LOUIS XI, auteur cité dans le Littré

LOUIS XI (1423-1483)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LOUIS XI a été choisie.

563 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les cent nouvelles nouvelles, dites les cent nouvelles du roi Louis XI 1462 483 citations

Quelques citations de LOUIS XI

Voici un tirage aléatoire parmi ses 563 citations dans le Littré.

  1. Ne voyez-vous autre façon pour la recouvrance de la santé de madame ?
    Nouv. XX (recouvrance)
  2. Elle, par la vertueuse et noble renommée de lui, en estoit très fort entachée [entichée].
    Nouv. XCVIII (entacher)
  3. Les femmes me plaisent bien autant et plus que vos chasses et volieres.
    Nouv. XXVI (volière)
  4. Le curé en sa defense et excuse parla en bref et dit…
    Nouv. XCVI (excuse)
  5. Ils sont si grands farceurs que, s'ils savent que j'ai esté malade, ils ne me feront que farcer.
    Nouv. LIX. (farceur, euse)
  6. Et jaçoit ce qu'il eust de coutume de bailler à plusieurs un recipé par escrit, toutefois il se fia bien de tant en la religieuse, que de bouche lui diroit ce qu'avoit à faire.
    Nouv. XX (récipé)
  7. Jure donc que jamais tu n'entreras en eglise nulle que ce soit.
    Nouv. V (nul, nulle)
  8. Il commença à crier assez haut en riant : ha ha formage ! jusques à deux ou trois fois, et puis il se pausoit un petit, recommençoit son ha ha formage.
    Contes, LXVI (pauser)
  9. Il n'avoit garde de dormir, tant estoient ses yeux empeschés de voir son contraire.
    Nouv. XXXVI (contraire)
  10. Ils vinrent arriver au village, où se faisait la dedicace et la generale feste du lieu [fête patronale].
    Nouv. XCVIII (dédicace)
  11. Voyant les peres et les meres prendre grand plaisir à voir leurs enfans jouer et faire souplesses et apertises.
    Nouv. C (souplesse)
  12. Maintenant a trois ans ou environ, qu'une assez bonne aventure advint à un chaperon fourré du Parlement de Paris.
    ib. LXVII (chaperon)
  13. Le lieu n'est grain honneste, il y fait trop puant.
    ib. LXXXVIII (faire [1])
  14. Au rapport qu'il fit, il estoit fort malade, et, à la verité dire, aussi estoit-il bien piqué [amoureux].
    Nouv. XLVIII (piquer)
  15. Et ne disoit jamais une parole, puisqu'il estoit en gogues, qu'elle n'apportast avec elle son ris.
    Nouv. 29 (gogue)
  16. L'amour dont leurs cœurs estoient entreliés et enlacés.
    Nouv. XCVIII (entre-lier (s'))
  17. Il auroit bel attendre.
  18. Et le plus abregement que faire se peut, le bailli comanda qu'on depeschast notre pauvre coquart.
    Nouv. 75 (abrégément)
  19. Voyant les peres et les meres prendre grand plaisir à voir leurs enfans jouer et faire souplesses et appertises.
    Nouv. C (apertise)
  20. Adonc leurs maris les firent defubler [décoiffer].
    Nouv. LX. (défubler)