Jean FROISSART, auteur cité dans le Littré

FROISSART (1333-1404?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme FROISSART a été choisie.

4078 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chroniques 1369-1384 3891 citations
Espinette amoureuse 50 citations
Le dit dou florin 13 citations
Le joli buisson de jonece 18 citations

Quelques citations de Jean FROISSART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 4078 citations dans le Littré.

  1. Par voies tortes et obliques et par chemins perdus.
    II, III, 7 (perdre)
  2. Et le temps bel et seri et assez moiste et attrempez.
    I, I, 18 (attremper)
  3. Vous devez savoir que ceux et celles qui dormoient en leurs lits dedans Audenarde, furent moult esbahis ; ni nul n'y mettoit defense ; car ils estoient pris soudainement sur un pied, par quoi il n'y avoit point de recouvrer.
    II, II, 213 (pied)
  4. La basse-cour [partie de la fortification des châteaux] fut prise et arse.
    II, II, 65 (basse-cour)
  5. Adonc s'espandirent nouvelles par le pays.
    I, I, 18 (épandre)
  6. Les Flamands lui donnoient et à ses gens un sauf conduit jusques à là.
    II, II, 58 (jusque et jusques)
  7. Et furent ceux de la garnison d'Ardembourch plus soigneux de garder leur ville… et honorerent grandement entre eux les quatre dessus dits ; car, si ils n'eussent esté, d'Ardembourch estoit perdue, et ils avoient tous les gorges coupées.
    II, III, 229 (gorge)
  8. Quand le roi d'Angleterre entendit que ceux de Gand avoient occis Jacques d'Artevelle son grand ami et son cher compere…
    I, I, 249 (compère)
  9. Adonc se tint pour deçu messire Hue de Cavrelée.
    II, II, 212 (décevoir)
  10. Une povre maisonnelle… aussi noire que airement [encre] pour la fumée des tourbes qui s'y ardoient.
    II, II, 157 (tourbe [1])
  11. Tant allerent [les gens du comte de Flandre] que ils virent [les Gantois] avaler [descendre d'] un tertre.
    II, II, 97 (tertre)
  12. Et pour ce nostre sire le roi Richard… laissa à porter les armes d'Angleterre, c'est à entendre les liepars et les fleurs de lis dont il s'escartelle.
    III, IV, 42 (léopard)
  13. Comment ils pourroient faire pont pour passer cette riviere et les crolieres [fondrières] plus aise et plus seurement.
    J, I, 133 (aise [2])
  14. Il entra en sa barge, accompaigné d'aucuns chevaliers, et nagerent à rive pour venir contre la Tamise sur le rivage.
    II, p. 137, dans LACURNE (rive)
  15. Les vins que les chrestiens avoient et qui de Pouille et de Calabre leur venoient, estoient secs et chauds, et hors de la contemperation françoise ; dont plusieurs les comparerent [le payèrent] ; car en fievre et en chaleur en cheurent.
    liv. IV, p. 84, dans LACURNE (contempération)
  16. Ils pourront mettre à l'encontre d'eux, si ils veulent, pour combattre, dix ribaux ou varlets.
    III, IV, 15 (ribaud, aude)
  17. La gentil dame fut adonc durement esbahie, et dit : " Ha ! très cher sire, ne me veuillez moquer, essayer, ni tenter [le roi venait de lui dire qu'il l'aimait].
    I, I, 166 (essayer)
  18. Prenez autre imagination, car celle est deshonorable.
    II, III, 64 (déshonorable)
  19. Et leur coururent sus pour les occire ; ces Anglois se mirent à defense.
    I, I, 275 (mettre)
  20. Chevaliers et escuyers armés si très nettement que rien n'y avoit à ramender.
    I, I, 93 (nettement)