Victor HUGO, auteur cité dans le Littré

HUGO (1802-1885)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme HUGO a été choisie.

931 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Hernani, ou l'Honneur castillan 39 citations
Les chants du crépuscule 1835 92 citations
Les feuilles d'automne 1831 110 citations
Les orientales 1829 167 citations
Les rayons et les ombres 1841 26 citations
Les voix intérieures 1837 84 citations
Odes et ballades 1822 282 citations
Ruy Blas 1838 21 citations

Quelques citations de Victor HUGO

Voici un tirage aléatoire parmi ses 931 citations dans le Littré.

  1. J'aimais l'essaim d'oiseaux funèbres qui… Tournoie en mobiles spirales Autour des pavillons légers.
    Odes, II, 3 (spirale)
  2. Leur troupeau lourd et rapide, Volant dans l'espace vide, Semble un nuage livide Qui porte un éclair au flanc.
    Orientales, les Djinns. (livide)
  3. Ma tige a refleuri de séve et de verdeur ; Seigneur, je vous bénis !
    Odes, v, 14 (verdeur)
  4. C'était une humble église au cintre surbaissé, L'église où nous entrâmes.
    Crépuscule, 33 (surbaissé, ée)
  5. Il [Bonaparte] fit du glaive un sceptre et du trône une tente, Tout son règne fut un combat.
    Odes, I, 11 (tente [1])
  6. La vengeance est boiteuse, elle vient à pas lents, Mais elle vient.
    Hernani, II, 8 (pas [1])
  7. L'urne aléatoire Nous jette bien souvent la honte pour la gloire.
    F. d'Aut. 37 (aléatoire)
  8. Sur les chaumières dédaignées Par les maîtres et les valets, Joyeuse, elle [la nature] jette à poignées Les fleurs qu'elle vend aux palais.
    Voix intérieures, 5 (poignée)
  9. Ce reflet émané du corps de Lucifer, C'était le pâle jour qu'il traîne en nos ténèbres, Le rayon sulfureux qu'en des songes funèbres Il nous apporte de l'enfer !
    Ball. VIII (sulfureux, euse)
  10. Qui laisse les chevreaux, autour de lui paissant, Essayer leur dent folle à l'arbuste naissant.
    Voix intér. 13 (essayer)
  11. Là de blancs minarets, dont l'aiguille s'élance Tels que des mâts d'ivoire.
    Orientales, 3 (minaret [1])
  12. Roi, pendant que tu sors joyeux de ma demeure, Ma vieille loyauté sort de mon cœur…
    Hernani, III, 6 (loyauté)
  13. Ô l'amour d'une mère, amour que nul n'oublie ! Pain merveilleux qu'un Dieu partage et multiplie, Table toujours servie au paternel foyer ! Chacun en a sa part, et tous l'ont tout entier !
    Feuilles d'automne, I (mère [1])
  14. Et ma lyre aux fibres d'acier A passé sur ces âmes viles, Comme sur le pavé des villes L'ongle résonnant du coursier.
    Odes, II, 10 (ongle)
  15. Son cœur décuirassé Ouvre aux poignards vengeurs un chemin plus aisé.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (décuirasser)
  16. Vois l'astre chevelu, qui, royal météore…
    Odes, IV, 17 (chevelu, ue)
  17. La flamme des vaisseaux empourpre la voilure.
    Crép. I (empourprer)
  18. Les djinns funèbres, Fils du trépas, Dans les ténèbres Pressent leurs pas.
    Orient. 28 (djinn)
  19. Souvent sa robe diaprée [de la demoiselle, insecte], Souvent son aile est déchirée Aux mille dards des buissons verts.
    Odes, IV, 16 (diapré, ée)
  20. Oh oui ! la terre est belle et le ciel est superbe.
    Crépusc. 28 (superbe [1])