Antoine HOUDAR de LA MOTTE, auteur cité dans le Littré

LAMOTTE (1672-1731)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LAMOTTE a été choisie.

277 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Fables 1719 129 citations
Inès de Castro 1723 15 citations
Odes 1707-1720 65 citations

Quelques citations de Antoine HOUDAR de LA MOTTE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 277 citations dans le Littré.

  1. Et les Muses toujours pudiques Chassent les poëtes cyniques De qui le vin est l'Apollon.
    Odes, t. I, p. 266, dans POUGENS (pudique)
  2. Cette acquisition vous tient-elle bien au cœur ?
    Magnifique, I, 4 (tenir)
  3. Je ne prétends pas qu'il ne puisse y avoir de l'invention et du sel dans le choix des circonstances qu'on substitue à celles de l'ouvrage parodié.
    Disc. à l'occasion de la trag. d'Inès, p. 508 (parodié, ée)
  4. Si Mme Dacier m'avait donné plus souvent occasion à de pareils aveux, je l'aurais toujours saisie de bon cœur.
    Réflex. sur la critique, 160 (le, la, les [2])
  5. Mais dès le premier jour il semble Que le couple encagé ne s'aime plus si fort.
    Fabl. IV, 21 (encagé, ée)
  6. Jamais un mot d'amour n'est sorti de sa bouche.
    Inès de Castro, I, 3 (mot)
  7. [Un envieux] Rongé par sa propre malice, Il a nos beautés pour supplice, Et nos fautes pour aliment.
    Odes, t. I, p. 270, dans POUGENS (rongé, ée)
  8. Chacun a ses mœurs de parade ; Tout est masque et déguisement ; Tout ment : Ce monde n'est que mascarade.
    l'Amante difficile, vaudev. final. (mascarade)
  9. Eh oui vraiment, tu es servante, je suis valet, nous nous connaissons de reste.
    Matr. d'Éphèse, sc. 13 (reste)
  10. L'âne, excellent sonneur, Misène d'Arcadie, Devait appeler Mars, et, par sa voix hardie, Rendre le combat plus sanglant.
    Fabl. II, 18 (sonneur)
  11. Si le mari est un bon défunt, je suis un bon vivant, moi.
    Matr. d'Éph. sc. 15 (vivant, ante)
  12. De piquants entremets, sophistiques denrées, Qui font à l'appétit survivre encor le goût.
    Fables, III, 18 (sophistique)
  13. Est toujours bien fêté celui chez qui l'on mange.
    Fabl. v, 11 (fêté, ée)
  14. De cette étude opiniâtre Quel charme le rend idolâtre ? C'est qu'il s'oublie, et c'est assez.
    Odes, t. I, p. 284, dans POUGENS (oublier)
  15. L'assassin l'entendit et trembla pour sa peau.
    Fabl. I, 8 (peau)
  16. …La dépendance irrite, Quand on n'estime pas ceux qui donnent la loi.
    Fables, I, 10 (dépendance)
  17. …Qui suit toujours une règle à la lettre, En viole souvent l'esprit.
    Fabl. III, 13 (lettre)
  18. De se faire tirer certain homme eut envie ; Chacun veut être peint une fois en sa vie.
    Fabl. IV, 4 (tirer)
  19. Que je te hais, dit-elle, en embrassant le sire ! Contraste assez plaisant du faire avec le dire.
    Fab. V, 20 (faire [2])
  20. Ce qu'on se défend sous un nom, On se le permet sous un autre.
    Fabl. I, 8 (nom)