MARIE DE FRANCE, auteur cité dans le Littré

MARIE DE FRANCE

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARIE DE FRANCE a été choisie.

poétesse anglo-normande du XIIIe siècle

148 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de MARIE DE FRANCE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 148 citations dans le Littré.

  1. Un freisne [elle] vit lé [large] e branchu, E mut espès e bien ramu.
    Frêne. (frêne)
  2. Uns huns [un homme], ce dit, entasseit blé, Et l'arunde l'a esgardé ; Cum li moinet dehors esteient, Qui au blé adeser n'oseient, L'arundele les apela… Li moinel se sunt desturné… Li vileins dist ceste parole ; Et li arunde, qui fu fole, As moissuns [moineaux] l'ala tost cunter ; Si les fist en la granche entrer. Li vilainz a ses engins faiz, Les moinaus pris et à mort traiz.
    t. II, p. 349 (moineau)
  3. Dist la fromiz : or chante à mel.
    t. II, 124 (fourmi)
  4. D'une leisse vus veil [je vous veux] conter, Qui preste estoit à chaeler [faire ses petits].
    t. II, p. 86 (lice [3])
  5. Lors [ils] regretent lur bon segnur Cui il firent la deshonur.
    t. II, p. 149 (déshonneur)
  6. Une ewe ki desuz cureit ; Braz fu de mer, hafne [havre] i aveit.
    Gugemer. (bras)
  7. Li vileins dit par repruvier, Qu'amur de seignur n'est pas fieuz.
    Éliduc. (fief)
  8. Od [avec] lur langues, qui mult sunt fuines, [ils] Percent lur cors e lur petrines.
    Purgatoire, 1003 (poitrine)
  9. Si cum variout la colurs, [ils] Aveient diverses luurs.
    Purgat. 1625 (varier)
  10. Seiner [saigner] se fet cuntre sun mal ; Al terz jur dist k'il baignereit [se baignerait].
    Equitan. (baigner)
  11. Mais li chevaler Jhesu Crist N'out poür, ne ne se fremist.
    Purgatoire, 379 (frémir)
  12. Plus tost qu'il pot, vint cele part, Taste, si ad l'enfant trové.
    Frêne. (tâter)
  13. Quant li ostoirs [autour] se fu assis, Ses oiseaux [ses petits] laidist et blasma, Par maltalent leur reprova, Que vingt ans ot aire tenue, Unques si grant desconvenue Si oisel ne li firent mès.
    fable 80 (aire)
  14. Vostre cemise me livrez, El pan desus ferai un ploit.
    Gugemer. (pli)
  15. Après cele invocaciun, K'il fist de cel seintisme [très saint] nun.
    Purgatoire, 903 (invocation)
  16. Tant ert [il était] fervenz en sun desir, Ne l'en puet li priurs partir.
    Purgatoire, 573 (fervent, ente)
  17. Le punt vus estuet [il vous faut] espruver, Cum vus porrez outre passer.
    Purgat. 1276 (éprouver)
  18. Il dist au leu [loup] que molt esteit Anrimez, si qu'il ne poeit De li sentir sue [sa] flaireur.
    Fab. XXXVII (enrhumer)
  19. Quant il furent bien arivé, Le pont [il] mist jus, ancre ad geté.
    Eliduc. (ancre)
  20. Frere, fait il, mult estes biaus ; Et mult est luisanz vostre piaus.
    Fable 34 (luisant, ante)