Pierre de MARIVAUX, auteur cité dans le Littré

MARIVAUX (1688-1763)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARIVAUX a été choisie.

938 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Arlequin poli par l'amour 1720 5 citations
Double inconstance 1723 29 citations
La seconde surprise de l'amour 1727 22 citations
La surprise de l'amour 1722 39 citations
La vie de Marianne 1731 11 citations
La Vie de Marianne, ou les aventures de Madame la comtesse de *** 1731 307 citations
Le jeu de l'amour et du hasard 1730 37 citations
Le legs 35 citations
Le paysan parvenu 1735 301 citations
Le préjugé vaincu 23 citations
L'épreuve 1740 22 citations
Les fausses confidences 1737 40 citations
Les serments indiscrets 1732 19 citations
L'heureux stratagème 19 citations

Quelques citations de Pierre de MARIVAUX

Voici un tirage aléatoire parmi ses 938 citations dans le Littré.

  1. Promettre et ne tenir mène les gens bien loin.
    Marianne, part. 1 (promettre)
  2. Il y a bien du monde ; on nous pousse ; que j'aie l'honneur de vous donnez la main pour plus de sûreté, madame.
    Pays. parv. 5<sup>e</sup> part. (pousser)
  3. Ils tournent dans une allée, moi dans le taillis.
    l'Heur. stratag. I, 12 (tourner)
  4. Il se fit un petit murmure qui m'était favorable.
    Marianne, 7<sup>e</sup> part. (murmure)
  5. Vous parlez de ce regard que je lui vis jeter sur elle : oh ! jamais je ne l'ai oublié ! cette œillade-là ne valait rien : il y avait quelque chose dedans qui n'était pas dans l'ordre.
    Fauss. confid. III, 2 (œillade [1])
  6. Bon jour, mon garçon, dit-elle, quand je l'abordai ; hé bien, comment te trouves-tu à Paris ?
    Paysan parvenu, 1re part. (garçon)
  7. Si les hommes savaient obliger, je crois qu'ils feraient tout ce qu'ils voudraient de ceux qui leur auraient obligation.
    Marian. part. 1 (obligation)
  8. Peut-être qu'à son ordinaire ce sera plus indisposition que maladie ; elle est extrêmement délicate.
    Pays. parv. 4<sup>e</sup> part. (indisposition)
  9. Ce secret-là n'est que de l'onguent miton mitaine.
    Surp. de l'amour, I, 2 (miton [3])
  10. Que tout ce que je vous dis là ne vous passe pas.
    Marianne, 6<sup>e</sup> part. (passer)
  11. Effectivement vous me paraissez rêveur, inquiet.
    le Legs, 10 (rêveur, euse)
  12. À peine es-tu débarqué que tu tournes la tête à de jolies filles.
    Pays. parv. t. I, 1re part. p. 47, dans POUGENS (débarquer)
  13. Je le jetai dans une voiture, et nous retournâmes à la maison.
    Fausses confid. I, 14 (jeter)
  14. Je ne sais pas pourquoi madame me donne mon congé : je n'ai point mérité ce traitement.
    Fauss. confid. I, 8 (traitement)
  15. J'ai rencontré près de l'hôtellerie une fille qui ne m'a pas aperçu, je pense, qui causait sur le pas d'une porte.
    l'Épreuve, 1 (pas [1])
  16. Les deux premiers [enfants] étaient au service ; ses revenus suffisaient à peine pour les y soutenir.
    Marianne, 9<sup>e</sup> part. (service)
  17. Jugez de ce qu'il devint à cette vision : elle le pétrifia.
    Marianne, 8<sup>e</sup> part. (pétrifier)
  18. J'aurais dit tout net : je suis le fils d'un paysan, si le mot de fils d'un homme de la campagne ne m'était pas venu.
    Pays. parv. 4<sup>e</sup> part. (venir)
  19. Marton, quel est donc cet homme qui vient de me saluer si gracieusement, et qui passe sur la terrasse ? est-ce à vous à qui il en veut ?
    Fauss. confid. I, 6 (vouloir [1])
  20. Et puis ma sœur par-ci, ma sœur par-là.
    Pays. parv. 1re part. (par [1])