Abbé Mathurin RÉGNIER, auteur cité dans le Littré

RÉGNIER (1573-1613)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RÉGNIER a été choisie.

Poète satirique et réaliste.

2238 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dialogue, Cloris et Phylis 1619 68 citations
Élégies 1608 163 citations
Épîtres 1608 153 citations
Satires 1608 à 1613 1694 citations

Quelques citations de Abbé Mathurin RÉGNIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2238 citations dans le Littré.

  1. Puis tout flambant de joie en France revenant.
    Épît. XVI (flamber)
  2. Que Virgile est passable… Que Pline est inégal…
  3. Et si de mes discours vous entrez en courroux.
    Élég. 5 (courroux)
  4. Toujours à nouveaux maux naissent nouvelles peines, Et ne m'ont les destins, à mon dam trop constants, Jamais après la pluie envoyé le beau temps.
    Sat. X (dam)
  5. [Il] Court le faquin, la bague, escrime des fleurets.
    Sat. v. (bague)
  6. Elle qui ne m'a vu qu'en mes habits de fête.
    Sat. X (fête)
  7. Ces vieux contes d'honneur dont on repaît les dames.
    Sat. XII (repaître)
  8. C'est pourquoi j'eus grand peur qu'on me troussât en malle.
    Sat. X (malle)
  9. Qu'ensemble l'on confond le vice et la vertu, Et qu'on l'estime moins qu'on n'estime un fétu.
    Sat. V (fétu)
  10. Vous êtes, je vois bien, grand abatteur de quilles.
    Sat. II (abatteur)
  11. Ni les honneurs perdus, ni la richesse acquise N'auront sur leur esprit ni puissance ni prise.
    Sat. XVI (prise)
  12. Des mystères d'amour amant trop réprouvé.
    Élég. IV (réprouvé, ée)
  13. Il semble en leurs discours hautains et généreux…
  14. Elle [la fortune] avance un chacun sans raison et sans choix ; Les fous sont aux échecs les plus proches des rois.
    Sat. XI (fou [2])
  15. Mais tant plus je me lime et plus je me rabote…
    Sat. XI (raboter)
  16. Le nez fait comme un cervelat.
    Ép. III (cervelas)
  17. Pourquoi non ? c'est erreur de la simplesse humaine.
    Dial. (simplesse)
  18. Ce qui rend mon mal plus aigre et plus cuisant.
    Plainte. (aigre)
  19. La clémence du roi, le miroir des monarques.
    Sat. III (miroir)
  20. Effrontés, ignorants, n'ayant rien de solide, Leur esprit prend l'essor où leur langue les guide.
    Sat. V (guider)