Antoine LE ROUX DE LINCY, auteur cité dans le Littré

LEROUX DE LINCY (1806-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LEROUX DE LINCY a été choisie.

Né le 22 août 1806, mort le 13 mai 1869 : bibliothécaire à la Bibliothèque de l'Arsenal, secrétaire de la Société des bibliophiles français et archiviste paléographe

856 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le livre des proverbes français 1859 568 citations

Quelques citations de Antoine LE ROUX DE LINCY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 856 citations dans le Littré.

  1. Feu bien couvert, comme dit ma bru, Par sa cendre est entretenu.
    Prov. t. I, p. 69 (feu [1])
  2. C'est dur ennui que la contrainte.
    Prov. t. II, p. 262 (contrainte)
  3. Caresme ou jeune n'ennuient pas Qui fait grand chere à tous repas.
  4. Une follie est tost faicte.
    Prov. t. II, p. 433 (folie [1])
  5. À gros larrons grosse corde.
    Prov t. II, p. 171 (larron, onnesse)
  6. L'en doit tousjours jouer au moins perdre.
    Prov. t. II, p. 326 (jouer)
  7. Bon nageur de n'estre noyé n'est pas seur.
    Prov. t. II, p. 252 (nageur, euse)
  8. Qui fait les pots les peut rompre.
    ib. p. 392 (pot)
  9. Paroles d'angelot, ongles de diablot.
    ib. (diable)
  10. Le Normand tourne autour du bâton, le Gascon saute par dessus.
    Prov. t. II, p. 610 (normand, ande)
  11. L'homme qui a femme ne peut pas jeuner.
    p. 255 (jeûner)
  12. Peu de bien, peu de souci.
    Prov. t. II, p. 371 (peu)
  13. Tel le chien nourrit, qui puis mange la courroie de son soulier.
    Prov. t. I, p. 171 (chien, chienne)
  14. Gars normand, fille champenoise, Dans la maison toujours noise.
    Prov. t. I, p. 369 (normand, ande)
  15. Justice ploye, l'Eglise noye, le commun desvoye, Sathan quiert sa proye.
    Prov. t. II, p. 133 (justice)
  16. Tel cuide avoir des œufs au feu, qui n'a que des escailles.
    ib. p. 420 (œuf)
  17. Glout a tout, ou il pert tout.
    Prov. t. II, p. 198 (glouton, onne)
  18. Bon escorcheur choie la peau.
    Prov, t. I, p. 175 (écorcheur)
  19. Et veritez est la maçue Qui tot le mont [monde] occit et tue.
    Prov. t. II, p. 434 (vérité)
  20. Il n'est que le matin en toutes choses.
    ib. (matin)