Abbé Mathurin RÉGNIER, auteur cité dans le Littré

RÉGNIER (1573-1613)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RÉGNIER a été choisie.

Poète satirique et réaliste.

2238 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dialogue, Cloris et Phylis 1619 68 citations
Élégies 1608 163 citations
Épîtres 1608 153 citations
Satires 1608 à 1613 1694 citations

Quelques citations de Abbé Mathurin RÉGNIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2238 citations dans le Littré.

  1. N'est pas de ces oiseaux qu'on prend à la pantière.
  2. Mais tant plus je me lime et plus je me rabote.
    Sat. XI (limer [1])
  3. Aussi froid qu'un jaloux qui voit son corrival.
    Sat. VIII (corrival)
  4. Ce malheur est venu de quelques jeunes veaux Qui mettent à l'encan l'honneur…
    Sat. IV (encan)
  5. L'éclat de tes vertus offusque tout savoir.
    Sat. I (offusquer)
  6. Cependant je m'en vais tâcher De décrire ce lit avec sa garniture.
    dans RICHELET (garniture)
  7. Ah ! que c'est chose belle et fort bien ordonnée, Dormir dedans un lit !
    Sat. VI (ce [2])
  8. Un loup… Sortant hors de son fort rencontre une lionne.
    Sat. III (fort, orte)
  9. Un renard que Martin porte au Louvre en sa cage.
    Sat. X (cage)
  10. Allant… Plus dru qu'une navette au travers d'un métier.
    Sat. X (dru, drue)
  11. J'allais comme un limier après la venaison.
    Épît. II (après)
  12. Quelle incongruité ! vous mentez par les dents.
    Sat. X (dent)
  13. Les villages épais fourmillaient par la plaine ; De peuple et de bétail la campagne était pleine.
    Épître I (fourmiller)
  14. En tout indifférent, tout est à son usage.
    Sat. XI (usage)
  15. Pour nous saluer laissant choir son chapeau.
    Sat. X (choir)
  16. Qu'ainsi qu'en été le soleil, Il dissipe aux rais de son œil Toute vapeur…
    Hymne. (rais)
  17. Chaque âge a ses façons et change de nature.
    Sat. v. (chaque)
  18. Mes vers brûlants d'amour ne résonnent que plaintes.
    Élég. I (résonner)
  19. La porte en était basse et semblait un guichet.
    Sat. X (guichet)
  20. Mais chaque âge a son temps ; selon le drap la robe.
    Sat. XII (robe)