Jean-Baptiste Louis GRESSET, auteur cité dans le Littré

GRESSET (1709-1777)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GRESSET a été choisie.

416 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La Chartreuse 1734 40 citations
Le carême impromptu 1733 6 citations
Le méchant 177 citations
Mon apologie 1775 0 citations
Ver-Vert 1733-34 117 citations

Quelques citations de Jean-Baptiste Louis GRESSET

Voici un tirage aléatoire parmi ses 416 citations dans le Littré.

  1. J'abandonne l'exactitude Aux gens qui riment par métier ; D'autres font des vers par étude ; J'en fais pour me désennuyer.
    les Ombres. (exactitude)
  2. Que les hommes sont faux, et qu'ils savent, hélas ! Trop bien persuader ce qu'ils ne sentent pas !
    Méchant, IV, 1 (faux, fausse [1])
  3. Dites, pour l'achever, du mal de la maison.
    Méchant, III, 9 (mal, ale)
  4. J'ai vu d'autres méchants d'un grave caractère, Gens laconiques, froids, à qui rien ne peut plaire ; Examinez-les bien : un ton sentencieux Cache leur nullité sous un air dédaigneux.
    le Méchant, IV, 4 (nullité)
  5. Une lucarne mal vitrée, Près d'une gouttière livrée à d'interminables sabbats, Où l'université des chats, à minuit, en robe fourrée, Vient tenir ses bruyants états.
    Chartr. (vitré, ée)
  6. Tous ces gens redoutés, Fameux par les propos et par les faussetés, Vus de près ne sont rien.
    Méch. V, 4 (propos)
  7. Sur son voyage et ses longues erreurs, On aurait pu faire une autre odyssée.
    Vert-Vert, I (erreur)
  8. Autre esprit inégal, sans aucune tenue.
    le Méch. v, 5 (tenue)
  9. Exceptez-en quelques vieilles dolentes, Des jeunes sœurs jalouses surveillantes ; Il était cher à toute la maison.
    Vert-Vert, I (dolent, ente)
  10. Au ton dont il s'explique, à son air où l'on voit, dans un rire ironique, L'estime de lui-même et le mépris d'autrui.
    Méchant, I, 5 (rire [2])
  11. Ce petit étourdi s'est pris de goût pour moi, Et me croit son ami, je ne sais pas pourquoi.
    Méch. II, 1 (prendre)
  12. Nous n'y choisirons point pour guide Cette raison froide et timide Qui toise impitoyablement Et la pensée et le langage.
    Épît. P. Bougeant. (toiser)
  13. … Diviser les esprits, Aigrir des gens brouillés ou brouiller des amis.
    Méchant, IV, 4 (diviser)
  14. L'hyperbole aux longues échasses.
    les Ombres. (échasse)
  15. Faire des soupers fins où l'on périt d'ennui.
    Méch. II, 3 (souper [1])
  16. Soumettez-lui les fiers courages Des plus nobles peuples du Nord.
    O de au roi Stanislas. (courage)
  17. Des régions de sylphirie, De ce séjour aérien Dont ma douce philosophie Sait bannir la mélancolie En rimant quelque aimable rien…
    les Ombres. (sylphirie)
  18. Mais c'est un air si gauche, une maussaderie. - Tout comme il vous plaira ; finissons, je vous prie.
    le Méchant, I, 4 (maussaderie)
  19. Tout est [à Paris] colifichet, pompon et parodie : Le monde, comme il est, me plaît à la folie.
    Méchant, II, 7 (parodie)
  20. Ou j'aurais une prude au ton triste, excédant, Une bégueule enfin qui serait mon pédant.
    Méch. II, 7 (excédant, ante)