Louis-Sébastien MERCIER, auteur cité dans le Littré

MERCIER (1740-1814)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MERCIER a été choisie.

47 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Tableau de Paris 1781 33 citations

Quelques citations de Louis-Sébastien MERCIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 47 citations dans le Littré.

  1. Tout en poussant ma brouette, j'ai trouvé des gens qui n'étaient pas aussi contents que moi.
    La brouette du vinaigrier, I, 5 (brouette)
  2. Au grand scandale de la religion tout cela se souffre.
    Tabl. de Par. 90 (souffrir)
  3. L'huissier priseur est obligé d'avoir un crieur à gages, un stentor… les paix là ! du stentor enroué surmontent à peine le bruit confus de la multitude.
    Tabl. de Paris, ch. 454 (stentor)
  4. Cet homme est inlouable, quelque envie qu'on eût de le louer,
  5. Quand Zoïle veut louer quelqu'un, sa trompette devient insonore.
  6. Les bedeaux, distributeurs discrets de ces fragments consacrés [pain bénit offert par un riche personnage], auront de quoi tremper leurs soupes pendant huit jours, et pourront manger leurs potages au pain bénit.
    Tabl. de Par. ch. 133 (soupe)
  7. C'est le propre de la faiblesse de forcener dès qu'elle s'aperçoit elle-même.
    Néologie. (forcener)
  8. Heureux ceux qui n'ont pas un sou de rente viagère !
    Tabl. de Paris, ch. 652 (sou)
  9. Quand toutes les cheminées avec les entre-sols seront dans la rivière, il faudra bien d'autres travaux pour décombrer le lit de la Seine.
    cité par MAXIME DU CAMP, Rev. des Deux-Mondes, 1er nov. 1867, t. LXXII, p. 169 (décombrer)
  10. Par une incroyable habitude, la province souscrit et souscrira pour le Mercure.
    Tabl. de Par. 300 (souscrire)
  11. La cour des monnaies a voulu que la pièce de deux sous, marquée ou non marquée, eût son cours ; tout vendeur s'était obstiné à vouloir la réduire à six liards, de sa propre autorité ; à cet effet, on les rayait d'une croix, pour désigner celles qui s'étaient usées ; on s'égosillait pendant vingt minutes avant de pouvoir fixer le taux d'une pièce.
    ib. (sou)
  12. Il n'a point élimé son génie dans le frottement des querelles littéraires.
  13. Ceux-ci [les rats des quais de Paris] sont d'une telle stature qu'ils ne tremblent plus devant le plus fier raminagrobis.
    Tabl. de Paris, ch. 529 (stature)
  14. Il faut voir… toutes les demi-bourgeoises venir en personne marchander, acheter une oie, un dindon, une vieille poule qu'on appelle poularde.
    Tabl. de Paris, Quai de la Vallée. (poularde)
  15. [On avait persuadé à Poinsinet] qu'il était invisible ; plus on le maltraitait, plus il pensait qu'on ne pouvait faire de tels outrages à sa personne qu'en raison de son invisibilité.
    Tabl. de Paris, ch. 164 (invisibilité)
  16. Il [l'abbé] est le complaisant soumis de madame, assiste à sa toilette, surveille la maison.
    Tabl. de Par. 90 (soumis, ise)
  17. Quand je vois les hanouards ou porteurs de sel, je me rappelle qu'ils avaient le privilége de porter sur leurs épaules les corps des rois jusqu'à la prochaine croix de Saint-Denis.
    Tableau de Paris, Porteurs de sel (hanouard ou hanouart)
  18. Point de stage chez les décrotteurs ; ils ne demeurent point les bras croisés à voir travailler leurs camarades.
    Tabl. de Paris, ch. 455 (stage)
  19. La robe dîne, et la finance soupe.
    Tabl. de Par. 177 (souper [2])
  20. On pourrait en retrancher [du Journal de Paris] la partie littéraire qui donne d'inutiles extraits d'une foule d'ouvrages éphémères ; car l'art du souligneur n'est pas celui du critique.
    ib. 620 (souligneur)