Noël LEBRETON, sieur de HAUTEROCHE, auteur cité dans le Littré

HAUTEROCHE (1617-1707)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme HAUTEROCHE a été choisie.

357 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Crispin médecin 1674 68 citations
Crispin musicien 1674 16 citations
Le Cocher supposé 1684 37 citations
Le deuil 1672 31 citations
Les apparences trompeuses 1672 38 citations
Les Bourgeoises de qualité 1690 56 citations
Les Nobles de province 1678 39 citations
L'Esprit follet ou La Dame invisible 1684 35 citations

Quelques citations de Noël LEBRETON, sieur de HAUTEROCHE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 357 citations dans le Littré.

  1. Lorsque le cœur est pris, on n'écoute plus rien.
    Espr. follet, I, 7 (pris, ise)
  2. C'est pourtant grand' pitié, qu'on oblige une fille D'épouser un couvent par raison de famille.
    Appar. tromp. I, 2 (raison)
  3. Adieu, monsieur, mettez-vous en tête que vous n'aurez jamais ma fille.
    Crisp. médec. I, 3 (mettre)
  4. Le carrosse est doublé d'un velours à ramage.
    Bourg de qualité, I, 2 (ramage [1])
  5. Vous avez mauvaise grâce de parler de la sorte.
    Crisp. médec. III, 6 (grâce)
  6. Or çà, voyons si ce que je projette Peut être apparemment une honnête défaite.
    ib. sc. 4 (défaite)
  7. Et moi, Morille, je rôdais autour d'ici, pour voir si je pourrais te rencontrer.
    Cocher supp. sc. 1 (rôder)
  8. La tricherie enfin va toujours à son maître.
    Soup. mal apprêté, sc. 1 (tricherie)
  9. Je veux dire que tu es un coquin fieffé.
    Cocher supposé, sc. 18 (fieffé, ée)
  10. Des chiffres à l'entour et de grands écussons, Qui par divers quartiers nous marquent les maisons Des illustres aïeux dont est sorti Lisandre.
    Bourg. de qual. I, 2 (quartier)
  11. Je vais me rafraîchir un peu la gargamelle.
    Amant qui trompe, dans LE ROUX, Dict. comique (gargamelle)
  12. Comme il faut peu de chose à le mécontenter, Le prendre au dépourvu ce serait tout gâter.
    Crisp. mus. IV, 4 (dépourvu, ue)
  13. C'est une étrange chose, que d'être obligé de ne manger que d'un pain, l'on s'en ennuie à la fin.
    Crisp. médec. II, 1 (pain)
  14. Viens, viens, que je t'ajuste de toutes pièces.
    Crispin médecin, III, 1 (pièce)
  15. Je le tiens là-dessus un grand hâbleur…
    le Soup. mal apprêté, sc. 6 (hâbleur, euse)
  16. L'Auvergne est justement ce qu'il faut à ma sœur.
    Bourg. de qualité, III, 1 (justement)
  17. Il est vrai, jusqu'ici je n'ai point fait d'amants ; Mais je n'ai point encor passé le temps d'en faire.
    Bourg. de qualité, I, 5 (faire [1])
  18. Comme Julie va pour heurter, elle rencontre Hilaire qui aveint son passe-partout.
    le Cocher, 15 (aveindre)
  19. Ma fille assurément n'est point une stupide ; Mais dans son procédé je la trouve candide.
    l'Amant qui ne flatte point, IV, 3 (candide)
  20. Parbleu, pour un moment laissez-nous en repos, Afin que nous puissions nous dire quatre mots.
    les Appar. tromp. I, 9 (quatre)