Louis-Sébastien MERCIER, auteur cité dans le Littré

MERCIER (1740-1814)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MERCIER a été choisie.

48 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Tableau de Paris 1781 34 citations

Quelques citations de Louis-Sébastien MERCIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 48 citations dans le Littré.

  1. Les beautés vagabondes, qui vont de spectacles en spectacles, chercher des aventures, c'est-à-dire des soupers.
    Tabl. de Paris, 542 (souper [1])
  2. Quand toutes les cheminées avec les entre-sols seront dans la rivière, il faudra bien d'autres travaux pour décombrer le lit de la Seine.
    cité par MAXIME DU CAMP, Rev. des Deux-Mondes, 1er nov. 1867, t. LXXII, p. 169 (décombrer)
  3. Dans un endroit [des catacombes de Paris] où il se forme des stalactites, il [le portier] criait aux crédules Parisiens : Vous voilà sous la rivière de Seine.
    Tabl. de Paris, ch. 189 (stalactite)
  4. À peine a-t-il mis le pied hors des barrières, qu'il trouve les exhalaisons infectes qui sortent des gadoues et autres immondices.
    Tabl. de Paris, L'air vicié (gadoue)
  5. C'est à l'Hôtel-Dieu, c'est à la morne, que l'on aperçoit les nombreuses et déplorables victimes des travaux publics et d'une trop nombreuse population,
    Tabl. de Paris. Lieutenant de police (morgue [2])
  6. Tout en poussant ma brouette, j'ai trouvé des gens qui n'étaient pas aussi contents que moi.
    La brouette du vinaigrier, I, 5 (brouette)
  7. Tout ouvrage étranger perd infiniment de sa couleur native dans une traduction française, avec quelque précision et quelque énergie qu'on en puisse rendre les idées, les images et les sentiments.
    dans LAVEAUX (natif, ive)
  8. Ces mauvais railleurs… ont mis une espèce de gloire à publier leurs faciles triomphes sur l'imbécillité native du pauvre auteur [Poinsinet] ; et ne tombaient-ils pas eux-mêmes, en se targuant de pareils faits, en les narrant avec orgueil, dans une sorte de mystification assez plaisante, puisqu'ils ont cru que ces mensonges devaient leur faire beaucoup d'honneur et constater leur renommée ?
    Tabl. de Paris, CLXIV (mystification)
  9. Point de stage chez les décrotteurs ; ils ne demeurent point les bras croisés à voir travailler leurs camarades.
    Tabl. de Paris, ch. 455 (stage)
  10. Ceux-ci [les rats des quais de Paris] sont d'une telle stature qu'ils ne tremblent plus devant le plus fier raminagrobis.
    Tabl. de Paris, ch. 529 (stature)
  11. Les pièces de deux sous, dont l'empreinte est presque effacée, sont un objet perpétuel de disputes.
    Tabl. de Paris, ch. 535 (sou)
  12. On pourrait en retrancher [du Journal de Paris] la partie littéraire qui donne d'inutiles extraits d'une foule d'ouvrages éphémères ; car l'art du souligneur n'est pas celui du critique.
    ib. 620 (souligneur)
  13. L'ossature de notre langue.
    dans le Dict. de BESCHERELLE. (ossature)
  14. Le poisson non salé ne pouvait souffrir le transport au delà de trente à quarante heures.
    Tabl. de Par. 34 (souffrir)
  15. [On avait persuadé à Poinsinet] qu'il était invisible ; plus on le maltraitait, plus il pensait qu'on ne pouvait faire de tels outrages à sa personne qu'en raison de son invisibilité.
    Tabl. de Paris, ch. 164 (invisibilité)
  16. Les bedeaux, distributeurs discrets de ces fragments consacrés [pain bénit offert par un riche personnage], auront de quoi tremper leurs soupes pendant huit jours, et pourront manger leurs potages au pain bénit.
    Tabl. de Par. ch. 133 (soupe)
  17. L'huissier priseur est obligé d'avoir un crieur à gages, un stentor… les paix là ! du stentor enroué surmontent à peine le bruit confus de la multitude.
    Tabl. de Paris, ch. 454 (stentor)
  18. La maîtresse de maison a une poche remplie de clefs différentes ; elle tient sous le pêne le vin, le sucre, l'eau-de-vie, les macarons, l'huile et les confitures.
    Tabl. de Par. 225 (sous)
  19. Dans les cafés oyez les disputes criardes, bavardes et sottisières.
    Tabl. de Paris, ch. 596 (sottisier)
  20. Après avoir offert sa prière à tous les saints, et s'être recommandé spécialement à son ange gardien, il prend la galiote [de Saint-Cloud], c'est pour lui un vaisseau de haut bord.
    Tabl. de Paris, Des parfaits badauds. (galiote)