LOUIS XI, auteur cité dans le Littré

LOUIS XI (1423-1483)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LOUIS XI a été choisie.

563 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les cent nouvelles nouvelles, dites les cent nouvelles du roi Louis XI 1462 483 citations

Quelques citations de LOUIS XI

Voici un tirage aléatoire parmi ses 563 citations dans le Littré.

  1. Si c'estoit maladie contagieuse, vous ne seriez pas surement si près sans avoir des esclabotures.
    Nouv. XXVI (éclaboussure)
  2. Le lieu n'est grain [point du tout] honneste, il y fait trop puant.
    Nouv. LXXXVIII (grain)
  3. Il fut là laissé toute la belle nuit.
    Nouv. XXVII (beau ou bel, belle)
  4. La belle et douce et debonnaire sa femme, la face toute rosée, se print à trembler.
    Nouv. C (rosé, ée)
  5. Ce bahut me semble bien petit pour y mettre vos robes bien à l'aise sans les froisser.
    Nouv. XXVII (froisser)
  6. Il avoit si tres-grand haste de bien fournir son pourpoint [de manger], qu'il ne disoit mot.
    Nouv. LXXXIII (pourpoint)
  7. En ma petite ratelée [historiette].
    ib. XXIV (râtelée [2])
  8. Par la morbieu ! beau pere, vous ne partirez jamais d'ici, sinon les pieds devant, se vous ne confessez verité.
    Nouv. XXXII (pied)
  9. Je vous baille le grand congé et vous dis le grand adieu ; velà l'huis, prenez ce chemin.
    ib. 68 (adieu [2])
  10. M'avez-vous fait jouer à cligne-musette pour me faire ce desplaisir ?
    Nouv. LXXXVII (cligne-musette)
  11. Au rapport qu'il fit, il estoit fort malade, et, à la verité dire, aussi estoit-il bien piqué [amoureux].
    Nouv. XLVIII (piquer)
  12. Lors lui va conter, de chef en bout, l'avertissement et conseil.
    ib. XXVI (chef)
  13. [Sa grâce] n'estoit pas trop difficile de conquerre, tant estoit douce et pitiable.
    Nouv. XXXIV (pitoyable)
  14. Et pource que je vous vois plus feru [épris] que la chose ne vaut, vous ai pieçà voulu avertir.
    Nouv. XXXIII (férir)
  15. Il se laissa cheoir du haut de lui, menant très piteux deul, en regrettant sa bonne femme.
    Nouv. XLVII (haut, aute)
  16. Le soleil ses rayes envoyoit et despartoit dessus la terre peinte et bordée de belles fleurs.
    Nouvelles, XI (border)
  17. Il est en bref en la basse cour de son hostel descendu, où il trouva un valet qui le demonta de son cheval [l'aida à descendre et prit sa monture].
    Nouv. XVI (démonter)
  18. Elle fut avertie et informée du long et du large de la descouverture des amours de Girard et d'elle.
    Nouv. XXVI (découverture)
  19. Et, de bien venir [par bonheur], il n'y avoit qu'une paroi entre ces deux chambres.
    ib. LII (venir)
  20. Combien que les deux parties fussent despareillées [inégales], ce bon chevalier vainquit et rebouta ces quatre ribauds.
    Nouv. XCVIII (dépareiller)