Guido Lanfranchi, dit LANFRANC de Milan, auteur cité dans le Littré

LANFRANC (1250?-1310?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LANFRANC a été choisie.

Chirurgien médieval

Son traité de chirurgie « Chirurgia Magna, Practica quae dicitur Ars completa totius Chirurgiae » a d'abord paru à Venise en 1290, en latin. Il fut complété en 1296. Le Littré cite une traduction en français datée de 1377, dans un manuscript probablement du XVIe siècle.

121 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La Syrurgie de maistre LANFRANC de Millan 1377 119 citations

Quelques citations de Guido Lanfranchi, dit LANFRANC de Milan

Voici un tirage aléatoire parmi ses 121 citations dans le Littré.

  1. Trop grant multitude de humeurs par voye d'assemblement ou dérivation.
  2. Se nulle de ces causes ne te deffent, repercute chault apostume en la maniere que nous dirons.
    f° 50, verso. (répercuter)
  3. Mondefier, regenerer et cicatrizer.
    f° 119 (régénérer)
  4. Se tu ne pues souder la voine ou l'artere [blessées] pour aucun empeschement, donc te convient il la voine tirer ou l'artere hors de son lieu, et tortre le bout, ou ardre à ung fer chault.
    f° 14, verso. (tordre)
  5. En cure de toutes plaies dont les os sont plaiés, que jamais la char ne soit consoudée par mire, se l'os n'est plainement reparé avant.
    f° 10, verso. (réparer)
  6. Si la sajete est en partie reposte entriquée que tu ne le puisses veoir.
    f° 27, verso. (intriguer)
  7. Lascheté ou foiblesse des voines et des arteres.
    f° 14 (lâcheté)
  8. De la dislocacion de la machouere.
    f° CIII, verso. (mâchoire)
  9. Foilles de gourde, racine de fenugrec.
    f° 13 (gourde [3])
  10. Comme il advient au regnart que son poil chiet une fois l'an, aussi est appelé le choir des cheveux allopice.
    f° 38, verso. (renard [1])
  11. Autrement ne sont pas curées les plaies, se les membres ne sont ramenez en leur nature.
    f° 12 (ramener)
  12. Souvent avient [dans les plaies de poitrine] que le sang et la boe [le pus] cheent [tombent] dessoubz sur la reflexion du dyafregme.
    f° 33 (réflexion)
  13. À icellui membre mesmes vient une artere pour le vivifier.
    f° 30, verso. (vivifier)
  14. Medicines regeneratives.
  15. Spasme est une maladie nerveuse, ouquel spasme les nerfs sont retrais.
  16. Furfures sont unes escailles qui viennent ou cuir [de la tête].
    f° 41, verso. (furfures)
  17. Quant il [un mélange] sera osté du feu et meu longuement de l'espatule.
    f° 10, verso. (spatule)
  18. Oing les [cheveux] o [avec] muscilaige de semence de lin.
    f° 38 (mucilage)
  19. Et est appellée [la veine basilique] en la main senestre splenatique.
  20. Soit argent vif mis en une escuelle d'estaing, et crache dessus, et puis le broie o [avec] cheveux d'omme, et soit tant debatu qu'il ne demeure point de trace d'argent vif.
    f° 42, verso. (trace)