Charles-Louis de Secondat MONTESQUIEU, auteur cité dans le Littré

MONTESQUIEU (1689-1755)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MONTESQUIEU a été choisie.

2331 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence 1734 288 citations
Dialogue de Sylla et d'Eucrate 1745 16 citations
Histoire orientale, ou Arsace et Isménie 1783 14 citations
L'esprit des lois 1748 1212 citations
Le temple de Gnide 1725 22 citations
Lettres persanes 1721 525 citations

Quelques citations de Charles-Louis de Secondat MONTESQUIEU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2331 citations dans le Littré.

  1. Les empereurs grecs avaient oublié que ce n'était pas en vain qu'ils portaient l'épée.
    Esp. VI, 21 (vain, aine)
  2. Il [Auguste] ordonna que les vétérans recevraient leur récompense en argent, et non pas en terres.
    Rom. 13 (vétéran)
  3. Le droit ecclésiastique, autrement appelé canonique.
    Espr. XXVI, 1 (canonique)
  4. En Angleterre, l'administration de l'accise a été empruntée des fermiers.
    Espr. XIII, 19 (accise)
  5. Pour tenir les grands princes toujours faibles, ils [les Romains] ne voulaient pas qu'ils reçussent dans leur alliance ceux à qui ils avaient accordé la leur.
    Rom. 6 (tenir)
  6. Les leudes et les grands officiers se crurent perdus ; ils la perdirent [Brunehault].
    Esp. XXXI, 1 (perdre)
  7. Aussi ne fut-ce que par occasion que les Juifs négocièrent dans la mer Rouge.
    Espr. XXI, 6 (occasion)
  8. Ils se font une affaire de conscience de souffrir toutes sortes de religions.
    Esp. XXV, 15 (conscience)
  9. Ces barbares [les Germains], dont l'art et le génie n'étaient guère d'attaquer les villes, et encore moins de les défendre, en laissèrent tomber les murailles en ruine.
    Rom. 20 (ruine)
  10. Étrange succès d'une dispute qui avait mis en combustion tout l'univers.
    Rom. 15 (combustion)
  11. Rome était un vaisseau tenu par deux ancres dans la tempête.
    Espr. VIII, 13 (vaisseau)
  12. Qu'aurait-ce été si le venin eût été un peu plus exalté ? et il le serait devenu sans doute si l'on n'avait pas été assez heureux pour trouver un remède aussi puissant que celui qu'on a découvert.
    Lett. pers. 113 (exalté, ée)
  13. Avant que les Romains eussent englouti toutes les républiques, il n'y avait presque point de rois nulle part.
    Esp. XI, 8 (engloutir)
  14. [à Rome] Les chevaliers étaient les traitants de la république.
    Esp. XI, 18 (traitant)
  15. Mon esprit s'est toujours tenu dans l'indépendance.
    Lett. pers. 161 (tenir)
  16. Dans les opérations que l'on fit sur les monnaies du temps de la république, on procéda par voie de retranchement.
    Esp. XXII, 13 (retranchement)
  17. On dit qu'une poignée de chrétiens font suer les Ottomans et fatiguent leur empire.
    Lett. pers. 19 (fatiguer)
  18. Nous avons encore du plaisir, lorsque nous voyons un lieu brut et champêtre.
    Goût, Cur. (brut, brute)
  19. Les tribunaux frappent sans cesse sur la juridiction patrimoniale des seigneurs.
    Espr. IV, 4 (frapper)
  20. Ce sera une très bonne loi que celle qui ordonnera qu'on emploiera des monnaies réelles.
    Esp. XXII, 2 (ordonner)