Victor HUGO, auteur cité dans le Littré

HUGO (1802-1885)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme HUGO a été choisie.

930 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Hernani, ou l'Honneur castillan 39 citations
Les chants du crépuscule 1835 92 citations
Les feuilles d'automne 1831 110 citations
Les orientales 1829 166 citations
Les rayons et les ombres 1841 26 citations
Les voix intérieures 1837 84 citations
Odes et ballades 1822 282 citations
Ruy Blas 1838 21 citations

Quelques citations de Victor HUGO

Voici un tirage aléatoire parmi ses 930 citations dans le Littré.

  1. Parce que vous mêlez à la cire des cierges Votre affreux suif vert-de-grisé.
    Châtiments, à des journalistes de robe courte (vert-de-grisé, ée)
  2. Ce monstre est celui que les marins appellent poulpe, que la science appelle céphalopode, et que la légende appelle kraken… dans les îles de la Manche on le nomme la pieuvre.
    Travailleurs de la mer, IV, 2 (pieuvre)
  3. Lorsque je vois au fond des époques futures, La liste des héros sur ton mur [de l'arc de triomphe] constellé, Reluire et rayonner.
  4. Vous qui n'avez jamais de sourire moqueur Pour les accablements dont une âme est troublée.
    Crép. 38 (accablement)
  5. Ô myrrhe ! ô cinname ! Nard cher aux époux !
    F. d'aut. 37 (cinname ou cinnamome)
  6. À bas les disputations cardinales et quodlibétaires.
    dans le Dict. de POITEVIN. (disputation)
  7. Ô poëtes sacrés, échevelés, sublimes !
    F. d'aut. 38 (échevelé, ée)
  8. Chasseurs et laboureurs ont échangé des haines ; Les montagnes toujours ont fait la guerre aux plaines.
    Burgraves, II, 6 (plaine)
  9. [Sodome et Gomorrhe] Chaque toit recélait quelque mystère immonde, Et, comme un double ulcère, elles souillaient le monde.
    Orientales, I (ulcère)
  10. Il [un semeur de blé] marche dans la plaine immense, Va, vient, lance le grain au loin, Rouvre sa main et recommence.
    Chansons des rues et des bois, II, 1 (recommencer)
  11. Un klephte a pour tous biens… Un bon fusil bronzé par la fumée, et puis La liberté sur la montagne.
    Orient. 21 (bronzé, ée)
  12. La tribu qui chasse et pêche, Qui vit libre, et dont la flèche Jouterait avec l'éclair.
    Orient. I (jouter)
  13. Pour un signe de deux beaux yeux, On sait qu'il n'est rien que ne fassent Les seigneurs et les bacheliers.
    Ball. 13 (bachelier)
  14. Sur les mers irritées, Dérivent, démâtées, Nefs par les nefs heurtées.
    Orient. 5 (dériver [3])
  15. …Me laissant tout son bien, Neuf cents livres de rente à peu près, dont j'existe.
    Marion de Lorme, I, 3 (exister)
  16. J'habitais au milieu des hauts pignons flamands.
    Contempl. V, 8 (pignon [1])
  17. Leur troupeau lourd et rapide, Volant dans l'espace vide, Semble un nuage livide Qui porte un éclair au flanc.
    Orientales, les Djinns. (livide)
  18. Si, tremblant à ces bruits étranges, Quelque nocturne voyageur En se signant demande aux anges Sur qui sévit ce dieu vengeur.
    Ball. 13 (nocturne)
  19. De lourds alexandrins l'un sur l'autre enjambant Comme des écoliers qui sortent de leur banc.
    Voix int. 22 (enjamber)
  20. Si tu voulais, Madeleine, Au lieu de la marjolaine Qui pare ton chaperon, Tu porterais la couronne.
    Ball. 9 (chaperon)