Nicolas MALEBRANCHE, auteur cité dans le Littré

MALEBRANCHE (1638-1715)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MALEBRANCHE a été choisie.

214 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
De la Recherche de la vérité 1674 203 citations

Quelques citations de Nicolas MALEBRANCHE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 214 citations dans le Littré.

  1. Comme on ne peut trouver deux visages qui se ressemblent entièrement, on ne peut trouver deux imaginations tout à fait semblables.
    Rech. vér. II, II, 1 (semblable)
  2. C'est une chose assez ordinaire à certaines personnes d'avoir, la nuit, des songes assez vifs pour s'en ressouvenir exactement lorsqu'ils sont réveillés.
    Rech. vér. II, 3, ch. dern. (songe [1])
  3. Toutes ces idées particulières ne sont que des participations de l'idée générale de l'infini.
    Rech. vér. III, 2<sup>e</sup> part. ch. 6 (participation)
  4. Retenons bien que les objets extérieurs ne renferment rien d'agréable ni de fâcheux.
    Rech. vér. I, 17 (retenir)
  5. Ceux qui ont lu Montaigne savent assez que cet auteur affectait de passer pour pyrrhonien, et qu'il faisait gloire de douter de tout.
    Rech. II, III, 5 (pyrrhonien, ienne)
  6. On n'étend l'esprit qu'en abrégeant ses idées.
    Rech. VI, II, 1 (étendre)
  7. Comme l'Écriture est faite pour les simples comme pour les savants, elle est pleine d'anthropologies.
  8. Le second défaut de ceux qui ont l'imagination forte et vigoureuse, est d'être visionnaires d'imagination, ou simplement visionnaires ; car on appelle du terme de fou ceux qui sont visionnaires des sens.
    Rech. vér. II, 3, 1 (visionnaire)
  9. Les médecins ne visitent point assez et ordonnent trop.
    Rech. vér. Éclairc. liv. III, t. IV, p. 241, dans POUGENS. (ordonner)
  10. M. Huyghens, dans son traité de la lumière, conclut par les éclipses des satellites de Jupiter, que la lumière se transmet environ six cent mille fois plus vite que le son.
    Rech. vér. Éclairc. sur la lum. t. IV, p. 341, dans POUGENS. (transmettre)
  11. Il est évident de tout ceci, que les sens ne nous sont donnés que pour la conservation de notre corps, et non pour apprendre la vérité.
    ib. I, 10 (sens [1])
  12. Ramassera-t-on tous les passages qui sont pour et contre ?
    Rech. vér. éclairc. liv. VI, t. IV, p. 299, dans POUGENS. (ramasser [1])
  13. Il faut conclure que les passions sont de l'ordre de la nature, puisqu'elles ne peuvent être de l'ordre de la grâce.
    Rech. vér. V, 1 (ordre)
  14. Ceux qui joignent le sublime au nouveau, le grand à l'extraordinaire, ne manquent presque jamais d'enlever et d'étourdir le commun des hommes, quand même ils ne diraient que des sottises.
    Rech. vér. v, 7 (enlever)
  15. On doit conclure de tout ceci, que les esprits créés seraient peut-être plus exactement définis, substances qui aperçoivent ce qui les touche ou les modifie, que de dire simplement que ce sont des substances qui pensent.
    Recherc. vér. rép. à Régis, ch. 2 (substance)
  16. Nul homme n'est à soi-même sa raison, sa lumière, sa sagesse ; si ce n'est peut-être lorsque sa raison est une raison particulière, sa lumière une fausse lueur, sa sagesse une folie.
    Rech. vér. éclair. liv. I, t. IV, p. 91, dans POUGENS. (son [1])
  17. Il y a certaines gens qui apprennent toute leur vie à parler, et qui devraient peut-être se taire toute leur vie.
    Rech. vér. V, 11 (taire)
  18. On avertit seulement que l'état du vieillard n'arrive pas précisément à soixante ou à soixante et dix ans ; que tous les vieillards ne radotent pas…
    Recherche, II, II, 1 (radoter)
  19. Il [Régis] me passe que Dieu agit toujours par les voies les plus simples.
    Rech. vér. Rép. à Régis, ch. 2 (passer)
  20. La principale chose que l'on trouve à redire dans la manière dont M. Descartes fait naître le soleil, les étoiles, la terre et tous les corps qui nous environnent, c'est qu'elle paraît contraire à ce que l'Écriture sainte nous apprend de la création du monde.
    Rech. VI, II, 4 (redire)