Antoine HOUDAR de LA MOTTE, auteur cité dans le Littré

LAMOTTE (1672-1731)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LAMOTTE a été choisie.

277 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Fables 1719 129 citations
Inès de Castro 1723 15 citations
Odes 1707-1720 65 citations

Quelques citations de Antoine HOUDAR de LA MOTTE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 277 citations dans le Littré.

  1. Les plus affreux périls ne sauraient m'ébranler.
    Inès, IV, 2 (ébranler)
  2. Le faux zèle prend la défense Des crimes qu'il a consacrés.
    Odes, t. I, p. 110, dans POUGENS (zèle)
  3. Rien ne charme à la continue.
    Fabl. II, 5 (continu, ue)
  4. Eh oui vraiment, tu es servante, je suis valet, nous nous connaissons de reste.
    Matr. d'Éphèse, sc. 13 (reste)
  5. Si Mme Dacier m'avait donné plus souvent occasion à de pareils aveux, je l'aurais toujours saisie de bon cœur.
    Réflex. sur la critique, 160 (le, la, les [2])
  6. Sans cesse il [l'esprit] s'efforce, il s'anime, Pour sonder ce profond abîme, Il épuise tout son pouvoir ; C'est vainement qu'il s'inquiète ; Il sent qu'une force secrète Lui défend de se concevoir.
    Odes, l'Homme. (concevoir)
  7. …bien tôt mille jaseurs Adoptent son avis comme loi souveraine, Et ce torrent de rediseurs Grossit si fort qu'il nous entraîne.
    Fabl. V, 15 (rediseur, euse)
  8. Prêt à choir où le vent le pousse, Le fruit menaçait de quitter.
    Fabl, I, 10 (quitter)
  9. Son prédiseur, qu'il s'en va consulter, Fait son thème, étudie…
    Fabl. IV, 11 (prédiseur)
  10. Le rocher traversé, se présente un abîme.
    Fabl. IV, 13 (traversé, ée)
  11. Mes inhumaines sœurs sont d'autant plus cruelles, Qu'elles le sont par piété.
    Odes, t. I, p. 500, dans POUGENS (cruel, elle)
  12. Du langage c'est abuser Que de parler pour ne rien dire.
    Fabl. III, 8 (parler [1])
  13. Mais ce goût du beau, c'est peut-être Moins ce qui nous le fait connaître Que ce qui nous le fait sentir.
    Odes, t. I, p. 251, dans POUGENS (goût)
  14. Que de terres encor restent à découvrir ! La fiction surtout est un pays immense.
    Fabl. IV, 3 (fiction)
  15. Aboiard n'était pas dans son accès farouche : Les plus brutaux ont leurs instants.
    Fabl. III, 15 (instant [2])
  16. Je ne prétends pas qu'il ne puisse y avoir de l'invention et du sel dans le choix des circonstances qu'on substitue à celles de l'ouvrage parodié.
    Disc. à l'occasion de la trag. d'Inès, p. 508 (parodié, ée)
  17. Ce qu'un autre nous dit se grave sur le sable ; Ce que nous nous disons se grave sur l'airain.
    Fables, IV, 19 (graver)
  18. L'enchâssure de ces écrits en augmentera le prix.
    dans DESFONTAINES (enchâssure)
  19. Heureux cent fois l'auteur avec qui l'on s'oublie !
    Odes, t. I, p. 335, dans POUGENS (oublier)
  20. Prenons la taupe pour arbitre ; Comme Thémis elle est sans yeux, L'air grave et robe noire ; on ne peut choisir mieux.
    Fabl. III, 14 (taupe)