Jean de LA FONTAINE, auteur cité dans le Littré

LA FONTAINE (1621-1695)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LA FONTAINE a été choisie.

L'édition que cite le Littré est est « Fables. — Contes. — Œuvres diverses, Paris, 1739, 3 vol. »

7023 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Belphégor, in Fables, recueil 3 1693 56 citations
Fables 1668, 1678, 1693 3900 citations
Filles de Minées, in Fables vol. 3 1693 58 citations
Joconde, in Contes et nouvelles en vers 1665 44 citations
La coupe enchantée, in Contes et nouvelles en vers 1671 97 citations
La courtisane amoureuse, in Contes et nouvelles en vers 1671 52 citations
La fiancée du roi de Garbe, in Contes et nouvelles en vers 1666 92 citations
La Gageure des trois Commères, in Contes et nouvelles en vers 1665 46 citations
La mandragore, in Contes et nouvelles en vers 58 citations
Le berceau, in Contes et nouvelles en vers 1666 47 citations
Le faucon, in Contes et nouvelles en vers 1671 59 citations
Les Amours de Psyché et Cupidon, roman 1669 182 citations
L'Hermite, in Contes et nouvelles en vers 1665 46 citations
L'oraison de saint Julien, in Contes et nouvelles en vers 1666 91 citations
Mazet de Lamporechio, in Contes et nouvelles en vers 1666 45 citations
Philémon et Beaucis, in Fables, livre XII, 25 118 citations
Richard Minulto, in Contes et nouvelles en vers 1665 0 citations
Vie d'Ésope le Phrygien, prologue aux Fables 1668 48 citations

Quelques citations de Jean de LA FONTAINE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 7023 citations dans le Littré.

  1. La sotte vanité nous est particulière ; Les Espagnols sont vains, mais d'une autre manière : Leur orgueil me semble, en un mot, Beaucoup plus fou, mais pas si sot.
    Fabl. VIII, 15 (sot, otte)
  2. Un sou, quand il est assuré, Vaut mieux que cinq en espérance.
    Fab. IV, 2 (assuré, ée)
  3. Un tapis tout usé couvrit deux escabelles.
    Phil. et Bauc. (escabelle)
  4. Qu'en ce mois le manteau leur est fort nécessaire [aux voyageurs] ; Les Latins le nommaient douteux pour cette affaire.
    Fab. VI, 3 (affaire)
  5. Un lion de haut parentage… Rencontra bergère à son gré.
    Fabl. IV, 1 (gré)
  6. L'enfant d'un air enjoué, Ayant un peu secoué Les pièces de son armure [son arc et ses flèches].
    l'Amour mouillé. (armure)
  7. Qu'avez-vous appris aux Germains ?
    Fabl. XI, 7 (germain, aine [2])
  8. Car quant à moi, du plaisir ne me chaut, à moins qu'il soit mêlé d'un peu de peine.
  9. Gardez de faire aux égards banqueroute.
    Aveux. (banqueroute)
  10. Enfin, quoique ignorante à vingt et trois carats, Elle passait pour un oracle.
    Fabl. VII, 15 (ignorant, ante)
  11. Allez, vous êtes une ingrate : Ne tombez jamais sous ma patte.
    Fabl. III, 9 (tomber)
  12. Jupiter dit un jour : Que tout ce qui respire S'en vienne comparaître aux pieds de ma grandeur.
    Fabl. I, 7 (comparaître)
  13. Parmi de certains coqs incivils, peu galants, Toujours en noise et turbulents, Une perdrix était nourrie.
    Fabl. X, 7 (incivil, ile)
  14. Votre pâté, dès qu'il parut, Ramena les santés, et fit naître l'envie De boire à Chloris, à Sylvie.
    Lett. XIV, à M. Simon (santé)
  15. …La belle en ses traverses… Changea huit fois de chevalier ; Il ne faut pas pour cela qu'on l'accuse ; Ce n'était après tout que bonne intention, Gratitude ou compassion, Crainte de pis, honnête excuse.
    Fianc. (gratitude)
  16. Notre homme écarte et ses as et ses rois.
    Coupe. (écarter)
  17. Tout auteur qui voudra vivre encore après lui [lui-même], Doit s'acquérir votre suffrage.
    Fab. VII, Dédic. (après)
  18. Le peuple s'étonna comme il se pouvait faire Qu'un homme seul eût plus de sens Qu'une multitude de gens.
    Fabl. II, 20 (sens [1])
  19. Cependant un sanglier, monstre énorme et superbe, Tente encor notre archer, friand de tels morceaux.
    Fabl. VIII, 27 (tenter [1])
  20. On rencontre sa destinée Souvent par des chemins qu'on prend pour l'éviter.
    Fabl. VIII, 16 (destinée)