Charles-Louis de Secondat MONTESQUIEU, auteur cité dans le Littré

MONTESQUIEU (1689-1755)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MONTESQUIEU a été choisie.

2331 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence 1734 288 citations
Dialogue de Sylla et d'Eucrate 1745 16 citations
Histoire orientale, ou Arsace et Isménie 1783 14 citations
L'esprit des lois 1748 1212 citations
Le temple de Gnide 1725 22 citations
Lettres persanes 1721 525 citations

Quelques citations de Charles-Louis de Secondat MONTESQUIEU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2331 citations dans le Littré.

  1. Cette couronne de laurier que mettait César pour empêcher qu'on ne vît qu'il était chauve.
    Correspondance, 2 (laurier)
  2. Le second crime est susceptible d'une infinité d'interprétations, limitations…
    Esp. XII, 6 (limitation)
  3. Si un maître avait été tué dans un voyage, on faisait mourir ceux qui étaient restés avec lui, et ceux qui s'étaient enfuis.
    ib. 16 (maître)
  4. Je n'exige pas que vous tostiez si souvent, quand vous dînerez chez le duc de Richemond.
    Correspond. 33 (toster)
  5. Les pays habités par les sauvages sont ordinairement peu peuplés, par l'éloignement qu'ils ont presque tous pour le travail et la culture de la terre.
    Lett. pers. 120 (peuplé, ée)
  6. Les préjugés de la superstition sont supérieurs à tous les autres préjugés.
    Esp. XVIII, 18 (préjugé [2])
  7. Ceux qui ont cru que in truste signifiait le domaine d'un autre roi n'ont pas bien rencontré.
    Esp. XXX, 22 (rencontrer)
  8. Il résulte de la nature du pouvoir despotique, que l'homme seul qui l'exerce, le fasse de même exercer par un seul.
    ib. II, 4 (despotique)
  9. Ah, bon Dieu ! dis-je en moi-même, si, lorsque j'étais à la cour de Perse, je représentais ainsi, je représentais un grand sot.
    Lett. pers. 74 (représenter)
  10. Les Églises eurent le droit de faire payer les compositions dans leur territoire, et d'en exiger le fredum.
    Esp. XXX, 21 (territoire)
  11. Par les choses que fit le désespoir dans Carthage désarmée, on peut juger de ce qu'elle aurait pu faire avec sa vertu, lorsqu'elle avait ses forces.
    Espr. III, 3 (désespoir)
  12. J'ai étudié son caractère et j'y ai trouvé des contradictions qu'il m'est impossible de résoudre.
    Lett. pers. 37 (contradiction)
  13. Rome, qui avait toujours usurpé, avait continuellement de grandes affaires.
    Esp. XI, 17 (affaire)
  14. Quelques législateurs anciens, comme Lycurgue et Romulus, partagèrent également les terres.
    Esp. V, 5 (partager)
  15. On aime à soutenir des opinions extraordinaires et à réduire tout en paradoxe.
    Lett. pers. 38 (paradoxe)
  16. Les lois des Wisigoths sont puériles, gauches, idiotes.
    ESP.XXVIII, 1 (gauche)
  17. Les passages de l'Asie étant mieux gardés, tout refoulait vers l'Europe.
    Rom. 19 (refouler)
  18. Ils trouvèrent dans un lieu obscur un homme tremblant de peur, c'était Claude ; ils le saluèrent empereur.
    Rom. 15 (saluer)
  19. La partie publique veille pour les citoyens ; elle agit et ils sont tranquilles.
    Esp. VI, 8 (partie [1])
  20. Si on avait assailli un Romain, on ne payait que la moitié de la composition.
    Esp. XXVIII, 3 (assaillir)