Jean FROISSART, auteur cité dans le Littré

FROISSART (1333-1404?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme FROISSART a été choisie.

4078 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chroniques 1369-1384 3891 citations
Espinette amoureuse 50 citations
Le dit dou florin 13 citations
Le joli buisson de jonece 18 citations

Quelques citations de Jean FROISSART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 4078 citations dans le Littré.

  1. Disoient les fols [de Gand] : Si Audenarde estoit d'acier, si ne pourroit elle durer contre nous, quand nous voudrions.
    II, II, 63 (durer)
  2. En ai-je bien eü deus mille Des frans ; que sont-il devenu ? Si coulant sont et si menu, Quand ma bourse en est pourveüe ; Tost en ai perdu la veüe.
    Le dit dou florin. (coulant, ante [1])
  3. Jusques à ce que le roy d'Angleterre eust esté trois moys de là la mer.
    IV, 8 (delà)
  4. … Je n'ai aujourd'hui fiance certaine pour Jeanne ma fille garder, fors en vous ; je l'ai, à grand peine, mise et extraite hors des mains et du pays du pere, mon mari.
    II, III, 12 (extraire [1])
  5. Il faisoit si grant bruine qu'on ne pouvoit voir un demi bonnier de terre loin.
    I, I, 134 (bonnier)
  6. Celui [Artevelle] estoit entré en si grand fortune et en si grand grace à tous les Flamands que c'estoit tout fait et bien fait quant qu'il vouloit deviser et commander par tout Flandre, de l'un des costés jusques à l'autre.
    I, I, 65 (faire [1])
  7. Encores poet moult bien selonz m'entente Li orlogiers, quant il en a loisir, Faire sonner les clochetes petites, Sans derieuler [dérégler] les heures dessus dites.
    Poésies mss. p. 67, dans LACURNE (horloger)
  8. Et cuidoit de commencement que ce fussent besans d'or ou pierres precieuses que l'Amorath lui envoyast pour le attraire.
    II, III, 26 (besant)
  9. Et saillent de terre, et embrassent un homme par derriere, et le tirent jus ; car ce sont trop fortes gens de bras.
    III, IV, 42 (bras)
  10. Et conterons comment il vint en Portingal et de la infortune qu'une partie de ses gens eurent sur mer.
    II, II, 119 (infortune)
  11. Vinrent jusques à Poissy, et trouverent le pont rompu et defait ; mais encore estoient les estaches et les gites en la riviere.
    I, I, 273 (gîte)
  12. Ainsi gist la ville d'Audenarde ; il n'y fit oncques si bon [pour la surprendre] qu'il fait maintenant.
    II, II, 213 (bon [2])
  13. Gens vinrent de tous costés pour le voir, et considerer le grand estat qu'il maintenoit.
    I, I, 71 (considérer)
  14. Autrement ils eussent esté tous morts et empunaisés sans mercy, tant leur envoyoit on de charognes pourries et d'autres ordures par les engins.
    I, I, 115 (charogne)
  15. Adonc respondirent plusieurs cardinaux et tous d'une science [unanimement] : Pere sainct, le cardinal d'Amiens parle bien.
    Liv. IV, p. 308, dans LACURNE (science)
  16. Et entra le jeune roi en la cité de Reims, bien accompagné de noblesses, de hauts seigneurs et de menestrandies.
    II, II, 74 (noblesse)
  17. Et multiplierent tant ces paroles et la requeste que il avoit faite que la communauté d'Angleterre s'en contenterent mal sur lui et le tinrent pour suspect.
    II, III, 45 (suspect, ecte)
  18. Et prioit moult gracieusement que chacun se peinast de bien faire la besogne et garder son bonheur.
    I, I, 41 (bonheur)
  19. Or, regardez si je disoie bien voir [vrai], veez là les vingt six mille hommes d'armes ; si ils sont trois mille lances, ils sont cent mille.
    II, Il, 212 (être [1])
  20. Et pour ce nostre sire le roi Richard… laissa à porter les armes d'Angleterre, c'est à entendre les liepars et les fleurs de lis dont il s'escartelle.
    III, IV, 42 (léopard)