Charles-Simon FAVART, auteur cité dans le Littré

FAVART (1710-1792)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme FAVART a été choisie.

61 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Trois Sultanes ou Soliman Second 1761 31 citations
Ninette à la cour 1755 8 citations

Quelques citations de Charles-Simon FAVART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 61 citations dans le Littré.

  1. Où la gaîté n'est que grimace, Où le plaisir n'est que du bruit.
    Ninette, II, 8 (grimace)
  2. Je vais faire le guet ; Qu'il est doux de garder ce qu'on aime !
    Cherch. d'esprit, 16 (guet)
  3. Un obstacle en amour est un attrait de plus.
    Ninette, II, 5 (obstacle)
  4. De son teint la fleur naïve, Toujours fraîche, toujours vive, Confond les efforts de l'art.
    Ninette, I, 2 (fleur)
  5. Jeune et novice encore, J'aime de bonne foi.
    Annette et Lubin, 7 (novice)
  6. L'indifférence est le sommeil de l'âme.
    Soliman II, III, 9 (indifférence)
  7. Un vrai monstre amphibie, un triste épouvantail.
    Soliman II, I, 10 (épouvantail)
  8. Un général, fût-il un prince, Fond sur l'ennemi et vous le rince.
    (1750), dans LARCHEY, Excentricités. (rincer)
  9. Il ne voit rien que par tes yeux, Il n'entend que par tes oreilles.
    Soliman II, II, 12 (par [1])
  10. Ces Pyrrhus, ces Brutus en perruque, en chapeau, En paniers de baleine, et couverts d'oripeau.
    Acajou, I, 4 (panier)
  11. Ce trouble intéressant, ce désordre ingénu.
    Soliman II, I, 4 (trouble [1])
  12. Quand il fallait aplanir les chemins, Piocher, bêcher et faire des levées.
    Annette et Lubin, 16 (piocher)
  13. Tout versificateur doit savoir à propos Toiser une pensée et combiner des mots.
    Acajou, I, 4 (toiser)
  14. Courage, allons ; j'aime assez les querelles : C'est un revenant-bon pour moi.
    Soliman II, II, 12 (revenant-bon)
  15. Laissez faire : j'arrangerai tout cela joliment.
    Soliman II, II, 5 (joliment)
  16. Oh ! que ne viennent-ils, comme nous, deux à deux Habiter ici des cabanes !
    Annette et Lubin, sc. 3 (deux)
  17. Quitte après tout pour la détruire, Dès que nous y trouverons jour.
    Soliman II, II, 7 (jour)
  18. Vous êtes Grand Seigneur, et moi je suis jolie, On peut aller de pair.
    Soliman II, II, 3 (pair, aire)
  19. Et ce sont des cabales, Des trames, des caquets ; enfin c'est un sabbat !
    Soliman II, I, 1 (sabbat)
  20. Aux femmes du sérail je donne la volée.
    Soliman II, III, 10 (volée)