François RABELAIS, auteur cité dans le Littré

RABELAIS (1494?-1553)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RABELAIS a été choisie.

2054 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Cinquième livre des faits et dits héroïques du bon Pantagruel 1564 20 citations
La Vie très horrificque du grand Gargantua 1534 517 citations
Pantagrueline prognostication 1533 17 citations
Pantagruel, roy des Dipsodes, restitué a son naturel, avec ses faictz et prouesses espoventables 1532 916 citations
Quart Livre des faits dits héroïques du bon Pantagruel 1548-1552 90 citations
Tiers Livre des faits et dits héroïques du bon Pantagruel 1546 51 citations

Quelques citations de François RABELAIS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2054 citations dans le Littré.

  1. Dressans escarmouches, compousans trefves.
    ib. V, 31 (composer)
  2. Ne m'en tabustez plus l'entendement.
    Garg. I, 6 (tarabuster)
  3. Journellement vous falloir… ung clystere ; autrement ne pouviez vous esmeutir.
  4. De quoy feroit-on chassis ?
    Pant. III, 49 (châssis)
  5. Pantagruel, quelque jour, pour se recreer de son estude, se pourmenoyt vers les faulxbourgs Saint-Marceau.
    Pant. II, 15 (récréer)
  6. Argus avoit cent yeulx ; cent mains fault à ung sommelier, comme avoit Briareus, pour infatigablement verser.
    Garg. I, 5 (infatigablement)
  7. Pour lequel chemin dresser et esgualer [rendre uni], on a desmoly et abbattu plus de deux cenz maisons.
    Épi. 8 (égaler)
  8. Des mots de gueule… des mots dorés.
    IV, 56 (mot)
  9. Des cizailles, ce sera pour oster les chenilles des jardins.
    Pant. V, 9 (cisailles)
  10. Les hommes estoyent habillez à leur mode : chausses pour les bas, d'estemet, ou sarge drapée.
    Gar. I, 56 (bas [2])
  11. Aristoteles prime homme et paragon de toute philosophie.
    p. 90, dans LACURNE (parangon)
  12. Les hommes de celui temps.
    Pant. II, 1 (celui)
  13. Tous les autres moutons, crians et bellans en pareille intonation, commencearent soy jeter et sauter en mer aprez à la file.
    Pant. IV, 7 (intonation)
  14. Vostre halaine me sent le vin. - La tienne me sent la fiebvre.
    Pant. IV, Prol. (sentir)
  15. Je ne veidz oncques tant de sandeaulx, tant de flambeaulx, de torches, de glimpes et d'agiaux.
    Pant. V, 10 (agiau)
  16. Le dict champ estoyt de sang tout embu et couvert.
    ib. V, 39 (emboire (s'))
  17. Son asne voltigeoyt après les elephans la gueule bée, comme s'il brailloyt et, braillant martialement, sonnast l'assaut.
    Pant. V, 40 (brailler [1])
  18. De la prime cuvée.
    ib. III, 38 (prime [1])
  19. Gros jaspes verds engravez, et taillez en dracons.
    Garg. I, 8 (engraver [2])
  20. J'en notay une aultre insigne, à cause d'ung beau floc de soye cramoisyne que elle avoit sus la teste.