Françoise d'Aubigné, marquise de MAINTENON, auteur cité dans le Littré

MAINTENON (1635-1719)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MAINTENON a été choisie.

842 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres 1752 811 citations

Quelques citations de Françoise d'Aubigné, marquise de MAINTENON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 842 citations dans le Littré.

  1. Marly est un séjour délicieux depuis l'établissement des tables particulières.
    Lett. au duc de Noaill. 19 août 1710 (table)
  2. Cela me fournit une occasion naturelle de glisser bien des choses au roi, qui en leur temps porteront des fruits.
    Lett. au cardinal de Noailles, 18 déc. 1695 (glisser)
  3. Ce n'est pas mal l'entendre, que d'être à la fois héros et chrétien.
    Lettres à Mme de Fontanes, 24 mai 1692 (entendre)
  4. Je suis bien aise que saint Candide fasse des miracles ; mais je ne me soucie pas que ses miracles fassent de l'argent.
    Lett. à Mme de Brinon, 22 août 1683 (faire [1])
  5. La police féminine y triomphe.
    Lett. à d'Aubigné, 14 mai 1682 (féminin, ine)
  6. Il convient qu'il y a de la lâcheté dans le procédé de son ami ; mais il soutient que vos hauteurs diminuent sa faute.
    Lett. à Mme Palaiseau, 1654 (hauteur)
  7. Elle n'a point encore senti son enfant ; elle sera bientôt à quatre mois et demi.
    Lett. à d'Aubigné, 20 févr. 1682 (sentir)
  8. M. de Villette a résisté à cette éloquence de M. Bossuet à laquelle personne ne résiste [Bossuet voulait le convertir].
    Lett. à Mme de St-Géran, 24 août 1681 (résister)
  9. Quelque délabrées que soient les affaires, nous espérons tout de votre capacité.
    Lett. au Mar. de Tessé, 1er févr. 1706 (délabré, ée)
  10. Je vous ai souvent plainte de la vie ennuyeuse que vous menez depuis huit ans.
    Lett. à Mme de Ventadour, 20 avril 1712 (plaindre)
  11. Mais d'une vertu à leur mode et qui ne les empêche pas de faire mille maux, et de manquer à faire mille biens.
    Lett. à Mme de la Viefville, 13 déc. 1710 (mode [2])
  12. Le zèle pour le bien de l'Église est encore moins rare que le zèle pour le bien de la patrie.
    Lett. à Mme de Caylus, 24 nov. 1716 (zèle)
  13. Je suis peu maîtresse de mon temps.
    Lett. au card. de Noailles, 28 juill. 1698 (maîtresse)
  14. Mlle de Marsilly prétend que Saint-Cyr est présentement à la mode.
    Lett. à Mme de Brinon, t. II, p. 226, dans POUGENS (mode [2])
  15. M. Scarron avait cet enjouement que tout le monde sait, et cette bonté d'esprit que presque personne ne lui a connue.
    Lett. à Mlle de l'Enclos, 8 mars 1666 (enjouement)
  16. Dans une affaire ecclésiastique nous ne devons avoir que le mouvement que notre pasteur nous donnera.
    Lett. au card. de Noailles, 29 août 1697 (mouvement)
  17. Madame de Montespan est bien aimable dans les larmes.
    Lett. à Mme de Frontenac, 1680 (dans)
  18. Ce serait une connaissance bien avantageuse pour cette pauvre femme, qui me paraît présentement bien délaissée.
    Lett. à Mme de Dangeau, t. VII, p. 92, dans POUGENS. (délaissé, ée)
  19. Un paralytique auquel je ne fais aucun bien, et qui n'entend parler de moi que depuis hier, de moi dont la fortune a commencé par un paralytique.
    Lett. au card. de Noailles, 12 déc. 1701 (paralytique)
  20. Je vis bien que le roi n'était pas persuadé, mais je crus qu'il n'y avait qu'à en demeurer là.
    Lettr. au card. de Noailles, 25 mai 1695 (demeurer)