François RABELAIS, auteur cité dans le Littré

RABELAIS (1494?-1553)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RABELAIS a été choisie.

2054 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Cinquième livre des faits et dits héroïques du bon Pantagruel 1564 20 citations
La Vie très horrificque du grand Gargantua 1534 516 citations
Pantagrueline prognostication 1533 17 citations
Pantagruel, roy des Dipsodes, restitué a son naturel, avec ses faictz et prouesses espoventables 1532 917 citations
Quart Livre des faits dits héroïques du bon Pantagruel 1548-1552 90 citations
Tiers Livre des faits et dits héroïques du bon Pantagruel 1546 51 citations

Quelques citations de François RABELAIS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2054 citations dans le Littré.

  1. L'asne s'esmouchoyt, desmarchoyt, en faszon espoventable, comme s'il eust ung freslon.
    Pant. V, 40 (émoucher)
  2. [Gargantua s'éveillant]… crachoit, toussoit, sangloutoit et esternuoit.
    I, 21 (sangloter)
  3. Adonc estoyent tres-bien essuez et frottez, changeoyent de chemise.
    Garg. I, 23 (essuyer)
  4. Comme personne saulvée de longue et forte maladie, et venant à convalescence, les fault choyer, restaurer.
    ib. III, 1 (convalescence)
  5. Deux millions d'or affiné à 24 karatz.
    Garg. I, 50 (affiner)
  6. Bacbuc, jectant je ne sçay quoy dedans le tymbre, dont soubdain feut l'ébullition de l'eau…
    Pantagr. v, 44 (timbre [3])
  7. Icelle [une herbe, le pantagruelion] moyennant, sont les nations, que nature sembloit tenir absconses, impermeables et incongneues, à nous venues, nous à elles.
    Pant. III, 49 (imperméable)
  8. De tant loing que le veid Pantagruel, il dist es assistans…
    Pant. II, 9 (tant)
  9. L'enorme meurtre que y avoit faict Gargantua avecques son grand arbre.
    ib. I, 44 (arbre)
  10. Ce lieu abonde en sorciers.
    Pant. III, 16 (abonder)
  11. [Gargantua] vouloit que maille à maille on feist les haubergeons.
  12. Puys leva les yeulx on ciel.
    ib. III, 20 (lever [1])
  13. Ils recoloyent par cueur quelques plaisans vers de Virgile.
    Garg. I, 24 (cœur)
  14. Jamais ne feurent veus chevaliers plus verds.
    Garg. IV, 9 (vert, erte)
  15. La cordiale affection de laquelle tousjours ha chery ses subjectz.
    Garg. I, 31 (cordial, ale)
  16. Ainsi s'en alla le pauvre colerique ; puis passant l'eau au pont Huaux, et raccontant ses males fortunes, fut avisé par une vieille lourpidon, que son royaume lui seroit rendu à la venue des coquecigrues.
    Garg. I, 49 (coquecigrue)
  17. Je confesse bien que petit feu de paille la vegete et rejouit [la salamandre], mais…
    Pant. III, 52 (végéter)
  18. Estes vous ceulx qui avez ce grand different ensemble ?
    Pant. II, 10 (ensemble)
  19. Puys estudioyt quelque meschante demye heure.
    Garg. I, 21 (méchant, ante)
  20. Veistes vous oncques chien rencontrant quelque os medulaire ? c'est, comme dict Platon, la beste du monde plus philosophe.
    Garg. Prol. (philosophe)