Charles-Louis de Secondat MONTESQUIEU, auteur cité dans le Littré

MONTESQUIEU (1689-1755)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MONTESQUIEU a été choisie.

2331 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence 1734 288 citations
Dialogue de Sylla et d'Eucrate 1745 16 citations
Histoire orientale, ou Arsace et Isménie 1783 14 citations
L'esprit des lois 1748 1212 citations
Le temple de Gnide 1725 22 citations
Lettres persanes 1721 525 citations

Quelques citations de Charles-Louis de Secondat MONTESQUIEU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2331 citations dans le Littré.

  1. La stérilité des terres rend les hommes industrieux, sobres, endurcis au travail, courageux, propres à la guerre.
    Esp. XVIII, 4 (stérilité)
  2. Ce peuple qui, s'imaginant que la liberté doit être aussi extrême que le peut être l'esclavage, cherchait à abolir la magistrature même.
    Dial. de Sylla. (extrême)
  3. Les principaux ecclésiastiques d'Allemagne furent revêtus de la puissance souveraine ; c'étaient des pièces que Charlemagne mettait en avant contre les Saxons.
    Esp. XXXI, 19 (pièce)
  4. Il y a vingt ans que je m'occupe à faire des traductions. - Quoi ! monsieur, dit le géomètre, il y a vingt ans que vous ne pensez pas !
    Lett. pers. 128 (traduction)
  5. À peine ont-ils épuisé le présent, qu'ils se précipitent dans l'avenir.
    Lett. pers. 130 (précipiter)
  6. L'aristocratie est le gouvernement qui défend le plus les ouvrages satiriques… un seigneur aristocratique en est percé de part en part.
    Esp. XII, 13 (part [2])
  7. J'apprends avec plaisir le soin que tu te donnes de l'éducation de la tienne [fille].
    Lett. pers. 71 (soin)
  8. Il soutenait leurs larmes sans s'émouvoir, et se sentait flatté de cette espèce de triomphe.
    Lett. pers. 64 (soutenir)
  9. Il ne faut pas toujours tellement épuiser un sujet, qu'on ne laisse rien à faire au lecteur.
    Esp. XI, 20 (sujet [2])
  10. Celui qui avait exhumé un cadavre pour le dépouiller était banni de la société des hommes jusqu'à ce que les parents consentissent à l'y faire rentrer.
    Esp. XXX, 19 (exhumer)
  11. Ici une amante affligée exprime sa langueur, une autre dévore des yeux son amant.
    Lett. pers. 28 (dévorer)
  12. Tout le monde prit donc la croix et les armes.
    Rom. 23 (croix)
  13. Il n'y a jamais eu de sultane si orgueilleuse que le plus vilain mâtin ne l'est de la blancheur olivâtre de son teint, lorsqu'il est dans une ville du Mexique.
    Lett. pers. 78 (mâtin)
  14. Cause que je ne sache pas qu'on ait encore remarquée.
    Esp. XVII, 3 (savoir [1])
  15. Il [Pyrrhus] leur apprit [aux Romains] à se retrancher, à choisir et à disposer un camp.
    Rom. 4 (retrancher)
  16. Ils [Les censeurs à Rome] exerçaient la législation sur le corps même qui avait la puissance législative.
    Esp. XI, 16 (législation)
  17. Dans un capitulaire de Louis le Débonnaire, le roi distingue trois sortes de vassaux, ceux du roi, ceux des évêques, ceux du comte.
  18. Si un maître avait été tué dans un voyage, on faisait mourir ceux qui étaient restés avec lui, et ceux qui s'étaient enfuis.
    ib. 16 (maître)
  19. Les biens sont propres, acquêts ou conquêts.
    Esp. VI, 1 (conquêt)
  20. Que le roi fuie le tumulte et se communique peu.
    Lett. pers. 37 (communiquer)