Louis-Sébastien MERCIER, auteur cité dans le Littré

MERCIER (1740-1814)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MERCIER a été choisie.

47 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Tableau de Paris 1781 33 citations

Quelques citations de Louis-Sébastien MERCIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 47 citations dans le Littré.

  1. On ne voit point de souliers dans ces demeures [faubourg St-Marcel] ; on n'entend le long des escaliers que le bruit des sabots.
    Tabl. de Par. 86 (soulier)
  2. Quand toutes les cheminées avec les entre-sols seront dans la rivière, il faudra bien d'autres travaux pour décombrer le lit de la Seine.
    cité par MAXIME DU CAMP, Rev. des Deux-Mondes, 1er nov. 1867, t. LXXII, p. 169 (décombrer)
  3. L'irréformabilité des abus,
  4. Quand ils ont démontré le vice d'une période, décomposé un hémistiche, et souligné quatre ou cinq mots, ils se croient les restaurateurs de la poésie et de l'éloquence.
    Tabl. de Par. 138 (souligner)
  5. Ces mauvais railleurs… ont mis une espèce de gloire à publier leurs faciles triomphes sur l'imbécillité native du pauvre auteur [Poinsinet] ; et ne tombaient-ils pas eux-mêmes, en se targuant de pareils faits, en les narrant avec orgueil, dans une sorte de mystification assez plaisante, puisqu'ils ont cru que ces mensonges devaient leur faire beaucoup d'honneur et constater leur renommée ?
    Tabl. de Paris, CLXIV (mystification)
  6. Quand je vois les hanouards ou porteurs de sel, je me rappelle qu'ils avaient le privilége de porter sur leurs épaules les corps des rois jusqu'à la prochaine croix de Saint-Denis.
    Tableau de Paris, Porteurs de sel (hanouard ou hanouart)
  7. À peine a-t-il mis le pied hors des barrières, qu'il trouve les exhalaisons infectes qui sortent des gadoues et autres immondices.
    Tabl. de Paris, L'air vicié (gadoue)
  8. C'est le propre de la faiblesse de forcener dès qu'elle s'aperçoit elle-même.
    Néologie. (forcener)
  9. Quelle sera la suite de ce jeu [l'agiotage] souple et effrayant qui rend l'or semblable au vif-argent, et peut dissoudre la fortune des États en un tour de main ?
    Tabl. de Par. 127 (souple)
  10. Dans les cafés oyez les disputes criardes, bavardes et sottisières.
    Tabl. de Paris, ch. 596 (sottisier)
  11. Les beautés vagabondes, qui vont de spectacles en spectacles, chercher des aventures, c'est-à-dire des soupers.
    Tabl. de Paris, 542 (souper [1])
  12. La cour des monnaies a voulu que la pièce de deux sous, marquée ou non marquée, eût son cours ; tout vendeur s'était obstiné à vouloir la réduire à six liards, de sa propre autorité ; à cet effet, on les rayait d'une croix, pour désigner celles qui s'étaient usées ; on s'égosillait pendant vingt minutes avant de pouvoir fixer le taux d'une pièce.
    ib. (sou)
  13. Quand Zoïle veut louer quelqu'un, sa trompette devient insonore.
  14. Les pièces de deux sous, dont l'empreinte est presque effacée, sont un objet perpétuel de disputes.
    Tabl. de Paris, ch. 535 (sou)
  15. Il faut voir… toutes les demi-bourgeoises venir en personne marchander, acheter une oie, un dindon, une vieille poule qu'on appelle poularde.
    Tabl. de Paris, Quai de la Vallée. (poularde)
  16. Son imagination [du nouvel anobli] se prosterne devant ses petits-fils, qui seront décorés de titres et n'auront rien de commun avec la souche originelle.
    Tableau de Paris, ch. 600 (souche)
  17. La maîtresse de maison a une poche remplie de clefs différentes ; elle tient sous le pêne le vin, le sucre, l'eau-de-vie, les macarons, l'huile et les confitures.
    Tabl. de Par. 225 (sous)
  18. On ferme l'Opéra le jour du vendredi saint, de Pâques, de Noël, de la Pentecôte ; mais l'orchestre de l'Opéra, les chanteurs ou les chanteuses vont sur un autre théâtre qu'on appelle concert spirituel.
    Tabl. de Paris, 1559 (spirituel, elle)
  19. Tout le gibier et toute la volaille arrivent à la Vallée ; il y a des officiers de volaille, tout comme des officiers de marée ; le cornet attaché au dessous du ventre, la plume sous la perruque, ils couchent par écrit la moindre mauviette ; un lapereau a son extrait mortuaire en bonne forme avec la date du jour.
    Tabl. de Paris, Quai de la Vallée. (officier [2])
  20. Au grand scandale de la religion tout cela se souffre.
    Tabl. de Par. 90 (souffrir)