Brunetto LATINI, auteur cité dans le Littré

LATINI (1210-1294)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LATINI a été choisie.

506 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Li livres dou trésor 1265 451 citations

Quelques citations de Brunetto LATINI

Voici un tirage aléatoire parmi ses 506 citations dans le Littré.

  1. Quicunques n'est fors et fiers [ferme] en sa loi et en sa religion, à peine puet estre loiaus hom ; car qui n'est loiaus vers son Dieu, comment sera il loiaus vers les homes ?
  2. Li autre [chevaux] sont roncin por somes porter.
    Trésor, p. 241 (roussin [1])
  3. La calors dou soleil.
    ib. p. 119 (soleil)
  4. Plus gracieus est uns petiz dons faiz isnelement [vite] que uns autres grans n'est qui est à paine donés.
    Trésor, p. 411 (gracieux, euse)
  5. Proposition universel, qui conclut saine conclusion.
    Trésor, p. 305 (proposition)
  6. Ainsi comme il [saint Paul] estoit persecuteres de l'Eglise, devint il puis vaissiaus de election.
    Trésor, p. 73 (persécuteur, trice)
  7. Magnificence vaut autant à dire comme grandor, et ce est une vertu qui noz fait acomplir les grans choses et nobles de grant afaire.
    Trésor, p. 397 (magnificence)
  8. Comment que ta parleure soit, ou par rime ou par prose, esgarde que ti dit ne soient maigre ne sec.
    ib. p. 482 (maigre [1])
  9. L'uevr [œuvre] speculative et de haute pensée est toz jors en pais et en tranquilité.
    Trésor, p. 329 (spéculatif, ive)
  10. Cil qui i faut [en choses de jeu et de solaz] est forestiers [grossier] et champestres.
    Trésor, p. 273 (forestier, ière)
  11. Et que ton ami soit un autre toi.
    Trésor, p. 322 (tu [1])
  12. Beatitude est chose ferme et estable.
    Trésor, p. 263 (stable)
  13. Li presteres aime plus son detor que ses detors lui, et maintes foiz se contorbe li detors quant il encontre son presteor, porce que il li sovient de ce que il li doit rendre.
    Trésor, p. 320 (prêteur, euse)
  14. Là où li feus a demoré longement, tozjors i seront les fumées.
    Trésor, p. 360 (fumée)
  15. Magnificence est une vertus qui oevre par richesces, grans dispenses et grans maisons.
    ib. p. 285 (magnificence)
  16. Grues sont oiseau qui volent à eschieles [bandes], en maniere de chevaliers qui vont en bataille.
    Trés. p. 215 (grue [1])
  17. Nabuchodonosor… le [Sedechias] prist, et li osta les iex hors de la teste.
    ib. p. 51 (œil)
  18. Vos demorez à faire justise de ces cruels parricides [Catilina et ses conjurés] qui vuelent la cité destruire.
    Trésor, p. 515 (parricide [1])
  19. Sains Bernars dit : mieus vaut troble or que reluisant coivre [cuivre].
    Trésor, p. 339 (trouble [2])
  20. Tes repos ne soit pas negligens.
    Trésor, p. 385 (négligent, ente)