Antoine HOUDAR de LA MOTTE, auteur cité dans le Littré

LAMOTTE (1672-1731)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LAMOTTE a été choisie.

277 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Fables 1719 129 citations
Inès de Castro 1723 15 citations
Odes 1707-1720 65 citations

Quelques citations de Antoine HOUDAR de LA MOTTE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 277 citations dans le Littré.

  1. D'une estime contemporaine Mon cœur eût été plus jaloux.
    Ode sur la réputation. (contemporain, aine)
  2. Ces petits soins, la grande affaire Et le grand savoir des amants.
    Odes, t. I, p. 455, dans POUGENS (soin)
  3. Le singe, comme secrétaire, En bonne forme mit l'affaire.
    Fables, III, 11 (forme)
  4. Le fabuleux a dans cette matière tous les droits de la vérité.
    Disc. sur la fable (fabuleux, euse)
  5. Allons, allons, rêvez vous-même à votre tour, l'amour est si inventif.
    Minutolo, sc. 1 (inventif, ive)
  6. Tantôt, dans chaque strophe, à l'exemple d'Horace, J'aime un accord moins répété, Et qu'après un grand vers elle tombe avec grâce Par un vers plus précipité.
    Odes, t. I, p. 339, dans POUGENS (précipité, ée)
  7. Les plus affreux périls ne sauraient m'ébranler.
    Inès, IV, 2 (ébranler)
  8. Aboiard n'était pas dans son accès farouche : Les plus brutaux ont leurs instants.
    Fabl. III, 15 (instant [2])
  9. La vaste cruauté des Romains.
    dans DESFONTAINES (vaste)
  10. Apprends qu'en ce bas monde Il vaut mieux plaire que servir.
    Fabl. I, 7 (plaire)
  11. Franchement, vous ne pouviez pas prendre plus mal votre temps.
    Minutolo, sc. 3 (temps)
  12. Eh oui vraiment, tu es servante, je suis valet, nous nous connaissons de reste.
    Matr. d'Éphèse, sc. 13 (reste)
  13. Les vœux sont enfants de la crainte.
    Fabl. I, 8 (vœu)
  14. À quelque prix que ce puisse être, Sauve-moi l'affront d'ennuyer.
    Odes, t. I, p. 155, dans POUGENS (ennuyer)
  15. Sur l'aile du temps amenée, La vieillesse arrive étonnée De nous trouver encore enfants.
    Odes, t. I, p. 268, dans POUGENS (vieillesse)
  16. Cette acquisition vous tient-elle bien au cœur ?
    Magnifique, I, 4 (tenir)
  17. Entre nous, le désespoir de ta maîtresse commence à battre en retraite.
    Matr. d'Éphèse, sc. 13 (retraite [1])
  18. Qui forgea le soc était sage ; Et qui fit l'épée était fou.
    Fabl. III, 14 (soc)
  19. Plus la nuit jalouse redouble, Plus nos yeux tâchent de s'ouvrir ; D'une ignorance curieuse Notre âme, esclave ambitieuse, Cherche encore à se pénétrer.
    Odes, l'homme (pénétrer)
  20. Les grands sont friands d'horoscope ; Ils pensent que leur sort est écrit dans les cieux.
    Fabl. V, 12 (friand, ande)