Michel de MONTAIGNE, auteur cité dans le Littré

MONTAIGNE (1533-1592)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MONTAIGNE a été choisie.

8222 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Essais de Michel, seigneur de Montaigne 1580 8088 citations

Quelques citations de Michel de MONTAIGNE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 8222 citations dans le Littré.

  1. Le jugement de la valeur et foiblesse d'une place se prend par…
    I, 53 (valeur)
  2. Qui a jamais cuidé avoir faulte de sens ? ce seroit une proposition qui impliqueroit en soy de la contradiction.
    III, 64 (impliquer)
  3. Qu'il s'en moque [d'un argument captieux] ; il est plus subtil de s'en mocquer que d'y respondre ; qu'il emprunte d'Aristippus cette plaisante contre-finesse : Pourquoy le deslierai-je, puisque, tout lié, il m'empesche ?
  4. Jusques à la premiere entrée et extreme barriere.
    I, 70 (extrême)
  5. Mais qu'il s'allast coucher, et qu'il couchast bien soigneusement la medaille sur ses roignons.
  6. La force de mon apprehension encherissoit prez de moitié la verité de la chose.
    II, 52 (enchérir)
  7. Il me dict qu'il estoit aprez à escrire de l'institution des enfants, et qu'il prenoit l'exemplaire de la mienne.
  8. Une compaignie assemblée pour rire et faire bonne chere.
    I, 182 (assembler)
  9. Feu monsieur le mareschal de Montluc, ayant perdu son fils, me faisoit fort valoir, entre ses aultres regrets, le desplaisir et creve cœur qu'il sentoit de ne s'estre jamais communiqué à lui.
  10. Se tourmenter et rompre la teste des affaires d'aultruy.
    I, 278 (rompre)
  11. Si c'estoit une habitude de vertu, et non une saillie, elle rendroit un homme pareillement resolu à touts accidents… car, quoy qu'on dise, il n'y a pas aultre vaillance sur le pavé, et aultre au camp.
    II, 7 (pavé [2])
  12. Il [le père de Montaigne] ordonnoit à celui de ses gens qui lui servoit à escrire, un papier journal à inserer toutes les survenances de quelque remarque et, jour par jour, les memoires de l'histoire de sa maison, très plaisante à veoir quand le temps commence à en effacer la souvenance.
  13. Quoyque j'eusse la santé ferme et entiere et quant et quant un naturel doulx et traictable.
    I, 195 (traitable)
  14. J'excuserois volontiers en nostre peuple de n'avoir aultre patron et regle de perfection que ses propres mœurs et usances ; car c'est un commun vice.
    I, 369 (perfection)
  15. Je hais qu'on nous ordonne d'avoir l'esprit aux nues, pendant que nous avons le corps à table ; je ne veulx pas que l'esprit s'y cloue, ny qu'il s'y veautre.
    IV, 295 (vautrer [2])
  16. Iray-je songer au bransle du monde ?
    I, 174 (songer)
  17. Tantost les rivieres s'espandent d'un costé, tantost d'un aultre, tantost elles se contiennent.
    I, 232 (contenir)
  18. Les gents d'entendement hochent du nez vostre incrustation empruntée.
    I, 157 (hocher [1])
  19. Ce parti [l'Académie qui doute] a eu la plus grande suitte et les sectateurs les plus nobles.
    II, 230 (sectateur)
  20. Homere a esté contrainct de consentir que Venus feust blecée au combat de Troye.
    III, 7 (consentir)