Charles-Simon FAVART, auteur cité dans le Littré

FAVART (1710-1792)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme FAVART a été choisie.

61 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Les Trois Sultanes ou Soliman Second 1761 31 citations
Ninette à la cour 1755 8 citations

Quelques citations de Charles-Simon FAVART

Voici un tirage aléatoire parmi ses 61 citations dans le Littré.

  1. Faut-il grasseyer ? quelquefois cela ne sied pas mal.
    Ninette, II, 3 (grasseyer)
  2. Il faut égayer le repas ; Point de flegme espagnol ; vive l'étourderie.
    Soliman II, II, 13 (flegme)
  3. Oh ! que ne viennent-ils, comme nous, deux à deux Habiter ici des cabanes !
    Annette et Lubin, sc. 3 (deux)
  4. Tout versificateur doit savoir à propos Toiser une pensée et combiner des mots.
    Acajou, I, 4 (toiser)
  5. Eh ! bien, prenez la peine, mon cher seigneur, de chasser à l'instant cet oiseau de mauvais augure.
    Soliman II, I, 10 (oiseau [1])
  6. …Depuis plus d'un jour Je l'étudie et je l'examine ; C'est bien la plus drôle de mine !
    Soliman, II, I, 1 (drôle)
  7. Lubin est d'une figure Qui met tout le monde en train.
    Annette et Lubin, 1 (train)
  8. Il dit… que nous serons la cause Que dans ce pays-ci les vignes gèleront.
    Annette et Lubin, sc. 7 (geler)
  9. Ma chère Annette, Toi si jeunette, Tu vas seulette !
    Annette et Lubin, sc. 2 (seulet, ette)
  10. Où la gaîté n'est que grimace, Où le plaisir n'est que du bruit.
    Ninette, II, 8 (grimace)
  11. Il a le ton bien imposant, il a besoin d'une leçon nouvelle.
    Soliman II, I, 11 (imposant, ante)
  12. Un général, fût-il un prince, Fond sur l'ennemi et vous le rince.
    (1750), dans LARCHEY, Excentricités. (rincer)
  13. Son nez en l'air semble narguer l'amour.
    Soliman II, I, 1 (nez)
  14. Ne nous gâtez point Soliman.
    Soliman, II, II, 14 (gâter)
  15. Nous n'aurons plus… de ces antiques décorations que l'on rebarbouillait périodiquement.
    Lett. au comte de Durazzo, directeur des théâtres impériaux à Vienne, à propos de l'incendie de l'Opéra, en avril 1763 (rebarbouiller)
  16. Quel jeu de physionomie ! qu'il a de feu dans le regard !
    Soliman II, I, 10 (jeu)
  17. Ne sois donc pas si honteuse, Annette, redresse-toi.
    Annette et Lubin, sc. 10 (honteux, euse)
  18. Je vais faire le guet ; Qu'il est doux de garder ce qu'on aime !
    Cherch. d'esprit, 16 (guet)
  19. Ces Pyrrhus, ces Brutus en perruque, en chapeau, En paniers de baleine, et couverts d'oripeau.
    Acajou, I, 4 (panier)
  20. Ils m'ont quasiment écrasé ; je suis brisé.
    Ninette, II, 9 (quasiment)