Noël LEBRETON, sieur de HAUTEROCHE, auteur cité dans le Littré

HAUTEROCHE (1617-1707)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme HAUTEROCHE a été choisie.

357 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Crispin médecin 1674 68 citations
Crispin musicien 1674 16 citations
Le Cocher supposé 1684 37 citations
Le deuil 1672 31 citations
Les apparences trompeuses 1672 38 citations
Les Bourgeoises de qualité 1690 56 citations
Les Nobles de province 1678 39 citations
L'Esprit follet ou La Dame invisible 1684 35 citations

Quelques citations de Noël LEBRETON, sieur de HAUTEROCHE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 357 citations dans le Littré.

  1. …De la rue, Où jusques à minuit j'ai fait le pied de grue.
    Espr. foll. v, 9 (grue [1])
  2. J'ai de la joie de vous voir en bonne intelligence, et que ce soit par mon moyen.
    le Coch. sc. 18 (moyen [2])
  3. Le sang m'a remué jusqu'au fin bout de mes doigts.
    le Deuil, sc. 6 (fin, fine [2])
  4. Oh ! oh ! tu m'avais pris pour un souffre-douleur.
    Nobles de province, II, 3 (souffre-douleur)
  5. Six laquais bien taillés, la livrée admirable.
    Bourg. de qual. I, 2 (taillé, ée)
  6. Si l'on va là [à Rome] pécore, on revient habile homme.
    Nobles de province, IV, 7 (pécore)
  7. La colère t'emporte. - On se colère à moins.
    Nobles de province, II, 3 (colérer (se))
  8. Ou toutes les règles de la métoposcopie et de la physionomie sont fausses, ou il devait être pendu.
    Crispin méd. II, 4 (physionomie)
  9. Tant de bras ont chargé sur lui tous à la fois, L'un l'affublant d'un sac et saisissant sa brette.
    Nobles de province, II, 1 (brette)
  10. Au lieu de la ragaillardir, Vous augmentez son mal.
    Deuil, 4 (ragaillardir)
  11. Je m'en trouve fort bien, et n'en veux pas démordre.
    Appar. tromp. II, 4 (démordre)
  12. Ma fille assurément n'est point une stupide ; Mais dans son procédé je la trouve candide.
    l'Amant qui ne flatte point, IV, 3 (candide)
  13. Et si j'en savais plus, j'en dirais davantage.
    les Appar. tromp. III, 7 (davantage)
  14. Je confonds, Dieu me damne, et la mère et la fille.
    Bourgeois de qualité. (dieu)
  15. Je veux boire avec lui, m'en dût-il coûter pot, Et trinquer tête à tête en tire-larigot.
    l'Amant qui ne flatte pas, III, 1 (larigot)
  16. Voyez un peu le gaillard ; il n'y aurait qu'à le laisser faire, il ferait les plus belles choses du monde.
    Crispin méd. II, 2 (gaillard, arde [1])
  17. S'attaquer aux esprits, c'est jouer de son reste.
    Esp. foll. III, 2 (reste)
  18. L'Auvergne est justement ce qu'il faut à ma sœur.
    Bourg. de qualité, III, 1 (justement)
  19. … Ce sont de ces gens Qui ne craignent personne et chamaillent des dents, Et qui d'un ennemi se défont fort en hâte S'il leur dure aussi peu que fait un lièvre en pâte.
    Nobles de prov. I, 9 (chamailler)
  20. Anselme : Elle eut vingt et trois ans à la Saint-Jean dernière. - Géraste : La fille, à mon avis, n'est pas fort printanière.
    l'Am. qui ne flatte point, I, 3 (printanier, ière)