Jean de LA BRUYÈRE, auteur cité dans le Littré

LA BRUYÈRE (1645-1696)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LA BRUYÈRE a été choisie.

3150 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Caractères de Théophraste traduits du grec, avec les Caractères ou les mœurs de ce siècle 1688-1696 3032 citations

Quelques citations de Jean de LA BRUYÈRE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3150 citations dans le Littré.

  1. Il est instruit de la guerre des géants ; il débrouille même l'horrible chaos des deux empires, le babylonien et l'assyrien ; il connaît à fond les Égyptiens et leurs dynasties.
  2. Ils [certains hommes] n'ont pas, si j'ose le dire, deux pouces de profondeur ; si vous les enfoncez, vous rencontrez le tuf.
  3. Pour vous, dit Euthyphron, vous êtes riche, ou vous devez l'être : dix mille livres de rentes et en fonds de terre, cela est beau, cela est doux, et l'on est heureux à moins ; tandis que lui qui parle ainsi a cinquante mille livres de revenu, et croit n'avoir que la moitié de ce qu'il mérite.
  4. Peut-être que moi qui existe n'existe ainsi que par la force d'une nature universelle qui a toujours été telle que nous la voyons, en remontant jusqu'à l'infinité des temps ; mais cette nature, ou elle est seulement esprit, et c'est Dieu ; ou elle est matière, et ne peut par conséquent avoir créé mon esprit.
  5. L'habile homme est celui qui entend ses intérêts.
  6. Vous êtes vieilli : voudriez-vous que je crusse que vous êtes baissé ?
  7. Le souvenir de la jeunesse est tendre dans les vieillards ; ils aiment les lieux où ils l'ont passée…
  8. Il est utile de cadrer aux autres.
  9. Il ne faut rien de moins dans les cours qu'une vraie et naïve impudence pour réussir.
    VIII (réussir)
  10. L'on peut s'enrichir dans quelque art, ou dans quelque commerce que ce soit, par l'ostentation d'une certaine probité.
  11. Le ciel tout d'un coup s'ouvre en leur faveur [de certaines familles] ; les biens, les honneurs, les dignités fondent sur elles à plusieurs reprises.
  12. Quel homme on aurait pu faire de ces deux comiques [Térence et Molière] !
  13. Ils ne sont pas les satellites de Jupiter, je veux dire ceux qui pressent et qui entourent le prince…
    VIII (jupiter)
  14. [Une arme de luxe] c'est une pièce de cabinet, que l'on montre aux curieux, qui n'est pas d'usage, qui ne sert ni à la guerre, ni à la chasse.
    III (pièce)
  15. Dix têtes viennent ab intestat partager sa succession.
  16. Le plaisir de la société entre amis se cultive par une ressemblance de goût sur ce qui regarde les mœurs, et par quelque différence d'opinions sur les sciences.
  17. Qu'ils se contentent d'être gourmets ou coteaux.
    IX. (coteau)
  18. L'un [Corneille] élève, étonne, maîtrise, instruit ; l'autre [Racine] plaît, remue, touche, pénètre.
  19. Entre le bon sens et le bon goût, il y a la différence de la cause à son effet.
  20. L'homme est né menteur… voyez le peuple, il controuve, il augmente, il charge par grossièreté et par sottise.