Louis-Sébastien MERCIER, auteur cité dans le Littré

MERCIER (1740-1814)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MERCIER a été choisie.

47 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Tableau de Paris 1781 33 citations

Quelques citations de Louis-Sébastien MERCIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 47 citations dans le Littré.

  1. L'ossature de notre langue.
    dans le Dict. de BESCHERELLE. (ossature)
  2. J'ai vu mystifier un de ces mystificateurs qui mettait dans un récit la plus grande emphase, et je m'en suis réjoui.
    Tabl. de Paris, CLXIV (mystificateur)
  3. Au grand scandale de la religion tout cela se souffre.
    Tabl. de Par. 90 (souffrir)
  4. On ne voit point de souliers dans ces demeures [faubourg St-Marcel] ; on n'entend le long des escaliers que le bruit des sabots.
    Tabl. de Par. 86 (soulier)
  5. Le poisson non salé ne pouvait souffrir le transport au delà de trente à quarante heures.
    Tabl. de Par. 34 (souffrir)
  6. Dans les cafés oyez les disputes criardes, bavardes et sottisières.
    Tabl. de Paris, ch. 596 (sottisier)
  7. On ferme l'Opéra le jour du vendredi saint, de Pâques, de Noël, de la Pentecôte ; mais l'orchestre de l'Opéra, les chanteurs ou les chanteuses vont sur un autre théâtre qu'on appelle concert spirituel.
    Tabl. de Paris, 1559 (spirituel, elle)
  8. Point de stage chez les décrotteurs ; ils ne demeurent point les bras croisés à voir travailler leurs camarades.
    Tabl. de Paris, ch. 455 (stage)
  9. À peine a-t-il mis le pied hors des barrières, qu'il trouve les exhalaisons infectes qui sortent des gadoues et autres immondices.
    Tabl. de Paris, L'air vicié (gadoue)
  10. Un soufflet gonfle l'animal expiré, et lui donne une forme hideuse.
    Tabl. de Par. 42 (soufflet)
  11. C'est le propre de la faiblesse de forcener dès qu'elle s'aperçoit elle-même.
    Néologie. (forcener)
  12. L'huissier priseur est obligé d'avoir un crieur à gages, un stentor… les paix là ! du stentor enroué surmontent à peine le bruit confus de la multitude.
    Tabl. de Paris, ch. 454 (stentor)
  13. Les pièces de deux sous, dont l'empreinte est presque effacée, sont un objet perpétuel de disputes.
    Tabl. de Paris, ch. 535 (sou)
  14. Quand je vois les hanouards ou porteurs de sel, je me rappelle qu'ils avaient le privilége de porter sur leurs épaules les corps des rois jusqu'à la prochaine croix de Saint-Denis.
    Tableau de Paris, Porteurs de sel (hanouard ou hanouart)
  15. La robe dîne, et la finance soupe.
    Tabl. de Par. 177 (souper [2])
  16. Par une incroyable habitude, la province souscrit et souscrira pour le Mercure.
    Tabl. de Par. 300 (souscrire)
  17. On a raison d'appeler ces salles [les assemblées de jeu] un enfer.
    Tableau de Paris, t. II, p. 328 (éd. d'Amst. 1782). (enfer)
  18. Silhouette, nom d'un contrôleur général du XVIIIe siècle ; il fit, quoique doué de beaucoup d'esprit, plusieurs sottises ; dès lors tout parut à la silhouette, et son nom ne tarda pas à devenir ridicule ; les modes portèrent à dessein une empreinte de sécheresse et de mesquinerie… les tabatières étaient de bois brut ; les portraits furent des visages tirés de profil sur du papier noir d'après l'ombre de la chandelle sur une feuille de papier blanc.
    Tableau de Paris, 147 (silhouette)
  19. Les bedeaux, distributeurs discrets de ces fragments consacrés [pain bénit offert par un riche personnage], auront de quoi tremper leurs soupes pendant huit jours, et pourront manger leurs potages au pain bénit.
    Tabl. de Par. ch. 133 (soupe)
  20. Il [l'abbé] est le complaisant soumis de madame, assiste à sa toilette, surveille la maison.
    Tabl. de Par. 90 (soumis, ise)