SAINT BERNARD de Clairveaux, auteur cité dans le Littré

SAINT BERNARD (1090-1153)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINT BERNARD a été choisie.

Abbé de Clairveau, influent dirigeant de l'ordre de Cîteaux, instigateur en grande part de la deuxième croisade et de la croisade des albigeois.

142 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Choix de sermons, publiés par Leroux de Lincy, Paris, 1841 141 citations

Quelques citations de SAINT BERNARD de Clairveaux

Voici un tirage aléatoire parmi ses 142 citations dans le Littré.

  1. Certes, sire, forment t'umilies et trop te repons [te caches] ; mais totevoies ne te poras tu mies receleir devant saint Johan.
    p. 551 (recéler)
  2. Ensi qu'il la veriteit de Deu detienent en menzonge, si cum pluisor gent suelent faire à la fieye [parfois].
    p. 573 (détenir)
  3. Li oil [les yeux] ki estoient malement enlumineit en la prevarication.
  4. Est il dons [donc] rois ? où est li roials sale et li sieges royals ? où sunt les courz et il roials frequence ?
    p. 550 (fréquence)
  5. Anzois ke [avant que] li humaniteiz fust apparue, si estoit receleie li benigniteiz.
  6. Que faites-vos, signor roi, que faites-vos ? Aoreiz-vos donc un alaitant enfant en une vile bordele et envelopeit en vils dras ?
    550 (bordel)
  7. Si tu redotes l'aspreteit de la medecine.
    dans RAYNOUARD, aspre. (âpreté)
  8. Par droit, chier frere, celebret om ui par tot le munde la conversion saint Pol, ki maistres fut des paiens.
  9. Droite est voirement, chier frere, nostre sente, et plus seure de [que] la voie des mariez.
    p. 567 (marier)
  10. Lo velin de detraction.
    p. 557 (venin)
  11. Et ceu si avint molt convenaulement, et molt saigement l'ordinat li sapience.
  12. Ô parole brief et plaine, parole vive et fructifianz et digne k'ele tot par tot soit receue.
    p. 558 (tout, toute)
  13. Por ceu [ce] ke li piet de ceas [ceux] ki à lei se vorront apoier ne puist glacier en la voie.
    p. 568 (glisser)
  14. Il layerent [laissèrent] lo parleir par la grant duresce et la grant obstination des homes k'il veoyent.
  15. En vain se travelleroit pour esleveir nos cuers, s'il ne savoit ke li creeres de nostre salveteit fust assigiez [assis] en ciel.
  16. Cil ki après vont lo bottent et trabuchent.
    p. 567 (bouter)
  17. En terre habondevet [abondait] ceste especo [la pauvreté].
    ib. p. 533 (abonder)
  18. Nostre esperance et nostre chariteiz enflammeie par tanz embrasemenz.
  19. Nos pechames tuit en Adam, et en lui receumes tuit la sentence de dampnation.
    p. 523 (sentence)
  20. Il defigurent, dist-il, lor fazons [faces].