Françoise d'Aubigné, marquise de MAINTENON, auteur cité dans le Littré

MAINTENON (1635-1719)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MAINTENON a été choisie.

842 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres 1752 811 citations

Quelques citations de Françoise d'Aubigné, marquise de MAINTENON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 842 citations dans le Littré.

  1. J'avais si peu songé au dessein qu'elle me prêtait, que…
    Lett. à Mme de St-Géran, 1er avril 1679 (prêter)
  2. Je vous écris avec une grande précipitation : j'attends le roi d'un moment à l'autre.
    Lett. au card. de Noailles, 28 sept. 1695 (précipitation)
  3. Il s'est répandu depuis quelques jours qu'elle [la future Dauphine] est très laide ; voilà tout ce que j'en sais.
    Lett. à M. d'Aubigné, 8 déc. 1681 (répandre)
  4. Il y avait bien des places de vides, tout le monde ayant cru qu'on s'y étoufferait.
    Lett. à M. d'Aubigné, 5 oct. 1682 (étouffer)
  5. Le monde, et surtout MM. les évêques sont très mécontents de ce qu'on vient de faire pour les nouveaux convertis.
    Lett. au card. de Noailles, 3 janv. 1698 (monde [1])
  6. Le roi, qui ne sait pas faire les choses à demi, donne à M. d'Agen la survivance du gouvernement de son père.
    Lettre à Mme de St-Géran, 4 mars 1698 (demi, ie)
  7. M. le prieur Dornaville m'ayant tout saintement tenu le pied sur la gorge pour profiter de l'occasion.
    Lett. à Mme d'Aubigné, 9 juin 1685 (pied)
  8. Une telle visite convient-elle à une vieille retirée dans un couvent ?
    Lett. au duc de Noailles, 5 mai 1716 (vieil ou vieux, vieille)
  9. L'intrigue est plus puissante à la cour que les liaisons du sang.
    Lett. à Mme de Caylus, 6 déc. 1717 (intrigue)
  10. Le roi d'Espagne a quelque goût pour les jeux d'esprit.
    Lett. au duc de Noailles, 19 déc. 1700 (jeu)
  11. Nous aurons une très belle maison à Paris pour cinq cents écus.
    Lett. à M. d'Aubigné, 15 mars 1678 (maison)
  12. Les pages de la chambre étaient vêtus de casaques de velours couleur de feu, chamarrées d'or.
  13. J'ai lu votre lettre au roi, qui l'a entendue au premier mot.
    Lett. à Mme de Dangeau, t. VII, p. 81, dans POUGENS. (mot)
  14. Est-ce qu'en travaillant pour elles, vous travaillez pour l'amour d'elles ?
    Lett. à Mme de Viefville, 20 juin 1708 (pour [1])
  15. Je meurs d'envie de faire mon salut ; mais l'orgueil et la paresse me donnent bien de la peine.
    Lett. à l'abbé Gobelin, 2 juin 1682 (salut)
  16. C'est pour vous apprendre à dater ; car la plupart des femmes datent fort mal.
    Lett. à Mme de R.... 11 oct. 1693 (dater)
  17. C'est ce qui prend tout l'argent et toute l'attention.
    Lett. au duc de Noailles, 13 fév. 1711 (prendre)
  18. Les nouvelles d'Angleterre sont très mauvaises : les jésuites y ont trop précipité les choses.
    Lett. à Mme de St-Géran, 5 sept. 1688 (précipiter)
  19. Je suis très contente de Saint-Cyr, et très mécontente de moi.
    Lett. à l'abbé de Gobelin, 7 déc. 1688 (mécontent, ente)
  20. On me paraît moins dévot : hier l'on ne voulut pas de vêpres.
    Lett. au cardin. de Noailles, 9 sept. 1698 (vêpres)