Nicolas MALEBRANCHE, auteur cité dans le Littré

MALEBRANCHE (1638-1715)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MALEBRANCHE a été choisie.

214 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
De la Recherche de la vérité 1674 203 citations

Quelques citations de Nicolas MALEBRANCHE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 214 citations dans le Littré.

  1. Les traces du cerveau n'obéissent point à l'âme, elles ne s'effacent pas lorsqu'elle le souhaite : elles lui font au contraire violence, et l'obligent même à considérer sans cesse les objets, d'une manière qui l'agite et qui la trouble en faveur des passions.
    Rech. vér. v, 11 (trace)
  2. Il faut se tâter, se manier, se sonder, pour savoir qu'on est vain.
    Rech. vér. II, II, 6 (tâter)
  3. La moindre force est capable de les séparer [les deux moitiés de la sphère d'Otto de Guericke], lorsque l'air, étant rentré dans la sphère de cuivre, pousse les surfaces concaves et intérieures, autant que l'air de dehors presse les surfaces extérieures et convexes.
    Rech. vér. VI, II, 9 (presser)
  4. Quelques-uns même s'imaginent que le ton majeur n'est point différent du ton mineur, de sorte que le comma, qui en est la différence, leur est insensible.
    Recherche, VI, 4 (comma)
  5. Les idées que Dieu a eues [des êtres en les créant] ne sont point différentes de lui-même ; et ainsi toutes les créatures, même les plus matérielles et les plus terrestres, sont en Dieu, quoique d'une manière toute spirituelle que nous ne pouvons comprendre.
    Rech. vér. III, II, 5 (spirituel, elle)
  6. Il faut bien prendre garde à tempérer de telle manière la sensibilité de ses expressions que l'on ne fasse que rendre l'esprit plus attentif.
    Recherche, VI, 3 (sensibilité)
  7. Les démons se transforment quelquefois en anges de lumière.
    Rech. vér. II, III, 2 (transformer)
  8. En exprimant par des lignes ces mouvements, et en tirant à ces lignes des parallèles qui s'entrecoupent.
    Recherche, VI, I, 4 (entrecouper)
  9. Des crimes qui rompent la société, qui abrégent la vie, et qui déshonorent Dieu en toutes manières.
    Rech. vér. Éclairc. liv. I, t. IV, p. 110, dans POUGENS. (rompre)
  10. Qu'avons-nous tant faire de savoir si Saturne est environné d'un anneau ou d'un grand nombre de petites lunes, et pourquoi prendre parti là-dessus ?
    Rech. vér. IV, 7 (parti [3])
  11. L'exactitude de l'esprit n'a presque rien de pénible : ce n'est point une servitude comme l'imagination la représente.
    Rech. I, 1 (exactitude)
  12. Il faut que les sens et les passions se taisent, si l'on veut entendre la parole de la vérité.
    Rech. vér. IV, 11 (taire)
  13. Ceux qui ne veulent point se délasser avec moi peuvent passer outre ; il leur est permis, ils n'ont qu'à tourner la page.
    Rech. vér. IV, 13 (tourner)
  14. Il ne se fait dans ce cas, comme dans les mouvements contraires, qu'une permutation réciproque des mouvements, à cause de l'égalité des masses.
    Rech. vér. Lois des mouv. part. 2 (permutation)
  15. On ne connaît son âme que par le sentiment intérieur qu'on en a.
    Rech. vér. VI, II, 6 (sentiment)
  16. C'est Dieu même qui éclaire les philosophes dans les connaissances que les hommes ingrats appellent naturelles, quoiqu'elles ne leur viennent que du ciel.
    Rech. vér. III, II, 6 (naturel, elle)
  17. S'étant approché jusqu'au point qu'on appelle le foyer négatif de la loupe, c'est-à-dire un foyer pris de l'autre côté de la loupe.
    Rech. vér. éclairciss. sur l'optique, t. IV, p. 439, dans POUGENS. (négatif, ive)
  18. On est obligé de les mettre [des pièces] les unes sur les autres pour voir d'une manière plus sûre que par la vue si elles conviennent en grandeur.
    Rech. I, 6 (convenir)
  19. Il n'y a rien de plus consolant ni de plus instruisant tout ensemble pour un chrétien que la lecture des livres saints.
    Convers. chrét. VI (instruisant, ante)
  20. Je crois que ceux-là se trompent, qui pensent que la rébellion du corps n'est cause que des vices grossiers, tels que sont l'intempérance et l'impudicité ; et non de ceux qu'on appelle spirituels, comme l'orgueil et l'en vie.
    Rech. vér. Éclair. l. I, t. IV, p. 116, dans POUGENS. (spirituel, elle)