Noël LEBRETON, sieur de HAUTEROCHE, auteur cité dans le Littré

HAUTEROCHE (1617-1707)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme HAUTEROCHE a été choisie.

357 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Crispin médecin 1674 68 citations
Crispin musicien 1674 16 citations
Le Cocher supposé 1684 37 citations
Le deuil 1672 31 citations
Les apparences trompeuses 1672 38 citations
Les Bourgeoises de qualité 1690 56 citations
Les Nobles de province 1678 39 citations
L'Esprit follet ou La Dame invisible 1684 35 citations

Quelques citations de Noël LEBRETON, sieur de HAUTEROCHE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 357 citations dans le Littré.

  1. Je ne suis pas de ces médecins qui ne chérissent que leurs opinions et qui, plutôt que d'en démordre, aiment mieux laisser mourir un malade.
    Crispin méd. II, 9 (chérir)
  2. Laisse-moi faire ; nous en mangerons de bons gobets ensemble.
    Crispin méd. II, 7 (gobet)
  3. Il faut avouer que, quand la vieillesse se met l'amour en tête, elle fait plus d'extravagances que la jeunesse.
    Crisp. méd. III, 4 (tête)
  4. Dis-moi un peu, quel est ce muguet qui se rencontre à toutes les promenades que fait ma nièce ?
    Cocher supposé, sc. 3 (muguet)
  5. Il faut songer bien vite à me médeciner.
    Nobles de province, II, 4 (médeciner)
  6. Mettons les fers au feu, tout nous est favorable.
    Bourg. de qualité, I, 7 (fer [1])
  7. Vous avez droit d'agir impérativement.
    Crispin musicien, IV, 5 (impérativement)
  8. Où diantre as-tu pêché Les figures d'un corps à demi déhanché ?
    Bourg. de qualité, IV, 6 (déhanché, ée)
  9. Monsieur, sortons aussi, ne faisons point les fats ; Ces deux messieurs pourraient revenir sur leurs pas.
    le Souper, 23 (fat)
  10. Ah ! remets-toi promptement en la même posture, c'est encore notre monsieur.
    Crisp. médec. II, 4 (monsieur)
  11. Ma foi, vous dites d'or ; tout ira bien, courage !
    Bourg. de qualité, I, 7 (or [2])
  12. Le sang m'a remué jusqu'au fin bout de mes doigts.
    le Deuil, sc. 6 (fin, fine [2])
  13. Il vient les visiter sous le nom de cousin ; La soubrette d'ailleurs sait gagner un voisin ; Là, tout devenant libre à ce feint cousinage, Ils y vont en secret jouer leur personnage.
    les Apparences trompeuses, III, 2 (cousinage)
  14. Il faut repasser ces mots souvent, de peur de les oublier : medicus sum.
    Crisp. méd. III, 1 (repasser)
  15. …vous le savez si c'est depuis un jour Que l'histoire fait bruit du nom de Fatencour.
    Nobles de province, I, 1 (bruit)
  16. Elle a levé son loup, comme par nonchalance, Et s'est pendant ce temps condamnée au silence.
    Espr. follet, V, 2 (loup)
  17. Et je ne puis souffrir que cent godelureaux à ma femme chez moi débitent mots nouveaux.
    les Appas tromp. I, 10 (godelureau)
  18. Mais, monsieur, je crains la pendaison.
    Deuil, SC. 1 (pendaison)
  19. Sur cette trahison [d'un mari] on la plaint, elle écoute ; Et cet on quelquefois qui se fait écouter, Trouve un heureux moment dont il sait profiter.
    Appar. tromp. II, 6 (écouter)
  20. Veux-tu soutenir que cela n'est pas véritable ?
    le Coch. sc. 3 (soutenir)