Brunetto LATINI, auteur cité dans le Littré

LATINI (1210-1294)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LATINI a été choisie.

506 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Li livres dou trésor 1265 451 citations

Quelques citations de Brunetto LATINI

Voici un tirage aléatoire parmi ses 506 citations dans le Littré.

  1. Li hom fors veraiement sostient molt de choses terribles et de grans outrages por enprendre ce que convient et por laissier ce que est à laissier.
    Trés. p. 300 (fort, orte)
  2. Li corages, à cui tels choses [les passions] nuisent, à peine puet veoir point de verité.
    Trésor, p. 409 (point [1])
  3. David prophetisa par seule interpretation de Dieu et du Saint Esprit, qui li enseigna à dire toute sa naissance [du Christ].
    Trésor, p. 54 (interprétation)
  4. Se il met en ordre la dignité des choses selonc lor nature.
    Trésor, p. 347 (mettre)
  5. Li tiers commandemens dit. Soviegne toi de saintefier les sabbas.
    Trésor, p. 78 (sanctifier)
  6. Se il a la marghe, donc fu il navrez.
    Trésor, p. 540 (marque)
  7. Sains Bernars dit : mieus vaut troble or que reluisant coivre [cuivre].
    Trésor, p. 339 (trouble [2])
  8. Envieus est cil qui se courrouce et contriste de la prosperité et des biens des bons et des mauvais sans difference nule.
    Trésor, p. 301 (prospérité)
  9. Generaument plus sont de cils qui se repentent de trop doner que de trop restreindre.
    Trésor, p. 418 (restreindre)
  10. Cil qui cuide gaaigner gloire par fause demonstrance ou par paroles faintes.
    Trésor, p. 451 (feindre)
  11. Prophetie est en quatre manieres : ou en faiz, ou en diz, ou en visions, ou en songe.
    Trésor, p. 54 (prophétie)
  12. Une partie [des hommes] va flotant, car une fois fait bien et autre mal.
    Trésor, p. 400 (flotter)
  13. Ne savoir plus que ne t'est besoing de savoir, mais pene toi de savoir à sobrieté, c'est poi ne trop.
    ib. p. 172 (sobriété)
  14. Comment que ta parleure soit, ou par rime ou par prose, esgarde que ti dit ne soient maigre ne sec.
    ib. p. 482 (maigre [1])
  15. Et sachiez que singesce porte deus filz.
    ib. (singe)
  16. Veuls tu bien savoir, enseigne ; car ainsi se preste doctrine ; se ele est espandue, croist, et se ele est teuue, descroit.
    Trésor, p. 367 (prêter)
  17. Citoles et violes font moult melodies ; mais andeus [toutes les deux] sormonte langue soef.
    Trésor, p. 356 (langue)
  18. En la riviere du Nit naissent oisiau qui sont resemblable as cigoignes, lesquels on apele ibes, qui ne quierent se petit poisson non, ou oes [œufs] de serpens et autres bestes morticines qui soient entor la riviere.
    Trés. p. 212 (ibis)
  19. Il n'est mie possible que universel regle soit mise ne maintenue en chascune chose partie.
    Trés. 304 (règle)
  20. Por ces raisons proverent li sage, que la lune emprunte dou soleil la lumiere resplendissant qui vient jusqu'à nos.
    Trésor, p. 139 (prouver)