Brunetto LATINI, auteur cité dans le Littré

LATINI (1210-1294)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LATINI a été choisie.

506 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Li livres dou trésor 1265 451 citations

Quelques citations de Brunetto LATINI

Voici un tirage aléatoire parmi ses 506 citations dans le Littré.

  1. Aigue de mer est fort salée et tranchanz et poignanz, et por ce mondefie le ventre de flemme grosse et viscouse.
    Trésor, p. 174 (visqueux, euse)
  2. Contraire chose sont celes qui tout droit, front à front, sont l'une contre l'autre, si comme est froit contre chaut.
    Trésor, p. 535 (front)
  3. Quant li hom use sa vie en vices, il li semble trop grief le joug de vertu.
    Trésor, p. 343 (joug)
  4. …Comme est l'escaille d'un uef, qui enclost et enserre ce qui est dedanz.
    Trés. p. 110 (œuf)
  5. La participation de cels qui comunent ensemble en bien et en mal, et en marcheandise, et en user les uns avec les autres, seult [a coutume] estre commencemens d'amistié.
    Trésor, p. 313 (participation)
  6. Maintenant que li rois se porchace de faire son profit et laisse le bien dou pueple, il devient tirans, et sa tirannie n'est pas autre chose que corruption de sa signorie.
    Trésor, p. 313 (tyrannie)
  7. Et cil [l'aiglon] qui les oils [yeux] remue [en face du soleil], est refusez et gitez dou nif comme bastars.
    Trésor, p. 196 (refuser)
  8. Li solaus resplent ses rais parmi ces nues, et fait de son resplendissement un arc de quatre colors diverses.
    Trésor, p. 118 (resplendissement)
  9. Envieus est cil qui se courrouce et contriste de la prosperité et des biens des bons et des mauvais sans difference nule.
    Trésor, p. 301 (prospérité)
  10. La quinte lignie [des faucons] est girfalc, qui sormonte touz oisiaus de son grant.
    Trésor, p. 203 (gerfaut)
  11. Et sachiez que en flun de Nile est une maniere de delfins qui ont sor le dos une eschine autele comme soie, dont il ocient le cocodril.
    Trésor, p. 188 (scie)
  12. Li sentiers de rime est plus estroiz et plus fors [que la prose], si comme cil qui est clos et fermez de murs et de paliz, ce est à dire de poinz et de numbre et de mesure certaine, de quoi on ne puet ne ne doit trespasser.
    Trésor, p. 481 (rime)
  13. Après les grans dons viennent les rapines ; car, quant li hom devient poures et besoignous par doner, il est constreinz de prendre de l'autrui.
    Trésor, p. 418 (rapine)
  14. Li un sont isnel por courre, li autre sont fort por luitier.
    Trésor, p. 373 (lutter)
  15. Brebis recognoist son fil au baeler seulement.
    Trésor, p. 229 (bêler)
  16. Vertus corront et gaste par po [peu] et par trop, et si se conserve et maintient par la meenneté.
    Trésor, p. 267 (trop)
  17. Et sor tout ce doit li parleres [l'orateur] user moz propres biaus et acostumez.
    Trésor, p. 521 (propre)
  18. Fui laid gaaing comme perte.
    Trésor, p. 362 (gain)
  19. Et sachiez que ses gras [de l'autruche] est molt profitables à toutes dolors que on ait en ses membres.
    Trésor, p. 222 (gras, asse)
  20. Vertus moral est devisée en quatre membres, ce sont prudence, atemprance, force et justise.
    ib. p. 345 (prudence)