John PALSGRAVE, auteur cité dans le Littré

PALSGRAVE (1485?-1554)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PALSGRAVE a été choisie.

Percepteur puis prêtre, auteur de la première grammaire de la langue française, rédigée en anglais, et conçue pour aider à l'apprentissage du français par les britanniques.

154 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
L'esclarcissement de la langue francoyse 1530 153 citations

Quelques citations de John PALSGRAVE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 154 citations dans le Littré.

  1. Cecy est trop hardyment fait à vous de vous ingerer en ceste compaignie.
  2. Il n'est jà besoing de faire tant affaire, on vous deffroyera cela.
    p. 450 (défrayer)
  3. Ceste becquasse n'est pas assez rostye.
    p. 694 (bécasse)
  4. Je ne sçay ou [au] monde si bon lapidaire qui eut sceu estimer la richesse de sa couronne.
  5. Il tracasse de çà et de là, mais il ne vient pas à effet.
    p. 667 (tracasser)
  6. Harias (h aspirée).
    p. 18 (haria)
  7. Au XVIe siècle, lequel devant une consonne était prononcé lequé.
    p. 62 (lequel)
  8. Ce vent de mars vous garschera les levres.
    P. 434 (gercer)
  9. Faullourde.
  10. Ses yeulx sont si très esquarquillez de force de boyre, qu'il les a aussi rouges qu'ung furon [furet].
  11. Je aime aussi chier embeurrer mon pain que de l'emmieller.
    p. 739 (embeurrer)
  12. Tu te congnois en fient [fiente] de grues, ton pere estoyt poullayllier.
    p. 475 (grue [1])
  13. Vous allez en cambrant comme se ce fust ung qui eust les rayns rompus.
    p. 573 (cambrer)
  14. Que me veulx tu donner ? et je me voystrerai despuis le coupeau de ceste montaigne jusques à terre.
    p. 771 (vautrer [2])
  15. Il me fache de vous ouyr caquetter ainsi hors de saison.
    p. 430 (caqueter)
  16. Laboriosité.
  17. C'est ung passe temps, quand je bats le villayn, que de l'ouyr grommeler, quand j'ay le dos tourné.
    p. 642 (grommeler)
  18. En verité, damoyselle, vous estes crottée.
    p. 445 (crotter)
  19. Si ces ays ne soyent mieulx rabottez, jamays ne les joyndrez bien ensemble.
    p. 660 (raboter)
  20. Je me demarie.
    p. 350 (démarier)