SAINT BERNARD de Clairveaux, auteur cité dans le Littré

SAINT BERNARD (1090-1153)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINT BERNARD a été choisie.

Abbé de Clairveau, influent dirigeant de l'ordre de Cîteaux, instigateur en grande part de la deuxième croisade et de la croisade des albigeois.

142 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Choix de sermons, publiés par Leroux de Lincy, Paris, 1841 141 citations

Quelques citations de SAINT BERNARD de Clairveaux

Voici un tirage aléatoire parmi ses 142 citations dans le Littré.

  1. L'awe [l'eau] del ruysel.
    p. 563 (ruisseau)
  2. Li altre l'arguent et reprenent et dient k'il soffrir ne puient la perece de sa tevor [tiédeur]…
  3. Si ju aleve [ôte, enlève] en mei l'ombre de mort.
    p. 573 (ombre [1])
  4. Effronteiment et sottement apparilliez por parler, isnels [prompt] por enseignier, et tardis [tardif, lent] por oïr.
  5. Par droit, chier frere, celebret om ui par tot le munde la conversion saint Pol, ki maistres fut des paiens.
  6. Criz [Christ] nostre sires est fontaine à nos, par cui nos sommes lavez.
    p. 538 (fontaine)
  7. Il [les mauvais anges] par non sachance ou par enfermeteit ne pecharent mies.
  8. Li poine [la peine] del cors ne puet estre estaule [stable] entre les richesces, ne li obedience senz la poine ne puet mie estre legierement discrete.
  9. En vain se travilleroit por esleveir noz cuers, s'il ne savoit ke li creeres de nostre salveteit fust assigiez [assis] en ciel.
  10. Droite est voirement, chier frere, nostre sente, et plus seure de [que] la voie des mariez.
    p. 567 (marier)
  11. Certes, sire, forment t'umilies et trop te repons [te caches] ; mais totevoies ne te poras tu mies receleir devant saint Johan.
    p. 551 (recéler)
  12. Et si vostre penitence estoit amanrie.
  13. Gens si ahers [attachés] et si enracinez ens terriens solas et ens corporiiens, qu'il departir ne s'en puyent [peuvent].
    p. 522 (enraciner)
  14. Isnels [prompt] por enseignier, et tardis [tardif] por oïr.
    p. 553 (enseigner)
  15. Molt est griés chose d'eschevir l'abisme des vices.
    p. 167 (abîme)
  16. At dons Deus cure des beestes ? Il nen avoit fait mais ke dous nobles creatures, ki resnaules [raisonnables] estoient, et ki devoient estre bien aürouses.
    524 (bête)
  17. Belleem est senz faille et digne de rezoyvre nostre Signor.
  18. Molt estoit petite li lumiere de Deu, et li felonie estoit si habondoie [abondée], ke li charitez estoit assi cum tote refroidieie.
    p. 527 (abonder)
  19. Quant li planteiz [la plénitude] del tens fut venue, si transmit Deus son fil.
    p. 527 (transmettre)
  20. Oyng, dist II, ton chief, et ta faceon [face] leve.
    564 (façon)