Françoise d'Aubigné, marquise de MAINTENON, auteur cité dans le Littré

MAINTENON (1635-1719)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MAINTENON a été choisie.

842 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres 1752 811 citations

Quelques citations de Françoise d'Aubigné, marquise de MAINTENON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 842 citations dans le Littré.

  1. Je vous assure que ceux qui disent et qui écrivent que vous êtes mal avec moi sont mal instruits : vous n'y avez jamais été si bien.
    Lett. au card. de Noailles, 24 mars 1706 (mal, ale)
  2. Quand j'aurai une maison montée.
    Lett à M. d'Aubigné, 1er janv. 1681 (maison)
  3. C'est là qu'on jette, en passant, des maximes qui font plus d'impression que ce qu'on dit dans des exhortations préparées.
    Lett. à Mme de Viefville, 23 fév. 1706 (exhortation)
  4. Il faut, pour la rareté du fait, vous le pardonner.
    Lett. à M. d'Aubigné, 15 mars 1693 (rareté)
  5. Marly sera bientôt un second Versailles.
    Lett. au cardin. de Noailles, 19 juil. 1698 (second, onde)
  6. Je passe une partie des miens [jours] dans ma maison de ville qui est un assez vilain cabaret.
    Lett. à Mme de Ventadour, 24 sept. 1714 (maison)
  7. Je dirai bien à Mme de Montespan qu'il y a de faux frères.
    Lett. à Mme de Coulanges, 5 fév. 1675 (frère)
  8. Ma santé est très vacillante ; mais ma foi ne l'est pas, et je suis toujours très ferme papiste.
    Lett. à Mme de Glapion, 26 sept. t. III, p. 193, dans POUGENS (vacillant, ante)
  9. Ma solidité [Louis XIV appelait Mme de Maintenon Votre Solidité, comme on dit Votre Majesté] est assez étonnée de ces choses-là.
    Lett. à de Villette, 11 août 1708 (solidité)
  10. Elle engagea hier Monsieur, qui languissait dans ma chambre après le dîner retardé par le conseil, à jouer au trou-madame.
    Lett. au D. de Noailles, 11 déc. 1700 (trou-madame)
  11. Qui est plus prompte que Mme de Brinon et moi ?
    Lett. à Mme du Peron, 25 oct. 1686 (prompt, ompte)
  12. La chute des maisons religieuses ne commence jamais par le désintéressement.
    Mme du Pérou, t. III, p. 170, dans POUGENS (maison)
  13. Je vous écris dans les moments de repos qu'il faut prendre à la volée.
    Lett. au duc de Noail. 7 janv. 1701 (volée)
  14. Notre princesse a eu, en tout ceci, une conduite si obligeante pour vous, qu'elle doit vous raccommoder pour longtemps.
    Lett. au duc de Noail. 5 août 1710 (raccommoder)
  15. Je le plains plus que je ne m'en plains.
    Lett. à d'Aubigné, 2 sept. 1681 (plaindre)
  16. Je n'ai point encore bien vu comment est pour vous celui à qui vous donnez de l'obéissant et qui n'aurait que de l'affectionné sans son maître.
    Lett. Duc de Noailles, 1er mars 1711 (donner)
  17. Il n'y a que pour notre pauvre roi et reine d'Angleterre qu'il ne se fait point de révolution ; et cette nation remuante demeure en repos depuis vingt-six ans.
    Lett. à Mme des Ursins, 17 sept. 1714 (remuant, ante)
  18. Les vanteries les plus petites sont de grands ridicules.
    Lett. à M. d'Aubigné, 16 oct. 1674 (vanterie)
  19. Le roi est content de vous ; mais cela ne suffit pas ; il faut que Dieu le soit aussi, et il n'est pas plus difficile que les hommes.
    Lett. à d'Aubigné, 10 oct. 1685 (difficile)
  20. Ne nous laissons pas emporter au torrent de la coutume.
    Lett. à Mme de la Viefville, 4 mars 1706 (torrent)