Stéphanie Félicité Ducrest de St-Albin, comtesse de GENLIS, auteur cité dans le Littré

GENLIS (1746-1830)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GENLIS a été choisie.

1370 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Adèle et Théodore ou lettres sur l’éducation contenant tous les principes relatifs à l’éducation des Princes, des jeunes personnes et des hommes 1782 215 citations
Les mères rivales; ou, La calomnie 1797 79 citations
Les Veillées du château, ou Cours de morale à l'usage des enfants 1782 212 citations
Les vœux téméraires ou l'enthousiasme 1791 61 citations
Madame de Maintenon, pour servir de suite à l'histoire de Mlle de La Vallière 1806 117 citations
Mademoiselle de La Fayette, ou le Siècle de Louis XIII 1813 72 citations
Maison rustique, pour servir à l'éducation de la jeunesse, ou, Retour en France d'une famille émigrée : ouvrage où l'on trouve toutes les instructions nécessaires pour bâtir une maison de campagne 1810 208 citations
Théâtre d'éducation 309 citations

Quelques citations de Stéphanie Félicité Ducrest de St-Albin, comtesse de GENLIS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1370 citations dans le Littré.

  1. Chaque bruit léger, chaque mouvement que j'entendais dans l'antichambre me faisait tourner la tête du côté de la porte.
    Mères riv. t. II, p. 63, dans POUGENS (tourner)
  2. Le symbole est indispensable dans l'emblème, et il ne l'est pas dans la médaille.
    Veillées du château t. I, p. 259 (symbole)
  3. Né avec de la souplesse dans le caractère, le goût de l'intrigue et de l'ambition, il sut s'introduire à la cour.
    Veillées du chât. t. I, p. 455, dans POUGENS (introduire)
  4. Ma santé, à la fin, succomba à tant de violentes agitations.
    Vœux témér. t. I, p. 207, dans POUGENS (succomber)
  5. Par quel hasard, chevalier, portez-vous donc ce fatras de lettres ?
    Th. d'éduc. le Méchant par air, III, 4 (fatras)
  6. Le poulailler doit être tenu dans une propreté scrupuleuse.
    Maison rust. t. I, p. 311, dans POUGENS (poulailler)
  7. Le désir de se montrer, d'être mieux mise qu'une autre.
    Théât. d'éduc. Dangers du monde, I, 2 (montrer)
  8. On prétend qu'il lui en est resté une blessure ouverte qui le fait beaucoup souffrir.
    Mères rivales, t. II, p. 341, dans POUGENS (ouvert, erte)
  9. Il y a longtemps qu'on a reconnu la grande utilité de faire à l'avance les trous d'arbres larges et profonds.
    Maison rust. t. II, p. 469, dans POUGENS (trou [1])
  10. On évalue à peu près à huit livres l'herbe qu'un mouton peut manger.
    Maison rust. t. I, p. 250, dans POUGENS (mouton)
  11. Les jeunes gens qui en cabriolet se piquent d'aller ventre à terre, croient avoir le meilleur air du monde.
    Maison rust. t. I, p. 177, dans POUGENS (ventre)
  12. Quoique M. de Valmont n'aille point à la cour, il est en état de produire toutes les preuves qu'on exige pour les présentations.
    Ad. et Théod. t. I, p. 262, dans POUGENS (présentation)
  13. Le combat se rengagea et se prolongea jusqu'à la nuit.
    Mlle de la Fayette, p. 33 (rengager)
  14. Le lâche qui perd la tête et la raison dans le danger.
    Ad. et Th. t. I, p. 145, dans POUGENS (tête)
  15. Ces comédies sont assez libres, mais j'ai cru qu'il n'y avait pas plus de mal à les lire qu'à les voir jouer.
    Adèle et Th. t. II, p. 262, dans POUGENS (libre)
  16. Poursuivi par le souvenir ineffaçable du fils qu'il avait perdu.
    Veillées du château t. II, p. 376 (ineffaçable)
  17. C'est une sérieuse conférence, je le parierais bien.
    Théât. d'éduc. la Bonne mère, I, 2 (parier)
  18. Une rampe de gazon très escarpée la séparait d'un vaste parterre.
    Mères riv. t. II, p. 76, dans POUGENS (rampe)
  19. Enlever, vous me faites rire… ce mot ne peut s'appliquer à une petite créature de cet état… on enlève une fille de qualité, mais on emmène une paysanne.
    Théât. d'éduc. Vrai sage, II, 5 (enlever)
  20. Aussitôt qu'il [le tabac] est arrivé à la métairie, on le met à la pente, afin qu'il sèche.
    Maison rust. t. III, p. 174, dans POUGENS (pente)