MARIE DE FRANCE, auteur cité dans le Littré

MARIE DE FRANCE

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARIE DE FRANCE a été choisie.

poétesse anglo-normande du XIIIe siècle

148 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de MARIE DE FRANCE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 148 citations dans le Littré.

  1. Qu'il [les oisillons] alassent les lins mengier, Qu'il ne puissent fructefier ; Mais li plusur nel volrent [voulurent] faire ; Au semeour i vunt retraire.
    Fables, 18 (semeur)
  2. De part Deu à vus parlerunt.
    t. II, p. 436 (par (de) [2])
  3. Quant il furent bien arivé, Le pont [il] mist jus, ancre ad geté.
    Eliduc. (ancre)
  4. El feu le jettent erranment, Od crocs de fer ens le buterent.
    Purgatoire, 889 (croc [2])
  5. Bisclaveret ad nun en bretan, Garwall l'apelent li Norman, Jadis le poeit hum oïr, E souvent suleit avenir ; Humes plusurs garwall devindrent, E es boscages meisuns tindrent ; Garwall si est beste salvage, Tant cum il est en bele rage, Humes devure [dévore], grant mal fait, Es granz forests converse e vait.
    Bisclaveret. (loup-garou)
  6. Car destinée i envoia Une culuevre grant et fort, Qui les deveure e trait à mort.
    Fable 26 (couleuvre)
  7. Un escoufles aleit volant, Vit la soriz si haut pipant, Ses eles clost, à vaul descent, Li e la raine ensanble prent.
    Fab. 3 (aval)
  8. Quand ele ot [ouit] le comandement, Le pan de la chemise prent, Legierement le despleiat.
    Gugemer (déployer)
  9. [La dame] Qui aukes [un peu] est jà eskaufée Del fu [feu] dunt Gugemer se sent.
    Gugemer. (échauffer)
  10. Prens, fet la reine [la grenouille], cel filet ; Sil [si le] lie fort à ton gairet [jarret].
    II, 72 (filet)
  11. L'arunde [l'hirondelle] fu de grant saveir ; Bien s'aparçut ke par le lin Serunt oisel mis à lur fin.
    Fable 18 (lin)
  12. D'un lairon cunte qui alla Berbiz embler, qu'il espia Dedans la faude [étable] à un vilain.
    Fabl. 28 (faude)
  13. [La biche] Par l'abai des bracez sailli.
    Gugemer. (braque)
  14. El feu qui est tuz jurs ardanz En forneises de soufre espris.
    Purgatoire, 1092 (fournaise)
  15. La prode fame l'esgarda, Grant joie en fist, si l'otria [l'octroya].
    Fable 33 (preux)
  16. Auquanz en vit [il en vit quelques-uns] arz [brûlés] e bruis, Qui sur graïl erent rostis.
    Purgatoire, 1095 (gril)
  17. Uns escoufles [sorte d'épervier] jut [fut gisant] en sun lit, Malades fu, si cum il dit ; Uns gais ot sun ni près de lui.
    Fable 87 (geai)
  18. E teus [tels] i out [enfoncés] de ci qu'as piz [aux poitrines], E teus i a desk'as numbriz, Teus as quisses, teus as genuz.
    Purgat. V. 1135 (nombril)
  19. De sa camise estreitement [il] Bende sa plaie fermement.
    Gugemer (bander)
  20. Mais li chevaler Jhesu Crist N'out poür, ne ne se fremist.
    Purgatoire, 379 (frémir)