Esprit FLÉCHIER, auteur cité dans le Littré

FLÉCHIER (1632-1710)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme FLÉCHIER a été choisie.

évêque de Nîmes

2025 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire de Théodose le Grand 174 citations
Oraisons funèbres 1345 citations
Panégyriques des saints et quelques sermons de morale 1695 181 citations
Sermons de morale 151 citations

Quelques citations de Esprit FLÉCHIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2025 citations dans le Littré.

  1. C'est [l'esprit] une puissance orgueilleuse qui… laissant souvent la vérité pour le mensonge, n'ignore que ce qu'il faudrait savoir, et ne sait que ce qu'il faudrait ignorer.
    Duc de Mont. (savoir [1])
  2. La justice gémit sous un amas de liens et de formalités.
    dans GIRAULT-DUVIVIER (amas)
  3. Comme il avait ordre de ménager les troupes, et que d'ailleurs il craignait les surprises.
    Hist. de Théodose, III, 63 (surprise)
  4. J'envisage non pas sa fortune, mais sa vertu ; les services qu'il a rendus, non pas les places qu'il a remplies ; les dons qu'il a reçus, non pas les honneurs qu'on lui a rendus sur la terre.
    le Tellier. (non)
  5. M. de Lamoignon ne se piquait pas d'être l'auteur des bonnes résolutions qu'il avait fait prendre ; c'était assez pour lui qu'on les eût prises.
    Lamoignon. (résolution)
  6. Tout va à procurer le royaume des cieux à des âmes rachetées du sang de Jésus-Christ.
    Serm. II, 293 (aller [1])
  7. Elle était au dehors reine magnifique, au dedans humble servante de Dieu.
    Mar.-Thér. (magnifique)
  8. Heureuse encore une fois l'âme, qui passe au travers des choses créées sans s'y arrêter, et va se perdre heureusement dans le sein de son créateur !
    Duch. d'Aiguil. (travers)
  9. Il aima la paix, et craignait moins de souffrir une injustice que de la commettre.
    Hist. de Théod. I, 1 (injustice)
  10. On ne laisse pas de danser encore quelques bourrées et quelques goignades ; ce sont deux danses qui sont d'une même cadence, et qui ne sont différentes qu'en figures : la bourrée d'Auvergne est une danse gaie, figurée, agréable, où les départs, les rencontres et les mouvements font un très bel effet et divertissent fort les spectateurs ; mais la goignade, sur le fond de gaieté de la bourrée, ajoute une broderie d'impudence, et l'on peut dire que c'est la danse du monde la plus dissolue ; elle se soutient par des pas qui paraissent fort déréglés, et qui ne laissent pas d'être mesurés et justes, et par des figures qui sont très hardies et qui font une agitation universelle de tout le corps ; vous voyez partir la dame et le cavalier avec un mouvement de tête qui accompagne celui des pieds, et qui est suivi de celui des épaules et de toutes les autres parties du corps, qui se démontent d'une manière très indécente ; ils tournent sur un pied, sur les genoux, fort agilement ; ils s'approchent, se rencontrent, se joignent l'un l'autre si immodestement, que je ne doute point que ce ne soit une imitation des bacchantes dont on parle tant dans les livres anciens.
    Grands jours d'Auvergne, en 1665, p. 257 (goignade)
  11. Il ne perdit rien par sa disgrâce… et, ne pouvant servir le roi par ses actions et par ses discours, il le servit par son repos et par son silence.
    le Tellier. (repos)
  12. Vous dirai-je qu'il se fit une religion d'écouter les raisons des parties, et de lire tous leurs mémoires, quelque longs et ennuyeux qu'ils pussent être ?
    Lamoign. (mémoire [2])
  13. Souhaitant que le feu du ciel ne laissât dans les appartenances du Carmel aucune trace d'une grandeur et d'une magnificence séculière.
    Panég. II, 266 (appartenance)
  14. A-t-il craint d'irriter les puissants, quand il a pu secourir les faibles ?
    Duc de Mont. (irriter)
  15. La crainte de faire des ingrats ou le déplaisir d'en avoir trouvé, ne l'ont jamais empêchée de faire du bien.
    Or. fun. de Mme de Montaus. (en [2])
  16. La justice de Dieu ne laisse rien de désordonné.
    Serm. II, 216 (désordonné, ée)
  17. Quelle discipline peut établir dans un camp celui qui ne sait régler ni son esprit ni sa conduite ?
    Turenne. (régler)
  18. Accessible, accueillant, honnête, sachant employer son temps et quelquefois même le perdre.
    le Tellier. (savoir [1])
  19. M. le Tellier fut choisi [lors d'une rébellion] pour chercher ces difficiles tempéraments de menace qui étonne, et de remontrance qui corrige.
    le Tellier. (remontrance)
  20. Ces juges sévères qui, selon le langage du prophète, rendent les fruits de la justice amers comme de l'absinthe.
    Lamoignon. (rendre)