Abbé Mathurin RÉGNIER, auteur cité dans le Littré

RÉGNIER (1573-1613)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RÉGNIER a été choisie.

Poète satirique et réaliste.

2198 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dialogue, Cloris et Phylis 1619 65 citations
Élégies 1608 158 citations
Épîtres 1608 149 citations
Satires 1608 à 1613 1671 citations

Quelques citations de Abbé Mathurin RÉGNIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2198 citations dans le Littré.

  1. Que Virgile est passable… Que Pline est inégal…
  2. … Il aime la France et ne souffrirait point… qu'on la mît en pourpoint.
    Sat. X (pourpoint)
  3. Que tout se pervertisse, il ne m'en chaut d'un double.
    Sat. VI (double)
  4. Qui tient la mort entre les dents.
    Stances. (dent)
  5. En forme d'échiquier les plats rangés sur table.
    Sat. X (échiquier)
  6. Ce roi [saint Louis] qui deux fois donna Sidon en proie à ses peuples françois.
    Sat. X (proie)
  7. Elle sait … [ce] Que valent chapelets, grains bénits enfilés.
    Sat. XII (chapelet)
  8. Sus, badin, levez-vous ; si vous tombiez dedans…
    Sat. XI (badin, ine)
  9. Et troussant mon paquet, de sauver ma personne.
    Sat. X (trousser)
  10. Corsaires à corsaires, L'un l'autre s'attaquant, ne font pas leurs affaires.
    Sat. XI (affaire)
  11. Et s'elle est moins louable, elle est plus assurée.
    Ép. II (si [1])
  12. L'un sera justicié, l'autre aura récompense.
    Sat. III (justicié, ée)
  13. Et ne m'émeus non plus… Que d'un conte d'Urgande et de ma mère l'oie.
    Sat. X (oie)
  14. Sur le luth de David on chantera leurs vers.
    Sat. IX (luth)
  15. Ce fanfaron chez elle eut de moi connaissance.
    Sat. VIII (connaissance)
  16. Ma nef est portée à la triste merci de la vague indomptée.
    Sat. VII (merci)
  17. Ce que promirent les prophètes Aujourd'hui se finit en lui.
    Hymne. (finir)
  18. Elle [la fortune] avance un chacun sans raison et sans choix ; Les fous sont aux échecs les plus proches des rois.
    Sat. XI (fou [2])
  19. Qui leurs vers à ton los ne peuvent égaler.
    Sat. I (los)
  20. J'aime le port de l'une et la taille de l'autre.
    Sat. VII (port [2])