Gui PATIN, auteur cité dans le Littré

PATIN (1601-1672)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PATIN a été choisie.

265 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres choisies 1692 237 citations
Nouvelles lettres choisies 1695 24 citations

Quelques citations de Gui PATIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 265 citations dans le Littré.

  1. Le mari et la femme qui ne purent être pendus à la porte de Paris vendredi dernier pour le tumulte que les laquais y excitèrent, furent hier, en plein midi, au même lieu, pendus et étranglés, pour montrer à cette racaille de laquais qu'on ne les craignait point.
    Lett. t. II, p. 93 (racaille)
  2. C'est chose résolue au conseil que l'on enverra un ambassadeur en Angleterre, qui reconnaîtra la république de M. Olivier Cromwell.
    Lett. t. II, p. 116 (république)
  3. Des requêtes explicatives ou rétractives qui ont été envoyées en Sorbonne [par les jésuites].
    Lett. t. II, p. 397 (rétractif, ive)
  4. Ce sont des femmes de ces élus et autres officiers supprimés, lesquelles criaient et faisaient du bruit.
    Lett. t. II, p. 124 (supprimé, ée)
  5. Il [Riolan] aime le bon vin et est friand, qui est un symptôme de vieilles gens.
    Lett. t. II, p. 141 (symptôme)
  6. Les partisans tâchent de se rétablir dans les fermes du roi, et promettent merveilles en bien, si on leur donne de quoi se remplumer un peu.
    Lett. t. II, p. 589 (remplumer)
  7. Je tiens pour certain qu'il pourrait plus gagner à Paris qu'il ne fera en Italie, où il y a meilleure mine que bon jeu et même peu d'estime pour les gens de lettres.
    Lett. t. II, p. 333, dans POUGENS (mine [1])
  8. Voilà les finances en bonne main ! mais ce n'est plus que la coutume : au plus larron la bourse.
    Lett. t. II, p. 21 (larron, onnesse)
  9. Ils [les paysans révoltés de la Sologne] demandent deux choses, savoir qu'on leur rabatte quelque chose de la taille, et que les liards aient un cours libre dans les payements qu'ils auront à faire.
    Lettres, t. II, p. 398 (liard [2])
  10. Voilà aujourd'hui A. Ruffin, jadis chirurgien de la Charité, le premier lithotomiste de Paris.
    Lettres, t. II, p. 266 (lithotomiste)
  11. M. Arnauld [le célèbre Arnauld] est un petit homme noir et laid, né à Paris, fils d'un savant avocat qui a autrefois plaidé vigoureusement contre les jésuites.
    Lettres, t. II, p. 237 (laid, aide)
  12. J'ai regret de voir M. Guillemeau tant animé pour des injures… je ne prends aucune part à telles injures de tripières.
    Lett. t. II, p. 166 (tripier, ière)
  13. Cet homme à petit collet et grand ami des jésuites [Fouquet] possède deux charges qui sont incompatibles.
    Lett. t. II, p. 157 (incompatible)
  14. Il est fort piqué au jeu, et ne peut entendre aucune remontrance.
    Nouv. lettr. t. II, p. 88, dans POUGENS (piqué, ée [1])
  15. Lui ont donné trois fois le vin émétique, et l'ont envoyé au pays d'où personne ne revient.
    Lett. t. III, p. 2, dans POUGENS (pays)
  16. Les scribes et les pharisiens qui n'ont jamais été que les prototypes de ceux-ci [les jésuites].
    Lett. t. II, p. 440 (prototype)
  17. Le cardinal de Richelieu est étrangement sanglé dans ce petit livre.
    Nouv. lett. t. I, p. 32, dans POUGENS (sangler)
  18. J'étais un de ces trois examinateurs… le charlatan me fit tâter le pouls, et me fit offrir de l'argent pour me gagner.
    Lett. t. v, p. 62 dans POUGENS (pouls)
  19. Chartier [l'éditeur d'Hippocrate et de Galien] est plus gueux qu'un pauvre peintre, dix mille écus ne payeront pas ses dettes.
    Lett. t. II, p. 85 (gueux, euse)
  20. Le monde n'est plus grue et ne se mouche plus sur la manche.
    Lett. t. II, p. 186 (grue [1])