François RABELAIS, auteur cité dans le Littré

RABELAIS (1494?-1553)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RABELAIS a été choisie.

2055 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Cinquième livre des faits et dits héroïques du bon Pantagruel 1564 20 citations
La Vie très horrificque du grand Gargantua 1534 518 citations
Pantagrueline prognostication 1533 17 citations
Pantagruel, roy des Dipsodes, restitué a son naturel, avec ses faictz et prouesses espoventables 1532 916 citations
Quart Livre des faits dits héroïques du bon Pantagruel 1548-1552 90 citations
Tiers Livre des faits et dits héroïques du bon Pantagruel 1546 51 citations

Quelques citations de François RABELAIS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2055 citations dans le Littré.

  1. Tel est vestu d'habit monachal, qui au dedans n'est rien moins que moine.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (monacal, ale)
  2. Je luy cede ceste mestyrie : voyez ci le contract de la transaction.
    Garg. I, 32 (voici)
  3. Je l'ay secouru en tous cas que ay peu cognoistre son advantaige.
    Garg. I, 28 (cas)
  4. Ainsi que je reguardoys ce beau feu, sortirent plus de six cens chiens.
    II, 14 (ainsi)
  5. Nous navigasmes par troys jours ; on quatriesme, en bon heur, approchasmes de Lanternoys.
    Pant. V, 32 (heur)
  6. Deux petites fillettes, de l'eage de deux ou troys ans ou [au] plus.
    ib. II, 15 (plus)
  7. La peste ne tue que le cors, mais tels imposteurs empoisonnent les ames.
    Garg. I, 45 (imposteur [1])
  8. L'evangile, auquel est dict, Luc, IV, en horrible sarcasme et sanglante derision au medicin negligent de sa propre santé : medicin, ô, gueris toy-mesme.
    IV, nouv. Prol. (sarcasme)
  9. Il te convient servir, aymer et craindre Dieu.
    Pant. II, 8 (convenir)
  10. Remede n'y a que descamper d'icy, je diz, plustoust que ne sont cuyts asperges.
    Pant. V, 7 (asperge)
  11. Il se print à plourer comme une vache.
    Garg. I, 15 (prendre)
  12. Ô que trois et quatre fois heureux soient ceux qui plantent choux ! Ô Parces, que ne me filastes vous pour planteur de choux !
    IV, 18 (parque)
  13. Telle est la nature et complexion des Françoys que ils ne valent qu'à la premiere poincte.
    Garg. I, 48 (pointe)
  14. Mercure qui endormit cautement Argus qui avoyt cent yeulx.
    Pant. II, 14 (cautement)
  15. Elle [l'herbe pantagruelion] est de difficile concoction, offense l'estomach, engendre maulvais sang…
    Pant. III, 47 (offenser)
  16. Le pastissier luy bailla l'anguillade, si bien que sa peau n'eust rien vallu à faire cornemuse.
    Pant. II, 30 (anguillade)
  17. Picrocholle de jour en jour poursuyct sa furieuse entreprinse.
    Garg. I, 29 (poursuivre)
  18. Pour tout ce jour d'hui seront en seureté de ma salive aspicz… attelabes, viperes.
    Pant. IV, 64 (attélabe)
  19. Compaing, si je montasse aussy bien comme j'avalle, je feusse desjà on dessus la sphere de la lune.
    Pant. II, 14 (déjà)
  20. Vous criez d'avant qu'on vous escorche.
    ib. I, 47 (avant)