Jean FROISSART, auteur cité dans le Littré

FROISSART (1333-1404?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme FROISSART a été choisie.

4078 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chroniques 1369-1384 3891 citations
Espinette amoureuse 50 citations
Le dit dou florin 13 citations
Le joli buisson de jonece 18 citations

Quelques citations de Jean FROISSART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 4078 citations dans le Littré.

  1. Il fit toujours bien son devoir à son pouvoir ; mais en dernier il en eut pauvre guerdon.
    I, I, 77 (guerdon)
  2. J'espoire bien que demain nous aurons besogne [paroles de Philippe d'Artevelle aux capitaines flamands].
    II, II, 191 (espérer)
  3. Le chevalier perçut bien l'affection qu'ils avoient aux Anglois…
    I, I, 234 (percevoir)
  4. [Le roi Charles, les doutes de la mort lui commençant à approcher] manda ses trois freres ès quels il avoit greigneur fiance, et laissa derriere son second frere, le duc d'Anjou, pour tant qu'il le sentoit trop convoiteux.
    II, II, 70 (derrière)
  5. Et vit bien le chevalier anglois que il n'avoit que faire de plus avant entrer en Flandre.
    II, II, 203 (faire [1])
  6. L'ost qui fut tout effrayé se commença à emouvoir.
    I, I, 188 (effrayer)
  7. Dont le roi eut si grand joie de sa venue [messire Jean de hainaut] qu'il le retint pour son corps et de son plus privé et especial conseil.
    I, I, 269 (corps)
  8. Donc dirent ils que ils vouloient que il vesquisist, car il estoit trop durement bel.
    II, III, 27 (vivre [1])
  9. Anglois sont plus mous et plus moistes que ne sont Portingalois.
    II, III, 83 (moite)
  10. Les cardinaux, qui se veoient au danger [pouvoir] des Romains…
    II, II, 20 (danger)
  11. De tous ces dons… on fit instruments publics et authentiques, pour demeurer les choses au temps avenir en droit, et pour estre plus authentiques et patentes à ceux qui en orront parler.
    II, II, 50 (patent, ente)
  12. [Chacun était ému de pitié à la vue des six bourgeois de Calais agenouillés aux pieds d'Édouard] Et vraiement ce n'estoit pas merveille ; car c'est grand pitié de voir hommes descheoir et estre en tel estat et danger.
    I, I, 321 (déchoir)
  13. Le marquis lui promettoit [à la reine de Hongrie] qu'il la feroit tenir au pain et à l'eau.
    II, III, 233 (pain)
  14. [Son cheval] l'emporta, voulust ou non, droit en-my le logis des Anglois.
    I, I, 91 (vouloir [1])
  15. Quand le comte [de Flandres] passa parmi eux, ils [les blancs chaperons] sourirent et moult follement le regarderent.
    II, II, 60 (sourire [1])
  16. Les armes de Moriaumez sont barrées, contrebarrées à deux chevrons de gueules…
    I, I, 134 (chevron [1])
  17. Pour la doute des rebellions ils y establirent [à Évreux] de bonnes gens d'armes.
    II, II, 27 (rébellion)
  18. Espaignolet donna conseil de jeter bois au pertuis de la croute [grotte] pour ensonnier tellement l'entrée qu'on ne la pust descombler.
    II, III, 23 (décombler)
  19. Ne leur renvoya il le bourgeois de Gand qui estoit en sa prison ? - Si m'aïst Dieu ! si fit.
    II, II, 62 (si [2])
  20. Toutes ces choses plaisirent grandement au duc de Bourgogne.
    II, II, 241 (plaire)