Stéphanie Félicité Ducrest de St-Albin, comtesse de GENLIS, auteur cité dans le Littré

GENLIS (1746-1830)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GENLIS a été choisie.

1370 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Adèle et Théodore ou lettres sur l’éducation contenant tous les principes relatifs à l’éducation des Princes, des jeunes personnes et des hommes 1782 215 citations
Les mères rivales; ou, La calomnie 1797 79 citations
Les Veillées du château, ou Cours de morale à l'usage des enfants 1782 212 citations
Les vœux téméraires ou l'enthousiasme 1791 61 citations
Madame de Maintenon, pour servir de suite à l'histoire de Mlle de La Vallière 1806 117 citations
Mademoiselle de La Fayette, ou le Siècle de Louis XIII 1813 72 citations
Maison rustique, pour servir à l'éducation de la jeunesse, ou, Retour en France d'une famille émigrée : ouvrage où l'on trouve toutes les instructions nécessaires pour bâtir une maison de campagne 1810 208 citations
Théâtre d'éducation 309 citations

Quelques citations de Stéphanie Félicité Ducrest de St-Albin, comtesse de GENLIS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1370 citations dans le Littré.

  1. Le respect d'étiquette, le seul qu'on doive à la naissance.
    Ad. et Th. t. I, p. 196, dans POUGENS (respect)
  2. Elle a été élevée au fond d'un vieux château.
    Ad. et Th. t. II, p. 452, dans POUGENS (vieil ou vieux, vieille)
  3. Des yeux pleins de larmes, un teint vergeté.
    Veillées du château t. III, p. 73, dans POUGENS (vergeté, ée)
  4. Trouve-toi demain matin à cinq heures dans le bois.
    Mères riv. t. III, p. 59, dans POUGENS (trouver)
  5. Il s'embarque avec sa fortune entière, qui consistait en papier.
    Ad. et Théod. t. II, p. 26, dans POUGENS (papier)
  6. On dissout du moût cuit, du miel ou de la réglisse dans le vin où l'acidité se manifeste ; par ce moyen non-seulement on corrige le goût aigre…
    Maison rust. t. III, p. 309, dans POUGENS (moût)
  7. Un assortiment de soufres, où vous trouverez ces empreintes de tous les plus beaux antiques.
    Ad. et Th. t. III, p. 94, dans POUGENS (soufre)
  8. Il n'y a point en médecine de panacée, c'est-à-dire de remède universel pour tous les maux.
    Maison rust. t. II, p. 251, dans POUGENS (panacée)
  9. Le roi ne me regarde [moi, Mme de Maintenon] que comme une personne attachée à Mme de Montespan ; n'a-t-il pas dit : Si elle vous déplaît, renvoyez-la ?
    Mme de Maintenon, t. I, p. 18, dans POUGENS (renvoyer)
  10. Sans objet de jalousie, sans raison aux yeux du monde, je devins fâcheuse, parce que je me trouvais à plaindre.
    Théât. d'éduc. l'Amant anony. I, 6 (fâcheux, euse)
  11. M. le duc de Chartres est un peu plus à la société et moins occupé de me poursuivre et de se mettre dans ma poche.
    Mém. t. III, p. 288, dans POUGENS (poche)
  12. Il ne s'agit pas, monsieur, des idylles et des moutons de Mme Deshoulières ; revenons aux nôtres, s'il vous plaît.
    Ad. et Théod. t. I, p. 282, dans POUGENS (mouton)
  13. Mon projet était d'envoyer cette lettre sans vous la montrer, dans la crainte que vous ne l'approuvassiez point.
    Adèle et Théod. t. III, p. 467, dans POUGENS (montrer)
  14. Ces murs exhalent d'eux-mêmes, lors des changements de l'atmosphère, le méphitisme dont ils sont pénétrés ; à combien plus forte raison doivent-ils le réexhaler, lorsqu'ils sont imbus d'eau qui tend à s'évaporer !
    Maison rust. t, 1 p. 86 (réexhaler)
  15. Mon Dieu, je me sauve, il est midi trois quarts.
    Théâtre d'éduc. Tendresse matern. sc. 2 (sauver)
  16. Mademoiselle Annette, dites-moi donc pourquoi elle porte presque toujours des justes, et jamais de robes garnies.
    Théât. d'éduc. la March. de modes, sc. 2 (juste [2])
  17. Elle fit un mouvement pour se lever, et retomba dans son fauteuil.
    Ad. et Th. t. III, p. 249, dans POUGENS (retomber)
  18. Elle l'a considérée sans frayeur, parce qu'elle l'a trouvée infiniment moins effrayante qu'elle ne l'avait imaginé.
    Adèle et Théod. t. II, lett. 12, p. 150, dans POUGENS. (effrayant, ante)
  19. Les taupes coupent quelquefois les racines des arbres ; elles tracent et remuent beaucoup de terre.
    Maison rust. t. II, p. 478, dans POUGENS (tracer)
  20. Pour pouvoir cultiver le riz, il faut des terrains unis et bas ; il faut inonder les rizières jusqu'au moment de la récolte.
    Maison rust. t. III, p. 63, dans POUGENS (rizière)