Noël LEBRETON, sieur de HAUTEROCHE, auteur cité dans le Littré

HAUTEROCHE (1617-1707)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme HAUTEROCHE a été choisie.

357 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Crispin médecin 1674 68 citations
Crispin musicien 1674 16 citations
Le Cocher supposé 1684 37 citations
Le deuil 1672 31 citations
Les apparences trompeuses 1672 38 citations
Les Bourgeoises de qualité 1690 56 citations
Les Nobles de province 1678 39 citations
L'Esprit follet ou La Dame invisible 1684 35 citations

Quelques citations de Noël LEBRETON, sieur de HAUTEROCHE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 357 citations dans le Littré.

  1. Je crains bien que ce ne soit ton maître. - Qu'importe ? il s'en faut tirer.
    Crisp. médec. II, 7 (tirer)
  2. Oui, madame Toinon est toujours mordicante.
    Crispin mus. dans LE ROUX, Dict. comique. (mordicant, ante)
  3. Ou de force ou de gré, nous verrons ce que c'est.
    Espr. foll. II, 4 (gré)
  4. Il faut songer bien vite à me médeciner.
    Nobles de province, II, 4 (médeciner)
  5. Mettons les fers au feu, tout nous est favorable.
    Bourg. de qualité, I, 7 (fer [1])
  6. Monsieur mon père, on me voit le cul de tous les côtés [je suis en guenilles].
    Crispin médecin, I, 6 (cul ou cu)
  7. Ici dans un quartier farci de bourgeoisie.
    Bourg. de qualité, v, 1 (farci, ie)
  8. Vous n'avez plus, monsieur, que le couvent en tête ; Vous voulez tout cloîtrer ; et qui vous en croirait, Avant qu'il fût dix ans, le monde finirait.
    Crisp. music. II, 1 (cloîtrer)
  9. Mais si ce monsieur dont j'ons frotté l'échine…
    Nobles de province, I, 14 (échine [1])
  10. Ah ! remets-toi promptement en la même posture, c'est encore notre monsieur.
    Crisp. médec. II, 4 (monsieur)
  11. Mais, monsieur, je crains la pendaison.
    Deuil, SC. 1 (pendaison)
  12. Madame, allons après, frottons-le d'importance.
    App. trompeuses, I, 14 (importance)
  13. Vous disiez hautement… les sept péchés mortels contre les gens du monde.
    Appar. tromp. I, 2 (péché)
  14. Le diable cependant doit être roturier.
    Deuil, sc. 4 (roturier, ière)
  15. Voilà comme vous faites, bons affronteurs, vous ordonnez souvent les choses à tort et à travers.
    Crispin M. III, 12 (affronteur, euse)
  16. La Forêt, qui se loge en même hôtellerie, Feignant de ne rien voir, observe, écoute, épie.
    Esp. follet, II, 1 (épier [2])
  17. Vous saurez que ma maîtresse a perdu un petit chien qu'elle aime éperdument, qu'elle s'en désespère et qu'elle en met la faute sur moi.
    Crispin médecin, II, 7 (désespérer)
  18. On pardonne aisément aux personnes qu'on aime.
    le Coch. 23 (pardonner)
  19. Toinon, a-t-il bien des laquais ? - Il en a, je crois, douze, enfin un si grand nombre, Bien faits, bien découplés.
    Bourg. de qualité, II, 3 (découplé, ée)
  20. En ces occasions l'on frappe, l'on assomme, Et pour moins, bien souvent, il arrive mort d'homme.
    le Soup. mal apprêté, sc. 6 (mort [3])