MARIE DE FRANCE, auteur cité dans le Littré

MARIE DE FRANCE

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARIE DE FRANCE a été choisie.

poétesse anglo-normande du XIIIe siècle

148 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de MARIE DE FRANCE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 148 citations dans le Littré.

  1. Ki [celui à qui] Deus ad doné en science De parler la bone eloquence, Ne s'en deit taisir ni celer.
    Prologue. (éloquence)
  2. Frere, fait il, mult estes biaus ; Et mult est luisanz vostre piaus.
    Fable 34 (luisant, ante)
  3. À tuz jurs mais en est houniz, Come fu la chauve souriz, Qui ne deit mès par jur voler, Ni ne deit plus en court parler.
  4. Tel en pensé, tel en la buche.
    Fab. 82 (bouche)
  5. En la trace du sang [elle] s'est mise, Qui du chevalier degutot.
    Yvenec. (dégoutter)
  6. Issi [ainsi] avient, cum dit vus ai ; Li Bretun en firent un lai De Equitan, cum il fina, E la dame qui tant l'ama.
    Equitan. (lai [2])
  7. D'un leu [loup] cunte, ki vint jadiz Où uns corbiaus s'esteit assiz Desour le dos d'une berbiz.
    Fabl. 50 (corbeau)
  8. D'euls deus fu il tut autresi, Cume del chevrefoil esteit Ki à la codre [coudrier] se preneit.
    Chevrefeuille. (chèvrefeuille)
  9. À m'aiulle avint autresi Et à ma mere ; car jel vi Un peu devant lur finement [mort].
    Fab. 41 (aïeule)
  10. … la dameisele Qui tant est pruz et sage e bele.
    Frêne (preux)
  11. La corneille fut en agait, Avant ala, le bec uvri, Fiert l'escaille…
    Fabl. 13 (corneille [1])
  12. Quant li ostoirs [autour] se fu assis, Ses oiseaux [ses petits] laidist et blasma, Par maltalent leur reprova, Que vingt ans ot aire tenue, Unques si grant desconvenue Si oisel ne li firent mès.
    fable 80 (aire)
  13. Ki divers cuntes veut traitier, Diversement deit comencier.
    Milon. (diversement)
  14. Patriz… Alad en predicaciun En Yrlande od [avec] devociun.
    Purgatoire, 193 (prédication)
  15. Kar ele ert [était] feinte e orguilluse, E medisante e enviuse.
  16. Si sunt li autre meins [moins] peneit [tourmentés], Qui meins firent d'iniquiteit.
    Purgatoire, V. 1775 (iniquité)
  17. Plus tost qu'il pot, vint cele part, Taste, si ad l'enfant trové.
    Frêne. (tâter)
  18. Ki volentiers fiert vostre chien, Ja mar crerés qu'il vus aint [aime] bien.
    Graelent. (chien, chienne)
  19. De part Deu à vus parlerunt.
    t. II, p. 436 (par (de) [2])
  20. Uns lettuaires [elle] vous dunrat [donnera], E tous beivres [boissons] vous baillerat.
    Deux amants. (électuaire)