Jean FROISSART, auteur cité dans le Littré

FROISSART (1333-1404?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme FROISSART a été choisie.

4078 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chroniques 1369-1384 3891 citations
Espinette amoureuse 50 citations
Le dit dou florin 13 citations
Le joli buisson de jonece 18 citations

Quelques citations de Jean FROISSART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 4078 citations dans le Littré.

  1. Le duc commença à rire et s'excusa, et ne dit pas si très tost ce qu'il avoit sus le courage.
    II, III, 47 (courage)
  2. Adonc luy dit un Breton qui moult savoit bien jouer de l'arbaleste : voulez-vous que je vous rende mort ce portier et du premier coup ?
    livre II, p. 5 (jouer)
  3. Et la tierce pierre fut si bien appointée qu'elle ferit l'engin parmi la flesche et la rompit en deux moitiés.
    I, I, 136 (engin)
  4. Ce roi avoit deux freres de remariage [second lit].
    I, I, 31 (remariage)
  5. En nom de Dieu, seigneurs, ce respondirent les fuyans…
    I, I, 133 (dieu)
  6. Il s'enclina et descendit moult voulontiers pour l'amour du roi de France, car à tel roi on peut bien tendre l'oreille [avoir égard].
    IV, p. 279, dans LACURNE (oreille)
  7. Ces engins jetoient nuit et jour pierres et mangonneaux à grand foison, qui enfondroient et abattoient les combles des tours, des chambres, des salles.
    I, I, 115 (comble [3])
  8. Messire Jean Delle leur chey en la main, et tantost l'aviserent.
    II, II, 240 (choir)
  9. Une povre couste de vieille toile enfumée pour estuper le feu.
    II, II, 157 (couette [1])
  10. Le royaume de France est si grand, et tant y a de bonne et noble chevalerie et escuyerie, qu'il n'en peut estre desgarni.
    I, I, 315 (dégarnir)
  11. Si estoit le pays de Hainaut en grand tribulation et en grand esmay.
    I, I, 114 (émoi [1])
  12. Et fut pris [l'archevêque de Cantorbery] de ces gloutons [les paysans révoltés], et tantost decollé.
    II, II, 112 (glouton, onne)
  13. Et abattirent ce grand engin, et le detaillerent tout par pieces.
    I, I, 177 (détailler)
  14. Et pour la puantise des bestes que on tuoit en l'ost, l'air en estoit ainsi qu'à demi corrompu… et vint le roi loger, telle fois fut, à Male, pour esloigner ce mauvais air.
    II, II, 232 (air [1])
  15. Et se porta le traité entre eux et messire Charles : qu'ils se rendroient quittement et purement saufs leurs corps et leurs biens…
    I, I, 190 (purement)
  16. S'il vous plaisoit, je iroie aventurer à val ce pays pour querre bestes et vitailles.
    I, I, 254 (aventurer)
  17. Et ils ne pouvoient bonnement plus avant hostoyer, ni guerroyer pour l'hiver temps qui entré estoit.
    I, I, 157 (temps)
  18. …Et très bien montés sur fleur de roncins et de gros coursiers.
    I, I, 139 (fleur)
  19. Et encore estoient reservés tous vivres, bestiail et autres choses.
    II, II, 188 (bétail)
  20. Confortez-vous, et votre gentil fils aussi, car je vous tiendrai ma promesse.
    I, I, 14 (conforter)