Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG, auteur cité dans le Littré

J. DE MEUNG (1240?-1305?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme J. DE MEUNG a été choisie.

353 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le roman de la Rose : Le trésor 1270-1275 109 citations
Le roman de la Rose : Testament 1270-1275 226 citations

Quelques citations de Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG

Voici un tirage aléatoire parmi ses 353 citations dans le Littré.

  1. Trop pou fu de tiex hommes, ne de si bien doez, Puisque Dieu fu por nous en sainte croix cloez.
    Test. 104 (clouer)
  2. Mort, vielz et jeunes, nous queurt seure ; Mort nous prent, nous ne gardons l'eure.
    Tr. 1345 (courir)
  3. …je leur di voir [vrai], nulle ne les desvueille.
    Test. 1325 (dévouloir)
  4. Car pou s'efforce à ceuls qu'il tient entre ses esles, Qu'il trebuche en enfer, sans fourgons et sans peles.
    Test. 1823 (fourgon [1])
  5. N'y ot emplastre, ne ciroine, Ne n'y ot nerfs, ne os ne voine.
  6. Il n'a si vaillant homme de Romme jusqu'à Tours, Soit cuens, ou roys, ou dus, princes ou senatours, Por qui elles laissassent leur curieux atours.
    Test. 1310 (sénateur)
  7. Luxure confond tout là où ele s'acoutre.
    Test. 1809 (accoutrer)
  8. Trop pou [peu] fu de tiex [tels] hommes, ne de si bien doez, Puis que Diex fu por nous en sainte croix cloez.
    Test. 103 (douer)
  9. Simonie et lignages, prieres et servises Donnent hui dignités, provendes et yglises.
    Test. 513 (simonie)
  10. Car le juge de verité Punira nostre iniquité Par la balance d'equité, Qui ou val de la chantepleure Nous boute en grand adversité.
    Tr. 1353 (chantepleure)
  11. Bouche et yex, et oreilles, flair et mains font le pont Par où li anemis [le démon] en nos cuers se repont [cache].
    Test. 1773 (flair)
  12. Tu qui contre eulx ne fines de ton venin vuidier, Ne sez, espoir, leur texte jusqu'au vif desvuidier, Et pour ce te devroies d'eux blasmer refroidier.
    Test. 86 (dévider)
  13. Car circoncis fu à la letre [suivant la prescription de l'Écriture], Et baptizié pour nous demectre Du pechié que tu maudeïs.
    Tr. 18 (lettre)
  14. Quant vrai religieux en son cloistre s'enfonce, Monde et mondaine vie par veu si de soi tronce, Que, s'il en i remaint le pois de demie once, Sa vie est perilleuse, s'il ne la ret [rase] ou ponce.
    Test. 732 (poncer [1])
  15. Car trop scet li traïstres d'agaiz et de cauteles Por les plus fors survaincre.
    Test. 1825 (cautèle)
  16. Voiz comme elles se chaucent bien et faitiscement [avec élégance] ; Voiz du col en amont grant esmerveillement.
    Test. 1240 (émerveillement)
  17. Ains y est le monde et le dyable, Et char ensemble guerroiable, Que ta grace vainc et aterre.
    Tr. 35 (atterrer)
  18. Les os et la formacion de tous membres.
    Végèce, I, 6 (formation)
  19. Ainsi offrent les dames por les mors, si font bien, Car miex [mieux] vault ainsi faire que l'en n'en feïst rien ; Au mains [au moins] en est il miex au prestre parrochien, Et as mors, se Diex plaist, mès je ne sai combien.
    Test. 1343 (paroissien, ienne)
  20. Pechié porte sa peine et bien fait sa merite.
    Test. 209 (mérite)