François GÉNIN, auteur cité dans le Littré

GÉNIN (1803-1856)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GÉNIN a été choisie.

155 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Récréations philologiques ou recueil de notes pour servir à l'histoire des mots de la langue française 1856 124 citations

Quelques citations de François GÉNIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 155 citations dans le Littré.

  1. Plus donne qui peu, tost et de son gré, que qui plus, tard et contre son gré.
    Récréat. t. II, p. 247 (donner)
  2. Tost riche, tost pauvre.
    ib. p. 250 (riche)
  3. Laisse la mouche quand elle est saoule.
    Récréat. t. II, p. 241 (mouche)
  4. Mot introduit par Port-Royal.
    Variat. p. 317 (amphore)
  5. En trop se fier a danger.
    Récréat. t. II, p. 238 (fier [1])
  6. Joyeuse vie pere et mere oublie.
    Récréat. t. II, p. 241 (vie [1])
  7. S'ils [les hoirs de défunt Patelin] prennent sous leur patronage Cet écrit sur un badinage Où leur maître est représenté, S'ils le font vivre d'âge en âge Autant que le patelinage, Ce sera l'immortalité.
    Patelin, dédicace. (patelinage)
  8. Où il y a chiens, il y a puces ; où il y a pains, il y a souris ; où il y a femmes, il y a diables.
    ib. p. 246 (femme)
  9. Ce fut Joachim du Bellay, au XVIe siècle, qui se permit l'un des premiers de dire je hais pour je haïs. Il en fut repris par Charles Fontaine, l'un de ses contemporains.
    Variations du langage (haïr)
  10. Mieulx vaut des mains estre battu que de la langue estre feru.
    Récréat. t. II, p. 245 (langue)
  11. Ne joue point au fol : endure ce qu'il dict ou faict.
  12. L'an passé est toujours le meilleur.
    Récréat. t. II, p. 242 (an)
  13. Quand plus ne peult ne haut ne val, à la charrue va le cheval.
    ib. p. 248 (cheval)
  14. Boire à tout torrent, tourner à tout vent.
    Récréat. t. II, p. 236 (torrent)
  15. Amitié de chiches gens à deux boulets ressemble bien [parce qu'ils ne se touchent qu'en un point].
    Récréat, t. II, p. 234 (chiche [1])
  16. À ronde table n'y a debat pour estre assis au premier plat.
    Récréat. t. II, p. 234 (rond, onde [1])
  17. Ouvre ta bourse, j'ouvrirai ma bouche.
    Recréat. t. II, p. 246 (bourse)
  18. Il n'est lumiere que du matin, ni manger que de bonne farine.
    Récréat. t. II, p. 241 (lumière)
  19. C'est demy vie que de feu.
    Récréat. t. II, p. 236 (feu [1])
  20. Avril pleut aux hommes, may pleut aux bestes.
    Récréat. t. II, p. 234 (avril)