François RABELAIS, auteur cité dans le Littré

RABELAIS (1494?-1553)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RABELAIS a été choisie.

2054 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Cinquième livre des faits et dits héroïques du bon Pantagruel 1564 20 citations
La Vie très horrificque du grand Gargantua 1534 517 citations
Pantagrueline prognostication 1533 17 citations
Pantagruel, roy des Dipsodes, restitué a son naturel, avec ses faictz et prouesses espoventables 1532 916 citations
Quart Livre des faits dits héroïques du bon Pantagruel 1548-1552 90 citations
Tiers Livre des faits et dits héroïques du bon Pantagruel 1546 51 citations

Quelques citations de François RABELAIS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2054 citations dans le Littré.

  1. Les hommes de celui temps.
    Pant. II, 1 (celui)
  2. Ilz luy baillarent, pour soy couvrir, une meschante sequenye.
    ib. I, 49 (méchant, ante)
  3. Puys patenostres en avant ; pour lesquelles mieux en forme expedier…
    Garg. I, 22 (expédier)
  4. Voicy ce que il me falloyt.
    ib. I, 34 (voici)
  5. Ceste oraison ne me prouffictera de rien, car je n'y adjouste point de foy.
    Garg. I, 42 (ajouter)
  6. Votre conseil, dist Panurge, soubz correction, semble à la chanson de ricochet.
    Pant. III, 10 (ricochet)
  7. Pour tant encore est le proverbe en usaige de bailler le moyne à quelqu'ung [lui porter malheur].
    I, 45 (moine)
  8. Les ungs mouroient sans parler, les aultres parloient sans mourir ; les uns se mouroyent en parlant, les aultres parloient en mourant.
    Garg. I, 27 (mourir)
  9. Vray est que ils molestent tout leur voisinage à force de trinqueballer leurs cloches.
    Garg. I, 40 (molester)
  10. Aultres aroyent le rivaige areneux, et ne perdoyent leur semence.
    Pant. V, 22 (aréneux, euse)
  11. Seyer le bled.
    IV, 46 (scier)
  12. Lors le prieur de l'abbaye avecques tous ses moynes sortirent.
    Garg. I, 27 (avec)
  13. Quelle différence est entre bouteille et flacon ? grande : car bouteille est fermée à bouchon, et flacon à vis.
    Garg. I, 5 (flacon)
  14. Ja long temps ha que nous sommes icy sans rien faire que despendre.
    ib. II, 10 (rien)
  15. Voyez moy devant et derriere : c'est la forme d'une toge anticque.
    ib. III, 7 (devant)
  16. La raison le veult ainsi.
    Garg. I, 28 (vouloir [1])
  17. Icy à orche.
    IV, 20 (ource)
  18. Ilz entrarent en la case mal bastie, … baste, dist Epistemon…
    Pant. III, 17 (baste [1])
  19. Chatemites, cagots, hermites, moines, hypocrites, santorons.
    Prognost. Pantagr. (santoron)
  20. Ilz feront ceste année de beaulx coupz : mais aulcuns d'iceulx seront fort subjects à recepvoir quelque coup de baston à l'emblée.
    Progn. Pant. 5 (emblée (d'))