Charles-Louis de Secondat MONTESQUIEU, auteur cité dans le Littré

MONTESQUIEU (1689-1755)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MONTESQUIEU a été choisie.

2331 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence 1734 288 citations
Dialogue de Sylla et d'Eucrate 1745 16 citations
Histoire orientale, ou Arsace et Isménie 1783 14 citations
L'esprit des lois 1748 1212 citations
Le temple de Gnide 1725 22 citations
Lettres persanes 1721 525 citations

Quelques citations de Charles-Louis de Secondat MONTESQUIEU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2331 citations dans le Littré.

  1. La loi voconienne était faite pour régler la richesse, et non pas pour régler la pauvreté ; aussi Cicéron nous dit-il qu'elle ne statuait que sur ceux qui étaient inscrits dans le cens.
    Esp. XXVII (inscrit, ite)
  2. Eucrate, me dit-il, je n'eus jamais cet amour dominant pour la patrie dont nous trouvons tant d'exemples dans les premiers temps de la république.
    Sylla et Eucrate. (république)
  3. Les exécrations, les détestations, les conjurations.
    Esp. XII, 4 (exécration)
  4. Les arrière-vassaux étaient dans les mêmes termes avec les grands vassaux.
    Esp. XXVIII, 29 (arrière-vassal)
  5. Je me communique fort peu ; et de tous les gens que je vois je n'en connais aucun.
    Lett. pers. 145 (communiquer)
  6. On ne peut douter qu'elles [les coutumes] n'aient beaucoup servi à la renaissance de notre droit français.
    Esp. XXVIII, 45 (renaissance)
  7. Je meurs, mais mon ombre s'envole bien accompagnée : je viens d'envoyer devant moi ces gardiens sacriléges [les eunuques d'un sérail] qui ont répandu le plus beau sang du monde [tué une belle femme].
    Lett. pers. 161 (sang)
  8. Ibrahim tombe des nues, quand il voit le faux lbrahim dans toutes les libertés d'un maître.
    Lett. pers. 141 (liberté)
  9. Les mahométans deviennent spéculatifs par habitude ; ils prient cinq fois le jour.
    Esp. XXIV, 11 (spéculatif, ive)
  10. Qu'ai-je affaire d'aller me tuer à travailler pour des gens dont…
    Lett. pers. 11 (affaire)
  11. Le faux éclat dont vous semblez jouir dans cette maison somptueuse.
    Lett. pers. 67 (somptueux, euse)
  12. Comme notre esprit est une suite d'idées, notre cœur est une suite de désirs.
    Arsace et Ismén. (suite)
  13. Le tribun se vanta d'avoir coupé les nerfs de l'ordre des sénateurs.
    Espr. II, 18 (nerf)
  14. L'antithèse d'expression n'est pas cachée, celle d'idées l'est : l'une est variée, l'autre non.
    Des beautés. (antithèse)
  15. [Servius Tullius] mettant les riches, mais en plus petit nombre, dans les premières centuries… il jeta toute la foule des indigents dans la dernière ; et, chaque centurie n'ayant qu'une voix, c'étaient les moyens et les richesses qui donnaient le suffrage.
    Esp. II, 2 (moyen [2])
  16. Le rôle d'une jolie femme est beaucoup plus grave que l'on ne pense ; il n'y a rien de plus sérieux que ce qui se passe le matin à sa toilette, au milieu de ses domestiques.
    Lett. pers. 110 (grave [1])
  17. C'est une marchandise de plus que l'Europe reçoit en troc de l'Amérique, et qu'elle envoie en troc aux Indes.
    Esp. XXII, 5 (troc)
  18. Il serait contre la raison que la loi flétrît dans les enfants ce qu'elle a approuvé dans le père.
    Espr. XXIII, 5 (flétrir [2])
  19. La partie menait son seigneur avec elle, afin que, si la défaute n'était pas prouvée, il pût ravoir sa cour.
    Esp. XXVIII, 32 (cour)
  20. Au lieu de faire passer les Espagnols dans les Indes, il faudrait faire repasser les Indiens et les métis en Espagne.
    Lett. pers. 121 (repasser)