Philippe de SÉGUR, auteur cité dans le Littré

SÉGUR (1780-1873)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SÉGUR a été choisie.

827 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire de Napoléon et de la Grande-Armée pendant l'année 1812 1826 751 citations

Quelques citations de Philippe de SÉGUR

Voici un tirage aléatoire parmi ses 827 citations dans le Littré.

  1. Quand le génie de Napoléon, la grandeur de son élévation, l'importance de son entreprise et l'habitude de leurs anciennes relations classaient encore Bernadotte [alors roi de Suède] comme son lieutenant…
    Hist. de Napol. I, 4 (classer)
  2. On ne lui répondit pas [à l'empereur] ; il était évident qu'il ne cherchait pas de conseils ; on voyait qu'il s'était tout dit à lui-même, qu'il se débattait contre ses propres réflexions, et que, par ce torrent de conjectures, il cherchait à s'en imposer et s'efforçait d'entraîner ainsi dans ses illusions les autres et lui-même.
    Hist. de Napol. VI, 5 (débattre)
  3. Chaque mesure de seigle, chaque trousse de fourrage nous étaient disputées ; il fallait les arracher à l'ennemi.
    Hist. de Nap. VIII, 10 (trousse)
  4. Comment avancer, comment s'élancer à travers les vagues de cette mer de feu [l'embrasement de Moscou] ?
    Hist. de Napol. VIII, 7 (élancer)
  5. Les chefs, et Mortier lui-même, vaincus par l'incendie, qu'ils combattaient depuis trente-six heures, y vinrent [dans le Kremlin] tomber d'épuisement et de désespoir.
    ib. VIII, 6 (incendie)
  6. Maison, dans une plaine rase avec sept à huit cents hommes seulement devant des milliers d'ennemis, perdit tout espoir ; déjà même il ne songeait plus qu'à gagner un bois pour vendre plus chèrement sa vie, quand…
    Hist. de Napol. XI, 12 (chèrement)
  7. Là sont les sources des rivières qui versent leurs eaux dans les mers Noire et Baltique ; mais le sol y est lent à décider leur pente et leur courant ; de sorte que les eaux y séjournent et inondent au loin le pays.
    Hist. de Napol. IV, 6 (décider)
  8. L'empereur fit un geste de mépris et d'humeur ; on emmena ce misérable [un des incendiaires de Moscou] dans la première cour, où les grenadiers furieux le firent expirer sous leurs baïonnettes.
    Hist. de Napol. VIII, 6 (emmener)
  9. Quand le prince russe et son armée qu'Alexandre appelait vers le nord, poussèrent sur Sida, ils se heurtèrent contre Davoust et furent forcés de se replier sur eux-mêmes.
    Hist. de Nap. IV, 6 (heurter)
  10. Des feux qui brillèrent sur notre gauche dans la nuit du 23 au 24 avertirent du mouvement des Russes vers Malolaroslavetz.
    ib. IX, 2 (feu [1])
  11. Des officiers arrivaient de toutes parts ; tous s'accordaient : dès la première nuit, un globe enflammé s'était abaissé sur le palais du prince Troubetskoï [à Moscou], et l'avait consumé.
    Hist. de Nap. VIII, 6 (globe)
  12. Enfin, sans toutes ces causes de haine, la position de la Prusse entre la France et la Russie obligeait Napoléon à y être le maître, il ne pouvait y régner que par la force ; il ne pouvait y être fort qu'en l'affaiblissant.
    Hist. de Nap. I, 2 (force)
  13. Pendant que nos soldats luttaient encore avec l'incendie et que l'armée disputait au feu cette proie [Moscou].
    Hist. de Napol. VIII, 6 (disputer)
  14. Un seul de leurs boulets [des Russes] eût suffi pour anéantir l'unique planche de salut qu'on allait jeter pour joindre les deux rives [de la Bérézina] ; mais cette artillerie se reployait à mesure que la nôtre se mettait en batterie.
    Hist. de Nap. XI, 5 (reployer)
  15. Napoléon s'était éveillé à la double clarté du jour et des flammes ; dans son premier mouvement, il s'irrita et voulut commander à cet élément ; mais bientôt il fléchit…
    Hist. de Nap. VIII, 6 (élément)
  16. Quand elle [la division de Victor] n'aperçut derrière Napoléon qu'une traînée de spectres, couverts de lambeaux, de pelisses de femmes, de morceaux de tapis…
    Hist. de Nap. XI, 3 (traînée)
  17. Cependant l'empereur écoute encore ; le bruit augmente : Est-ce donc une bataille ? s'écrie-t-il ; chaque décharge le déchire, car il ne s'agissait plus pour lui de conquérir, mais de conserver.
    Hist. de Nap. IX, 2 (décharge)
  18. On l'entendait répéter [un des ministres de Napoléon] que l'empereur n'était pas assez grand, qu'il fallait qu'il fût plus grand encore pour pouvoir s'arrêter.
    Hist. de Nap. II, 5 (grand, ande)
  19. Le jour favorisa les efforts du duc de Trévise ; il se rendit maître du feu ; les incendiaires se tinrent cachés.
    Hist. de Nap. VIII, 6 (maître)
  20. L'artillerie russe, supérieure en nombre, manoeuvrait au galop ; elle prenait en écharpe et en flanc nos lignes qu'elle abattait.
    Hist. de Nap. IX, 10 (écharpe)