Antoine HOUDAR de LA MOTTE, auteur cité dans le Littré

LAMOTTE (1672-1731)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LAMOTTE a été choisie.

277 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Fables 1719 129 citations
Inès de Castro 1723 15 citations
Odes 1707-1720 65 citations

Quelques citations de Antoine HOUDAR de LA MOTTE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 277 citations dans le Littré.

  1. Une vie est souvent heureuse ou malheureuse Par les endroits qu'on n'en voit pas.
    Fabl. II, 5 (vie [1])
  2. … Ah ! malheureux, ah ! traître, Qu'as-tu fait là ? dit-il au déplanteur ; Ces arbres auraient fait le plaisir de ton maître.
    Fabl. IV, 11 (déplanteur)
  3. Quoi ! c'est donc pour mon fils que vous vous réservez !
    Inez, III, 3 (réserver)
  4. Sous le brillant rempart d'une forte cuirasse.
    dans DESFONTAINES (rempart)
  5. Qui croit mourir se tient sur le qui-vive.
    Fabl. II, 20 (qui-vive)
  6. Nos chiens font amitié, dans la patte on se touche.
    Fabl. III, 15 (toucher [1])
  7. Qui, c'est être inventeur que si bien copier.
    Fables, I, 2 (copier)
  8. Je suis ravi de savoir vos petites intentions ; vous voyez les miennes.
    Calendrier des vieill. sc. 2 (petit, ite)
  9. Un vieillard qui succombe au poids de ses années, Peut-il troubler ici vos belles destinées ?
    Zaïre, III, 6 (troubler)
  10. Cet estomac était amoureux du ragoût, De potages farcis et de fines entrées.
    Fabl. III, 18 (entrée)
  11. Un ennemi nuit plus que cent amis ne servent.
    Fabl. v, 4 (ennemi, ie)
  12. Un Breton qui ne boit point, Un Gascon tout bête, Un Normand franc de tout point, Un Picard sans tête ; Va-t'en voir s'ils viennent, Jean, Va-t'en voir s'ils viennent.
    Chanson faite aux eaux de Forges (voir)
  13. De piquants entremets, sophistiques denrées, Qui font à l'appétit survivre encor le goût.
    Fables, III, 18 (sophistique)
  14. Puis, bistouris en danse ; enfin la fièvre prend ; Tout le corps y succombe, et le voilà mourant.
    Fabl. III, 18 (danse)
  15. Le vaisseau heurte un roc et se brise à leurs yeux, Et la mer abîma toute la singerie.
    Fabl. II, 6 (singerie)
  16. La Providence est la commune mère ; Fiez-vous-y, mais ne la tentez pas.
    Fabl. II, 16 (tenter [1])
  17. De repartie en repartie Chacun se quitte en s'outrageant.
    Fabl. III, 17 (repartie)
  18. L'une [source] à flots résonnants tombait dans la campagne.
    Fabl. III, 7 (résonnant, ante)
  19. Fausse louange plaît, et l'orgueil la seconde.
    Fables, II, 1 (louange)
  20. Franchement, vous ne pouviez pas prendre plus mal votre temps.
    Minutolo, sc. 3 (temps)