Brunetto LATINI, auteur cité dans le Littré

LATINI (1210-1294)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LATINI a été choisie.

506 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Li livres dou trésor 1265 451 citations

Quelques citations de Brunetto LATINI

Voici un tirage aléatoire parmi ses 506 citations dans le Littré.

  1. Beatitude est chose ferme et estable.
    Trésor, p. 263 (stable)
  2. Il [le phénix] s'en va à un bon arbre savourous et de bone odor, et en fait un moncel où il fait le feu esprendre.
    Trés. p. 214 (monceau)
  3. Plusor ont gasté lor patrimoine par doner folement.
    Trésor, p. 418 (patrimoine)
  4. Largesce est le mileu entre avarice et prodigalité.
    Trésor, p. 272 (prodigalité)
  5. Lors estanche la moistour de la nue, qui maintenant devient blanche et legiere.
    Trés. p. 118 (moiteur)
  6. Et sachiez que ses gras [de l'autruche] est molt profitables à toutes dolors que on ait en ses membres.
    Trésor, p. 222 (gras, asse)
  7. Ne te chaut de grand maison ; car en petite maison pues tu [tu peux] mener roial vie.
    Trésor, p. 442 (royal, ale)
  8. Il [Luc l'évangéliste] sot [sut] bien le langage de Grece, et aucun dient qu'il fu proselites.
    Trésor, 76 (prosélyte)
  9. Philosophie est verais encerchemenz des choses naturels et des divines et des humaines, tant comme à homme est pooir d'entendre.
    Trésor, p. 4 (philosophie)
  10. Il [Tobie] ensevelissoit les mors de sa main ; puis avugla par le fien d'une arondele, qui li chaï ès els [yeux].
    Trés. p. 60 (hirondelle)
  11. Et por ce dient li plusor que tuit li home ont angles [anges], et ont prevost por aus [eux] garder.
    Trés. p. 20 (prévôt)
  12. Jà soit ce que ti dit [tes dits] ne soient biau ne gaires poli, se tu les proferes gentilment et de bele maniere et de biau deport, si seront il loé.
    Trésor, p. 363 (proférer)
  13. Si comme fist un pretor de Rome, quant il dist : si comme nostre ancestre pardonerent à cels de Cartage, tout autressi devons nos pardoner à cels de Grece.
    Trésor, p. 552 (préteur)
  14. Que tes mains soient netes de tout gaaing outre le loier dou commun [le salaire alloué par la commune].
    Trésor, p. 612 (net, ette,)
  15. Po [peu] se truevent de larges homes [hommes libéraux] qui soient riches, porce que richesce ne croist pas par doner, mais par amasser et par garder.
    Trésor, p. 285 (garder)
  16. Qui parole sophistiquement, il sera haïz de touz homes, et defaillans en toutes choses.
    Trésor, p. 357 (sophistiquement)
  17. Misericorde, remuement de fortune, peril.
    Trésor, p. 519 (remuement ou remûment)
  18. Felicités est une chose qui vient par vertu de l'ame, non pas dou cors.
    Trésor, p. 264 (félicité [1])
  19. Il n'est pas des vertus aussi comme des ars ; car qui veult estre bons en aucune art, il ne li convient autre chose que savoir la ; mais en vertu li savoirs n'est pas soffisanz sans l'uevre.
    ib. p. 269 (vertu)
  20. L'uevr [œuvre] speculative et de haute pensée est toz jors en pais et en tranquilité.
    Trésor, p. 329 (spéculatif, ive)