Antoine HOUDAR de LA MOTTE, auteur cité dans le Littré

LAMOTTE (1672-1731)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LAMOTTE a été choisie.

277 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Fables 1719 129 citations
Inès de Castro 1723 15 citations
Odes 1707-1720 65 citations

Quelques citations de Antoine HOUDAR de LA MOTTE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 277 citations dans le Littré.

  1. Si le mari est un bon défunt, je suis un bon vivant, moi.
    Matr. d'Éph. sc. 15 (vivant, ante)
  2. Je ne le conçois point, donc il est impossible, Vrai syllogisme d'ignorant.
    Fabl IV, 17 (concevoir)
  3. Et, livrant au plaisir une ardente jeunesse, Tu crains d'être sage trop tôt.
    Odes, t. I, p. 370, dans POUGENS (tôt)
  4. Je craindrais toujours que le dol Ne m'en dépossédât sous ombre de justice, Et qu'un jour le maître du sol Ne revendiquât l'édifice.
    dans DESFONTAINES (dol [1])
  5. Les plus affreux périls ne sauraient m'ébranler.
    Inès, IV, 2 (ébranler)
  6. Le rocher traversé, se présente un abîme.
    Fabl. IV, 13 (traversé, ée)
  7. Tantôt, dans chaque strophe, à l'exemple d'Horace, J'aime un accord moins répété, Et qu'après un grand vers elle tombe avec grâce Par un vers plus précipité.
    Odes, t. I, p. 339, dans POUGENS (précipité, ée)
  8. Et si le sceau de la victoire N'eût consacré ces demi-dieux, Alexandre aux yeux du vulgaire N'aurait été qu'un téméraire, Et César qu'un séditieux.
    Odes, t. Ier, p. 143, dans POUGENS (séditieux, euse)
  9. Ce qu'un autre nous dit se grave sur le sable ; Ce que nous nous disons se grave sur l'airain.
    Fables, IV, 19 (graver)
  10. Les autres encor de gruger En enrageant ; cela console.
    Fabl. I, 17 (gruger)
  11. Une nuit détruisit Pergame.
    Odes, t. I, p. 347, dans POUGENS (détruire)
  12. Que je te hais, dit-elle, en embrassant le sire ! Contraste assez plaisant du faire avec le dire.
    Fab. V, 20 (faire [2])
  13. Vaincue, elle [notre âme] ne peut se rendre, Et ne saurait ni se comprendre, Ni consentir à s'ignorer.
    Odes, l'Homme. (comprendre)
  14. Il n'y a pas de jours que les billets ne trottent ; c'est moi qui suis le courrier.
    Minutolo, sc. 10 (trotter)
  15. Apprenez seulement ce que savait Socrate : Sachez que vous ne savez rien.
    Fabl. IV, 17 (savoir [1])
  16. L'autre [Charybde], dans sa soif renaissante, Engloutit la mer mugissante, Qu'elle revomit à l'instant.
    Odes, t. I, p. 324, dans POUGENS (revomir)
  17. Qui forgea le soc était sage ; Et qui fit l'épée était fou.
    Fabl. III, 14 (soc)
  18. D'une estime contemporaine Mon cœur eût été plus jaloux.
    Ode sur la réputation. (contemporain, aine)
  19. Qui, c'est être inventeur que si bien copier.
    Fables, I, 2 (copier)
  20. Vive des passions l'éloquence soudaine !
    Fabl. III, 4 (soudain, aine)