Victor HUGO, auteur cité dans le Littré

HUGO (1802-1885)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme HUGO a été choisie.

931 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Hernani, ou l'Honneur castillan 39 citations
Les chants du crépuscule 1835 92 citations
Les feuilles d'automne 1831 110 citations
Les orientales 1829 167 citations
Les rayons et les ombres 1841 26 citations
Les voix intérieures 1837 84 citations
Odes et ballades 1822 282 citations
Ruy Blas 1838 21 citations

Quelques citations de Victor HUGO

Voici un tirage aléatoire parmi ses 931 citations dans le Littré.

  1. Dans de certains cas, l'instruction et la lumière peuvent servir de rallonge au mal.
    les Misérables, 1re part, liv. II, ch. 7 (rallonge)
  2. Ce sont les lavandières Qui passent en chantant là-bas dans les bruyères.
    Ruy-Blas, II, 1 (lavandière)
  3. L'océan trompeur Couvre de vapeur La dune.
    Cromwell, IV, 1 (vapeur)
  4. Le budget, monstre énorme, admirable poisson, à qui de toutes parts on jette l'hameçon.
    Crép. 4 (budget)
  5. Je changerais mon sort au sort d'un braconnier.
    M. Delorme, IV, 6 (changer)
  6. Ô poëtes sacrés, échevelés, sublimes !
    F. d'aut. 38 (échevelé, ée)
  7. Tous ces jeunes oiseaux à l'aile vive et peinte.
    Hernani, III, 1 (peint, einte)
  8. Ô seigneur mal venu de ce superbe lieu !
    Voix, 19 (venu, ue)
  9. Souris même à l'envie amère et discordante.
    Odes, III, 4 (sourire [1])
  10. (Moïse) Sous les traits d'un enfant délaissé sur les flots, C'est l'élu du Sina, c'est le roi des fléaux.
    ib. IV, 34 (élu, ue)
  11. Hélas ! quand un vieillard aime, il faut l'épargner ; Le cœur est toujours jeune, et peut toujours saigner.
    Hernani, III, 1 (jeune)
  12. [Henri !] Tout un peuple a voué ce bronze à ta mémoire.
    Odes, I, 6 (bronze)
  13. Si de ce sein brisé la douleur et l'extase S'épanchent comme l'eau des fêlures d'un vase.
    Crép. 39 (fêlure)
  14. Là des saules pensifs qui pleurent sur la rive.
    F. d'aut. 34 (pleurer)
  15. Entre tes quatre pieds [Arc de l'Étoile] toute la ville [Paris] abonde Comme une fourmilière aux pieds d'un éléphant.
    Voix, 4 (fourmilière)
  16. Il est si beau, l'enfant avec son doux sourire, Sa douce bonne foi, sa voix qui veut tout dire, Ses pleurs vite apaisés, Laissant errer sa vue étonnée et ravie, Offrant de toutes parts sa jeune âme à la vie Et sa bouche aux baisers.
    Feuilles d'aut. XI (enfant)
  17. [ô enfant] … dans ton enfance un génie Mit une flamme sur ton front.
    Odes, V, 22 (flamme [1])
  18. L'univers haletant sous son poids formidable [de Napoléon].
    Odes, II, 4 (haleter)
  19. La haute cheminée, Béante, illuminée, Dévore un chêne entier.
    Odes, V, 25 (béant, ante)
  20. Adorant l'essence inconnue, Les saints, les martyrs glorieux, Contemplaient sous l'ardente nue Le triangle mystérieux.
    Odes, I, 10 (triangle)