Antoine LE ROUX DE LINCY, auteur cité dans le Littré

LEROUX DE LINCY (1806-1869)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LEROUX DE LINCY a été choisie.

Né le 22 août 1806, mort le 13 mai 1869 : bibliothécaire à la Bibliothèque de l'Arsenal, secrétaire de la Société des bibliophiles français et archiviste paléographe

856 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le livre des proverbes français 1859 568 citations

Quelques citations de Antoine LE ROUX DE LINCY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 856 citations dans le Littré.

  1. C'est un donneur de chievre à moytié [c'est un donneur de bourdes ; voy. CANARD].
  2. Compagnon bien parlant vaut en chemin chariot branlant.
    Prov. t. II, p. 276 (compagnon)
  3. En une herse bien dentée n'y fault [manque] nulle dent.
    Prov. t. I, p. 77 (herse)
  4. Rousseau François, noir Anglois, blanc Italien, ce sont trois, Et le Normand de tout age, à qui ne se fie le sage.
    ib. p. 370 (normand, ande)
  5. La fin loue l'ouvrier.
  6. Le jeu, la femme, le vin friand Font l'homme pauvre tout en riant.
    Prov. t. II, p. 85 (jeu)
  7. Au train de la mere, la fille.
    Prov. t. I, p. 232 (fille)
  8. Larronneau premier d'esguillette, Avec le temps de la boursette.
    Prov. t. II, p. 171 (larronneau)
  9. Trois jours de repit valent cent livres.
    ib. p. 105 (jour)
  10. Qui a fromage pour tous mets peut bien tailler bien espez.
    ib. p. 198 (fromage)
  11. Oncques tripiere n'aima harangere.
    Prov. t. II, p. 149 (tripier, ière)
  12. Li don qu'on prend lient la gent.
    Prov. t. II, p. 329 (don [1])
  13. L'egyptienne dict la bonne fortune à autruy, et la malheureuse ne cognoist la sienne.
    Prov. t. I, p. 286 (égyptien, ienne)
  14. Un pou [peu] de levain esgrit grant paste.
    Prov. t. II, p. 432 (levain)
  15. Le vent n'entre jamais dans la maison d'un advocat.
    ib. p. 136 (vent)
  16. Il n'y a meilleur parent que l'ami fidele et prudent.
    ib. t. II, p. 318 (parent)
  17. La chandelle esclaire chascun et allume, et soy-mesme se detruit, font et consume.
    Prov. t. II, p. 323 (chandelle)
  18. Cœur blessé ne se peut ayder.
    ib. p. 275 (cœur)
  19. Qui ennuy fait ennuy requiert, Et ferus doit estre qui fiert.
    Prov. t. II, p. 390 (ennui)
  20. De la main à la bouche se perd souvent la soupe.
    Prov. t. II, p. 217 (soupe)