiennent toutes les nations d'Europe.
    Mém. t. III, p. 431 (aguerrissement)
  6. Labourage et pasturage sont les deux mamelles qui nourrissent la France.
    Oecon. t. I, p. 282, cité dans H. MARTIN, Hist. de France, t. X, p. 447. 4<sup>e</sup> éd. (labourage)
  7. Le roi de Navarre, qui l'y menoit [à une attaque], n'avoit qu'une jupe d'escarlate et un pannache blanc.
    Mém. t. I, p. 106, dans LACURNE (jupe)
  8. Vous estes, à ce que je vois, ce gros piffre de Portugais qui a gaigné tous les jours l'argent du roi.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (piffre, esse)
  9. Il faut travailler à la diminution de cette ample domination de la maison d'Autriche.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (diminution)
  10. Partant le priez-vous de remettre le demeslement de l'affaire à un autre ou une autre fois.
    Mém. t. II, p. 104, dans LACURNE (démêlement)
  11. Quant aux sommes imposées pour les petits soldats [pionniers].
    Mém. t. III, p. 269 (soldat)
  12. Vous entendistes un grand bruit de plusieurs voix confuses, divers cris et houpemens de personnes qui sembloient s'entreappeler les unes les autres, hannissemens de chevaux, et ensuite des bourdonnemens de tambours et retentissemens de trompettes.
    Mém. t. II, p. 235 (houpement)
  13. Furent mis en deroutte par les trois escadrons du roy de Navarre, du prince de Condé et du comtede Soissons, chacun des quels par les coups qu'il donna et ceux dont ses armes estoient martelées temoigna suffisament la grandeur de son courage.
    Mém. t. I, p. 280 (marteler)
  14. Ancre, ayant hardé la lieutenance de roy de Picardie avec celle de Normandie.
    Mém. t. XII, p. 349, dans LACURNE (harder [1])
  15. Les subsides outrés, les negligements du commerce, du trafic, le grand nombre de charges…
    Mémoires, cité dans PONTET DE FOUVENT, les Malversations des compagnies de chemins de fer, p. 16 (négligemment)
  16. Je ne m'estonne plus s'il y a des malentendus entre nous et les Anglois, puisque votre humeur est de preferer le particulier au public.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (malentendu)
  17. Les regnes d'un Childeric l'enfroqué, Louis le faineant, Charles le simple…
    Mém. t. III, p. 136, dans LACURNE (enfroquer)
  18. [Ils accouraient au roi] sans se soucier de ces mots bruyants de relaps dont les ligueurs faisoient tant de parade.
    dans le Dict. de DOCHEZ (relaps, apse)
  19. La reine mere, qui haïssoit et se voyoit haïe du duc d'Anjou, et avoit par ses espions et mouchards decouvert ce qui se projettoit pour la desauthoriser et empescher le retour du roy de Pologne.
    Mém. t. I, p. 80, dans LACURNE (mouchard)
  20. Ayant fait resolution d'estre François de faction [en action], comme il l'estoit de naissance.
    Mém. t. IV, p. 83, dans LACURNE (faction)