Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG, auteur cité dans le Littré

J. DE MEUNG (1240?-1305?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme J. DE MEUNG a été choisie.

353 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le roman de la Rose : Le trésor 1270-1275 109 citations
Le roman de la Rose : Testament 1270-1275 226 citations

Quelques citations de Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG

Voici un tirage aléatoire parmi ses 353 citations dans le Littré.

  1. Or ont, por leur amour, perpetuel haïne, Por leur joie, tristesce, por leur pais, ataïne [fâcherie], Et por leur faus deliz, très destraignant jaïne ; Perilleuse est amor qui tel queue traïne.
    Test. 1975 (gêne)
  2. Bouche et yex, et oreilles, flair et mains font le pont Par où li anemis [le démon] en nos cuers se repont [cache].
    Test. 1773 (flair)
  3. Quant Thobie, qui Dieu nule foiz n'oblioit, Entendi d'aventure le chevrel qui crioit.
    Test. 1154 (chevreau)
  4. Helas ! quant je regart mon estat premerien, Comment Diex me fist home quant je n'estoie rien, Et de si vil matere et de si vil merrien, Bien devroie amer Diex au mains au deerien [à la fin].
    Test. 241 (merrain)
  5. Pouvoirs et vouloirs et bontez, Ces trois sont en ung Dieu comptez, Creerent toute creoison.
    Tr. 447 (création)
  6. Vous avez en vo garde et en vostre demoine Les biens du crucefix et le saint patrimoine.
    Test. 651 (domaine)
  7. Estre humble sans clergie vaut mieux que la converse ; Car quant li uns se drece, li autres tumbe et verse.
    Test. 1041 (converse)
  8. Conscience le foule, conscience le froisse, Conscience le point plus que serant [peigne de fer] ne broisse.
    Testam. 1576 (brosse)
  9. Et les coypiaulx et les chappuis Prendras en gré que j'en chappuis ; Car ce te plaist qu'on en puet faire.
    Tr. 1618 (copeau)
  10. Ne nous puet delessier ce qui nous fait pesance, Ne nous quiert deguerpir cil qui nous fait grevance ; Tost oblie pechié qui en fait la penance, Car riens ne grieve tant com male acoustumance.
    Test. 2046 (déguerpir)
  11. Luxure emboe tout et gaste, et riens ne rince.
    Test. 1805 (rincer)
  12. Puisqu'il sunt as prelaz per et coadjutors, Des princes et du pueple pere et executors.
    Test. 829 (coadjuteur)
  13. Pechié porte sa peine et bienfait son merite, De ces deux choses sunt homme et femme à eslite [ont le choix].
    Test. 210 (élite)
  14. En ceste saincte quarantaine Apparut, c'est chose certaine, Li doulz filz Dieu visiblement à sa mère, à la Magdelaine.
  15. Vraie foy de necessité, Non tant seulement d'equité, Nous fait de Dieu sept choses croire… Son descens en la chartre noire, Et sa resurreccion voire, S'ascension d'auctorité…
    Tr. 55 (descente)
  16. Car si affectueusement Ne si très amoreusement Riens que je saiche ne me point.
  17. Oh com glorieux champion.
    Tr. 1178 (champion)
  18. … Qui se vint guerroier Mes anemis et fouldroier, Pour leur tres grant orgueil abatre.
    Tr. 779 (foudroyer)
  19. Charité ne murmure point, Se je doins ma pecune toute.
    Tr. 1576 (murmurer)
  20. Penssons que, quant li homs est ou travail de mort, Ses biens ne ses richesces n'i valent un chat mort, Ne li pueent oster l'angoisse qui le mort, Ne ce dont conscience le reprent et remort.
    Test. 315 (mordre)