Antoine François FOURCROY, auteur cité dans le Littré

FOURCROY (1755-1809)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme FOURCROY a été choisie.

176 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Système des connaissances chimiques, et de leurs applications aux phénomènes de la nature et de l'art 1801 160 citations

Quelques citations de Antoine François FOURCROY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 176 citations dans le Littré.

  1. Deux corps très colorés, très sapides ou insipides, solubles ou insolubles, fusibles ou infusibles, fixes ou volatils, prenaient, en s'unissant chimiquement, une coloration, une sapidité, une solubilité, une volatilité moyennes.
    Connaiss. chim. t. I, p. 73 (sapidité)
  2. Les premiers rudiments des os dans le corps humain sont de vrais cartilages.
    Conn. chim. t. IX, p. 271 (rudiment)
  3. L'oxydation est toute opération dans laquelle on combine des matières, de quelque nature qu'elles soient, avec l'oxygène, de manière à les convertir en oxydes.
    Connaiss. de chimie, t. I, p. 95, dans POUGENS (oxydation)
  4. La tourbe est bien véritablement un résidu de plantes ou herbes à demi décomposées, à demi brûlées, réduites en un état presque charbonneux, analogue, dans son genre, au bois fossile également charbonné.
    Conn. chim. t. VIII, p. 233 (tourbe [1])
  5. Le cerveau est le siége des sensations, le sensorium commune, le premier foyer de la vie, la source générale des fonctions qu'on nomme animales ou spirituelles.
    Conn. chim. t. IX, p. 293 (sensorium)
  6. La partie mordue par une vipère est manifestement malade, enflée, livide, sphacélée.
    Conn. chim. t. x, p. 322 (sphacélé, ée)
  7. Le plus grand, le plus important et le plus solennel usage qu'on ait encore fait du platine a été la suite des travaux entrepris pour la fixation des nouveaux poids et mesures de la république française.
    Connaiss. chim. t. VI, p. 436, dans POUGENS (platine [2])
  8. En traitant des plantes et des animaux par le feu et l'eau dans des vaisseaux distillatoires.
    Conn. chim. t. I, p. VIII (traiter)
  9. On s'accoutume à juger habilement de ce premier essai à la touche ou à la pierre de touche, en commençant par s'exercer avec des alliages connus de toutes les proportions possibles, qu'on nomme touchaux.
    Connaiss. chimiques, t. VI, p. 372 (touchau ou touchaud)
  10. Quand on sature l'acide fluorique de potasse.
    Conn. chim. t. III, p. 305 (saturer)
  11. Le tissu végétal.
    Conn. chim. t. I, p. CXXXVI (tissu [1])
  12. L'on passe successivement en revue [dans l'étude d'une substance] l'âcreté, l'amertume, la stypticité, la douceur, la fadeur, la fraîcheur, l'insipidité, le goût terreux.
    Conn. chim. t. I, p. XCIX. (stypticité)
  13. La volatilisation se dit de l'opération par laquelle on réduit en vapeur, on fait pour ainsi dire voler, par l'action du feu, les substances qui en sont susceptibles.
    Conn. chim. t. I, p. 91 (volatilisation)
  14. Les rouges de teinture, c'est-à-dire les matières colorantes rouges qu'on peut extraire des végétaux.
    Conn. chim. t. VIII, p. 70 (rouge [1])
  15. Le fondage ou l'art de fondre les mines après leur grillage est la principale et la plus importante opération métallurgique.
    Connaiss. chim. sect. VI, art. 1 (métallurgique)
  16. La peau des roussettes sert aux menuisiers et aux ébénistes pour user et polir la surface des bois durs.
    Conn. chim. t. X, p. 330 (roussette)
  17. Les Vénitiens, à raison de leur commerce si brillant autrefois avec le Levant, ont les premiers reçu et les premiers purifié ou raffiné le borax.
    Conn. chim. t. III, p. 329 (raffiner)
  18. Il en est de l'or comme de l'argent : l'époque de sa découverte se perd dans la nuit des temps, et la tradition ne fournit parmi les hommes aucune trace des événements qui le leur ont fait connaître pour la première fois.
    Connaiss. chim. t. VI, p. 346, dans POUGENS (or [2])
  19. Toute tige végétale rouie est une sorte de squelette fibreux débarrassé par une altération putride de tout ce qui l'entourait.
    Conn. chim. t. VIII, p. 232 (roui, ie)
  20. On fait les eaux spiritueuses de senteur en dissolvant quelques gouttes d'huiles volatiles dans l'alcool.
    Conn. chim. t. VIII, p. 152 (senteur)