Bernard-Joseph SAURIN, auteur cité dans le Littré

SAURIN (1706-1781)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAURIN a été choisie.

94 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Mœurs du temps, comédie 1760 19 citations
Spartacus, tragédie 1760 58 citations

Quelques citations de Bernard-Joseph SAURIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 94 citations dans le Littré.

  1. Chargé de m'emparer d'une hauteur voisine Qui voit le camp romain, le serre et le domine.
    Spartac. IV, 1 (voir)
  2. Il y a même un duché dans sa maison qui pourrait lui tomber un jour.
    Mœurs du temps, 12 (tomber)
  3. Et d'un cri de menace, Défiant les Romains, qui se serrent, font face.
    Spartacus, I, 4 (serrer)
  4. Il le raille impitoyablement sur le ridicule de son faste, magnifique et mesquin à la fois.
    Mœurs du temps, sc. 1 (impitoyablement)
  5. Ce mariage rétablirait ses affaires et payerait ses dettes.
    Mœurs du temps, 1 (rétablir)
  6. …Des grands périls les grands efforts sont nés.
    Spart. IV, 3 (grand, ande)
  7. Spartacus ne fait point de la guerre un commerce.
    Spartac. III, 4 (commerce)
  8. Certes de Spartacus c'est faire grande estime Que d'oser en mon camp vous commettre à ma foi.
    Spart. III, 4 (estime)
  9. Les miracles sont faits Pour qui veut fermement la mort ou le succès.
    Spart. III, 4 (miracle)
  10. Mon ami, laissons là ma peine et mes alarmes ; Je vous vois, tout est oublié.
    Beverlei, II, 5 (oublié, ée)
  11. Ses traits sont renversés ; une sueur mortelle…
    Beverlei, V, 7 (renversé, ée)
  12. Les miracles sont faits Pour qui veut fermement la mort ou le succès.
    Spartac. III, 4 (fermement)
  13. Un beau jour je quittai madame et ses gredins.
    l'Anglomane, sc. 1 (gredin, ine [2])
  14. Chargé de m'emparer d'une hauteur voisine, Qui voit le camp romain, le serre et le domine.
    Spartac. IV, 1 (serrer)
  15. La licence jointe avec la barbarie, De sang et de forfaits inonda nos remparts.
    Spartacus, II, 1 (joint, ointe [1])
  16. Bienfaitrice à la fois et maîtresse du monde.
    Spartac. V, 5 (bienfaiteur, trice)
  17. Le grand avantage d'avoir un tabouret ailleurs, quand on peut avoir un bon fauteuil chez soi !
    Mœurs du temps, sc. 12 (tabouret)
  18. Je dispose l'attaque et le combat s'engage.
    Spart. IV, 1 (engager)
  19. Oui, tant que son pouvoir [de Rome] n'aura point d'équilibre, Par elle un peuple en vain serait déclaré libre.
    Spartacus, I, 1 (équilibre)
  20. Laisse-moi ; de la nuit je chéris la noirceur ; Je voudrais en pouvoir redoubler les ténèbres.
    Beverlei, IV, 5 (noirceur)