Noël LEBRETON, sieur de HAUTEROCHE, auteur cité dans le Littré

HAUTEROCHE (1617-1707)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme HAUTEROCHE a été choisie.

357 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Crispin médecin 1674 68 citations
Crispin musicien 1674 16 citations
Le Cocher supposé 1684 37 citations
Le deuil 1672 31 citations
Les apparences trompeuses 1672 38 citations
Les Bourgeoises de qualité 1690 56 citations
Les Nobles de province 1678 39 citations
L'Esprit follet ou La Dame invisible 1684 35 citations

Quelques citations de Noël LEBRETON, sieur de HAUTEROCHE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 357 citations dans le Littré.

  1. Mais, pour l'amour de moi, touchez-vous dans la main.
    le Coch. sc. 18 (toucher [1])
  2. Je vous ai promis ma nièce, et je vous la promets.
    le Coch. SC. 2 (promettre)
  3. Adieu, monsieur, mettez-vous en tête que vous n'aurez jamais ma fille.
    Crisp. médec. I, 3 (mettre)
  4. Je m'en trouve fort bien, et n'en veux pas démordre.
    Appar. tromp. II, 4 (démordre)
  5. Messieurs les campagnards sont gens, sur ces matières, à ne s'en rapporter qu'à leurs longues rapières.
    Nobles de prov. I, 6 (rapière)
  6. L'incommode soupeuse !
    Soup. mal apprêté, sc. 11 (soupeur, euse)
  7. Je ne te cherchais pas, j'en voulais à ton maître.
    Esp. foll. v, 13 (vouloir [1])
  8. Que dites-vous du billet que j'ai écrit à M. Eutrope, pour lui donner martel en tête, et traverser votre amant dans ses nouvelles amours ?
    le Coch. 7 (martel)
  9. … Il a toujours marché ; Il m'a fallu le suivre, et j'en suis déhanché.
    Esprit follet, III, 4 (déhanché, ée)
  10. Suffit, je t'entends bien.
    App. tromp. I, 2 (suffire)
  11. Ah ! quel plaisir je vais prendre à faire sur son corps [un corps à disséquer] une incision cruciale et à lui ouvrir le ventre depuis le cartilage xiphoïde jusqu'aux os pubis !
    Crispin médecin, II, 4 (crucial, ale)
  12. Monsieur mon père, on me voit le cul de tous les côtés [je suis en guenilles].
    Crispin médecin, I, 6 (cul ou cu)
  13. Comme Julie va pour heurter, elle rencontre Hilaire qui aveint son passe-partout.
    le Cocher, 15 (aveindre)
  14. …Le temps est cher, fol est qui ne l'emploie.
    Nobles de Prov. I, 8 (fou ou fol, folle [1])
  15. Mettons les fers au feu, tout nous est favorable.
    Bourg. de qualité, I, 7 (fer [1])
  16. Il est vrai, s'agissant d'un secret qui nous touche, On croit que le front parle, au défaut de la bouche.
    Nobles de province, III, 1 (front)
  17. L'Auvergne est justement ce qu'il faut à ma sœur.
    Bourg. de qualité, III, 1 (justement)
  18. Sur cette trahison [d'un mari] on la plaint, elle écoute ; Et cet on quelquefois qui se fait écouter, Trouve un heureux moment dont il sait profiter.
    Appar. tromp. II, 6 (écouter)
  19. Vous verriez… Quel lutin est l'amour quand il est dans un cœur !
    Crispin music. I, 11 (lutin)
  20. Or çà, voyons si ce que je projette Peut être apparemment une honnête défaite.
    ib. sc. 4 (défaite)