Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG, auteur cité dans le Littré

J. DE MEUNG (1240?-1305?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme J. DE MEUNG a été choisie.

353 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le roman de la Rose : Le trésor 1270-1275 109 citations
Le roman de la Rose : Testament 1270-1275 226 citations

Quelques citations de Jean Chopinel, dit Jean DE MEUNG

Voici un tirage aléatoire parmi ses 353 citations dans le Littré.

  1. Mès une remembrance m'espoente et affronte, Que qui plus tient de Dieu, plus a à rendre conte.
    Test. 258 (compte)
  2. Mes moult est grant vertu et très haute noblesce, Quant cuer [cœur] en jone aage à meürté s'adresce.
    Test. 12 (maturité)
  3. Et puis qu'un seul pechié mortel si nous encombre, Que feront cil et celles qui en ont fait sans nombre, Qui vivent en tenebres et en mort et en ombre ? Certes trop ont à faire, se Diex ne les descombre.
    Test. 1400 (décombrer)
  4. Ce voit l'en clerement miex que par ung cristal.
    Test. 524 (cristal)
  5. Car manjue [démangeaison] s'acoise, qui ung petit la grate.
    Test. 844 (accoiser)
  6. Oh com glorieux champion.
    Tr. 1178 (champion)
  7. Li filz Dieu glorieus, par li sien nom saintisme, Me doint, se il li plaist, par toute ceste rime, Li loer, moi sauver, edefier mon prisme [prochain].
    Test. 31 (sauver)
  8. Neis [même] cil qui du sien vivent le ramponent et huient ; Fols sont qui jusque lors à bien faire s'estuient.
    Test. 187 (huer)
  9. Si nous doit estre souvenable, Et à deux mains entreprenable, Pour la grant joie permanable Gaaigner, qui n'est pas en terre.
  10. Nettement tient son cuer qui ainsi le forbit.
    Test. 1364 (fourbir)
  11. Sepultures leur pavent leur cloistre et leur eglise De mainte bele tumbe polie, blanche et bise.
    Test. 1077 (paver)
  12. Ô glorieuse Trinité, Une essence et vraie unité En trois glorieuses personnes !
    Tr. 2 (essence)
  13. Home et fame s'estoient perduz par une pomme, N'amender ne pooient leur meffait par nul homme, Si prist Diex char humaine pour alegier la somme De leurs griés [péchés] qui estoient greigneurs que je ne nomme.
    Test. 132 (grief [2])
  14. Vierge très gracieuse de toute grace plaine… Clere estoile de mer, certaine tresmontaine, Maine nous et conduis en gloire souveraine.
    Test. 2117 (tramontane)
  15. Car si affectueusement Ne si très amoreusement Riens que je saiche ne me point.
  16. Et se li siens curez est tel que Diex le vueille… Fol sera, s'il guerpist tel molin, puis qu'il mueille.
    Test. 712 (moudre)
  17. Li un les lessent perdre [les femmes] par droite nonchalance, Li autre par bobant, li autre par enfance.
    Test. 469 (nonchalance)
  18. Cilz en peregrinacion Quant il fist du pain fraccion.
    Tr. 824 (fraction)
  19. Toute morsure venimeuse Garist celle croix precieuse En cuer qui la scet aiguisier.
    Tr. 627 (aiguiser)
  20. Toutes [les femmes] sunt par rains lées [larges], combien que maigres soient ; Ne sai qu'eles y boutent, ne qu'eles y emploient, Fors que viez peliçons, si com maintes gens croient.
    Test. 1221 (rein [1])