Noël LEBRETON, sieur de HAUTEROCHE, auteur cité dans le Littré

HAUTEROCHE (1617-1707)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme HAUTEROCHE a été choisie.

357 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Crispin médecin 1674 68 citations
Crispin musicien 1674 16 citations
Le Cocher supposé 1684 37 citations
Le deuil 1672 31 citations
Les apparences trompeuses 1672 38 citations
Les Bourgeoises de qualité 1690 56 citations
Les Nobles de province 1678 39 citations
L'Esprit follet ou La Dame invisible 1684 35 citations

Quelques citations de Noël LEBRETON, sieur de HAUTEROCHE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 357 citations dans le Littré.

  1. Vous dites contre nous certaines pauvretés Qui me faisant rougir… Je dis des vérités.
    Bourg. de qual. II, 6 (pauvreté)
  2. Votre père, votre oncle, enfin tout le lignage Regorge de santé ; rien ne meurt, dont j'enrage.
    le Deuil, 1 (regorger)
  3. Elle a levé son loup, comme par nonchalance, Et s'est pendant ce temps condamnée au silence.
    Espr. follet, V, 2 (loup)
  4. …De la rue, Où jusques à minuit j'ai fait le pied de grue.
    Espr. foll. v, 9 (grue [1])
  5. Nérine : … Avec un valet me mettre en compromis ! Ce nouveau procédé me paraît fort étrange. - Sturgon : Point : les vers qu'il dira sont à votre louange !
    Appar. tromp. I, 11 (vers [1])
  6. La Forêt, qui se loge en même hôtellerie, Feignant de ne rien voir, observe, écoute, épie.
    Esp. follet, II, 1 (épier [2])
  7. Sur notre honneur enfin aucun mortel ne glose.
    Bourg. de qualité, II, 6 (gloser)
  8. Ce doit être un monstre de nature.
    Esp. foll. I, 1 (monstre [1])
  9. …outre l'air méchant, elle a l'air aussi gourde ; Connaissez-vous ce mot ? on l'a depuis un jour, Car il est très nouveau, mis en vogue à la cour, Il veut dire pesant.
    Bourg. de qualité, III, 6 (gourd, ourde)
  10. Messieurs les campagnards sont gens, sur ces matières, à ne s'en rapporter qu'à leurs longues rapières.
    Nobles de prov. I, 6 (rapière)
  11. Scapin : L'office est-elle loin. - La Ramée : Je m'en vais t'y mener.
    Espr. follet, II, 6 (office [2])
  12. Mais il aime sa fille et voudra s'informer ; S'il apprend qu'il est gueux ?
    Bourg. de qual. IV, 5 (gueux, euse)
  13. Voyez comme elles s'entre-grattent.
    Bourg. de qualité, II, 1 (entre-gratter (s'))
  14. Mais ne parlons encor ni d'amant ni d'amour ; Vivre libre et sans soins est un grand avantage.
    Esp. follet, II, 4 (libre)
  15. Tous ces grands dégaineurs sont gens que l'on évite ; Et le solide honneur dont on doit faire cas Ne consiste jamais à faire du fracas.
    Nobles de prov. I, 1 (dégaineur)
  16. Cela [la mort du malade] arrive quelquefois, mais ce n'est pas la faute de la médecine. - Il faut donc que ce soit la faute des médecins, puisque ce n'est pas celle de la médecine.
    Crisp. méd. Il, 1 (faute)
  17. Ma foi, tout coup vaille, voyons où la chose ira.
    Cocher supp. sc. 18 (valoir)
  18. Parbleu ! d'un coup de poing il faut que je t'éborgne.
    Appar. tromp. III, 6 (éborgner)
  19. Laisse-moi faire ; nous en mangerons de bons gobets ensemble.
    Crispin méd. II, 7 (gobet)
  20. La petite vérole a su vous dégager ; La peur de la gagner les a fait déloger.
    Le soup. mal apprêté, sc. 22 (vérole)