Charles-Louis de Secondat MONTESQUIEU, auteur cité dans le Littré

MONTESQUIEU (1689-1755)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MONTESQUIEU a été choisie.

2331 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence 1734 288 citations
Dialogue de Sylla et d'Eucrate 1745 16 citations
Histoire orientale, ou Arsace et Isménie 1783 14 citations
L'esprit des lois 1748 1212 citations
Le temple de Gnide 1725 22 citations
Lettres persanes 1721 525 citations

Quelques citations de Charles-Louis de Secondat MONTESQUIEU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2331 citations dans le Littré.

  1. Les hommes, dans une demeure si sujette aux changements [la terre].
    ib. 113 (changement)
  2. Ils [les Français] avouent de bon cœur que les autres peuples sont plus sages, pourvu qu'on convienne qu'ils sont mieux vêtus.
    Lett. pers. 100 (vêtu, ue)
  3. La magnificence du culte extérieur a beaucoup de rapport à la constitution de l'État.
    Esp. XXV, 7 (magnificence)
  4. Un grand ministre est celui qui est le sage dispensateur des revenus publics.
    Esp. XIII, 15 (dispensateur, trice)
  5. Il résulte de la nature du pouvoir despotique, que l'homme seul qui l'exerce, le fasse de même exercer par un seul.
    ib. II, 4 (despotique)
  6. Vous croyez que nos désirs, si longtemps mortifiés, seront irrités à votre vue.
    Lett. pers. 7 (mortifié, ée)
  7. Les principaux ecclésiastiques d'Allemagne furent revêtus de la puissance souveraine ; c'étaient des pièces que Charlemagne mettait en avant contre les Saxons.
    Esp. XXXI, 19 (pièce)
  8. Bien des peintres sont tombés dans le défaut de mettre des contrastes partout et sans ménagement, de sorte que, lorsqu'on voit une figure, on devine d'abord la disposition de celles d'à côté ; cette continuelle diversité devient quelque chose de semblable.
    Goût, Contrastes. (peintre)
  9. Je ne puis pardonner les coups de coude que je reçois régulièrement et périodiquement.
    Lett. pers. 24 (coude)
  10. Il arrive tous les dix ans des révolutions qui précipitent le riche dans la misère, et enlèvent le pauvre avec des ailes rapides au comble des richesses.
    Lett. pers. 98 (révolution)
  11. L'empereur d'Orient n'avait de droit sur les Gaules que comme représentant l'empereur d'Occident ; c'étaient des droits sur des droits.
    Esp XXX, 24 (représenter)
  12. Je trouvai la conversation occupée par deux vieilles femmes qui avaient en vain travaillé tout le matin à se rajeunir.
    Lett. pers. 59 (rajeunir)
  13. La Hollande est encore plus en sûreté que Venise ; elle submergerait les troupes révoltées, elle les ferait mourir de faim.
    Esp. XI, 6 (submerger)
  14. Lorsque les nations policées sont les maîtresses du monde, l'or et l'argent augmentent tous les jours.
    ib. XXII, 4 (or [2])
  15. La création, qui paraît être un acte arbitraire, suppose des règles aussi invariables que la fatalité des athées.
    Esp. I, 1 (création)
  16. Il fallait qu'une femme fût autorisée par son baron, c'est-à-dire son mari.
    Esp. XXVIII, 259 (baron)
  17. Un capitaine qui a besoin de lester son vaisseau prendra du marbre.
    Espr. XX, 6 (lester)
  18. Les Athéniens traitaient leurs esclaves avec une grande douceur ; on ne voit point qu'ils aient troublé l'État à Athènes, comme ils ébranlèrent celui de Lacédémone.
    ib. XV, 17 (esclave)
  19. S'il [un bon citoyen dans un État despotique] aimait l'État, il serait tenté de relâcher les ressorts du gouvernement.
    Esp. IV, 3 (relâcher)
  20. Les voyageurs cherchent toujours les grandes villes, qui sont une espèce de patrie commune à tous les étrangers.
    Lett. pers. 23 (ville)