Antoine HOUDAR de LA MOTTE, auteur cité dans le Littré

LAMOTTE (1672-1731)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LAMOTTE a été choisie.

277 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Fables 1719 129 citations
Inès de Castro 1723 15 citations
Odes 1707-1720 65 citations

Quelques citations de Antoine HOUDAR de LA MOTTE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 277 citations dans le Littré.

  1. Chacun a ses mœurs de parade ; Tout est masque et déguisement ; Tout ment : Ce monde n'est que mascarade.
    l'Amante difficile, vaudev. final. (mascarade)
  2. Le temps, de tout souverain maître, Fait périr tout ce qu'il voit naître ; Il n'épargne que les beaux vers.
    Odes, t. I, p. 137, dans POUGENS (épargner)
  3. Elle était femme et, partant, curieuse ; L'œil toujours sur sa boîte, on la voit soucieuse.
    Fabl. IV, 7 (curieux, euse)
  4. Si le bonheur des dieux est de voir, de connaître, Celui de l'homme est de sentir.
    Odes, t. I, p. 336, dans POUGENS (sentir)
  5. Tu le sais ; chaque fois que j'aime, Je pense que c'est pour toujours.
    Odes, t. I, p. 454, dans POUGENS (toujours)
  6. Tout y régente, et c'est là qu'à bon titre Les ânes mêmes sont docteurs.
    Fabl. I, 2 (régenter)
  7. Rien n'est long que le superflu, Dicte-moi ce que je dois dire, Et ne me laisse rien écrire Qui ne soit digne d'être lu.
    Odes, t. I, p. 181, dans POUGENS (long, ongue)
  8. … Ah ! malheureux, ah ! traître, Qu'as-tu fait là ? dit-il au déplanteur ; Ces arbres auraient fait le plaisir de ton maître.
    Fabl. IV, 11 (déplanteur)
  9. Il me paraît si raisonnable de la pourvoir, que je la choisis pour moi-même.
    Calendr. des vieill. sc. 2 (pourvoir)
  10. La face de la mer se ride et se noircit.
    dans DESFONTAINES (rider [1])
  11. Aussitôt de ses cent trompettes La messagère des poëtes Va l'annoncer à l'univers.
    Odes, t. I, p. 416, dans POUGENS (trompette [1])
  12. Il semble qu'à ce qu'il imite, Ajoutant un nouveau mérite, Il le crée encor une fois.
    Od. t. I, p. 360, dans POUGENS (imiter)
  13. Votre crime aujourd'hui m'éclaire sur le mien.
    Inès, III, 6 (éclairer)
  14. Offres, soins obligeants, compliments faits au tour.
    Fabl. IV, 16 (tour [2])
  15. Je ne le conçois point, donc il est impossible, Vrai syllogisme d'ignorant.
    Fabl IV, 17 (concevoir)
  16. Ce mot va paraître un blasphème à l'idolâtre préjugé.
    Odes, t. I, p. 360, dans POUGENS (préjugé [2])
  17. Croyez-moi, monsieur, ne troublons point le repos des morts.
    Matr. d'Eph. sc. 8 (troubler)
  18. De piquants entremets, sophistiques denrées, Qui font à l'appétit survivre encor le goût.
    Fables, III, 18 (sophistique)
  19. Les autres encor de gruger En enrageant ; cela console.
    Fabl. I, 17 (gruger)
  20. Vos plaisirs nous coûtent la vie ; Rois, serons-nous toujours des grenouilles pour vous ?
    Fabl. III, 5 (grenouille)