Jean-Baptiste Louis GRESSET, auteur cité dans le Littré

GRESSET (1709-1777)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GRESSET a été choisie.

416 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La Chartreuse 1734 40 citations
Le carême impromptu 1733 6 citations
Le méchant 177 citations
Mon apologie 1775 0 citations
Ver-Vert 1733-34 117 citations

Quelques citations de Jean-Baptiste Louis GRESSET

Voici un tirage aléatoire parmi ses 416 citations dans le Littré.

  1. Par malheur je n'ai point l'art de me contrefaire.
    Méchant, I, 4 (contrefaire)
  2. Sœur Rosalie, au retour de matines, Plus d'une fois lui porta des pralines.
    Ver-vert, ch. IV (praline)
  3. Cessez de me parler pour ce petit Valère ; Il ne sait ce qu'il veut, mais il sait me déplaire.
    Méch. v, 5 (petit, ite)
  4. Vous voulez que je trouve parfait Un petit suffisant qui n'a que du caquet ?
    Méchant, IV, 6 (suffisant, ante)
  5. D'Iphigénie immolée Je vois le bûcher fumant.
    Ode, VI (immolé, ée)
  6. M'interdire ! corbleu ! voilà donc de vos œuvres !
    Méchant, V, 9 (corbleu)
  7. Je ne jurerais pas qu'en attendant pratique, Il ne divisât tout dans votre domestique : Madame me paraît déjà d'un autre avis.
    le Méch. I, 2 (pratique [1])
  8. Bien convaincu du néant de la gloire, [Ver-vert] Se rengorgeait toujours dévotement, Et triomphait toujours modestement.
    Ver-vert, II (rengorger (se))
  9. Le doux saisissement d'une joie imprévue, Tous les plaisirs du cœur m'ont remplie à sa vue.
    le Méch. III, 1 (saisissement)
  10. Ô jours de la convalescence, Jours d'une pure volupté ! C'est une nouvelle naissance, Un rayon d'immortalité.
  11. Ma foi, quand je parcours tout ce qui le compose [le monde], Je ne trouve que nous qui valions quelque chose.
    Méch. II, 3 (valoir)
  12. Il faut, pour m'attacher, une âme simple et pure, Comme Chloé, qui sort des mains de la nature.
    le Méch. IV, 9 (simple [1])
  13. Et fausse trop souvent, cette altière sagesse N'attend qu'un crime heureux pour montrer sa bassesse.
    Édouard III, II, 6 (altier, ière)
  14. Écartons la muse empesée Qui, se guindant sur de grands mots, Préside à la prose toisée Des poëtes collégiaux.
    les Ombres. (collégial, ale)
  15. Je ne m'ennuierai point pour ma chère moitié ; Aimera qui pourra.
    le Méch. II, 1 (pouvoir [1])
  16. Dans le fracas, confus, embarrassé, Ver-vert gardait un silence forcé ; Triste, timide, il n'osait se produire, Et ne savait que penser et que dire.
    Ver-vert, III (produire)
  17. Par l'erreur d'un moment ne jugez point ma vie.
    Méchant, IV, 5 (par [1])
  18. Nos jardins ont encor des roses ; Où règnent les amusements, Il est toujours des fleurs écloses, Et les plaisirs font le printemps.
    au P. Bougeant. (éclos, ose)
  19. Pour moi, j'aime les gens dont l'âme se peut lire.
    Méchant, I, 5 (lire)
  20. Car quoique loin de tout, enterré dans ces lieux, Je suis toujours sensible aux biens de ma patrie.
    Méchant, III, 9 (enterré, ée)