Louis-Benoît PICARD, auteur cité dans le Littré

PICARD (1769-1828)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PICARD a été choisie.

260 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Duhautcours 1801 18 citations
L'alcade de Molorido 16 citations
La manie de briller 1806 19 citations
La Petite ville 1801 20 citations
La vieille tante 1811 11 citations
L'entrée dans le monde 1799 12 citations
Les deux Philibert 1816 24 citations
Les Marionnettes 1806 11 citations
Les provinciaux à Paris 1802 24 citations
Les trois quartiers 1827 10 citations
Le vieux comédien 1803 7 citations
Le voyage interrompu 1798 8 citations
M. Musard 1803 10 citations

Quelques citations de Louis-Benoît PICARD

Voici un tirage aléatoire parmi ses 260 citations dans le Littré.

  1. Ce sont toujours les fripons qui se jettent à la tête des gens.
    Prov. à Paris, IV, 20 (tête)
  2. Voyageurs à dévaliser, tendrons à croquer, tout leur est bon.
    Conteur, I, 8 (tendron)
  3. Me voilà poltron comme un lièvre.
    Coméd. ambulants, I, 6 (poltron, onne)
  4. Cette demoiselle si bien faite est une jeune personne que j'ai vue cet automne à ma garnison.
    Alcade de Molor. III, 6 (garnison)
  5. Ma nièce est sage, vertueuse ; tu es rangé, soumis, complaisant.
    Marionnettes, I, 24 (rangé, ée)
  6. M. Rifador ne paraît pas goûter extrêmement que votre famille vous donne une fête.
    Alc. de Molor. III, 3 (goûter [1])
  7. …Les goûts purs, innocents, Jusque dans leur hiver suivent les bonnes gens.
    Amis de collége, II, 2 (hiver)
  8. Nous autres, mauvais sujets, nous inspirons parfois des passions à des douairières, à des héritières, et nous finissons par être d'excellents maris.
    Deux Philiberts, II, 12 (sujet [2])
  9. J'ai acquis vos billets à moins de vingt pour cent, et j'ai fait des heureux, encore.
    Duhautcours, V, 12 (heureux, euse)
  10. Allons, mademoiselle, tenez-vous droite.
    Cousin de tout le monde, sc. 4 (tenir)
  11. Pour me servir d'un terme de chasseur, c'est lui qui faisait lever le lièvre ; c'est moi qui le tuais.
    M. Musard, sc. 11 (lever [1])
  12. Tant qu'au pays le cousin restera.
    Maison en loterie, SC. 10 (pays)
  13. À propos de billard, quand tout votre monde sera venu, il faudra jouer à la poule.
    les Deux Philibert, II, 4 (poule)
  14. Il a redoublé mes craintes, il a flatté ma passion, il m'a proposé de manquer.
    Duhautcours, I, 6 (manquer)
  15. Je veux porter mon art à la perfection, Et dès l'été prochain exposer au salon.
    Amis de collége, III, 9 (salon)
  16. Mille pardons ; ce soir ou demain repassez ; J'aime à croire qu'alors nous pourrons nous entendre.
    Entrée dans le monde, II, 8 (repasser)
  17. Victorine est réservée, froide même.
    Capitaine Belronde, II, 8 (réservé, ée)
  18. C'est à moi que vous aurez affaire, messieurs ; si tout le monde me ressemblait vous n'auriez pas si beau jeu ; je vous attaque tous au criminel.
    Duhautcours, IV, 9 (criminel, elle)
  19. Vous allez vous distinguer, j'espère ; cela peut doubler votre réputation ; j'ai tout Paris ce soir.
    Duhautcours, I, 5 (tout, toute)
  20. Au lieu d'une intrigue, j'en vois trois ou quatre ; et c'est pour excuser ce défaut que j'avais d'abord appelé la pièce comédie épisodique.
    Préface de la Petite ville. (épisodique)